Dynasty-Samurai Warriors, le Forum

Tout sur Dynasty Warriors, Samurai Warriors, Warriors Orochi, Kessen...


 

SiteSite  FacebookFacebook  DiscordDiscord  AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En vue du château

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feng Huo
Soldat de Cavalerie
avatar


MessageSujet: En vue du château   Mar 7 Sep - 15:34

Marchant sur un sentier désolé, Feng Huo marchait péniblement, portant sur son dos Lang Jia. Il avait réussit à éviter plusieurs patrouille, à se cacher des hommes qui pourraient essayer de leur faire du mal. Il évitait de passer dans des endroits étroits, lieux propices aux ambuscades tel que celle qui a failli lui ôté la vie. Cela faisait deux jours qu'il n'avait pas dormi, inquiet pour celle qui était comme sa soeur, et ne se sentant pas à l'aise dans ces terres où la menace peut survenir de partout.
Il sentit un mouvement dans son dos, puis un faible gémissement. Feng Huo tourna la tête et vit le visage de Lang Jia, les yeux à moitié ouvert. Voyant quelqu'un si près de ses yeux, elle eut un mouvement de recule qui failli lui faire perdre l'équilibre. Feng Huo la posa avant qu'elle lui dise :


"Je t'ai déjà dis de ne pas me porter ! Tu ne dors que trop peu, je ne veux pas que tu te fatigue d'avantage !"

"C'est pour ça que je t'avais demander de rester dans le dernier village... Comme ça je me serais moins inquiété..."

"Je..."


Elle ne put rien dire de plus face au regard fatigué et plein de remord que lui lançait Fang Huo. Il avait essayer de la convaincre pendant une journée à rester dans une auberge dont le tenancier était d'accord de l'héberger contre un travail de serveuse. Il n'avait pas entièrement ignorant les recommandation que Lu Bu lui avait fait, mais il ne pouvait se permettre d'attendre.
Il se remit en marche, d'un pas qui ressemblait à celui d'un homme ayant abusé des plaisirs de l'alcool. Lang Jia se mit à le suivre, elle avait peur dans ce territoire, mais elle ne voulait pas le montrer, bien qu'elle faisait tout pour que l'homme qu'elle aime change de décision et parte d'ici.


"Feng Huo, regarde ici ! Il y a une grotte, tu pourras t'y reposer !"

Bien qu'il voulait continuer la route, elle le força à aller dans cette dite grotte. Feng Huo s'assura qu'elle n'était pas habitée par une quelconque espèce vivante. Puis il s'effondra et se mit à dormir, cessant de lutter contre le sommeil. Lang Jia eut un petit cri en le voyant tomber, et se jeta presque sur lui. Elle fut soulagée de constaté qu'il était encore en vie. Elle monta alors la garde jusqu'à son réveil...

Ils avaient repris la route, ressentant moins la fatigue, mais ayant toujours les cernes sous les yeux. Ils entendit au bout de trois heures de marche un hurlement de loup... plusieurs hurlements de loup. Il est bien plus difficile d'éviter une meute de loup qui cherche du gibier qu'une patrouille humaine qui ne se fie qu'à leur vue et leur écoute. Feng Huo dégaina son épée, une lame standarde, et se mit en posture de combat en continant d'avancer. Lang Jia, quant à elle, s'accrocha au bras libre du forgeron. Il commençait à voir au loin un château. Les hurlements se rapprochaient. Des torches avançaient dans leur direction, venant du château. Les hurlements semblant venir de toutes parts. La patrouille qui continuait d'avancer. La pression sur son bras gauche augmentait. Sa main commençait à se crisper sur le manche de son épée. La meute de loup qui devenait visible, les torches derrière. Le chef de meute courrant vers lui...

Le premier des loups tenta de lui prendre la gorge d'un bond. Feng Huo poussa Lang Jia, tourna sur lui même se décalant sur la gauche et abattit sa la lame sur le dos de la bête en l'air. Puis refit une rotation en se baissant pour pouvoir enfoncer son arme dans la gueule ouverte du loup suivant. La lame resortit dans la nuque, teintée de rouge. En ressortant la lame, il fit un saut par dessus sa nouvelle vicitme, et asséna un coup de pied sur la tête d'une des bêtes. En agissant ainsi, il réussit à attirer l'attention des animaux, évitant à Lang Jia d'être attaquer, mais il était du coup totalement encercler. Ses ennemis montraient leurs dents et grognaient. Il sentait qu'il ne pourrait pas survivre à un combat contre une meute si grande ! Un des loups tenta le même coup que le premier de ses frères, les autres se postionnant de façon à ce que l'homme ne puisse pas retenter le même coup. Il réussit à avoir le réflexe de se baisser à temps, puis, d'un mouvement circulaire vers le haut, planta la pointe de son arme dans le ventre de son adversaire, qui sécroula juste derrière lui. Il ne réussit pas contre pas à retirer l'arme du corps, le retrouvant désarmer devant toutes une meute qui s'approchait gentiment de leur cible, comme s'ils s'émerveillaient de la terreur grandissante de l'humain.


*Venez, mais venez...*

"Venez donc, loups ! Ma vie aurait déjà dû être finie ! mais je vous promets que vous ne me tueriez pas aussi facilement que vous le croyez !"


D'un seul coup, tous les loups s'arrêtèrent, puis reculèrent gentiment. Fang Huo ne réfléchit pas, il en profita pour retirer son arme du corps immobile. Puis il se retourna et vit une silhouette s'approcher de lui. Il fit deux pas en arrière, puis attendit une réaction de cette personne qui venait d'arriver. Lang Jia courrant vers le jeune forgeron, tremblante de peur.


Dernière édition par Feng Huo le Mer 8 Sep - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Orochi X
Le Roi Serpent
avatar


MessageSujet: Re: En vue du château   Mar 7 Sep - 16:39

~ Introduction courte ~

Malheureusement pour Feng Huo, cette silhouette n'était autre qu'Orochi en personne et non pas subordonné . Celui-ci avait vu toute la scène entre les loups et Feng Huo et d'ailleurs ce fut à cause de sa présence que les loups prirent la fuite. Feng Huo venait de mettre les pieds dans le territoire le plus dangereux du pays, dirigé par l'inégalé Orochi . Et si celui-ci était présent , c'était juste car il revenait d'une petite campagne. Car Feng Huo pouvait déjà commencer à entendre les cris de guerre de soldats.

Une gigantesque armée commença à se faire entendre, gagnant le chemin des portes du château. Orochi à leurs tête, celui-ci décida de prendre un peu de son temps, et de s'occuper de Feng Huo . Qui était-il ? Surement pas un guerrier de valeur, s'il n'arrivait pas à se défaire de d'une meute qu'Orochi pourrait écraser du regard.

Le démon serpent marchait doucement, dévoilant sa silhouette peu à peu. On entendait le bruit de ses pas , des bruits sévères et lourd. Tandis que son arme fut la première à montrer son identité, une immense faux , vraiment immense. Tenu par une main par le démon. Il était grand, très grand et continua son avancée vers Feng Huo. Orochi leva la main, créant une onde de choc qui créa une ligne au sol juste devant Lang Jia, qui l'empêcha donc de continuer sa route. Il dévoila enfin son visage , sous une tempête qui se préparait, ou plutôt qui tombait déjà sévèrement. Le vent soufflait , faisant soulever la poussière sur le sol, Orochi s'arrêta devant le jeune guerrier, le regardant de haut, il était encore plus grand que Lu Bu . Il avait un regard vraiment ténébreux, le mal incarné. Il ne voulait pas perdre son temps, et à moins d'avoir une excellente, et je dis bien excellente raison, Feng Huo n'allait pas s'en sortir du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Feng Huo
Soldat de Cavalerie
avatar


MessageSujet: Re: En vue du château   Ven 10 Sep - 18:00

La peur... Un sentiment que Feng Huo pensait déjà connaître... Il put constater qu'il se trompait sur sa véritable signification ! Face à cette immense silhouette, il se replia sur lui même, et leva son arme d'un geste qui semblait plus désespérer qu'offensif. Lang Jia s'arrêta net face à la nouvelle fissure qui venait de se créer et tomba à genoux, les larmes lui coulant sur les joues. C'est alors qu'il se souvint des paroles qui lui avait dit Lu Bu : "Tu ne seras que poussière sur ce champs de bataille".
Effectivement, il semblait bien pitoyable face à cet adversaire. Il se doutait bien qu'il n'avait aucune chance au combat en face à face, sans compter que même s'il avait l'extrême chance de gagner, toute une armée l'entourait. Il essaya donc de prendre l'arme des faibles : la parole.


"Je... je pense que vous êtes... le seigneur Orochi ? Je... me nomme Feng Huo, je suis... connu en degors de ces terres... sous le nom de Ren Wu."

*Si je veux avoir une chance de survivre, il faut dire que je ne suis pas si faible que ça... enfin, faire croire plutôt...*

"Je... suis à la recherche... d'un guerrier qui m'a aidé à éliminer des brigands. On m'a dit... que je devais vous rencontrer pour... pouvoir le retrouver"


*Il... il va me tuer !*

"Je suis aussi forgeron ! Si on me donne les outils qu'il faut, je peux vous forger n'importe quelle arme ! Enfin... pas pour vous, vu que votre arme n'a sûrement aucun adversaire valable, mais pour vos hommes et..."

*Je vais... mourir...*

Comme s'ils étaient relier par pensée, Lang Jia se mit à pleurer de plus belle. Un guerrier sans trop de grandes aptitudes, et une jeune femme n'ayant qu'une petite dague pour défense face à un guerrier qui peut les tuer sans aucune difficulté !

"Je... je ne vous ai pas dit le nom du guerrier... Il... s'appelle Cao Pi..."

Peut être, ce nom signifiait son dernier espoir...
Revenir en haut Aller en bas
Feng Huo
Soldat de Cavalerie
avatar


MessageSujet: Re: En vue du château   Ven 3 Déc - 19:33

Ce nom, ce simple nom lui avait effectivement sauvé la vie. Orochi, vu que ça devait être lui, le dépassa alors sans le regarder plus et continua simplement sa route. Un homme qui l'accompagnait, ou plutôt cet être qui l'accompagnait, s'approcha de Feng Huo pour lui dire des phrases bien étranges :

"Ne t'imagine que notre seigneur te laisse la vie sauve ! Il sait que tu lui appartiens déjà ! Cao Pi a été envoyé vers le village d'Ira. Je te préviens juste : avec ta piètre performance, n'espère pas survivre longtemps parmi nous !"

Il leur montra la direction du dit village et cet étrange personnage emboita le pas d'Orochi, laissant sur place Feng Huo et Lang Jia.

*Je... j'appartiens à Orochi ? Je n'appartiens à personne ! Je dois juste régler la dette que j'ai envers ce guerrier !*

Lang Jia contourna la fissure terrestre pour se jeter dans les bras de son "frère", pleurant toujours. Feng Huo passa sa main dans ses cheveux pour la réconforter et regarda dans la direction qu'on lui avait indiqué. Il allait encore devoir marcher dans ces terres inhospitalières, luttant pour survivre sans que personne ne vienne l'aider, et en protégeant sa "soeur".

"Nous allons devoir continuer à avancer, apparemment, cette personne ne nous fera rien pour l'instant. Espérons seulement que cela dure.

Malgré son ton assuré, il était claire qu'il avait toujours peur ! Il en tremblait toujours. Mais grâce à cela, il put apprendre qu'il n'était encore qu'un piètre guerrier, et qu'il avait encore beaucoup à apprendre.

Je... je veux juste qu'on parte d'ici... J'ai peur...

Ne voulant pas perdre plus de temps sur ce terrain hostile, il prit Lang Jia sur son dos et se mis à courir. Il prenait le pari qu'il n'aurait personne à affronter, un pari assez risquer mais qui se relèvera assez réussi...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En vue du château   

Revenir en haut Aller en bas
 
En vue du château
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande d'Accés aux différentes parties du Château.
» [Duché] Château-la-Vallière / Castel-en-Anjou
» Château Cambon La Pelouse 2001 à la SAQ Dépôt du Marché Central
» Forum château
» Château Sociando-Mallet 2005 à la SAQ Signature de Montréal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dynasty-Samurai Warriors, le Forum :: Territoires d’Orochi :: Château de Koshi-
Sauter vers: