Dynasty-Samurai Warriors, le Forum

Tout sur Dynasty Warriors, Samurai Warriors, Warriors Orochi, Kessen...


 

SiteSite  FacebookFacebook  DiscordDiscord  AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'extérieur du Palais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zhang He
Stratège
avatar


MessageSujet: L'extérieur du Palais   Mar 2 Sep - 17:16

[Attention, il s'agit simplement de l'extérieur de Palais, pas de l'extérieur des quartiers Wei! On peut y voir des jardins, des fontaines et des gardes faisant leur ronde.]

Zhang He, accompagné de Papillon, était passé par les écuries pour sortir du Palais. Avançant d'un pas tranquille, Zhang He pouvait entendre les fontaines couler et les oiseaux chanter, le tout sous un ciel uniquement pollué par quelques nuages.
Il s'arrêta près d'une fontaine et lâcha les cordes de Papillon. Il s'assit quelques secondes sur le rebord de la fontaine, puis contempla son reflet, comme à l'accoutumée, d'un doux regard.


"Comment serait-il possible de rivaliser avec une telle beauté?..."


Concentré sur les traits de son visage, Zhang He caressa l'eau de sa main droite. Papillon regardait son maître, calmement, sans gigoter. C'était une jument très docile avec Zhang He: en effet, ils se connaissaient depuis un moment déjà, et Zhang He avait été son premier et dernier cavalier. De son autre main, Zhang He caressa la tête de sa jument.

"Papillon...toi aussi tu ne sais pas comment cela est possible n'est-ce pas? Peu importe la beauté de mon adversaire: je compte sur toi pour me mener à la victoire! Faisons nous honneur l'un l'autre: prouve moi que tu es le meilleur destrier qu'un homme peut avoir et je te prouverai que celui que tu portes est bien l'être le plus beau que le temps ai jamais porté!"

Zhang He était partagé entre excitation, crainte et énervement...rencontrer un être beau cela était sûr mais...lui montrer qu'il n'est rien ou perdre face à lui? Cruel issue, mais Zhang He se rassura très vite en se regardant de nouveau dans le reflet de l'eau. Son visage maquillé ne laissait néanmoins rien paraître. L'expression était neutre, jusqu'à ce que Zhang He fronce un peu les sourcils.


"Je ne peux pas me présenter ainsi...je dois prouver ma beauté sans artifices aucun!"


Il cessa de caresser l'eau et Papillon, et plongea ses deux mains dans l'eau. Il versa ensuite l'eau sur son visage...puis, il se dirigea vers Papillon. Elle portait quelques légères bagages, dont un petit sac que Zhang He ouvra. Il en sortit un miroir qu'il utilisa pour admirer son visage.

"Force est de constater que ma beauté ne change pas! Même sans maquillage, je reste le plus beau..."

Certains disaient même que Zhang He était bien plus beau au naturel qu'en se maquillant comme une femme. Son visage semblait encore moins agressif qu'auparavant: s'il ressemblait plus à un magnifique jeune homme qu'à un être hybride mi-homme mi-femme défiant les limites du genre et de la beauté, c'était avec cette apparence qu'il avait séduit le plus de femme. Paradoxalement, mais assez logiquement, il avait attiré beaucoup moins d'homme grâce à cela.
Mais pour Zhang He, il ne s'agissait pas de question de séduire une femme ou un homme, il s'agissait de montrer qu'il n'avait pas besoin d'artifice pour gagner le titre de "Beauté Suprême" , et il s'agissait, par la même occasion, de donner un avantage à son adversaire, Zhang He ayant une totale confiance en sa beauté.


"Bien! Allons-y Papillon! Le seigneur Hideyoshi ne devrait plus tarder je suppose. J'espère qu'il n'a rien fait qui puisse troubler le semblant de paix qui règne en ces lieux...j'espère aussi qu'il ne va pas m'attirer d'ennui quand je reviendrai."


Zhang He monta alors sur Papillon, et en attendant que Hideyoshi arrive, il caressait Papillon à intervalle régulier.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: L'extérieur du Palais   Jeu 4 Sep - 14:52

Hideyoshi attendait que le seigneur Zhang He soit prêt à partir, à l’extérieur du Palais pour ne pas se faire prendre par toutes les bandes de soldats qui pouvaient bien rôder par-ci par-là. Tous étaient sur le pied de guerre à croire que le palais préparait une attaque ou bien juste un discours de leur princesse…

Après tout, Hideyoshi était devenu très discret même si il était l’invité du Seigneur Zhang He, il devait tout de même rester le plus calme possible. Il aperçu une silhouette non loin de là, assise sur le rebord d’une fontaine à caresser un cheval. C’était le seigneur Zhang He qui pouponnait sa gentille Jument Papillon.

Hideyoshi allait se diriger vers lorsque Sentinelle apparu à ses côtés. Il était bien rare que Sentinelle intervienne dans des missions où son chef était se trouvait directement… Il devait y avoir anguille sous roche…


"Sentinelle ? Mais qu’est ce qui te prend de venir ici alors que tu sais que je suis en sécurité et qu’il ne devrait pas y avoir de problème à augmenter mon niveau d’information au sujet de Xiahou De… J’espère que c’est important quand même…"

"Oh que oui Seigneur… Même une information capitale… Ca concerne… Da Ji, Chef !"

"Da Ji ? Oui bon ok, alors je t’écoute, j’espère que tu viens m’apprendre qu’elle est morte et qu’on peut aller buter Orochi maintenant 5 "


"Euh, non désolé même en rêve ça risquerait de ne pas arriver de si tôt malheureusement…
Non c’est pire encore… ? Notre ennemi se dirige vers le domaine d’Osaka ! Nos éclaireurs indiquent qu’elle y sera rapidement et qu’elle a décidé de changer de cap parce que l’homme qui était avec elle semblait ne pas vouloir la suivre… Nous devons nous dépêcher d’arriver là-bas et l’intercepter !


Seigneur, vous ne pouvez pas continuer à laisser une femme qui se dit « belle » à faire trembler le monde par le simple fait d’employer son nom. Elle se dit belle mais votre femme restera la plus belle de toute manière, il n’y a pas de doute là-dessus !
Mais vous devez rapidement indiquer la situation au Seigneur Zhang He et partir sur le champs, si il y a une possibilité de gagner contre cette sorcière, il n’y a plus un moment à perdre !"


"De quoi ? Elle se dirige vers Osaka ! Je vais protéger ma famille contre cette folle ! Bon et bien, merci Sentinelle de faire ton boulot jusqu’au bout. Tu peux disposer, je vais donc aller rejoindre le seigneur Zhang He pour partir immédiatement !"

Sur les ordres de son supérieur, Sentinelle s’en alla en reconnaissance et Hideyoshi se dirigea vers Zhang He.

"Seigneur ! Je viens de recevoir des informations de dernières minutes… Il semblerait que Da Ji est changée de cap et se dirige à l’heure actuelle dans mon domaine : Osaka. Nous devons nous dépêcher de partir, il n’y a plus aucune minutes à attendre… Nous devons impérativement accélérer le train pour éviter une catastrophe !

J’espère donc que vous êtes prêt, si ce n’est pas le cas… ce que je doute, nous partons maintenant !"


Hideyoshi ne pouvait attendre mainte réponse de Zhang He et s’empressa de partir au triple galop. Il se doutait tout de même que Zhang He allait le suivre de très prêt et qu’il pouvait compter sur lui.

Lorsqu’il voulu franchir la porte des domaines du Wei, un groupe de soldats se posta sur son chemin mais cela n’ébranla en rien Hideyoshi. Il n’eut pas besoin d’expliquer les commandes à sa jument que cette dernière avait déjà tous les soldats et se retrouvaient tous les deux à l’extérieur du Wei.

"Bon on est peut-être parti trop précipitamment… Attendons tout de même le Seigneur Zhang He."

Ils restèrent sur le côté à attendre Zhang He qui arriva dans la plus calme des démarches sur sa jument qui semblait non pas marcher sur le sol mais plutôt, se faire soulever par l’air et emporter par celui-ci...
Ils partirent en direction d'Osaka.


HS Je te laisserai répondre en premier une fois arrivés là-bas 13

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: L'extérieur du Palais   Dim 8 Mar - 4:40

Dans cet espace du jardins, tout semblait féerique. Les papillons volaient dans les airs accompagnés de pétales de fleurs, les arbres aux feuillages resplendissant s'étendaient à jamais au loin et les fontaines acceuillaient les oiseaux et autres petits animaux tous aussi mignons que les autres. L'environnement était comparable à un paradis et dans ce petit paradis on entendit une voix forte et imposante à faire vibrer les montagnes...

'' Mat-suuuu-daaaaa ! ''

L'Impératrice apella son garde préféré après Jiang alors qu'elle se reposait sur un long banc fait de pierre sous le soleil éclatant. On entendit de lourds pas de course et plusieurs bruits de métal au loin. Le garde s'arrêta, essouflé, devant la dame couchée comfortablement, les yeux fermés.

'' Vous avez préparé le thé ? ''

Matsuda, qui s'appuyait sur ses genoux afin de reprendre sa respiration, leva sa tête d'un air assomé par cette dernière question. Zhen Ji leva sa paupière droite vers son garde bouche bée et lâcha une parole sur un ton monotone

'' Je blague. ''

'' Vous m'avez fait peur Impératrice ... ''

'' Sont-ils arrivés ? Je commence à m'impatienter. L'Akizuki habite dans la capitale, prendre autant de temps pour se rendre au palais, ce n'est pas croyable. ''

'' Euh ... et bien ... ''

On entendit des cloches sonnaient au loin. Ceci voulait dire que la famille noble Akizuki était enfin arrivée, ce qui soulageait Zhen Ji. La famille Akizuki était une des familles proches de la famille impériale, et par moment les deux familles se devaient réunir afin de tenir toujours les liens. De forts guerriers de l'Akizuki avaient aidé Xiahou De dans plusieurs batailles, c'est ce qui les lia ensemble.

'' Il était temps ! '' La dame se releva et entreprit une petite marche à travers les jardins aux milles couleurs, toujours accompagnée de son garde Matsuda.

Après quelques minutes, Zhen Ji était assise à l'ombre d'un grand arbre et devant elle se trouvait une grande table ronde ainsi que deux autres chaises. Les servantes lui apporta le thé avant que la dirigeante de l'Akizuki arriva accompagnée de son héritier. Lorsqu'ils arrivèrent dans les jardins, tous les deux resplendissaient dans leurs habits nobles, même l'Impératrice ne paraissait aussi majestueux qu'eux. Les deux mères se saluèrent dès leur face à face.

'' Iiiimpératrice ! Cela faisait des moments qu'on ne s'était rencontrés ! Puis-je ? ''

'' Dame Akizuki, quel honneur de revoir la matriache de cette famille. Oui, assoyez-vous. ''

Les trois personnes s'assirent dans leur espace et leur conversation de tout et de rien débuta.

* Efffff ...

- Oui moi aussi ... J'espère que ça ne dura pas une éternité ... *

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'extérieur du Palais   Dim 8 Mar - 10:08

Après quelques heures de marche à réfléchir et à essayer de se souvenir des Wei, Xia voyait qu’elle arrivait enfin à destination. Le palais était tellement grand qu’on le voyait de très loin, il était impossible de le rater.
S’approchant ainsi elle put découvrir àson arrivée la beauté du domaine en voyant ces fontaines, jardins fleurit et autres décorations faisant un lieu très agréable à visiter. A première vue on ne penserait pas que dans ce charmant endroit il y ait des alliés du démon Orochi...

En regardant ce palais Xia eut comme un étrange souvenir sur une personne vivant en ce lieu. Elle se souvenait vaguement d’une vieille femme psychopathe déjantée doté d’un certain côté sadomasochisme. A l’époque elle la surnommait « la tigresse psycho ». Mais par contre elle ne s’était pas mémorisé son prénom, et pas trop son physique non plus surtout que depuis le temps elle devait avoir changer et vieillit encore ( Razz ) Si elle s’approchait elle ne pourrait pas vraiment le savoir, ça ne lui donnait pas envie de continuer son chemin… vraiment pas envie… Toutes ces pensées au sujet de cette femme lui donnaient la chair de poule. Sur le coup la jeune fille terrorisée alla se cacha dans des buissons pour se calmer.


" Oh mon dieu quelle vision de cauchemard !!!!! "

** J’ai peur… Et si elle est dans les parages ? J’ai pas envie de tomber nez à nez avec cette vieille folle psychopathe ! Elle doit être terrifiante !
J’ai vraiment pas intérêt à croiser son chemin, elle craint. **


Elle secoua la tête et se dit qu’il fallait, penser à autre chose qu’à cette femme, arrêter d’avoir peur et de montrer qu’elle peut tout surmonter même le pire. Elle tenta de se rassurer elle-même.

** Allez c’est bon, il n’y a rien à craindre… Si ça se trouve elle n’est pas là, les vieilles femmes qui ont de l’argent aiment aller passer leur journée à faire du shopping pour claquer leur surplus de pognon. Oui c’est ça elle a du sortir, qui voudrait rester à l’intérieur par ce beau temps ? ** Regarde le ciel et voit qu’il ne fait pas si beau que ça… Les nuages cachent le soleil, elle fait une grimace.
** Ou peut-être pas… Bon ben au pire j’ai ma lance pour me défendre elle ne m’aura pas… Je suis forte moi aussi ! **

Elle se leva et se décida enfin de sortir de sa cachette motivée pour continuer vers le palais.

" Je ne dois pas oublier ma mission ! Pour Da Ji-sama !! "

Elle reprit sa marche et chercha l’entrée du palais. Elle trouva un chemin qui semblait assez imposant il devait sûrement mener à l’entrée, toute contente de penser avoir trouvé elle se dépêcha d’y aller quand après avoir fait quelques pas elle aperçut un groupe de personnes assis autour d’une table pas très loin. A première vue elle ne s’inquiéta pas, étant envoyée par Da Ji elle n’avait rien à se reprocher sur sa présence dans ce territoire. Mais…

** Et si la femme psychopathe se trouvait là-bas ?! Elle ne doit pas très bien accueillir les invités inconnus j’en suis sûre… Je ne veux pas qu’elle m’emmène dans sa salle spéciale de torture. Il ne faut pas qu’elle me repère !
Ma mission c’est d'aller voir Mademoiselle Zhen Xi je n’ai pas le temps de trainer ici. **


C’est ainsi qu’elle tenta de faire comme les espions de s’infiltrer dans le palais discrètement sans se faire repérer en se cachant là où elle pouvait. Mais elle ne semblait pas hyper douée pour ce rôle là…
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: L'extérieur du Palais   Dim 8 Mar - 20:34

Zhen Ji savourait sa petite boisson chaude pendant le bavardage de la matriarche. Bientôt elle se rendra à son but bien préçis de cette rencontre, toujours de manière les plus subtile. Depuis l'enfance de cet héritier, on l'entendit vouloir suivre les traces de son père, un fameux guerrier de l'armée malheureusement décédé il y a une longue quinzaine d'années. Qu'avait l'Impératrice mieux à faire que de promouvoir un futur général dans son armée ?

'' Votre fils a grandi depuis, dame Akizuki ... Je me souviens des plusieurs moments ou Jin s'exlamait de devenir chef de notre armée. ''

Elle souriait en tournant son regard vers le grand fils. Alors qu'il était assi droit, il esquissa d'un sourire gêné tout en évitant son regard.

'' Je n'étais qu'un simple enfant. Pardonnez-moi si je vous ai dérangé pendant ces périodes de temps ... J'ai changé depuis. ''

L'Impératrice continuait à l'observer tout en en buvant son petit thé. La dame sentait aussi l'envie de ce grand fils à bavarder à ce sujet.

'' Continue ... '' Dit-elle tout bas, toujours le sourire au coin.

'' ... Par contre, je désirais toujours devenir soldat de votre armée. ''

Zhen Ji avait ce qu'elle voulait, jusqu'à ce qu'un petit problème fit surface. La mère Akizuki avait le regard de la colère lorsqu'elle entendit cette dernière phrase.

'' Pas question ! Ton grand-père, ton père, tes oncles sont tous partis de cette idée idiote, et regarde-les maintenant ! Je ne veux plus jamais que tu repenses à cette idée ! ''

L'Impératrice regardait cette scène sans aucune réaction, par politesse. L'héritier, offusqué, par contre se leva et quitta l'espace qui leur était réserver. On le vit partir à l'intérieur du palais, les poings fermés, évidemment il allait devoir se défouler sur quelquechose. Dame Ji eut pitié.

'' Ceci est totalement stupide. Non en plus que ces temps-ci, ce Orochi ... ''

'' Hum. ''

À côté des deux dames, Matsuda et quelques gardes sécurisaient la place. Quelques bruits très suspects près des arbres se faisaient entendre. Tous se regardèrent. Matsuda fit signe à ses compagnons de rester à leur position, il alla lui-même trouver quel était la cause de ses bruits. L'épée sortie silencieusement de son fourreau. À pas de renards, il contourna les endroits et se dirigea vers la source des bruits mystérieux. C'était derrière ce buisson noir, déduisait Matsuda. D'un pas lourd et rapide, il écrasa le feuillage noir et pointa son épée dans le vide.

'' Rien ? Eh bien, fausse alerte ... ''

Il se retourna sans rien de plus, puis il s'arrêta net. Devant lui, il y avait une gamine qui marchait sur la pointe des pieds. D'un air complètement stupide, il se gratta la tête.

'' Mais euh ... on veut rire de moi là? ''

Il posa sa main au dessus de l'épaule de la jeune fille, puis d'une voix grave et autoritaire, il la questionna.

'' Jeune demoiselle, quel est la raison de votre présence dans ces lieux ? Seuls les invités et les nobles y ont accès. ''

Le garde Matsuda attendit la réponse de la jeune, il tenait toujours fermement l'épée de son autre main.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'extérieur du Palais   Mer 11 Mar - 11:19

La jeune fille était tellement préoccupée à ne pas faire de bruit qu’elle ne remarqua pas le garde s’approcher tout près. Une main se posa sur son épaule, ne s’y attendant absolument pas à ce que quelqu’un la touche, elle se débattu et hurla un bon coup.

" YIAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!!!

Non ne me torturez pas !!! Je suis innocente !!! … "


Paniquée, elle se retourna pensant tout de suite qu’elle avait à faire à Zhen Ji et en quand elle vu le visage de la personne elle fut blasée.

" Ah …
Ce n’est qu’un homme... Il n’y a rien à craindre alors. "


Le moment de grande frayeur étant fini, elle se sentait très honteuse elle qui voulait se faire discrète avait complètement raté son coup elle faisait la tête. Il était sûr que toutes les personnes présentes la remarqueraient, la situation allait devenir délicate elle n’était pas très rassurée et chercha des excuses comme d’habitude en faisant la gentille fille innocente.

" Euh… Je voulais ne pas faire de bruit car ces personnes qui discutent semblaient très concentré sur leur conversation je n’osais pas les interrompre, elles l’auraient mal pris.
Mais maintenant ces dames vont quand même être interrompues à cause de vos bêtises. Si elles se fâchent se sera de votre faute.

Bon sinon… Ce que je fais là ?... Je suis à la recherche d’une fille qui s’appelle Zhen Xi. Est-ce qu’elle est au moins là ?
Même si je ne suis pas un noble c’est notre grande Reine démoniaque Da Ji-sama qui m’a envoyée ici. Si Da Ji-sama dit qu’on peut venir en ce lieu, et bien j’ai le droit de venir je suis comme une invitée hihi. "


Elle hésitait entre rester ou partir en courant avant que les femmes ne viennent voir. Ce garde devait sûrement bien connaître ces dames, elle essaya d’en savoir plus pour savoir s’il y avait vraiment la psychopathe dans le lot.

" Dites… Là-bas parmi ces femmes y’a-t-il la psychopathe terrifiante ? "
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: L'extérieur du Palais   Mer 11 Mar - 22:19

Matsuda, complètement immobile, eut les tympans explosés par le hurlement de la jeune demoiselle. Tout en se grattant la nuque, il soupira légerement. Il leva sa lame, non pour attaquer la petite intru, mais pour remettre l'arme dans son fourreau. Sans plus tarder, il attrapa le poignet de Chan-Chan, le plaça au dos de celle-ci et la poussa par en avant afin de quitter ce milieu boisé.

'' ''Une fille qui s'apelle Zhen Xi'' ,''Da Ji qui m’a envoyée ici '', et quoi encore ? S'il y aurait réellement un messager envoyé par Da Ji elle-même, il aurait passé par l'entrée ou il aurait utilisé de la magie pour se téléporter et biensûr il aurait appelé notre dirigeante ''Princesse Xi'' et non par un terme immigrant. Enfin, c'est toujours mieux de régler un cas comme le votre que de rester debout à glander ! ''

Maintenant sortis des arbres, ils avancèrent devant les autres gardes. Matsuda lâcha la jeune demoiselle au milieu du cercle formé par les hommes armés puis Matsuda continua son chemin vers l'Impératrice qui avait entendu le crie.
Zhen Ji le voyait arrivé vers elle, elle demanda donc à son invité, la matriarche Akizuki, de patienter un moment avant de se lever et rejoindre son soldat.


'' Matsudaaa ! Tu m'as sauvée, j'allais m'endormir pendant le bla-bla de la grande Akizuki si je n'aurais pas entendu le hurlement . De la visite ? '' de demanda la dame en pointant Xia Chan.

Matsuda fit le salut habituel à l'Impératrice avant de répondre à la question.

'' Heum, une pseudo-messagère de Da Ji, c'est ce qu'elle dit, moi j'y crois tout simplement pas, mais je vous laisse l'honneur de discuter avec elle ! ''

Le garde dégagea son épée et tendit le manche à sa reine qui le prit sur le champ. L'Impératrice fronça les sourcils, son regard en fixait son garde. Depuis le temps qu'elle n'avait pas entendu une stupidité de ce genre ! Un long et mince sourire se dessina sur son visage. Puis lentement, elle se retourna vers Xia et marcha vers elle.

'' Accompagne la dame Akizuki dans ses quartiers, je t'en pris ... Je ne voudrais pas qu'elle voit ceci ... ''

Le garde Matsuda obéit sur le champ. Pendant ce temps, la jeune demoiselle était entourée par les gardes et Zhen Ji s'avança tout en caressant la petite herbe au sol du bout de son épée. Maintenant face à l'intru, elle s'arrêta et pendant un moment elle ne la quitta pas des yeux. On aurait dit que le ton et les yeux de la dame Ji annonçaient la mort de cette dernière.

'' Demoiselle ... Vous avez traverser les frontières du palais sans aucune autorisation ... ''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'extérieur du Palais   Lun 16 Mar - 12:53

Xia s'était faite prendre comme une débutante et n'avait plus d'autre choix que de se faire conduire vers les dames qui discutaient entre elles, vu que le petit gardounet ne croyait pas un mot de Cha-Chan, il ne l’avait pas prise au sérieux. Elle tenta tant bien que mal d’insister.

" Mais si ! Je vous assure je viens de la part de Da Ji-sama ! Comment osez-vous mettre mes paroles en doute ? Est-ce que j’ai l’air de mentir ?
Puis c’est juste que j’en savais rien que c’était une Princesse, si personne ne me dit rien je ne peux pas le rêver hein. "


Il n’y avait rien à faire le garde Matsuda était bien décidé à la livrer à l’Impératrice. Sans trop comprendre pourquoi elle se fit balancer dans un cercle de soldats mais n’avait pas encore remarqué car elle n’avait pas apprécié que cet homme attrapa son bras sans rien demander.

" Hey !! Je ne vous ai pas permis de me toucher avec vos sales mains ! Vous êtes sexy comme un tracteur à pelouse alors qu’est ce que vous voulez faire contre une beauté fatale comme moi ? "

Et elle se rendit compte qu’elle se trouvait maintenant entourée de soldats armés, elle soupira en comprenant qu’elle s’était encore mise dans une sale situation.

" Enflure … "

** Tout ce bordel juste pour aller voir une fille c’est hallucinant. Ils sont pas bien dans leur tête ici. Je déteste déjà cet endroit, la prochaine fois Da Ji-sama se démerde ! Je ne risquerai plus ma vie pour des broutilles non mais.

Oh mais j’y pense, s’il y a tant de soldats autour de moi cela veut dire qu’ils me craignent et que je leur fait peur ! **


" Hahaha ! "

Elle se mit à rire les soldats ne devaient pas comprendre pourquoi un rire si soudain, elle profita que Matsuda soit parti pour jouer un peu avec les autres.

" Oh oui craignez-moi Messieurs ! " Elle prit une superbe pose sexy en bombant la poitrine.

" Mais surtout admirez ma beauté ! Profitez-en c’est pas tous les jours qu’on voit une femme aussi magnifique que moi !
Si vous me laissez passer on pourrait aller boire un coup ! "
Elle fit un clin d’œil sexy.

Elle ne put terminer son petit jeu une des dames s’approchait de très près jusqu’à se pointer devant elle. Xia étant plus petite regardait en levant la tête cette femme entourée d’auras obscurs et son regard de tueuse n’appréciant pas la venue de la jeune fille dans les parages.

** Une femme pas jeune qui regorge de mauvaises ondes c’est elle … Je veux pas mourir ! Je suis trop jeune pour ça. **

" Mais si j’ai la permission de Da Ji-sama et ses autorisations valent toutes celles du monde.

Mais j’ai comme l’impression que j’ai déjà eu à faire à vous par le passé c’est intriguant. Mais si je ne vous dit rien cela veut dire qu’on ne devait pas être de bonnes copines. Mais c’est pas étonnant ils ont l’air très antipathiques les Wei, on doit s’ennuyer à mourir chez vous.
On dirait que c’est de l’action et de la violence que vous cherchez ? Je suis peut-être jeune mais pas mauvaise du tout. "


Cha-Chan n’aimait pas avoir recours aux armes mais sentait qu’avec le Wei il n’y avait pas d’autres solutions, en tout cas avec cette femme. C’est pourquoi elle brandit son arme montrant la beauté de sa lame qui telle un miroir reflétait la lumière du jour, au cas où son adversaire aurait des envies meurtrières.

" Quelques passes-d’armes ne peuvent pas faire de mal si c’est ça que vous voulez. "
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: L'extérieur du Palais   Sam 21 Mar - 2:36

Les gardes du Wei tenaient fermement leurs armes tranchantes et au même moment oû la jeune demoiselle tira sa lame étincelante, le cercle se referma très prêt d'elle. Leur regard était aussi noir que celle de la reine, ce groupe était assoiffé de violence et de sang. L'Impératrice, pointée par l'épée, ne bougea point. D'un air pensif, elle avait réfléchi suite aux dernières paroles de la Cha-Chan.

'' Ahhhh, soupira la dame, je déteste être prise par des doutes. La Princesse n'appréciera la mort d'un messager important ... Ainsi que d'une certaine connaissance. ''

Zhen Ji déposa la lourde lame de son épée sur son épaule, puis elle se gratta le bout du menton, tout en se perdant dans de profonds problèmes mentaux. Puis il eut une conclusion finale.

'' Nous n'avons rien à perdre, je crois. ''

Elle recula l'épée dernière elle, et d'un geste vif, elle s'empara de la lame de son intru à l'aide de sa main blanche. Un aura blanc aveuglant s'était lié de sa main à l'épée devant elle, puis de l'épée à la jeune et joli demoiselle. Pendant un court instant, l'Impératrice usa de sa magie afin de percevoir l'esprit de l'intru. Soudainement, un énorme choque fit gémir de douleur l'Impératrice qui lâcha vite prise et recula de quelques pas. Elle se recroquevilla, ramenant sa main vers elle. Elle serra fortement son poing auquel une fumée noire s'y échappait.

'' Rghh, fais chh.... '' On entendit la dame jurer à plusieurs reprises entre ses dents.

Alors que les soldats retournèrent leur tête vers la dame blessée à la main, elle ordonna à haute voix :

'' Baissez vos armes ! Il y a que cette saloperie de Da Ji qui pourrait me faire ce genre de connerie ! Ah, la bâtarde ... ''

Zhen Ji tenait toujours de son autre main l'épée qu'on lui avait offerte. Elle frappa violemment l'arme de Cha-Chan vers la droite contre la sienne.

'' Et de même pour toi ! ''

Toujours penchée sur elle-même, elle leva enfin son regard vers l'envoyer de Da Ji. Malgrès sa petite tentative ratée, elle avait pu tirer au moins quelques informations, qui l'a suprise.

'' Xia Chan ... Mais qu'est ce que tu fais ici !? Va ! Quitte ces lieux ! Ehhh m*rdre ... ''

On pouvait voir Zhen Ji s'agiter bizzarement. Cependant, elle ne pouvait croire que la femme du chef de la Résistance, avec le grand R bien sûr !, ce trouvait dans les territoires ennemis, et le plus incompréhensible : pourquoi avait-elle rencontré Da Ji en personne ? Cette Da Ji ne l'aurait pas envoyé à la Princesse sans bonnes raisons, il y avait quelquechose derrière ceci et pour le mieux de tous, l'Impératrice devait intervenir. Encore, son coeur se coinça à l'idée qu'elle devait agir de manière inappropriée pour aider les gens de la Résistance, enfin seulement Hideyoshi, car les autres elle s'en balançait royalement.

'' Euhh Impératrice-

- Nah ! Nah ! interrompa la dame, tout en agitant sa main pour qu'ils se poussent. Pas maintenant, laissez-nous ... Seules ! Et si Zhen Xi est dans les parages, prévenez-moi, c'est une urgence capitale ! ''

Vite, elle se remit droite, accrocha la Cha-Chan afin de la retourner auprès des arbres et des buissons, sous les regards ahuris des gardes, qui n'avait sans aucun doute rien compris de la situation. Elle la tira dans l'ombre des feuillages, lui lança une fiole de Saké tout frais sorti de sa poche.

'' Tu as perdu la mémoire, c'est pas grave, je te ferais rappeller le plus important.

Des ses grands yeux marrons, elle la fixa et lui colla son index sur son nez.

Toi. Aimé Saké. Toi. Alcoolique. Ainsi que femme d'Hideyoshi, chef de la Résistance. Tu comprends ? NON !? T'es pas censée d'être aux ordres de Da Ji, tu es celle qui les donnes au côté de la Résistance. Non ne me questionne pas ! Oui c'est vrai, j'aurais déjà dû te découper en rondelle malgré ton identité, mais c'est une longue et ennuyante histoire. S'il te plaît, ne fais pas la tête de mule ! Crois-moi, je n'aurais rien à gagner si je te laisse la vie sauve. Elle t'as manipulée, cette Da Ji, elle est vile et rusée comme personne. Pas étonnant qu'elle t'ait bourrée de mensonges. Et la Princesse est pas mieux, je t'avertis et qu'une seule fois, au moindre contact avec ma fille et tu seras prise dans un de ses vilains plans. ''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'extérieur du Palais   Mar 24 Mar - 20:54

Xia Chan était fière d’elle car elle était parvenue à mettre le doute dans l’esprit de son adversaire. Elle pensa que c’était le bon moment pour essayer de s’enfuir vu que la Dame avait déposé son arme. Mais cette dernière agit d’un geste vif et s’empara de la copie de « Dragon bleu » et une lumière aveuglait Xia qui ne voyait plus très bien ce qui se passait à l’instant-même.
En reprenant doucement ses esprits, elle avait pu constater un changement dans le caractère de la tigresse psychopathe. En effet, elle semblait perdue et son visage avait changé. Il n’était plus assoiffé de victime mais plutôt un air désemparé. Elle ne comprit pas tout de suite pourquoi la Chef du groupe avait donné l’ordre qu’ils les laissent toutes les deux mais la première chose qu’elle n’eut envie de dire était en rapport à ce qui venait de se passer.


" C’était quoi cette lumière vive ? Vous êtes aussi une sorcière et vous vouliez me jeter un sort hein c’est ça ? Heureusement Da Ji-sama veille sur moi et vous pouvez rien contre ça nah ! "

Elle lui tira la langue mais trouvait vraiment cette tigresse de plus en plus bizarre et voulait absolument s’enfuir mais le problème c’est que cette dernière employa un mot plus qu’anormal en l’appelant par son prénom…

" Comment connaissez-vous mon nom ? Vous me connaissez vraiment ? "

Cha-Chan ne le croyait pas et trouvait ça super louche. Mais ce n’était pas cela qui allait l’arrêter au contraire, elle voulait en savoir un peu plus maintenant mais la Chef du groupe renvoya tous les soldats dans leur quartier et la conduisit dans les buissons, à l’abris des regards.

" Pourquoi doit-on se cacher ? "

Elle s’était retrouvée dans le même cas que les soldats : elle n’avait rien compris à la situation sauf que c’était bien à elle que cela arrivait… Tout ceci la choquait un peu mais elle s’en foutait car au final, elle n’y pensait plus à cause d’une petite chose…

" Ooooh du saké merci !! Je vous aime bien finalement ! "

Et oui, La grande Jiji lui avait fourni une petite fiole de saké qui trainait dans sa poche, c’était la boisson préférée de Cha-Chan et adorait en boire, ce qu’avait bien compris L’Impératrice mais dans un mauvais sens !

" Mais non je ne suis pas alcoolique mais sakéophile ! "

Cependant, elle n’était pas au bout des surprises… En effet, La grande Zhen Ji venait de lui révéler son histoire en accélérer ! Elle en cracha sa gorgée de saké qu'elle était entrain de boire à ce moment là.
Bien sur, Da Ji était passée par là à l’époque pour brouiller les pistes, c’est pourquoi Xia n’y croyait pas ! Quoique…


" QUOI !!!!!!!!! Qu’est ce que c’est que ces bêtises ?! Moi la femme de ce type mais ça va pas la tête ?! Avez-vous consommez des substances illicites ? Je trouve que vous défendez un peu trop votre ennemi principal en plus…
Vous mentez c’est pas possible autrement… Da Ji-sama est sincère avec moi ! Elle prend soin de moi ! "


Elle commençait tout de même à avoir des doutes envers Da Ji…

" Non… ça ne peut pas être de la manipulation…
Mais comment vous pouvez savoir tout ça ? Vous êtes très mystérieuse comme Dame... "


Heureusement cependant que Jiji venait de parler du côté obscur de sa fille qui flanqua encore plus la trouille à Cha-Chan et lui fit un peu mais vraiment un peu oublier l’histoire avec le monkey boy et la trahison de Da Ji mais juste pendant un court instant elle n’allait pas arrêter d’y penser dans les heures à venir.

" Par contre j’ai nullement envie d’être embarqué dans des vilains plans, ses ambitions ne m’intéressent pas et elle risquerait de me retarder, je crois que je vais éviter votre fille et finalement ne pas la rencontrer. J’inventerai un truc à dire à Da Ji elle croit tout et n’importe quoi.

Heum… C’est par où déjà la sortie ? "
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: L'extérieur du Palais   Mer 25 Mar - 1:09

Cette dernière parole lui fit chaud au coeur. La dame aurait finalement sauvée la vie d'une jeune innocente.

'' Écoute fillette, la vérité est choquante : avoir un mari moitié homme moitié singe ... Enfin ! Ce n'est pas ça le problème ! Tu ne vois pas encore la vrai vérité ! ''

Zhen Ji se pencha puis posa une main sur l'épaules de Cha-Chan, elle lui demanda sa plus grande écoute.

'' Nous ne sommes pas dans une simple guerre, les vies futurs dépendent de nous. L'Orochi n'est pas en quête de territoire en Chine ou au Japon, c'est la planète entière qu'il désire tenir entre ses mains et ce n'est ni la paix ni la liberté qu'il répendra lorsqu'il en aura possession. ''

Le regard sérieux et le ton monotone de l'Impératrice pouvait en dire long sur la réalité.

'' Chan, tu n'est pas une guerrière ordinaire, tu es l'Impératrice d'un grand royaume qui proclame la paix. Un point faible Toyotomi Hideyoshi. Nos buts sont semblables, mais nos routes pour les attendre sont différentes. Je ne pourrais te le répéter encore ... Da Ji et Princesse Xi profiteront de toi jusqu'à ton dernier souffle. ''

Zhen Ji prit un ton et une humeur beaucoup plus joyeux pour continuer son explication.

'' Par contre je te conseillerais de jouer le jeu pendant un temps, mais ne t'enfonce pas trop. Il est évident que tu passerais devant la Princesse avant de quitter ce palais ! N'ait pas peur, elle ne te mordera pas, attend un peu ! ... ''

L'index de l'Impératrice pointa près du front de la Cha-Chan et au moment oû elle l'érafla, on entendirent un léger écho et de petites ondes dorées apparurent et enlaçèrent la jeune femme sans que cette derrière ne soit effrayée.

'' Ton esprit serait au moins protéger de toute mauvaise magie à présent, peu important la puissance. Lorsqu'on te manipuleras, tu le sentiras. Mais reste sur tes gardes et développe un peu ton sens de critique ! Il y aura pas un Wei ici qui s'aurait mis dans le même trou que le tien ! Allez viens, retournons près du palais. ''


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'extérieur du Palais   Dim 29 Mar - 17:53

Xia commençait à ne plus se sentir correctement à l’aise en compagnie de cette mégère qui racontait n’importe quoi, ou pas…

" Epargnez-moi ces expressions je ne suis plus une fillette ! J’ai des enfants et euh… apparemment un mari… Puis en plus vous vous moquez de moi là à me dire que je serai avec un homme moitié singe. C’est pas vraaaaaai !
M’enfin je ne vous ai pas traité de vieille pie alors ne me nommez pas fillette. "


Elle tourna la tête et boudait parce qu’elle ne voulait pas le croire, n’avait pas envie que se soit vraiment la vérité. Elle espérait même que cette tigresse était entrain de lui mentir.
Cependant, elle se ne se souciait pas de ce que cette dernière venait de dire et lui fit bien comprendre.


" Je m’en fiche un peu de la vie des gens je veux juste aider Da Ji-sama dans sa conquête du monde. "

Même si elle n’aimait pas toujours la façon dont parlait l’Impératrice du Wei, elle était toujours partante pour des compliments bien sûr.

" Oh oui je sais je suis un être exceptionnel. "

Mais elle ne s’attendait pas à ce que la suite parle à nouveau d’Hideyoshi & elle et d’un tas de truc à son sujet pas croyable pour elle. Elle la regardait d'un air blazé.

" Mais non c’est pas ça qui fallait dire… C’est impossible ça ne peut pas être vrai, allez dites-moi que c’est une plaisanterie ! Je ne peux avoir un tel statut. Non sérieusement Impératrice et puis quoi encore ? C’est trop tiré par les cheveux.
Da Ji-sama n’est pas une profiteuse, je ne peux pas le croire. "


Même si elle était persuadée que son monde était la réalité malgré tout ce qu’avait dit cette femme, elle commençait à avoir d’énormes doutes, d'abord sur Da Ji et sa sincérité et surtout le truc qui la dérangeait dans tout ça était certainement l’histoire avec le chef de la Résistance. Elle ne voulait pas croire qu’elle était mariée à cette chose horrible et méchante tout ce que Da Ji lui avait dit à son sujet lui revint en tête un tas de mauvaises critiques… C'est pour ça qu'elle se faisait une mauvaise image du Japonais.

Elle accepta tout de même la proposition d'aller voir Zhen Xi.


" Je croyais que je devais éviter la Princesse, m’enfin si vous dites qu’il faut aller la voir, je vais y aller… C’est bien pour ça que je suis venue en plus je ne dois pas l’oublier.
Si vous êtes dans les parages ça devrait aller, enfin je suppose... "


** Mais c’est qu’elle insiste… Elle dit peut-être… vrai… Et que finalement elle ne se droguerait pas.
Espérons que je vais réussir à faire semblant, c'est pas gagné. **


Peu de temps après ce petit discours, la Dame utilisa un pouvoir surnaturel qui entoura Cha-Chan. Elle se senti comme revivre !

" Oh Merciii ! Vous êtes une très gentille et adorable Dame finalement, je me suis trompée sur vous. "

Elle ne se contenta pas de dire un simple merci voulant lui montrer sa joie elle lui sauta dessus pour la prendre dans ses bras en la serrant très fort comme une petite fille qui prend sa maman dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'extérieur du Palais   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'extérieur du Palais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Objets chinois d'extérieur
» RESOLUE [Sims 3] Vêtements d'hiver extérieur
» Quel produit/liquide pour nettoyer l'extérieur des consoles ?
» Plantes, buissons, arbres, fleurs etc extérieur
» Atelier Construction Extérieur [Sims 3] Groupe débutants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dynasty-Samurai Warriors, le Forum :: Territoires de Chine :: Luo Yang :: Le Palais Wei-
Sauter vers: