Dynasty-Samurai Warriors, le Forum

Tout sur Dynasty Warriors, Samurai Warriors, Warriors Orochi, Kessen...


 

SiteSite  FacebookFacebook  DiscordDiscord  AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La salle du trône

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orochi X
Le Roi Serpent
avatar


MessageSujet: La salle du trône   Sam 31 Oct - 11:45

[La salle du trône d'Orochi se situe à l'étage supérieur du château de Koshi. Le siège, à l'aspect écailleux, arbore un vert très sombre rappelant la couleur de peau du serpent. La salle est très sombre et donne vue sur les terres désolés de Koshi.]

Suivi par Zhang He, Miya Tan et Aphrodite, le Roi Serpent était arrivé à la salle du trône où il s'apprêtait à accorder audience à ces officiers. Posant sa gigantesque faux contre le siège royale, il s'assit, en appuyant sa tête contre sa main droite.

"Nous voici arrivé dans un lieu un peu plus privé, seigneur Zhang He. Maintenant, dites-moi tout: qu'êtes vous venu chercher dans mon armée, et pourquoi devrais-je accéder à cette requête que vous êtes sur le point de faire?"


Orochi attendait une réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Zhang He
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Sam 31 Oct - 12:24

Zhang He avait enfin passé une étape dans sa quête pour la beauté: avoir une audience en tête-à-tête avec le seigneur Orochi! La salle où il se trouvait était très sombre et très impressionnante: en effet, ce trône gigantesque, cette vue à la fois effrayante et admirable et surtout le charisme du Roi Serpent ne rendait pas Zhang He indifférent.

*Cette salle est d'un noir...et pourtant, je ne peux m'empêcher d'y trouver un certain cachet...*

Orochi prit alors la parole, et lui demanda quelles étaient clairement ses intentions. Apparemment, Orochi n'était pas quelqu'un de dupe. Il faudrait donc faire attention à tout ce qui allait se dire en cette obscure salle. Se tenant face à Orochi, il s'inclina et commença à exposer le pourquoi de sa venue.


"Seigneur Orochi, comme vous le savez déjà, je suis avant tout un officier du Wei, par là, je suis déjà à votre service..."

Orochi esquissa un léger mouvement de sourcil à l'écoute de cette phrase, comme s'il se doutait que quelque chose d'intéressant allait suivre. Zhang He ne manqua pas de le remarquer: il était sur une bonne piste pour le moment...

"...cependant, inutile d'être un Dieu ou le plus sage des Sages pour voir qu'il y a un problème dans l'organisation de cette région. Il n'y a qu'à regarder l'attitude comploteuse de notre princesse: avez-vous vu quel regard elle m'a jeté lorsqu'elle a su que je vais ici de mon propre gré?"

Se fût au tour de Miya Tan de sourire:

*Ah ah! Je ne me doutais pas un seul instant que Zhang He était de ce genre là...finalement, il en vient à renier sa propre patrie pour gagner en pouvoir et pour bien se faire voir par le seigneur Orochi! Il ira loin, finalement je n'ai pas de soucis à me faire, moi qui croyais qu'il y resterai éternellement fidèle!*

Zhang He continua:

"Qui plus est, notre grand maître, le seigneur Xiahou De demeure introuvable, et ce depuis bien trop longtemps! De ce fait, notre maîtresse a rejoint les troupes de la résistance, croyant qu'elle est plus apte que nous pour trouver ce dernier! Elle ne fait même plus confiance à ses plus puissants officiers!!!"


Zhang He sortit une petite lettre de sa tenue:

"Savez-vous ce que cette lettre contient, seigneur Orochi? C'est une lettre d'une de mes servantes qui me tient au courant des activités du château! Il n'y est pas explicitement dit qu'elle a rejoint la résistance, cependant, le fait que sa fille dirige le Wei actuellement et qu'elle ait subitement disparut ne laisse pas de place au doute! c'est là-bas qu'elle se trouve!"

Zhang He posa la lettre au sol. Miya Tan la regarda d'un air énervé.


*Tiens donc! Il a DES servantes qui lui écrivent des lettres?! Il va falloir que je me charge de ça!*

Se levant fièrement, il regarda Orochi dans les yeux, et commença sa requête:

"Puisque les dirigeants du Wei ne sont plus digne de confiance et que cette région est en train de sombrer dans le ridicule, je vous propose mon aide: j'ai tissé des relations avec un certain Hideyoshi Toyotomi qui se trouve dans la résistance, et je suis bien plus digne de confiance que la princesse Xi. J'infiltrerais la résistance, car bien que j'ai aidé à l'une de vos batailles, j'ai encore les moyens de m'expliquer auprès d'eux! Je serais votre centre d'information...en échange, je désire le pouvoir du Roi Serpent, cette force surnaturels que Da Ji et vous-même êtes capable d'utiliser!"

Un silence suivit...et Miya Tan prit la parole!

"Le seigneur Zhang He n'est pas le seul à pouvoir vous proposer ses services! Moi aussi, j'ai une offre à vous soumettre! Moi et mon cousin, Aphrodite, venons de cette contrée lointaine appelé "Occident" . Vous qui êtes intéressé par la conquête de ce monde, que diriez-vous d'une alliance avec nous, l'empire d'Europe? Nous vous laisserons 55% des terres en échange de votre puissance de feu...oh bien sûr je ne demande pas votre armée, et je ne vous demande même pas de vous déplacer: simplement, donnez moi, à moi aussi, la force d'Orochi! Vous plus que quiconque n'avez rien à y perdre! Je serais votre bras armé dans le monde Occidental!"

Zhang He n'intervertit pas. Il fallait savoir tenir sa langue pour être crédible...


*Quel bordel...ils ont la dalle les deux, mais au final, je peux peut-être y gagner aussi...voyons la réaction du Roi, je vais prier pour que ça foire pas!*
Revenir en haut Aller en bas
Orochi X
Le Roi Serpent
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Sam 31 Oct - 13:01

Zhang He avait enfin exposé ses noirs desseins, et sa femme n'était pas en reste de tout ça! De voir tant de corruption et d'envie amusait Orochi qui éclata de rire une fois que les deux compères eurent fini.

"Vous ne manquez véritablement pas d'air, tous autant que vous êtes! C'est bien la première fois que je rencontre des humains avec une telle envie de briller dans ce monde chaotique!"

Le Roi se leva, et empoigna sa faux, et prit un ton plus menaçant.


"Si j'admire votre détermination, laissez-moi vous dire que vous êtes en train de jouer à un jeu très dangereux! On ne trompe pas le Roi Serpent si facilement: vous, Zhang He, voulait adopter 1000 visages à la fois, et cela pourrait très bien se retourner contre moi! Quant à vous, Miya Tan, sachez que la conquête de ce monde ne m'intéresse pas le moins du monde!"

Il prit une pause.

"Pourtant vos offres sont alléchantes: un infiltré dans la résistance et une potentielle conquête de pays inconnus ne me laisse pas indifférent, même si mon objectif premier est de prouver que je suis la créature la plus puissante qui ai jamais existé!"

Orochi tapa sa faux contre le sol, et entonna une étrange incantation qui se termina par:


"Juri! Vous avez une nouvelle mission, je vous convoque immédiatement!"

Là, un rire de femme se fit entendre.

"Hmmmm...j'arrive mon beau seigneur!"

De derrière le trône sortit une étrange femme. Apparemment jeune, ses cheveux étaient noirs et elle était habillée d'un costume mettant son nombril à nue. L'association des couleurs mettait en avant un goût assez étrange: du noir, du pourpre et du blanc.


"Oh mais quelles charmantes personnes! Ils sont tous beaux, tous frais et *reniflement* Hmmmm! Ils sentent bon le pouvoir et la corruption! Aurait-on vendu son âme au seigneur Serpent?"

"Il suffit Juri! Tu sera en charge de surveiller ces personnes! Ils ne doivent pas t'échapper un instant du regard! Ils vont travailler pour moi à partir d'aujourd'hui, et je ne veux pas un pas de travers de leur part!"


Juri les regarda, et son œil gauche se mit à briller d'une lueur violette.


"Je m'en chargerais seigneur Orochi, n'ayez crainte! Mais ils n'ont pas l'air très dangereux, vous pourriez aussi bien les punir s'ils faisaient des bêtises non?"

"L'un d'eux va devenir dangereux...et même s'il ne sera toujours pas à mon niveau, mieux vaut prévenir que guérir: c'est pour ça que je t'ai engagé dans cette mission! Tâche de bien t'entendre avec eux car tu vas devoir les surveiller jusqu'à nouvel ordre!"


Orochi leva sa faux dans les airs, et la foudre tomba sur celle-ci! Le sol se mit à trembler, et le bruit sourd de la foudre retentit dans la salle.

"Seigneur Zhang He, je vous accorde, à vous et votre femme, le pouvoir du seigneur Orochi! Ceci dit, je vois clair dans votre jeu, et le moindre faux pas vous coûtera cher!"

La foudre se dirigea vers Miya Tan...et en majorité sur Zhang He! Ce dernier, après un court instant, changea totalement d'apparence: sa peau était devenu d'un bleu-vert que l'on aurait dit qu'il était devenu un reptile lui-même. Des magnifiques ailes de papillons poussèrent dans son dos et ses yeux devinrent d'un blanc si pur que l'on avait l'impression de se noyer dedans! Son torse fut recouvert de tatouage, symbole de son appartenance à Orochi!
Miya Tan, elle, n'eut pas énormément de changement, seule sa peau et son regard avaient changés: désormais, sa peau était de la même couleur que Zhang He, et son regard était devenu plus vicieux, plus fin et surtout, beaucoup plus charmeur...


"Vous faites désormais partie de l'armée d'Orochi! Vous avez choisi de renier votre patrie seigneur Zhang He, souvenez-vous en éternellement! Vous avez désormais la possibilité de changer votre apparence de simple humain en l'apparence d'un papillon vivant! Pour cela, il vous suffira de penser à votre beauté du plus profond de votre âme...et vous aussi, Miya Tan, vous faites partie de mon armée maintenant! La conquête n'est pas ma priorité, en attendant, entraînez-vous à maîtriser ce nouveau pouvoir en aidant votre mari..."


Orochi leur délivra un dernier avertissement:

"Cependant, souvenez-vous que si jamais quelqu'un vous voit sous cette forme, votre couverture tombera à l'eau! N'en n'abusez pas, c'est dans votre intérêt!"

"Oh oui! Oh oui! Ils sont encore plus beaux! L'armée d'Orochi va casser du résistant encore plus maintenant! Ouais!!!!"

"Fais les sortir Juri, et dès que tu aura quittée cette salle, tu aura la responsabilité de cette troupe. Tiens moi au courant..."


"Oui, oui, sans problème votre seigneurie! Allez, allez! Le seigneur Orochi doit se reposer! On déguerpit plus vie que ça!"


Juri prit Miya Tan et Zhang He par le bras, et les conduisit vers l'extérieur, ne les laissant même pas admirer leur nouveau look!
Revenir en haut Aller en bas
Orochi X
Le Roi Serpent
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Jeu 4 Mar - 7:29

Citation :
Où Cao Pi allait-il donc se réveiller ? En Enfers, Orochi l'ayant laissé se vider de son sang ou au château de Koshi, Orochi ayant sû cerner le geste du jeune homme et l’avait accepté parmi les siens ? ... ... ...

Citation :
Les deux soldats jetèrent Li Dian aux pieds d’Orochi et s’agenouillèrent devant leur roi.

Officier : « Votre seigneurie, nous avons trouvé cet homme dans la région, nous pensions qu’il pourrait vous servir mon seigneur. »

Orochi ne comptait pas régler cette situation devant les portes du château . Cao Pi offrait donc sa vie à Orochi, tandis que Li Dian était quant à lui capturé par l'officier d'Orochi, mais celui-ci ne tarda pas à tomber dans les pommes suite à ces blessures . Pour le moment Orochi ne prit aucunes décisions . Il voulait en savoir plus sur eux deux pour décider quelque chose . Il ordonna donc aux officiers de lui apporter des informations sur ces deux personnages et de les emmener dans la salle du trône une fois qu'ils seraient réveillés . En attendant, les deux jeunes guerriers étaient dans les cachots du château, toujours sans avoir repris connaissance .

Quant à Orochi, il était assis sur son trône, son arme près de lui, ses fidèles serviteurs autour , son menton posé sur son poings . Il attendant le rapport de ses officiers , il attendait patiemment . Jusqu'à ce que ce moment arrive, deux conseillés arrivèrent et s'agenouillèrent devant leur Roi . L'un deux prit la parole avec respect, en parlant sagement.


"Maître, comme vous le saviez déjà, cet officier se nomme Cao Pi, fils du grand Cao Cao, ancien seigneur du royaume du wei . Pour faire court, après la bataille de Jian Ye, après la défaite de notre force, le seigneur Cao Pi se dirigea vers Luo Yang, sans doute pour entrer en contact avec vous, mais il fut stoppé par le légendaire Lu Bu qui le fit prisonnier, on ne put savoir ce qui se passa à l'intérieur du château de Lu Bu, mais ce que l'on sait, c'est que d'après les informateurs et nos espions dans la forêt, Cao Pi aurait été traité avec irrespect et aurait même été brutalisé . Nous ne savons toujours pas comment ni pourquoi Lu Bu a décidé de le libérer , mais nul doute que Cao Pi à dut trouver un moyen , ou plutôt une stratégie pour le faire . Après Xia Pi, il n'eut pas d'évènements, d'après nos informateurs, Cao Pi s'était directement dirigé vers vous ."

Orochi fit un petit signe de la tête, posant son regard sur le deuxième conseillé..attendant son rapport .

"Quant au deuxième homme, il se nomme Li Dian ex officier du royaume du wei . Nous ne savons pas réellement grand chose par rapport à cet homme . Ce que nous savons c'est qu'il est fort proche du seigneur Cao Pi et le suit dans ses batailles . Il était présent lors de la bataille de Jian Ye, et aussi lors du combat à Luo Yang . D'ailleurs, Li Dian avait tenté à plusieurs reprises de sauver Cao Pi des griffes de Lu Bu mais sans succès . Tout ce que l'on sait, c'est qu'il doit sans doute ressentir une haine envers le seigneur Lu Bu, et qu'il suit le seigneur Cao Pi loyalement ."

Soudain, un soldat arriva à la salle du trône, regardant son maitre.

"Maître, nos prisonniers sont réveillés ."

"Bien..amenez les ici..tout de suite.."

Les ordres étaient donnés, les soldats d'Orochi partirent chercher Cao Pi et Li Dian dans les cachots, maintenant réveillés . Ils les conduisirent dans la salle du trône, les forçant à s'agenouiller devant Orochi , qui put enfin croiser le regard de Li Dian cette fois . Il l'observa quelques minutes, avant de regarder Cao Pi à son tour..puis sans attendre, car il n'aimait pas cela, il prit la parole avec sa double voix grave.

"Cao Pi, vous étiez décidé à m'offrir votre vie , vous vouliez à tout prix me servir sinon votre vie n'aurait plus aucuns sens . Sachez que je ne vous la prendrai pas , enfin pas pour le moment, j'ai d'autres projets pour un homme de votre envergure . Ce serait dommage d'avoir une mort aussi bête pour un parcours comme le votre . Je préfère que vous mourez en me servant, car oui, vous allez mourir, mais cela sera honorable . Quant à vous Li Dian, d'après ce que j'ai pus comprendre, vous êtes quelqu'un de très loyal et courageux, vous n'avez pas hésité à vouloir affronter le grand Lu Bu pour sauver votre amie . J'aime le courage et la folie , c'est pourquoi je vais vous offrir la chance de protéger encore votre seigneur Cao Pi pendant quelques temps . "

Orochi ferma les yeux quelques minutes, se dégourdissant un peu les mains, avant de reprendre son discours.

"Il y a un lien qui nous unis tout les trois . << Lu Bu >> , l'homme considéré comme le plus puissant du pays . Un défi pour moi, une vengeance pour vous . Il est dans mon intérêt de le combattre et de l'éliminer au plus vite afin de faire chuter la résistance . Et pour vous, c'est un moyen de vous venger de lui . Donc, en échange de votre loyauté et de votre service dans ma puissante armée, je vous offrirai la tête de Lu Bu .

Vous serez d'important piliers dans mon armée car je sais reconnaitre la puissance d'un guerrier quand il en a une, et vous deux, li dian, cao pi, vous êtes puissant et vous allez me servir à quelque chose . Vous participerez aux batailles les plus importantes et vous allez répandre le chaos dans ces terres . Cependant, je ne tolère aucuns échecs, aucunes trahisons . Si jamais je devais apprendre une seule chose négative sur vous, croyez moi que le châtiment sera tellement terrible que l'enfer à coté ne sera que le plus beau des paradis . Pas de marches arrière , votre vie, votre destin m'appartiennent dorénavant . Vous êtes officiellement membre de mon armée, tachez de ne pas me décevoir ."


Il posa son regard sur les deux officiers, avant de fermer les yeux..

"Quelque chose à rajouter ...?"

Orochi fit un signe avec sa main, faisant venir un messager..

"Il est temps de faire un peu bouger les choses . Envoyez un message au seigneur Shi Pi . Faîtes lui parvenir ce message . << Votre botte secrète ne sera plus .>> ."

Le messager répondit par un "tout de suite maître, puis disparut de la salle. Mais vint ensuite un autre soldat, informant le démon serpent qu'une mystérieuse personne souhaitait le rencontrer , Orochi fit un signe de la main au soldat, lui disant qu'il pouvait ramener cette personne.

( Message fait en rapide avant de partir en formation xxD Je sais j'suis un mordu du rp ^^ , bon pardonnez moi si le post est bizarre mais vu l'état dans lequel j'suis ! allez à plus ! )
Revenir en haut Aller en bas
Aeria
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Jeu 4 Mar - 21:44

" On dépend toujours de quelqu'un ou quelque chose, la liberté n'existe que quand on croit en la vie. " [Inconnu]

Une jeune femme marchait ...

Combien de temps après la rencontre avec les Qiao c'était-il passé ? Pfiouu ... Autant dire qu'Aeria avait pu décrocher plusieurs primes sur l'assassinat de certaines personnes, et, qu'elle n'avait quasiment rien à faire en ce moment, et, autant le dire, elle s'ennuyait profondément. Pour venir à bout de son ennui, quoi de mieux de s'engager chez un Seigneur, Dieu, pour décapiter, éliminer, - bref, de nombreux adjectifs sanglants en rapport avec la mort ... - de nombreux ennemis qui affluaient, bientôt, lors des batailles. Sanglantes ... Aeria jubilait rien qu'à cette pensée. Sortie de sa rêverie par un soldat, qui venait de lui dire, la dérangé en lui disant que bientôt, elle allait rencontré le " Seigneur Orochi ". Pff ... Elle lui fit un regard meurtrier, qui semblait signifier " Dégage, dépêche ... Ou ce sera la dernière chose que tu verras " ... L'homme, enfin, le serpent, sembla apeuré, et se dirigea sur Orochi.

Quelques minutes plus tard, affluaient des Dizaines de Soldats devant elle. Comme si c'était dans son intérêt à elle d'attaquer Orochi. A voir comment fonctionner ces débiles. En bref, elle s'avança vers Orochi, Roi Serpent, ayant fusionné deux mondes, datant d'époque différentes. Lu Bu, comparé à lui, était une tapette (xD). Enfin ! Tant dis qu'elle s'approchait, elle distinguait peu à peu une silhouette familière. Orochi, et ... Elle ne pouvait rêver mieux. Tant de temps de traque, et ils allaient cohabiter. Incroyable. Aeria trouvait ça ironique. Elle marchait désormais en bougeant les épaules de droites à gauches, sans sourire, le teint glacial, le regard meurtrier. Meurtrier ? Le Katana dans son dos confirmait ceci. L'assassin finit par être à coté de Cao Pi.

Elle regarda Orochi, elle voulait bien choisir ses mots. Souriant, du fait de l'homme qui était à coté de lui, était le plus important, elle finit par étouffé ce sourire, car ce sentiment d'humour finit par disparaître aussitôt. Elle voulait dégainait son arme et le décapiter, bien sûr, mais cela ne lui servirait à rien. Bref, elle contenta d'une présentation simple, sobre, et efficace ... Euh, je m'égare. Bref, d'un ton glacial, " Freesya " s'exprima :


" Bonjour, Seigneur Orochi. Je me présente. Je me nomme Aeria, et je viens vous offrir mes services. Je suis une assassin, dit-on, et je souhaite mettre mes entières capacités à votre disposition, en tant qu'assassin personnel à votre service, si vous le souhaitez, bien sûr. "

Eh ben voilà. Désormais, elle n'aurait plus à attendre des batailles, très rare, pour se défouler. Encore mieux. Elle se trouvait désormais TRÈS proche de celui qu'elle voulait tuer. Non ... Le mot est trop faible pour ce qu'elle voulait lui faire. Des idées gores lui envahissaient l'esprit, tant dis qu'elle réfléchissait à comment elle allait faire ça. Puis elle regarda la salle, peu orné, même plutôt salle, des gravats, de la désolation. Aeria aimait ça. De la lave, du sang, l'enfer ... Comment ne pouvait-on pas aimer cela ? A moins d'être humain ...

Mais Aeria, elle, n'était pas humaine.

HJ : Fun, Léger, pour reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Motonari Mōri
Le Seigneur déchu
Le Seigneur déchu
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Jeu 4 Mar - 22:52

Chose étonnante ou pas finalement ? Cao Pi se réveilla dans les geôles du château de Koshi. Orochi avait donc décidé qu’il n’était pas encore temps pour le jeune homme de mourir. Mais ce n’était maintenant que le début, et il savait que plus que jamais, chaque faux pas, chaque erreur lui coûterait la vie. Mais cette vie-là, c’est celle dont il voulait vraiment alors qu’importe, il allait dès à présent tout faire pour que cela marche et ce, quelque soit le chemin à prendre.

Mais à peine réveillé, à peine emmené vers sa majesté Orochi. Le seul détail qui interpella Cao Pi fut qu’il n’était plus seul désormais. Pendant qu’il était dans les choux, il semblerait que les troupes d’Orochi ait interpelé un homme qui ne lui était pas inconnu, Li Dian. Il n’avait pas l’air d’avoir été brutalisé et semblait encore en forme. Finalement, malgré que Cao Pi l’ait laissé en arrière, il se retrouve lui aussi en Enfers...

Quelques couloirs plus loin et 2/3 portes de traversées, ils arrivèrent à la salle du trône. Là où se trouve Orochi la plupart de son temps. Une grande, massive, impressionnante et effrayante porte se tenait maintenant devant eux. Derrière, il y avait très certainement le Roi Démon qui les attendait avec impatience.

Et Orochi ne perdit pas de temps en vaine discussion et alla droit au but. Cao Pi et Li Dian avait passé ce « test » et faisaient dès à présent partie de l’armée du démon. Bien sûr, intégrer cette armée était sans point de retour mais cela, Cao Pi le savait déjà, tout comme il se devait d’agir très prudemment. Il n’était pas né de la dernière pluie non plus.

Mais au moment ou ce dernier allait répondre à Orochi, quelqu’un d’autre se présenta devant lui. Et par n’importe qui, une jeune femme, une « humaine ». Elle avait réussi à entrer aussi facilement dans ce château ou l’avait-on laissé venir ? Quoi qu’il en soit, cela ne changeait en rien le plan de Cao Pi, il avait maintenant plus que jamais l’occasion de montrer sa valeur. Il releva donc la tête et posa son regard sur son « maître ».

« Si je suis ici, sachez que je suis déjà parfaitement conscient de tout ceci et que je suis bien décidé à ne pas vous décevoir. Vous pouvez compter sur moi et sur Li Dian évidemment. »

Puis rabaissa son regard.

Cao Pi ne voulait néanmoins pas en rester là. Qui était cette inconnue qui venait de débarquer. Mais il n’était pas en position de poser des questions. Dans cette salle, ce n’était pas lui qui avait le pouvoir et tout écart serait très mal vu par le maître des lieux. Il se contenta donc de se taire et attendre les futurs « ordres ».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Li Dian
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Jeu 4 Mar - 23:23

I – Prisonnier :

A peine arrivé à Koshi, Dian s’écroula par terre tout comme Cao Pi, il était épuisé du voyage, et de sa blessure. Dian se doutait que pendant son sommeil, les gardes allaient l’emmener au cachot mais serait il seul ? Ou Cao Pi serait il avec lui ?

Après un dure réveil dans les cellules vieilles et qui empestaient la mort et le pourrie, Dian regarda les alentours, il y avait plusieurs cellules avec chacune un lit suspendu et une petite fenêtre pour avoir de la lumière, enfin de la lumière, vu les nuages sombres qu’il y avait au dessus de la forteresse du démon impossible d’avoir du soleil. Dian regarda alors les autres cellules et vit à la cellule de droite, Cao Pi, assis sur son lit, il ne faisait rien, ne réagissait pas… il était surement encore dans les vapes se dit Dian qui sait, il est tellement bizarre… Au fond de la salle, il y avait une vieille porte surveillé par deux gardes, un autre garde d’orochi patrouillait dans le couloir qui rejoignait toutes les cellules… Dian regarda les autres cellules, il n’y avait personne, c’étaient les seules prisonniers. D’un coté cela n’étonnait pas Dian, qui oserait venir ici ? Personne, bien sur… les autres ont peur de cet endroit, de cette région.

Après une bonne trentaine de minute, la porte de la salle s’ouvrit et quatre soldats d’orochi arrivèrent, ils ouvrirent les deux cellules des deux guerriers et les emmenèrent au trône d’orochi.

Dian prit le temps d’observer chaque lieu, chaque patrouille, chaque porte, chaque fenêtre pendant le chemin. Ils traversèrent quelques couloirs et quelques salles et ils arrivèrent devant une grande porte dorée, belle mais effrayante… les soldats ouvrirent la porte et ils arrivèrent dans la salle du trône où était assis Orochi regardant les nouveaux arrivants entrés.


II – Début du plan :

Dian et Cao Pi n’eurent pas le temps de dire quoi que ce soit, que Orochi décida de les faire entrer dans leur armée, heureusement Orochi avait tout gobé, le plan allait donc commencer… mais Dian vit, en jetant un petit coup d’œil à Cao Pi, que son comportement était étrange, jouait il le jeu ? Ou avait-il vraiment un problème ?

Dian et Cao Pi allaient donc accepter l’entrée au sein de l’armée d’Orochi. D’un autre coté, ils n’avaient pas le choix, s’ils refusaient, ils mourraient ici… et Dian ne le souhaitait guère, mais ce chemin au coté du démon, près des enfers, va être pénible et dure, Dian va devoir massacré des humains innocents, détruire des villes, des villages, n’avoir aucune pitié, avoir une grande cruauté… bref ce séjour chez Orochi sa ne va pas être de la tarte… mais il ne faut surtout pas perdre espoir et continuer pour que les informations passent à Lu Bu grâce à Ayane. D’ailleurs, après cette entrevue avec Orochi, Cao Pi et Li Dian vont devoir établir contact avec elle pour commencer à lui dire que tout va bien pour le moment.


III – Une invitée surprise :

Alors que Dian et Pi allaient prêter serment à Orochi et commencé à obéir à leur nouveau maitre, une femme certes humaine mais très bizarre, arriva dans la salle. Elle aussi voulait rejoindre Orochi, décidément Orochi a tiré le jackpot aujourd’hui, trois nouvelles recrues en une journée et encore c’est peut être pas encore fini !

Cette femme disait qu’elle était assassin et qu’elle allait lui jurer fidélité et se battre pour lui… qu’allait dire Orochi, l’accepter au sein de son armée ou la broyer ? Orochi tourna alors son regard vers les deux guerriers pour terminer la discutions qu’il avait avec eux, Cao Pi parla et se fut le tour de Li Dian.


« Je vous servirais jusqu'à la mort s’il le faut, je ferais tout en mon pouvoir pour que vous soyez le maitre de ces terres, nous sommes à vos ordres… mon maitre »

Li Dian attendit alors une réaction du tout puissant démon tout comme Pi et la mystérieuse jeune femme.

Revenir en haut Aller en bas
Orochi X
Le Roi Serpent
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Ven 5 Mar - 7:25

Finalement , la mystérieuse personne qui devait faire son apparition, n'était autre que Aeria, une assassin . Orochi ne la connaissait pas personnellement et ne connaissait pas ces capacités en tant qu'assassin . Mais d'abord, place à l'entrée . Alors que Cao Pi et Li Dian étaient face au puissant Orochi, Aeria marcha vers Orochi, la tête haute, le regard meurtrier, une expression glacial , bref , tout les élément montrant qu'il était face à un assassin . Orochi soutenait le regard de Aeria en la fixant avec ses deux yeux de couleurs différentes . Il l'a laissa s'installer à coté de Cao Pi , et put remarquer en son regard que la présence de celui-ci ne la laissait pas indifférente . Le dieu l'avait bien remarqué, surtout lorsqu'il vit que l'expression du visage d'Aeria changea .

Ce fut ensuite au tour de Cao Pi de prendre la parole, affirmant qu'Orochi pouvait compter sur lui , qu'il serait loyal , au même temps, il n'avait plus le choix.Il ne répondit pas tout de suite, attendant que tout le monde parle, car ce fut ensuite au tour de Li Dian d'affirmer qu'il pouvait aussi compter sur lui . Bien, Orochi posa sa main gauche sur le manche de son arme, la soulevant doucement, il dirigea la gigantesque lame de celle-ci, sur le cou de chacun des guerriers présent , prenant la parole avec sa voix unique .


"Un assassin..je ne connais pas encore vos capacités pour faire de vous un de mes assassin personnel, cependant je vais vous tester pendant un moment et voir ce dont vous êtes réellement capable de faire avec ce sabre que vous tenez là . Vous accompagnerez le seigneur Cao Pi et le seigneur Li Dian dans leurs missions afin que je puisse vous juger, il est évident que si vos capacités ne sont pas à la hauteur, ou que vous subissez un échec, je me chargerai personnellement de vous Aeria. Je ne vais donc pas vous supprimer maintenant, je vous laisse une chance de me prouver votre force , si vous réussissez le test , sachez que le pouvoir sera votre .

Il retira son arme, la reposant à coté de son trône, posant ensuite son regard vers Cao Pi et Li Dian .

"Quant à vous deux, il semblerait que vous formez une équipe efficace, c'est pourquoi je ne vais pas vous séparer tout de suite . Je prend en compte vos paroles, maintenant que vous m'avez juré fidélité, vous m'appartenez tous . Mais avant de vous laisser disposer, avec surement une première tâches à faire, j'aurai une question à vous poser ."

Il attendit un peu avant de continuer, regardant les trois guerriers face à lui, le puissant démon, regarda de haut Cao Pi, Li Dian et Aeria , puis reprit..

"Visiblement, les piliers de la résistance sont incontestablement Shi Pi, Lu Bu, et Hideyoshi . Je suppose que vous ne savez pas grand chose du seigneur Hideyoshi, mais heureusement Da Ji est là pour s'en occuper . En revanche, pour Shi Pi et Lu Bu, ils étaient vos anciens alliés , Li Dian, et Cao Pi . Je souhaite donc que vous me parliez de ces deux puissants hommes, je veux savoir à quel point ils sont fort, à quel point ils pourraient me divertir ne serait-ce qu'un peu, quels sont leurs meilleurs hommes, leurs atouts ? Et surtout, leurs faiblesses. Surtout, ne me mentez pas car ils étaient vos alliés, je le saurai et je serai impitoyable. Vous avez certainement quelques informations à me donner .

Après cela, vous pourrez disposer . Vous allez avoir un peu de temps libre pour vous préparer et faire ce que vous avez à faire . Je vais vous envoyer tout les trois dans un village qui se trouve en chine, dans les régions extérieur, c'est le village Ira , Da Ji a découvert qu'une alliance commence à se former dans les régions extérieurs, c'est pourquoi vous allez faire chuter leurs moral en faisant un véritable massacre, vous devrez éliminer tout les villageois, femmes, enfants, soldats, détruire le village afin d'éliminer cette révolte . Cela ne sera pas de tout repos, c'est pourquoi une troupe vous attendra devant les portes du château afin de vous épauler . Le génèral de cette mission sera le seigneur Cao Pi, il est temps de le tester et voir si sa réputation est vraiment ce qu'elle est . Vous allez donc répandre le chaos et détruire des vies innocentes, je vous attendrai pour avoir le rapport .

Ca sera tout .


Orochi ferma les yeux, quelques minutes avant de les rouvrir en observant les réactions de ces nouvelles recrues.

( Bon, beaucoup de blabla mais il le fallait pour le bien du rp x) )
Revenir en haut Aller en bas
Li Dian
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Dim 7 Mar - 21:58

I – Au service du mal :

Tout se passait comme prévu pour le moment, même si Dian et Cao pi étaient des espions, Orochi pensait vraiment qu’ils lui avaient juré fidélité ce qui était faux évidemment… enfin pour Li Dian c’était le cas. Cao Pi était bizarre depuis qu’ils étaient ici, il ne parlait pas, regardait à peine son ami et était extrêmement froid… si froid qu’on aurait dit qu’il n’avait pas de cœur, étais ce seulement une impression ou étais ce la vérité ? Li Dian ne préféra pas rester longtemps sur ce sujet et retourna à son objectif principal, espionner, farfouiller un peu partout pour avoir des informations mais avant toute chose, il doit gagner la confiance du grand démon. Et pour cela il doit déjà répondre à ces questions. Des questions qui était au sujet de Shi Pi, Hidey et enfin Lu Bu. Des questions sans réponses pour Li Dian, enfin certaines seulement. Voulant gagner la confiance du démon, il répondit à ses questions.

« Shi Pi et Lu Bu sont bien deux hommes puissants mon seigneur mais Shi Pi a une armée immense et puissante que vous ne saurez imaginer, il est avec trois autres hommes, je ne me rappelle plus de leur nom mais ces trois hommes étaient rapides, agiles et puissants. Quand Shi Pi a ces hommes sur le terrain, la victoire est quasiment assurée, mais je pense qu’ils ont une faille comme chaque humain. Je ne connais malheureusement pas trop l’armée de Wu Zhang, mais je sais que Wu Zhang est bien le centre principal de la résistance. Quand à Lu Bu, son armée est moins impressionnante et sa forteresse aussi, mais ses hommes ont un moral d’acier et sont très puissant quand leur chef est présent sur la bataille. »


Li Dian avait regardé le démon en répondant à ses questions, puis respira un bon coup et le regarda à nouveau.


« C’est tout ce que je sais, mon seigneur. »

II – La première mission du mal :

Il regarda ensuite Cao Pi qui allait surement répondre à son tour, mais en attendant sa réponse, Li Dian avait soudain peur et ne voulait pas faire sa, mais il y était obligé, Orochi leur ordonna par la suite, d’attaquer un village et de tuer toute personne sur leur passage, femmes, enfants, soldats… tous y passeront, Dian a peur de le faire, tuer les siens… c’est horrible, mais il est obligé de le faire sinon le plan échouera, Dian sens en lui que ce périple va le changer, cette mission va le changer, au début il va être dégouté de faire ce boulot, de tuer tout ses gens mais après, il va commencé à aimer cette tuerie et va sombrer peu à peu dans les profondeurs du mal…

« Nous détruirons ce village mon seigneur et il n’y aura aucun survivant. »

Dian baissa la tête comme pour s’incliner devant Orochi et attendit le signal du roi serpent pour aller et commencer ce massacre.
Revenir en haut Aller en bas
Motonari Mōri
Le Seigneur déchu
Le Seigneur déchu
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Dim 7 Mar - 23:36

Cao Pi venait de passer le premier test, la première phase du « plan ». Aller à Koshi et réussir à gagner une partie de la confiance d’Orochi et entrer dan son armée. Mais pouvait-on vraiment parler de ceci dans le cas de Cao Pi ? Li Dian, il ne fait aucun doute qu’il garde en tête la stratégie mise au point avec Lu Bu. Mais en ce qui concerne le jeune Seigneur, rien n’est moins sûr. Depuis son entrée à Koshi, plus rien n’émane de lui et son comportement aux portes du château laisserait perplexe n’importe qui aurait assisté à cette scène.

En tout cas, Orochi avait remarqué leur détermination et venait de leur assigner leur première mission en tant que serviteur du Mal : éradiquer un petit village de résistants. Eradiquer voulait bien évidemment dire massacrer tous les villageois, hommes, femmes et enfants. Il était clair qu’Orochi voulait voir jusqu’à quel point les deux hommes pourraient lui être fidèle et s’ils étaient capables de tuer ces villageois. Cao Pi leva la tête et s’adressa à Orochi. Il ne fit aucunement mention d’Aeria pour le moment.

« Vous pouvez d’ores et déjà considérer cette mission comme accomplie. »

Mais ne put se retenir de faire une toute petite remarque. Après tout, il en avait le droit. En tout cas, il se le permit et advienne que pourra sur le résultat.

« Toutefois, je m’autorise une petite remarque. Autant me battre avec Li Dian ne me gêne point car je connais ses aptitudes au combat et lui fait confiance (ou pas), qu’avec une parfaite inconnue, j’avoue que l’idée ne m’enchante guère. Je n’aimerai point être remis en cause s’il devait lui arriver malheur ou que je puisse me retrouver soudainement avec un coup d'épée dans le dos. Je suis certain que vous devez très bien comprendre mon point de vue.

Mais loin de moi l'idée de me permettre d'oser avoir quelque chose à redire concernant vos ordres. Je tenais juste à ce que les choses soient au clair concernant cette première mission. »

Cao Pi avait osé. Il venait de répondre à son maître et contredire ses ordres. Mais il était comme cela, faire confiance à quelqu'un ne lui avait apporté rien de bon et depuis qu'il avait changé, son côté "maléfique" avait renforcé ce genre de sentiments en lui. Normal que le jeune homme en parle après...

* Une chose de faite. Et je n’aime pas trop l’atmosphère qui se dégage depuis qu’elle est entrée ici. Quelque chose me dit qu’elle n’est pas annonciatrice de bonne augure. *

Cao Pi rabaissa la tête afin de montrer son respect à Orochi bien qu’il venait de faire une remarque concernant ses ordres. Il ne pensait pas à mal, juste à lui. Il ne voulait pas que sa mission soit compromise par la première inconnue qui se présenterait en même temps que lui.

En attendant, il ne lui restait plus qu’à voir quelle serait la réaction du souverain... Est-ce qu’Orochi ne tiendra pas compte de la remarque de Cao Pi ou bien allait-il lui répondre ? ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aeria
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Mer 10 Mar - 12:10

    " [...] qu’avec une parfaite inconnue, j’avoue que l’idée ne m’enchante guère. Je n’aimerai point être remis en cause s’il devait lui arriver malheur ou que je puisse me retrouver soudainement avec un coup d'épée dans le dos. "

    Après ces phrases de mécontentements, la jeune Aeria détourna son regard d'Orochi pour le planter sur Cao Pi, et elle aussi, d'un air de mécontentement et de Cynisme, elle reprit la parole, d'une voix rauque, dûr, méchante :

    " Pas comme si j'existais, hein.
    Heureusement que le Seigneur Orochi nous a expliquez que ce n'était qu'un test ... C'plutôt moi qui devrait râler de faire équipe avec un idiot ... Mais je pense que vous êtes assez fort pour me battre si vous devriez le faire, n'est-ce pas, Seigneur Cao Pi ? Ou alors me trompais-je sur votre compte ? Voilà quelque chose d'assez gênant ... Voilà que je me retrouve avec un faible dans les pâtes. Si vous ne me faites pas confiance, tant pis, mais le Seigneur Orochi n'a pas à supporter vos prises de becs, gosse gâté. "


    Ayant aligner ses mots, Aeria se contenta de lever sa tête en l'air, dans un visible élan de flemmardise, et se contenta de marmonner, d'une voix imperceptible, aussi bien pour Li Dian, Cao Pi et Orochi, ici présent, qui l'un d'entre eux avait désormais l'espérance de vie ... Limitée, on va dire :

    " Ne me dîtes pas que je vais devoir me le coltiner pendant toute une mission c'ui là ? m¤rde ... Et le pire c'est que je vais devoir le laisser en vie pendant quelques temps. Pfff ! *

    Puis rebaissant la tête, elle se baissa, pour finir à la hauteur des genoux de Cao Pi et elle finit par répondre à Orochi, d'un ton négligeant, et sympathique !


    " ... Mais je reste Ok pour la mission, bien sur. Tant que l'autre ne me colle pas Et tout comme mon Preux Chevalier, je m'autorise aussi une remarque. J'accepte d'être coordonné par lui, et donc de lui obéir ... Mais il ne sera pas de ma responsabilité si Monsieur viendrait à tomber au combat, ou essayerait de m'éliminer. Et ... J'aimerai savoir si je pourrais apporter une personne de mon choix, car le fait d'être entouré d'inconnus ne m'enchante guère non plus, qui plus est quand l'un d'entre eux est aussi ingrat que ça ... Mais bon ! Je pense que vous comprendrez, après tout, le soucis que celui-ci me pose"

    Dit-elle, en pointant du doigt Cao Pi ...
    Puis, tournant le regard, comme si ce qu'elle venait de dire était évident, elle regarda Li Dian, qui semblait peu commode. Pour le faire réagir un peu, elle haussa les épaules et lui parla d'une manière Sympathique (chose étrange, je l'avoue) :

    " Allons mon beau, je suppose que travailler avec une inconnue ne vous ai guère favorable, mais je pense que l'on devrait se faire confiance, au moins pour cette mission. Au moins que l'un de vous deux soit d'accord pour bosser avec une Fille, assassin, certes ... Mais je ne pense pas que l'un d'entre vous n'ait jamais tué personne. Du moins, je l'espère, messieurs. "

    Puis, souriante, elle sembla reculer un peu, pris ses aises, en observant la pièce royale. En fait elle n'en n'avait absolument rien à foutre d'Orochi. Disons qu'elle espérait avoir du pouvoir pour fracasser Cao Pi et Da Ji. Mais bon. D'un coté elle en a atteint un sans problème. Même si, l'autre risquerait d'être quelque peu difficile à atteindre. Mais bref, tant dis qu'elle réfléchissait à ce casse tête mental, l'un d'eux prit la parole ...
Revenir en haut Aller en bas
Orochi X
Le Roi Serpent
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Mer 10 Mar - 13:08

Alors que les ordres étaient clairs net et précis , ce fut plutôt le contraire qui se produisit . Cao Pi et Aeria étaient en train de ..chamailler ? Devant le puissant Orochi , ils n'avaient pas peur de la mort ces deux là ? Ils oubliaient à qui ils avaient à faire ? C'était Orochi, pas n'importe qui, le numero 1, le dieu serpent, le plus puissant de tous .

Il écouta d'abord Li dian parler, le seul qui semblait beaucoup plus respectueux et calme, d'ailleurs, Cao Pi ne répondit même pas à la question d'Orochi sur shi pi et lu bu, et celui-ci laissa ça de coté . L'ex seigneur du wei pensait-il à lui avant orochi ? Ici ça n'allait pas être le cas .

Premièrement , Orochi posa son regard vers Li Dian , restant toujours assis sur son trône, il le regarda de haut, parlant bien fort pour que tout le monde puisse l'entendre.


"Je vois . Seulement l'armée de ce shi pi a beau être immense, et bien que shi pi est un puissant guerrier, en restant réaliste, je sais que je n'en ferais qu'une seule bouchée, non seulement car ma puissance est incomparable, et aussi car je possède un atout secret qui risque de faire basculer les choses . J'ai fusionné deux monde, j'ai créé une immense armée, ce n'est pas un simple humain, ou armée qui va m'arrêter.

Quant à Lu Bu..je peux déjà considérer cela comme finit, il n'est plus une menace, je possède une arme contre lui , qui le mettra à terre très facilement . D'ailleurs..


Orochi ne continua pas sa phrase, il posa son regard vers Cao Pi et Aeria qui se lançait des provocations . Il ne répondit même pas aux questions des deux guerriers , il se contenta de regarder calmement cao pi et aeria .

"Les ordres sont clair, décimer toute la population , et venir au rapport . Je me contrefiche que vous soyez des inconnus pour vous, vous êtres miens à présent, et vous êtes aussi dans la même armée, je ne tolerai plus ce genre de situation . De plus .."

Orochi leva sa main, créant une onde de choc qui fit soulever Aeria et Cao Pi du sol, il agita son énorme faux, afin que sa lame soit autour du coup de aeria et de cao pi au même temps ( oui son arme est grosse, ), un geste de plus et c'était la décapitation.

"Que ce soit bien clair entre nous, vous êtes encore nouveaux pour oser me faire des recommandations , et je ne tolère pas que l'on discute mes ordres . Vos vies ne valent rien pour moi, malgres toute votre force, votre volonté, vos aptitudes, vous n'êtes absolument rien face à ma puissance, je peux vous écraser comme des vermines à tout moment . Je vous donne la chance de me prouver votre force avec cette mission, ne la gachez pas car vous êtes des inconnus, car maintenant vous êtes dans mon armée, et je ne veux pas que mon armée s'entretue . Je le répète une dernière fois, si vous échouez à cette mission, je me servirai de vos têtes comme trophées ."

Il fit retomber les deux jeunes gens sur le sol, levant la main ..

"Amenez là..il leur faut un briefing.."

Les soldats d'Orochi courrurent chercher une mystérieuse personne , pendant ce temps là Orochi ferma les yeux, posant son menton sur la paume de sa main .

Après quelques minutes, la porte s'ouvrit, et une mystérieuse personne, cachée par l'ombre de la salle fit son apparition, une personne marchant la tête haute, sous une capuche, vers Orochi , elle salua son seigneur , puis se tenut debout à coté de lui, enlevant doucement sa capuche, et sa cape, laissant apparaître sa silhouette .




C'était une belle jeune femme d'une beautée incomparable, elle se tenait à coté d'Orochi, comme ci qu'il était très proche de lui, ses deux longs sabre jumeaux dans chaques mains, on pouvait voir un peu de sang sur celui-ci . La jeune femme avait une expression de visage neutre, on ne pouvait déterminer ce qu'elle ressentait, de la joie ? Tristesse ? Rien ? On ne pouvait le voir, son visage était vraiment mystérieux, elle ne regardait même pas les trois personnes, elle regardait juste devant elle , sans dire un mot .

Orochi ouvrit les yeux, posant son regard sur les trois recrues.


"Je vous présente l'un des mes généraux les plus puissant, un des piliers de mon armée, et surtout l'un de mes atout ultime pour gagner cette guerre . Lu Ling Qi est très puissante et intelligente et surtout fidèle, elle voyage souvent pour remplir des contrats et n'a pour le moment pas connus d'échec à mon égard, ça sera souvent Lu Ling Qi qui vous donnera les informations pour vos batailles .En dehors de ça , inutile de préciser que vous ne la verrez jamais . Elle va donc vous donner les informations sur le village et ensuite vous disposerez . Lu Ling Qi est pour le moment un de vos supérieurs hiérarchique, vous lui devrez le respect . J'y veillerai. Pourquoi est-elle très forte et un grand atout pour moi ? Tout simplement car Lu Ling Qi n'est autre que la fille du puissant guerrier Lu Bu . "

La jeune femme rangea ses deux sabres dans ses fourreaux, puis fit un pas en avant afin de se mettre face aux trois guerriers, elle était vraiment étrange avec son expression, on avait l'impression d'être face à une carcasse vide. Bref, celle-ci , écarta doucement ses fines lèvres pour laisser sortir quelques mots de sa bouche à l'aide d'une voix assez jolie et calme .

"Bien, tout d'abord, je vous salue tous autant que vous êtes et bienvenue dans les forces de maitre Orochi . Comme dit plus tôt, je suis celle qui connait un peu toute les informations nécessaires sur les régions, batailles . Je serai votre informatrice, que cela vous plaise ou non .

Allons droit au but, le village d'Ira est constitué d'environ 180 villageois, que ce soit femme, enfant . Quant aux soldats, ils sont plus nombreux que prevus, étant fournit en ravitaillement par une armée proche de la résistance, notre but est d'éliminer rapidement le village et d'en prendre le contrôle, l'armée de la résistance voisine n'osera pas nous attaquer une fois cela fait, car maitre orochi y placera quelque chose de prevu . Le commandant en chef se nomme Inichiro , c'est le fils d'un grand commandant connut pour sa bravoure, un commandant que j'ai éliminée il y a quelques jours . Vous aurez à votre disposition une armée de 250 hommes pour combattre des soldats d'environ 400 , accompagné de quelques sous officiers qui ne devaient pas vous poser de problème . Sachez qu'en cas de besoin, vers le nord du village, se trouve un campement d'orochi, vous pourrez y reprendre des forces ou recruter . Mais maitre orochi à volontairement diminué votre nombre de troupes pour voir ce que vous valez . Sur ce, nous attendrons votre rapport ."


Elle venait de dire tout ça d'un trait, sans changer l'expression de son visage .La jeune femme fit un bond en arrière, très agile, se retrouvant debout à coté d'Orochi . Elle remit sa capuche, sans doute prête à repartir en mission .

Quant à Orochi, il leva la main..


"Disposez.."
Revenir en haut Aller en bas
Li Dian
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Mer 10 Mar - 21:22

I – Une querelle :

Alors que tout était calme dans la salle du trône, après que Dian ai pris la parole devant le roi serpent, Cao Pi la prit aussi a son tour et lança une vanne à la jeune assassin qui venait d’arriver il y a peu. Cette vanne aurait du être évité, car suite à sa la femme provoqua Pi et créa une querelle. Mais alors que Pi et Aeria se disputaient, Orochi les regardait d’un air agacé, ce qui est mauvais, très mauvais même… Li Dian ne préféra rien dire pour le moment et resta a sa place, attendant une réaction de son nouveau seigneur.

Aeria parlait mal et n’avait aucune formule de politesse, elle était maladroite dans ses phrases, et ne faisait pas attention de ce qu’elle disait devant le roi serpent, Orochi se leva alors et d’un seul coup souleva par une force, Aeria et Cao Pi, il prit son arme et la passa près de leurs cou. Li Dian observait toute la scène et n’était pas inquiet mais trouvait sa plutôt amusant ce qui lui surpris… lui trouvé sa amusant ? C’était étrange, à mon avis cet endroit commençait à le changer, il est vrai que les lieux, les habitants et l’odeur de cette endroit étaient différent, très différent des endroits que fréquentaient Li Dian avant. Il les menaça de les tuer s’ils recommençaient une querelle comme celle-ci devant lui, normal après tout il faut être fou pour oser se disputer devant le grand démon. Puis voyant que tout le monde se calmait, Dian eut une attitude bizarre et regarda les deux autres humains d’un mauvais œil.


« Pensez à votre seigneur au lieu de vous chamailler… »

Dian fut lui-même étonné de sa nouvelle vanne, il sentait en lui que les ténèbres commençaient à s’emparer de lui, est ce normal ? Ou est ce un phénomène complètement mystérieux ? Li Dian ne savait pas mais il savait que Orochi allait le sentir, il regarda ensuite son nouveau maitre, attendant de nouvelles directives.


II – Une nouvelle rencontre :

Orochi fit appel à une charmante demoiselle mais qui était très mystérieuse. Cette fille était la fille de Lu Bu, ce qui choqua Li Dian quand il le su, était ce de même pour Cao Pi ? La fille de Lu Bu se nommait Lu Ling Qi, c’était la clé de la victoire pour les forces d’Orochi, le démon avait tout misé sur elle, c’est même pour cela qu’il la garde près de lui, en sécurité. La jeune femme avait un regard vide, comme si elle était envouté, Li Dian intrigué par elle, voulait essayer de savoir un petit plus, mais pas pour le moment… il verra sa après sa nouvelle mission.

Elle leur fit un briefing de leur mission ainsi qu’un résumé de la situation générale ici, les trois nouveaux devaient se rendre au village, avec peu de soldat pour qu’Orochi voient leur niveau au combat, et ils devront tout détruire sur leur passage, pas de pitié. Li Dian regarda alors les deux autres humains qui ne réagissaient pas encore suite à ce briefing, il se leva alors et regarda le démon ainsi que la jeune femme.

« Vos désirs seront des ordres, mon seigneur. Dans peu de temps, ce village sera rayé de la carte, et il n’y aura aucun survivant, tous mourront sous nos lames. Ce village de résistant ne vous gênera plus. »

Li Dian s’inclina un peu et se recula un peu laissant les autres dirent un mot à leur tout, quand les deux autres seront prêt, Li Dian fera un tour rapide à l’armurerie pour récupérer une nouvelle arme et alors ils pourront partir pour faire ce bain de sang dans le petit village d’Ira.
Revenir en haut Aller en bas
Motonari Mōri
Le Seigneur déchu
Le Seigneur déchu
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Mer 10 Mar - 22:23

Orochi avait été agacé par le comportement des deux jeunes gens. Mais quoi de plus normal, Cao Pi et Aeria avaient peut-être dépassés la limite du décent. Mais le Roi Démon ne s’en emporta pas pour autant, il se contenta tout simplement de leur faire remarquer leur piètre statut depuis qu’ils sont entrés ici et qu’ils ont des ordres et une mission à accomplir.

Li Dian n’avait d’ailleurs pas perdu de temps... Il avait appliqué à la lettre les ordres qui avait été donné par son premier « employeur », Lu Bu. Se rapprocher d’Orochi, gagner sa confiance, notamment en répondant à ces interrogations et suivre ses directives. Un peu trop peut-être même... Cao Pi avait ouïe dire, et son cas parlait aussi de lui-même, que le mal avait réussi à prendre le dessus chez certaines personnes.
Li Dian se laisserait-il submerger ? En tout cas, cela ne l’empêcha pas de rétorquer sur Cao Pi et Aeria. Ce qui ne plut pas beaucoup au jeune Seigneur qui du se retenir et garder ses remarques pour lui-même. Hors de question de remettre ça sous le couvert devant Orochi.

Maintenant, il était temps pour la fine équipe, et c’est peu le cas de le dire, de partir.

* Un Pic-nic de famille... Une vraie partie de rigolade... *

Et oui, Cao Pi n’était guère enchanté à l’idée de partir « en guerre » avec ces deux là en ce moment... Il avait plutôt envie de les étriper tous les deux mais il ne le pouvait pas, chacun ayant encore un rôle à jouer.
Le jeune Seigneur s’avança donc pour aller saluer Orochi et annoncer leur départ comme tout bon chef d’équipe le ferait et le regarda droit dans les yeux, un regard vraiment terrifiant auquel il devra s’habituer s’il veut vraiment rester ici... Après un court instant d’hésitation, il prit la parole.

« Maître Orochi, Dame Ling Qi. Nous nous retirons dès à présent. Veuillez-nous excuser... »

Puis il se releva et retourna vers ses compagnons d’un large mouvement de cape (je vous laisse imaginer la scène).

« LI DIAN ! AERIA ! Nous partons ! Si vous avez encore quelque chose à faire, dépêchez-vous ! Je vous veux dans un quart d’heure à la porte du château ! »

De l’assurance et de la conviction. C’est ce dont on pouvait sentir dans la voix de Cao Pi. Peut-être avec un peu de plaisir au fait d’avoir pu leur dire ceci et ainsi satisfaire son léger besoin de vengeance. Très léger car bien qu’il avait adoré cela, il ne faut pas non plus oublier que ce n’était pas la première fois qu’il agissait ainsi. A plusieurs reprises il avait déjà du diriger et donc il savait comment se comporter comme tel et il était à présent prêt à reprendre du service.

N’attendant pas une réponse d’Aeria et Li Dian, Cao Pi se dirigea vers la sortie, poussa la lourde porte et s’en alla.

« Il ne manquerait plus que je me laisse faire par ces deux là !!!

Et d’une certaine rage, ses cheveux se hérissèrent et Cao Pi serra son poing, frappant de toutes ses forces le mur à sa droite.

*BAM*

Très certainement que de l’autre côté de la porte, cela ne restera pas inaperçu. Un trou se forma alors tout autour et fissura jusqu’au plafond la bâtisse.
Son visage laissait transparaître une certaine colère mais due à une frustration. Jamais, ou presque, il n’avait été aussi humilié ! Et pas par n’importe qui et devant n’importe qui ! Non, par la première inconnue venue et par un ancien compagnon et ce, devant celui dont il sera prêt à se battre jusqu’à la mort.
Du sang commençait à couler du mur. Il n’avait pas ménagé ses forces et son poing tremblait face au puissant impact... De son visage coulait aussi un peu de sang, quelques gouttes mais tout simplement parce que Cao Pi se mordit les lèvres jusqu’au sang. Il n’était vraiment pas dans son assiette... Il le faisait toujours quand quelque chose l’avait contrarié, comme à l’instant.

Puis, avant que quelqu’un n’arrive, il reprit sa route et se dirigea directement vers la porte du château. Un quart d’heure ? Pourquoi faire, Cao Pi était prêt, plus que jamais tout bouillonnant. Arrivé, il n’y avait encore personne, normal. Il était le premier à avoir quitté la salle. Mais c’est ce dont il voulait. Il n’avait maintenant plus qu’à attendre les autres. Et pour se faire, il regarda pendant un court instant le ciel. Tantôt nuageux, tantôt avec de brefs éclaircis. Un peu comme l’état d’esprit du jeune homme...

Il est certain que là-bas, au village Ira, se passera des choses qui changeront à jamais le cours de l’histoire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aeria
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Jeu 11 Mar - 20:58

    Journée pourrie ... Ça, c'était sûr ! Aeria avait vendu son âme au serpent, et celui ci n'était pas sympa, pas du tout. Il avait même frappé Aeria. Il avait bien des airs l'Orochi .. Mais bon, d'un coté, le seul problème, était que le dit Serpent, était plus fort qu'Aeria. Heureusement, avec tout ce qu'elle savait, et ce qu'elle pouvait faire aussi, peut-être qu'un jour, il ne le serait plus ? ... Atteindre le niveau d'un dieu .. Voilà qui serait plaisant ! Puis, regardant les nuages rouges, elle attendit qu'une personne n'arrive à la muraille du château ... Alors que Cao Pi arriva à la porte, une voix haut perchée lui signala qu'il n'était pas seul. La voix venait d'une muraille, où une jeune fille allongée, avait un bout de blé dans la bouche. Celle ci se redressa; et sauta devant Cao Pi tout en continuant de lui parler :

    " Je vous attendais ... Pi.
    Vous savez, ce château est plein de fissure, alors, si vous commencez à faire des trous dans des murs, ça sera pas joli à voir s'il advenait à s'écrasé. Vous pensez que Li Dian arrivera en retard ? Il me tarde de vous montrer ce que je sais faire ... et de tous les tués. Et puis, j'aimerai faire en sorte que l'serpent là-bas ne refasse plus jamais ça. Je suppose que vous aussi. Puisqu'il vous a autant humilié que moi. "


    Puis, tant dis qu'elle marchait quelque part à gauche de Cao Pi, très près de lui ... De sa proie ... et qu'elle se trouvait désormais à coté de lui, elle lui susurra à l'oreille, d'un ton séducteur, en souriant, comme une femme usant de ses charmes l'aurait fait, elle lui raconta quelque chose, qu'elle ne racontait pas à n'importe qui :

    " Cao Pi ...

    Vous êtes ma proie. "

    Après ces maigres paroles, elle s'avança, et se retourna en fixant de ses deux yeux le dénommé Cao Pi, désormais figé. Contente que son maléfice avait réussi, elle s'approcha de lui et le câlina de dos, en l'embrassant au cou ... Celui ci, figé, par la magie d'Aeria, ne réagissait pas. Aeria, en pouffant de rire, dit alors d'autres paroles, qui n'avaient pas pour but de le figer, mais de lui inspiré le doute en lui. Elle ouvrit la bouche, articula, et décocha des phrases :

    " Je suppose que je dois remercier Da Ji pour ces dons ... Seigneur Cao Pi. Vous m'inspirez de tels sentiments ... Vous êtes une source de Mystères, Monsieur ... Laissez moi vous montrer les miens, alors ... "

    Dit elle, d'une voix sublime, mais pourtant ... Déplaisante, pour le sir Cao Pi, en face d'elle. Elle mit un de ses ongles dans sa bouche ... Tant dis qu'elle s'approchait de Cao Pi, elle sentit un doute s'immiscer en elle. Elle s'arrêta alors de marcher, et une voix qui semblait retentir de partout, cria, résonna ... :

    " Attends ... J'arrive ... "

    Puis, Aeria continua de marcher, pour s'approcher de Cao Pi, et avec l'ongle qu'elle avait mit dans sa bouche peu avant, lui toucha la gorge, et le mouva. A ce moment, elle lui fit voir, en illusion, les pires tortures, horreurs, possible. Du Sang, des boyaux, des têtes, des visages apeurés, l'horreur absolu ... Puis, en se décalant, et en faisant l'innocente, elle ajouta ...

    " Vous allez bien, Maitre Cao Pi ? Vous-êtes tout pâle ... Vous voulez vomir ... ? "

    Puis, elle souri, sourire colgate 100% naturel, puis elle arrêta de bouger ...
Revenir en haut Aller en bas
Motonari Mōri
Le Seigneur déchu
Le Seigneur déchu
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Jeu 11 Mar - 22:18

Alors que Cao Pi pensait être seul et tranquille, le pire qu’il pouvait arriver se montra devant lui, Aeria... Après la scène à la salle du trône, il avait tout sauf envie d’avoir affaire avec elle en face à face. Mais c’était peut-être aussi le moment de mettre certaines choses au clair, apparemment, ils en avaient le temps, Li Dian n’était pas prêt de montrer le bout de sa lance. C’était l’occasion rêvée avant de partir en mission car il était plus que nécessaire pour le bien de la suite qu’ils se parlent...

Enfin... « Parler »... C’était peut-être un mot qui ne signifiait pas grand-chose dans ce cas précis. Aeria avait d’autres plans en tête et les mit aussitôt à exécution et n’hésita pas une seconde à s’approcher de très près du jeune homme. Cao Pi n’en fut pas pour autant déconcerté, elle ne l’impressionnait pas le moindre du monde et il avait vu de plus belles femmes qu’elle. Mais,... son visage changea vite d’expression lorsqu’elle se glissa vers son oreille pour lui murmurer quelque chose :
@Aeria a écrit:
" Cao Pi ...

Vous êtes ma proie. "

Et là, tout sembla plus clair dans la tête de Cao Pi. Pourquoi elle avait cherché la confrontation dans la salle du trône. Mais cela n’expliquait par contre pas pourquoi les raisons de tout ceci. Pi avait beau cherché à se souvenir de cette jeune femme, il n’en retrouva aucune trace. Aurait-il été jusqu’à oublier son existence ou bien serait-ce Aeria qui le confondrait avec quelqu’un ou qui aurait pourquoi pas aussi, tout simplement fantasmé sur le jeune Seigneur ? En tout cas, dès à présent, il était clair que Cao Pi y réfléchirait à deux fois avant de l’aborder.

Mais quelque chose d’étrange se produisit. En un instant, le corps du jeune homme ne lui répondait plus. Il se figea et ne pouvait être que spectateur de ce qui semblait être de la sorcellerie. Mais qui était-elle à la fin ? Aeria se trahit par elle-même en citant Da Ji comme source de ses « nouveaux » pouvoirs.

* Aeria aurait-donc rencontré la servante du Démon. Aurait-elle aussi été manipulée et envoyée pour me tuer ?? Cela n’aurait aucun sens !!

Mais ce pouvoir, ce qu'il peut être énervant !!! (pour être poli) *

Quelques secondes plus tard, son corps était de nouveau sien, il pouvait à nouveau se mouvoir. Quelle drôle de sensation fut-ce de ne pas pouvoir avoir le contrôle de son corps pensa alors le jeune homme... Et si lui-même pouvait gagner de tels pouvoirs, de quoi serait-il alors capable ?
Mais tout ceci ne sera réalisable que si la mission s’achève par un succès. Orochi ne se fatiguera point pour des guerriers incapables d’aller massacrer des paysans aidés par quelques broutilles de soldats. Il était maintenant temps de parler avec Aeria. Aeria qui se comportait de manière « étrange ». Elle qui avait des envies de meurtre se changea en tendre agneau. Une manière subtile de faire passer ses actes sous la folie ? Ou bien le contrôle de Da Ji serait aussi puissant à tel point qu’elle développe deux personnalités ? En tout cas, Aeria ou pas, Cao Pi avait à parler avec Aeria, meurtrière sanglante ou agneau tout en marchant un peu pour se dégourdir les jambes.

Il tenta une approche plutôt subtile afin de voir si les récents événements lui étaient connus puis alla dans le vif du sujet.

« Si je vais bien ? Mais je pense que vous savez très bien la réponse vu que je dois ce qui m’arrive à une unique personne, VOUS ! Aeria, vous ne manquez définitivement pas de culot mais après tout, cela rajoutera un peu de piment à la mission... Je propose donc une trêve le temps de la mission en tout cas. Il serait nul de compromettre nos chances d’intégrer l’armée pour des raisons aussi futiles...

Toute fois ! Ne comptez pas sur moi pour vous venir en aide une fois là-bas. Si vous deviez être en difficulté, malgré les consignes du maître, je vous laisserai crever sur place, baignant dans votre propre sang jusqu’à vous y étouffer ! Et je pense que je dois m’attendre au même sort... Mais cela me va !

Je ne vous connais pas et je n’ai que faire des raisons qui vous ont fait venir ici. Je n’aurai donc aucun scrupule d’en avoir à venir aux armes si je vois que je dois passer par là je peux vous l’assurer... »

Puis, il s’arrêta à hauteur de la jeune femme et la scruta. Elle avait vraiment l’air d’une jeune femme « normale ». Il passa derrière et à ce moment, sorti Chaos de son fourreau et retourna face à Aeria montrant bien qu’il avait son épée en main.

« Ai-je été assez clair cette fois-ci ? »

* Je l’espère... *

Puis rangea son arme. Li Dian ne devait pas tarder à arriver... Il serait d’ailleurs temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Li Dian
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Sam 13 Mar - 20:14

I – Un nouveau pouvoir :

Les trois guerriers quittèrent la salle du trône, après leur entrevue avec le démon Orochi et un briefing de Lu Ling Qi la fille du seigneur Lu Bu. Dian était vraiment perturbé par cette femme, était elle manipulé ? Est-ce que Orochi l’a menti au sujet de son père ? Il y a-t-il encore du bon en elle ? Toutes ces questions le perturbaient, mais il fallait qu’il s’en débarrasse pour le moment, dorénavant, son objectif principal est d’aller tuer tous les habitants de ce village et d’écraser les résistants s’y cachant. Mais avant toute chose, Dian devait faire un tour à l’armurerie, car pour une raison encore inconnue, son arme avait disparu après qu’il était tombé dans les pommes suite à la querelle qu’il eut avec le seigneur Zhang He sur le chemin de Koshi.

Les trois guerriers se séparèrent alors, et Cao Pi donna l’ordre de se retrouver devant les portes du château, une fois prêt. Dian partit de son coté, et chercha l’armurerie. Il l’a trouva facilement, l’armurerie du palais, était dans les sous sols de la forteresse, caché de l’ennemi, il y avait des tonnes d’armes rangés sur des tables en pierre et en bois, mais ces armes n’étaient que de simples armes alors Dian alla voir un maitre forgeron.


« Eh toi ! Dis moi, où sont les armes pour officier ? »


« Hum, vu votre apparence, une énorme hache ou une grosse masse ne vous conviendrez pas… je crois avoir un truc pour vous, suivez moi humain. »

Dian suivit alors le forgeron, ils passèrent plusieurs salles, jusqu'à ce qu’il atteigne une salle avec une grosse mallette en cuir sur une table. Le forgeron s’arrêta devant la mallette et l’ouvrit avec difficulté, elle était lourde et vieille. L’arme que le forgeron allait proposer à Dian devait être une arme qui n’a pas servi depuis longtemps.


« Eh voila, approchez vous pour voir »

Dian s’approcha alors et vit une grande épée, la lame était très longue, et le manche de l’épée était assez gros, il y avait un diamant noir au milieu du manche, on aurait dit que ce diamant pouvait s’éclairer mais pourtant il était noir. Le forgeron vit que Dian était éblouie par la beauté de cette arme.

« Cette arme n’a pas de maitre… chaque officier de l’armée d’Orochi a une arme pour lui-même, chaque arme a une sorte d’âme si vous voulez… celle-ci a une âme libre, elle cherche un maitre… est ce que vous sentez l’épée en vous, humain ? »

« Oui… je la sens, je sens sa force en moi… qu’est ce que sa veut dire ? »

« On va le savoir de suite, prenez l’épée, si elle vous rejette, vous n’êtes pas fait pour elle, mais si elle ne fait rien, alors elle sera à vous et personne d’autre ne pourra s’en servir. »

Dian sourit et prit l’épée en posant ses deux mains sur le manche, il la souleva et la regarda, elle semblait lourd mais était assez légère malgré la taille. Dian la regarda et avec sa main gauche, il caressa la lame. Il regarda ensuite le manche et vit le diamant noir de tout à l’heure s’éclairer, il était devenu d’une couleur bleue, est ce un bon signe ? Le forgeron regarda à son tour et sourit. Un autre forgeron arriva à ce moment la et vit le spectacle lui aussi, il se tenait derrière Li Dian.


« Bien, bien, je crois que cette épée à trouver son maitre… Vous ! Maintenant il faudrait la tester sur quelqu’un… »

Dian se retourna alors rapidement et décapita d’un coup le forgeron qui se tenait derrière lui, du sang gicla et se répandit sur le sol. Le forgeron sourit.

« Je crois que la phase du test est passé, je peux partir avec maintenant ? »

« Oui allez y guerrier, et sachez qu’à force d’être avec cette épée, vous deviendrez comme elle… »

II – En route :


Dian sortit alors de la salle et quitta l’armurerie avec sa nouvelle épée. Il partit en direction des portes du château, où il retrouva rapidement les deux autres guerriers. Il les regarda rapidement, on aurait dit qu’ils se chamaillaient encore… Dian marcha a coté d’eux et monta sur son cheval. Il les regarda.


« Et bah alors ? Plus vite que sa ! On a un village à bruler et des gens à tuer ! »

Dian devait jouer son rôle malgré lui-même si une partie de lui était impatient d’aller faire ce massacre, mais une chose perturba Li Dian, une chose que le forgeron lui a dite… « Vous deviendrez comme elle… » Il parlait de l’épée mais que voulait il dire par la ? Etre maléfique ? Servir le mal ? Dian ne savait plus quoi penser. Une fois prêt, les trois guerriers prirent la route en direction du village d’Ira, là où tout va commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Orochi X
Le Roi Serpent
avatar


MessageSujet: Re: La salle du trône   Dim 14 Mar - 9:34

( bon , post juste pour tester une police xxD )

Maintenant qu'ils étaient partis de la salle du trône, il ne restait que Orochi et Dame QI , dans la salle . Orochi avait quelque chose en tête, mais quoi ? Rares sont ceux qui pourraient le deviner . Il comptait faire quelque chose pour ces trois nouvelles recrues , à vrai dire, il ne les avait pas choisis pour rien, il fallait avouer qu'ils étaient assez prometteurs, mais Orochi avait déjà son plan en tête, les concernant, et pour ça il aura besoin de Da Ji et Lu Ling Qi pour parvenir à ses fins .

Maintenant , il pouvait commencer à donner ses véritables impressions, D'un geste de la main, Orochi fit approcher Lu Ling Qi , puis posa son regard devant lui, posant sa question .


"Alors, qu'attends tu pour me donner tes impressions ? Et tes informations ?"

Lu Ling Qi afficha un petit sourire glacial , puis posa son regard vers Orochi, posant ses main sur ses hanches .

"Mes impressions ? J'avais déjà reçus l'ordre de les espionner et récolter des informations sur eux,visiblement, vous aviez tout prévus maitre Orochi, vous saviez que ces trois là viendraient vers vous . Que bien que mon père avait stoppé Cao Pi, celui-ci viendrait tout de même .

Je pense que ce sont de bonnes recrues, ils pourront nous servir à quelque chose . En ce qui concerne Cao Pi, je l'avais déjà remarqué , et je suis sur que vous aussi vous avez remarqué son changement . Bien qu'il l'ignore, pour vous, je l'ai espionné dans le passé, et cet ex seigneur du wei n'était pas du tout comme maintenant, bien qu'il a toujours été plutôt solitaire et froid avec ses ennemis et même amis, il semblerait que le fait qu'il vous ai rencontré, changes considérablement son âme , plutôt bon dirigeant, s'il vous cède son âme , il n'en deviendra que plus puissant, et pourra sans doute vous servir à quelque chose . "


"Sais tu qu'il me rappel ? Toi..vous êtes totalement pareil, c'est pour cela que j'ai décidé de le recruter , s'il devient aussi éfficace que toi, et serviable , alors j'aurai eu raison de le prendre sous mon aile, dans le cas contraire, il est évident que je le supprimerai s'il n'est pas compétant, mais je suis plutôt optimiste . Quoi d'autres ?"

"Le cas Aeria, j'ai du être prudente pour l'approcher, approcher un assassin n'est pas toujours évident, mais je peux vous assurer qu'elle est plutôt compétente, en revanche, elle est du genre solitaire et étant assassin, je doute qu'elle ai déjà eut l'habitude de servir un maitre et de lui obeir et surtout de le craindre, bon élèment mais il faudra la surveiller de très près et bien faire attention qu'elle ne se rebelle pas un de ces jours . "

"Se rebeller, contre moi ? Tu sais sans doute ce qu'il en coute.."

"Quant au seigneur Li Dian, il m'a l'air d'être le plus respectueux et le plus serviable, seulement cela peut cacher des choses, il faudra bien faire attention aussi, tout comme Cao Pi, le fait qu'il vous ai rejoins commence à le changer, voyons d'abord le rapport de leurs mission, pour ma part je me fais pas de soucis, mais je propose de leurs assigner d'autres tests plus importants, des tests disons secrets et vraiment fatales pour voir à quel point ils pourraient aller pour vous ."

"J'y ai pensé..puis tu seras de toute façon, celle qui en saura plus que n'importe qui d'autres sur eux trois, de plus, ça sera à toi qu'ils feront leurs rapports de missions .

Bien, si tu as quelque chose à faire, tu le peux, sinon, j'ai quelque chose pour toi.."


Orochi expliqua à Lu Ling Qi cette "chose"..puis celle-ci , salua son maitre avant de quitter la salle du trône, laissant Orochi sur celui-ci, Le démon serpent disparut lui aussi d'un coup du trône . Ou allait-il ? Et qu'avait-il dit à Lu Ling Qi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La salle du trône   

Revenir en haut Aller en bas
 
La salle du trône
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ouverture de la salle d'armes
» Salle Neo-Arcadia
» Briefing de la Mission 00D14 ( Salle de brief du Blue Touch) ( Adj Freeman, Ost, La Firebirds)
» La Salle impériale
» Quels jeux aimeriez vous voir dans une salle d'arcade?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dynasty-Samurai Warriors, le Forum :: Territoires d’Orochi :: Château de Koshi-
Sauter vers: