Dynasty-Samurai Warriors, le Forum

Tout sur Dynasty Warriors, Samurai Warriors, Warriors Orochi, Kessen...


 

SiteSite  FacebookFacebook  DiscordDiscord  AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Montagnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Li Dian
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Les Montagnes   Mar 10 Juin - 16:35

Li Dian cherche toujours Cao Pi dan les grandes montagnes désertes du Japon ou quelques bandit de la région peuvent se réfugier. Tout d'un coup il aperçut un homme caché derrière un rocher, il comprit tout de suite qu'il était tombé dans une embuscade

*et voila le comble de tout une embuscade de ses sales bandits, bon ok ils veulent se battre alors on se battra*

Il prit son arc et tira une fléche sur le bandit caché, il mourut sur le coup

"Montrer vous sales bandits, je n'ai point peur de vous allez venez je vous attend."

Tout d'un coup 3 bandits sortirent de leur cachette et encerclèrent Li Dian. LI Dian saute de son cheval pour attaquer un bandit qui a peine le temps de réagir que le coup lui était fatal. Les 2 autres terrorisés fuient alors Li Dian prit son arc et tira 2 fléches malheureusement il réussi a en avoir que 1 l'autre s'enfuit

*Mince loupé, je ferais mieux de fuir avant qu'il revienne avec des renforts*

Il montât sur son cheval et dit a ses troupes de 20 hommes

"Bien allons y, et cherchons vite un village ou passer la nuit, les montagnes sont dangereuses la nuit"

Après quelques heures de chemin, Li Dian et ses hommes quittèrent les montagnes et aperçut au loin un village

"Bien, c'est ce qu'il nous fallait, envoyer un messager au village et dites leur que nous aimerions passez la nuit chez eux"

Soldat : Oui Commandant !

*Je ne sais pas pourquoi mais j'ai un pressentiment que quelque chose va se passer dans ce village*

Alors un messager se mit en route vers le village pendant ce temps, Li Dian et ses hommes avancèrent vers le village

SUITE >>> Village d'Izumo
Revenir en haut Aller en bas
Shi Pi
Le Démon de Wu Zhang
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Lun 2 Fév - 10:30

[HRP: Yumekichi est un ancien "compagnon" de route du Gouverneur datant de l'époque où il voyageait dans tout le pays en tant que Garde du Corps - Mercenaire. Le petit singe utilise le langage des signes pour s'adresser à son ami humain. Ceci sera représenter entre ¤..¤]

Dans les montagnes... Plus précisément vers le Mont Bei Gu, à l'Est de Jian Ye, un homme arriva dans ce petit bled retiré mais ensoleillé. Il chevauchait un ours bleuté, vous l'aurez compris, c'était Shi Pi. C'est ici qu'il avait fixé rendez vous à Lu Bu, car cet endroit était parfait pour qu'ils passent inaperçu au yeux des ennemis tout en étant et ayant un accès très proche du champ de bataille.
Les quelques habitants des lieux le saluèrent avec un grand sourire, il était connu ici, il avait eu un contrat dans le passé qui l'avait affecté à cette régions, qui à l'époque était assaillie par les brigands.
Alors qu'il se dirigeait vers la taverne, qui possédait une terrasse, quelque chose lui sauta sur l'épaule:


°°°
"Hey Yumekichi, t'es encore vivant? T'as pas grandit d'un schtroumpf."

¤Et toi t'es toujours aussi chevelu l'animal¤

"Qu'est-ce que tu veux, c'est la nouvelle tendance pour faire kiffer les gonzesse."

¤C'est surtout les guenons que tu dois faire craquer¤

"Héhé, ton sens de la répartit m'avait manqué. Mais qu'est-ce que tu fais ici tout seul?"
°°°


Le petit singe sauta alors au sol et fit signe au Démon des Plaines de le suivre, il l'embarqua derrière une maison en bois et on put apercevoir une mini troupe de saltimbanque. Yume enchaina ensuite par des gestes montrant son dégout pour celle ci.

°°°
¤J'suis obligé de suivre ce vieux dégueulasse... Il m'a capturé et je suis surveillé par ses foutus cabots.¤
°°°


Ajouta-t-il en montrant discrètement deux chiens qui l'observaient à quelques mètres.
Shi Pi rit au éclat, Yumekichi, le petit singe aventurier, devenu clown.
Il se baissa et lui dit.


°°°
"Si t'es partant pour retourner à l'aventure, je peux m'arranger pour te libérer de s'mec."

¤Tu ferais ça pour moi? T'es un pote. J't'aime!! Tu m'as manqué¤
°°°


Le primate sauta au cou de son vieil ami qui se gratta la tête et sourit, il était heureux de retrouver son compagnon, il avait toujours eu du mal à se faire à l'idée de l'avoir perdu lors d'une excursion quelque peu mouvementée.

°°°
"T'inquiètes j'm'occupe de tout Yume."
°°°


Sur ces mots, Pi se dirigea vers le gros sac qui servait de Chef de la troupe. Il lui tapa sur l'épaule, celui ci sursauta et la surprise se dessina sur son visage. Il se reprit aussitôt voyant à qui il avait à faire.

°°°
Saltimbanque:
"Seigneur Shi Pi, c'est un honneur que de vous avoir ici, en face de moi, j'ai tellement entendu de choses sur vous, vous êtes une légende. On vous appelle le Sauveur, est-ce vrai que vous avez monté votre propre armée pour faire face à Orochi? Vous allez vraiment libéré le Territoire Wu des griffes de ce monstre? Vous voulez boire quelque chose? Vous avez faim? Vous avez du faire une longue...."
°°°


Il fut coupé par l'imposant doigt du Gouverneur, qui se posa sur sa bouche. Il lui fit un clin d'oeil et lui tint ce discours:

°°°
"Je suis flatté certes, mais arrêtes donc de t'exciter comme ça, même Yumekichi est plus calme. Ne vous inquiétez pas, la région sera bientôt en sécurité, je vous le promet. Mais j'ai une faveur à vous demandez."

Saltimbanque: "Que puis-je donc faire, moi un simple Saltimbanque, pour votre grandeur?"

"Oh rien de très méchant. J'ai apprit que vous vous étiez occupé de mon petit singe Yumekichi et je voulais savoir si, par votre grande bonté, vous ne voudriez pas me le rendre, j'avoue que ma vie n'est plus pareil sans cet énergumène à mes côtés."

¤Énergumène, j't'emmerde sale chevelu!!¤

Saltimbanque: "Ah il s'appelle donc Yumekichi. Certes il n'est pas le plus calme de mes travailleurs, mais il est l'élément principal de mes spectacles..."

"Si vous me le rendez, je vous donnerai ce que vous ne gagnerez jamais en 1 ans de dur labeur. Vous pourriez même venir faire vos spectacles à Wu Zhang si ça vous chante."

Saltimbanque: "Je dois avouer que votre offre est alléchante, que diriez vous de 5 000 pièces d'or?"

"Adjugé vendu camarade!!"
°°°


Le Gouverneur lui donna une grosse bourse bien pleine (d'or hein!!) lui serra la main et s'en alla sur la terrasse de la Taverne. Il s'installa sur un hamac, qu'il avait installé à l'époque, il fut d'ailleurs surprit qu'il soit encore là.

°°°
¤Tu lui as donné 5 000, pour moi... Je suis tout ému...¤

"T'inquiètes, c'est d'la fausse monnaie... C'est juste du métal que j'ai coloré... T'as vraiment cru que j'allais dépenser autant pour ta face d'Hidey. J'vais pas me ruiner pour un emmerdeur de première."

¤Salop de Chevelu, vas te noyer dans d'la fiente de pigeons!!¤
°°°


Comme au bon vieux temps, les deux camarades se chamaillèrent comme deux gosses de cinq ans. Le Démon des Plaines commanda à boire, un tonneau de bière et un tonneau de Lait au Miel, boisson préféré du primate, et attendait l'arrivée de son "Arme Secrète" allongé sur le hamac tout en sirotant son sirop avec son ami retrouvé.

_________________

BIM ! Dans ton crâne !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.payetabière.culsec
Orochi
Roi Serpent
Roi Serpent
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Mar 24 Fév - 11:14

II-En route pour les Montagnes-II


Accompagné par Lu Liao et Zhang Bu, Le seigneur Lu Bu avait choisit de prendre le chemin qui conduisait aux montagnes , les grandes montagnes , situées près des térritoires extérieurs. Il devait y rejoindre Shi Pi afin de preparer le plan de la bataille et de se mettre en route , mais pas de panique, rien ne pressé, ils etaient dans les temps . La présence de Lu Bu dans la bataille etait toujours secrète , seul shi pi etait au courant de l'arrivée de la légende vivante qu'est Lu Bu .Avant d'arriver aux montagnes, les trois guérriers devaient dabord traverser plusieurs endroit très dangereux et surtout inquietants. Mais rien ne pouvait éffrayer ces trois hommes, après tout ils n'etaient pas n'importe qui. Surtout Lu Bu .Un longs et intéressant destin les attendaient , tout les trois. Ils allaient faire leurs preuves.

Lu Liao : "Hey Les gars, je sais pas pour vous, mais j'me souviens pas de devoir traverser ça !! Si j'aurai su, j'aurai pris plus de bières !!""

Zhang Bu: "Traverser Qu...?"


Zhang Bu ne finissa pas sa phrase, les yeux grands ouverts , figés droit devant , tout comme ceux de Lu Bu , c'etait une énorme forêt, mais pas n'importe laquelle, c'etait la forêt de hazumi , une des forêt les plus dangereuses du pays . C'etait la première étape à traverser, la fôret et ces nombreux dangers, les animaux ainsi que les ninjas d'Hazumi , réputés pour garder férocement la forêt qui etait interdite aux étrangers.

"Hum, allons-y , ne perdons pas de temps ."

II-La Fôret d'Hazumi-II


Le chemin ne faisait que commencer . Lu Bu et ses hommes galopèrent rapidement en direction de la fôret, sans avoir peur de celle-ci.Rien n'allait stoper Lu Bu, pas même une armée tout entière . Très vite, les trois guérriers pénètrèrent dans la fôret .Arrivée dans celle-ci, ils marchèrent prudemment à l'intérieur de la fôret , ils etaient déscendus de leurs chevaux , se préparant déjà à affronter un quelconque danger , surement des bandis ou des mercenaires.D'ailleurs, la forêt etait réputée pour être habitée par des ninjas, les ninjas d'Hazumi..Un petit combat allez surement avoir lieu.

Alors qu'ils continuèrent leurs routes, un kunai traversa une branche d'arbre pour se planter juste à coté de la tête de Lu Liao qui fit une petite remarque.."Pourquoi toujours sur moi -_- ".Quand à Lu Bu et zhang bu, ils ne bougèrent pas, laissant Lu Liao se débrouiller . Celui-ci s'avanca, son hallebarde à la main gauche, s'étirant les muscles.On put distinguer une silouhette , droit devant , Lu Liao, un étrange homme ou plutot ninja, assez charismatique et qui avait l'air d'être assez puissant.




Le combat commença très vite, Lu Liao sauta vers son ennemi qui disparut dans la nature avant que lu liao ne l'atteigne ,pour réapparaitre dérrière Lu Liao, dirigeant son sabre vers la tete de celui-ci qui dégaina son hallebarde en arrière afin de bloquer le coups , il se servit du manche de son halebarde pour faire tomber le ninja, puis il fit tourner son hallebarde sur sa main de façon à diriger la pointe de celle-ci sur le ninja qui dégaina son sabre pour bloquer le coups . Lu Bu et zhang bu regardaient attentivement le combat, connaissant déjà le vainqueur. Mais une surprise attendait Lu Liao, le ninja n'etait pas seul, alors que Lu Liao comptait achever le premier, un deuxième ninja arriva par l'arrière,donnant un coups de pieds sur la nuque de Lu Liao qui se retrouva sur le sol . Il se releva très vite, échangeant quelques passes d'armes avec le deuxième ninja pendant que le premier se relevait pour attaquer Lu Liao par l'arrière. Celui-ci s'amusait bien, il souriait pendant le combat , Il esquiva le coups du deuxième ninja avant de planter son hallebarde dans le coeur de celui-ci, se servant ensuite de son corps pour le lancer sur le premier ninja, qui en recevant le corps sur lui, ne put pas voir le coups de Lu Liao arriver, le combat etait vite terminé , et Lu Liao s'en etait sortit indem.

Lu Liao : "Déjà ? Pas très coriace ! En route ! "


Les trois guérriers s'etaient remis en route , il ne comptait pas s'arreter toutes les deux minutes pour affronter un quelconque ninja , non, c'est pourquoi ils remontèrent sur leurs chevaux et galopèrent rapidemment devant eux , pour traverser rapidemment la fôret .Jusqua ce que Lu bu remarqua une silouhette en face de lui, non pas un ninja mais plutot un animal qui se dirigeait férocement vers Lu Bu.



Lu Bu ne bougea pas d'un poil, foudroiyant le loup du regard, tandis qu'Eclair de feu s'agita en montrant ces sabots aux loups,lui faisant bien comprendre qu'il ne laisserai pas le loup approcher son maitre sans défendre celuic-i, mais le loup, qui en voyant le regard de Lu Bu, s'arrêta juste en face de lui, pour baisser la tête, comme ci qu'après avoir vu son regard, il s'etait calmé, etait-il impressionné par Lu Bu ? Peut-être, en tout cas, il etait intimidant et il savait matter les bêtes, après tout il etait le seul apte à chevaucher eclair de feu, il etait clair que Lu Bu avait un don pour intimider les animaux tout comme les hommes.



Zhang Bu etait fasciné par le loup, il avait voulut l'approcher, mais le loup etait déja partit, impressionné par Lu Bu . Les trois guérriers purent reprendre leurs chemin afin de rejoindre shi pi dans les montagnes. Mais sur la route, alors qu'ils avaient traversés la fôret, Zhang Bu posa une mystérieuse question à Lu Bu..

Zhang Bu : "Maitre Lu Bu, est-il vrai qu'un certains Zhang Liao etait votre fidèle guérrier, et ami ?!"

En entendant son nom, Lu Bu eut plusieurs flash back ,des flash back montrant zhang liao et lu bu , cote à cote . Il ne savait pas ce qu'etait devenu zhang liao depuis Xia Pi, mais il etait clair qu'il n'avait pas oublié ce fidèle guérrier, l'avoir à ses cotés etait très avantageux , il etait le meilleur guérrier de Lu Bu.



A Xia Pi, Lu Bu avait été executé, quand à zhang liao, il avait rejoins le wei mais ça , Lu bu n'en savait rien . Il savait juste que zhang liao avait été épargné contrairement à lui . Mais depuis son retour, il n'avait plus entendu parler de lui, Lu Bu comptait bien retrouver zhang liao afin de le recruter, il savait très bien que zhang liao avait beaucoups d'estime pour Lu Bu, et qu'il n'hésitera pas à le rejoindre pour contrer Orochi car vu la mentalité de zhang liao, il etait clair qu'il n'allait pas travailler pour Orochi, à moins d'être soumis par celui-ci .

"En effet, cet excellent guérrier etait mon ami ainsi que fidèle guérrier, il n'existe pas quelqu'un de plus loyal que lui . Nous avons parcourut pas mal de champs de bataille ensemble . Et nous avons beaucoups fait parlé de nous, mais nos chemin se sont séparés après la bataille de xia pi, depuis, je n'ai plus jamais entendu parler de lui, mais je compte le retrouver, tout comme je compte retrouver Diao Chan.

Diao Chan..La fidèle compagne de Lu Bu , elle aussi ,Lu Bu n'avait plus de nouvelle, des flash back aussi apparurent dans la tête de lu bu, voyant des images de lui et de diao chan, celle qui l'avais suivis dans toutes ces aventures . Celle qui ne l'avait jamais trahis..



Il esperait qu'elle etait en bonne santé et qu'elle etait bien entourée, si quelqu'un venait à toucher à diao chan, Lu Bu entrerai dans une colère folle , c'etait la femme de sa vie, son unique femme, seul avec elle , lu bu montrait ces sentiments d'être humain, diao chan savait bien que lu bu n'etait pas une bête sauvage .Il n'etait qu'un simple homme avec ces sentiments . Tout comme Zhang liao, Lu Bu comptait la retrouver et l'engager , il n'avait aucun doute sur le chemin qu'allait empreinter diao chan, il savait qu'elle l'aimait et qu'elle suivrai lu bu là ou il irait , après tout, ils s'etaient jurés fidèlité.

"Quand à Diao Chan, c'etait et c'est toujours ma bien aimée, elle aussi ma toujours suivis et m'a toujours accompagnée dans mes batailles, tout comme zhang liao, je compte la retrouver et la recruter dans notre armée .Elle m'a toujours suivis et je pense que ca sera encore le cas ."


II-les montagnes-II


Enfin, ils etaient arrivés dans les montagnes, là ou il devait rencontrer Shi Pi, mais les montagnes etaient grandes et il fallait dabord trouver shi pi, mais heureusement, ils s'etaient donnés un point de rendez vous bien précis .Lu Bu et ses deux gardes du corps galopèrent vers le point de rendez vous, leurs routes n'allaient plus être stopper par un quelconque danger, ils etaient dans un endroit sur .

Après plusieurs longues heures de galops, Lu Bu avait finalement rejoint shi pi, shi pi allait être surpris du nouveau Lu Bu, et de sa nouvelle armure et arme.Il n'etait pas au courant aussi que son frère etait de retour, décidémment shi pi allait avoir beaucoups de bonnes surprises..



Lu Bu déscendit de son cheval pour se diriger vers shi pi qui buvait de la bière, le génèral prit un tonneau sur la route, tandis que lu liao en prit deux pour lui et zhang bu, Lu Bu s'arreta juste devant le hamac ou etait shi pi, puis il s'asseya afin de se reposer lui aussi de son longs voyage, il ne disait aucuns mots, il se contentait de boire son tonneau avec ces deux gardes du corps .

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Shi Pi
Le Démon de Wu Zhang
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Mar 24 Fév - 14:17

Des bruits lourds se firent entendre au loin, des bruits de sabots heurtant le sol... Des cavaliers au galops arrivaient, au nombre de trois d'après les calculs du Démon. Peu après, ses dires furent prouvés par l'arrivée de Lu Bu, Lu Liao et Zhang Bu.
Shi Pi lui restait posé tranquillement sur son hamac en buvant sa bière avec Yumekichi installé confortablement sur son ventre sirotant son lait à la fraise.
Quand les trois hommes vinrent s'assoir à côté de lui, le Gouverneur ne montra aucune réaction, comme si il n'y avait aucune présence.
Au bout d'un moment celui ci lâcha sa chope dans son tonneau de bière et dit enfin quelque chose... "Yosh" puis il reprit son verre et se remit à boire.


°°°
¤Hey l'animal. C'est pas Lu Bu s'bonhomme habillé tel un Titan?¤
°°°


Pi se contenta de hocher la tête pour répondre à son compagnon primate. Puis il se redressa et se tourna vers les trois hommes. Il rattacha ses longs cheveux pour être "présentable" et reprit à boire.
Au bout d'un long moment de silence, pendant lequel les deux dragons fixaient leur chef en attendant une quelconque réaction de sa part, il se décida enfin à parler.


°°°
"Jolie armure, ça fait GraooOOo... Ténébreuse. J'aime. J'avais entendu parlé de cette armure que personne n'arrivait à porter et tout et tout, j'avoue n'avoir jamais essayé, j'suis pas fan des gros morceaux d'métal. J'suis plus tissu, peau, enfin des trucs légers et qui rouille pas quand j'me verse de la bière dessus.
Enfin bref!!
Ravis de vous voir, ça c'est bien passé à Xia Pi? J'ai eu des échos comme quoi vous y avez fait quelques dégâts. J'aime les gens qui ont de l'initiative. Le serpent sait maintenant qu'il ne fait pas des affaires avec des débutants. Enfin des affaires... On prend s'qu'on nous a prit.
Mais, je ne vois pas les autres Dragons. Vous n'avez surement pas attaquer un château blindé d'ennemi à trois. Qui dirige les troupes en attendant?"

°°°


Cela étonnait Shi Pi de ne pas voir le reste des troupes avec Lu Bu, ils avaient du partir devant en laissant le commandement à quelqu'un, mais qui? Mais l'heure n'était pas aux questions.

°°°
"Bref, parlons boulot. Notre plan réside sur l'effet de surprise. la majeur partit de mes troupes son déjà sur le champ de bataille, ils sont en train d'attaquer sur le flanc Ouest de la forteresse. Les Wu eux, devraient attaquer de front. Ce qui fera que l'ennemi concentrera ses défenses sur ces deux côtés, laissant l'Est sans grande sécurité, c'est là que nous intervenons, une fois que les serpents seront plus occupés par la défense du Nord et de l'Ouest, ils ne s'attendront pas à nous voir débarquer sur leur flanc Est. Encore moins de voir Lu Bu et moi même, qui est censé être au Nord Ouest, leurre mis en place par Luo Feng. Si tout ce passe comme je l'ai prévu, nous n'aurons aucune difficulté à remporter la victoire."
°°°


Le Démon des Plaines était sur de lui, car il avait toujours un plan d'avance sur l'ennemi, si ces derniers arrivaient à découvrir sa stratégie, il en aurait déjà une autre pour rattraper le coup. C'était un don de Shi Pi.

°°°
"Et d'après mes sources, il va surement y avoir quelques renforts ennemis. Il ne serait pas surprenant que Da Ji vienne se mêler de nos histoire, mais bon, c'est un grain de poussière sur notre route. Marchons dessus."
°°°

_________________

BIM ! Dans ton crâne !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.payetabière.culsec
Orochi
Roi Serpent
Roi Serpent
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Lun 2 Mar - 9:44

Shi Pi semblait aprécier la nouvelle armure de Lu Bu, mais il ne l'avait jamais esseyé, peut-être aurait-il réussit à la porter mais c'etait pas vraiment son style et ça se voyait, il suffisait de l'imaginer avec cette grosse armure, non, ca le faisait pas .Mais pour lu bu, c'etait l'armure parfaite , celle qui lui allait le mieux jusqu'a présent et elle n'etait pas si lourde pour lui, vu qu'il avait la carrure qui allait avec .

Et Oui, ils n'avaient pas attaqués xia pi à trois seulement, les dragons etaient de la partie mais shi pi n'imaginait même pas ce qui c'etait passé . Comme quoi son frère etait de retour..Lu Bu etait impatient de voir la tête que ferait shi pi lorsqu'il apprendra la nouvelle . D'ailleurs lu bu comptait lui dire, il n'y avait rien a caché et comme il fallait parler boulot, autant le lui dire tout de suite afin de lui donner une place dans la bataille, car shi ren comptait y participer .

Lu Bu s'installa confortablement avant de poser son arme à coté de lui, quand à zhang bu et lu liao , ils continuaient de boire pour se ravitailler . Le guérrier posa son regard ténèbreux sur celui de shi pi avant de prononcer quelques mots d'une voix grande et imposante.


"En effet nous avons récupéré Xia Pi, et oui , nous ne l'avons pas attaqué à trois, mais avec les dragons et une mystérieuse personne dont tu ne devineras jamais le nom . La bataille etait assez facile et cela à permit de m'échauffer un peu .J'ai déja placé mes troupes à Xia Pi, cet endroit pourrait nous servir de base en attendant , deplus, la région est très bien placée et permet d'être informer de pas mal de chose ."

Shi Pi expliqua ensuite le plan a lu bu , sans savoir que son frère etait de retour .Le plan etait surtout un grand effet de surprise, lu bu et shi pi comptait apparaitre à l 'est avec l'effet de surprise, écrasant totalement les troupes d'orochi qui seront étonnées de voir apparaitre le vrai shi pi, et encore moins de voir apparaitre Lu Bu, le grand Lu Bu . La bataille risquait d'être très interessante et Lu Bu etait impatient de se battre, il etait impatient de montrer à orochi sa force et de le provoquer. Lu Liao et zhang bu etaient à l'écoute, arretant de boire pour mieux écouter le plan . Quand à Lu Bu, ça y'est, le plan etait en marche , et lu bu allait le respecter à la lettre.

"Parfait, l'effet de surprise sera de plus belle mais tu oublies quelqu'un pour le plan, comme tu l'as deviné, j'ai laissé le commendant des dragons à quelqu'un , à Xia Pi . Et tu ne devineras jamais qui est-ce.."

Il se servit à boire, buvant sa bière d'un coups, avant de reprendre la parole afin d'expliquer à shi pi la grande nouvelle .

"C'est ton frère Shi Ren qui est revenu à la vie, alors que les renforts d'orochi etaient apparut dans notre camps principal, ton frère est mystérieusement apparut et nous à preté main forte . Apparement il n'a pas perdu de sa grandeur et il est actuellement à Xia Pi, il te rencontrera bientot . J'imagine que tu es surpris d'entendre cette nouvelle..C'est normal , mais il faudra vite le placé dans le plan, son arrivée peut nous apporter encore plus de puissance, après tout il etait le commandant des dragons, il est le mieux placé pour les diriger , avec moi .

Il bougea lègèrement sur le coté afin d'être plus a l'aise, en regardant shi pi qui vu son visage, semblait être très surpris du retour de son frère, normal après tout, il etait revenu parmis les morts..Tout comme Lu Bu en faite, Shi Ren et Lu Bu avaient beaucoups de points communs.

"Quand à Da Ji, pas d'inquiètude, peu importe le nombre de soldats qu'elle nous envoie..Je les écraserai tous . Comme tu le dis, ele n'est qu'un grain de poussière sur notre route, la victoire nous est déja promise..rien ne peut arreter notre attaque..absolument rien. Pour m'arreter il faudrai qu'Orochi se déplace lui même . Sinon, les autres ne sont que de petites carapaces qu'il suffit de briser."

Lu Bu se leva de sa chaise, reprenant son arme, il ne comptait pas bouger tout de suite, il attendait de voir ce que shi pi comptait faire, mais il se préparait au cas ou leurs départ serait maintenant. L'alliance Lu Bu /Shi Pi etait vraiment excellente et orochi devrai s'inquieter d'eux, actuellement, ils sont le plus grand danger pour lui .

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Shi Pi
Le Démon de Wu Zhang
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Lun 2 Mar - 20:37

Le Démon des plaines écoutait attentivement ce que lui répondait la Légende des Trois Royaumes, il était fier de lui. Tout le monde disait que Lu Bu n'était qu'une bête sauvage, mais en prenant l'initiative d'attaquer Xia Pi, il venait de prouver qu'il en avait dans le crane, car comme il l'avait dit, ce territoire n'étais pas négligeable, il offrait de nombreux avantages tactiques. Connaissant le caractère de ce dernier, Pi se retint bien de lui faire part de ceci, d'ailleurs, le Gouverneur n'était pas non plus du genre à faire des compliments à droite à gauche.
C'est alors que son officier mit fin au doute que le Démon avait depuis l'arrivée d'Orochi, comme il s'y attendait, son frère avait lui aussi été ressuscité. Retenant sa joie pour ne pas perdre la face devant ces hommes, Pi ne put quand même pas retenir un sourire.


°°°
"Je le savais. Je savais que ce petit con allait enfin revenir à sa place, à mes côtés. Je savais que les cieux ne pouvait défaire le trio des descendant Shi. Nous sommes nés avec pour destin de régner ensemble.
Mes frères, Lu Bu, Lu Liao, Zhang Bu... Toutes les pièces sont enfin réunies. C'est un signe, il est maintenant sûr que nous sommes destinés à unir ce pays et à éradiquer Orochi de ce monde.
Comme je l'ai toujours dit, les cieux nous ont fait naitre pour que nous nous retrouvions et nous unissions, tout était déjà écrit. De l'arrivée d'Orochi à notre rencontre. Pour en arriver à un seul but. Faire dominer la paix sous notre bannière."

°°°


Shi Pi était prit d'une joie qu'on pouvait presque prendre pour de la folie. Mais il était heureux, il c'était toujours sentit coupable de la mort de son petit frère, mais maintenant qu'il le savait en vie, tout allait mieux, à un point qu'il pourrait soulever des montagnes.
Évidemment on pourrait croire qu'il allait changer le plan mais...


°°°
"On s'en tient au plan, la présence de mon frère ne fera qu'augmenter notre force de frappe ainsi que la surprise de l'ennemi. Tu as bien fait de lui redonner le commandement des Dragons, il les connait mieux que personne, surement autant que moi. De plus les Dragons ayant récupérés leur chef sont des Dragons ayant récupérés toute leur force.
Nous attendrons l'arrivée de ces derniers et de Ren pour lever le camps. Nous nous reposerons un petit moment d'abord. Nous boirons aussi pour fêter notre futur victoire et nos retrouvailles. Un grand moment nous attend, accompagné d'une nouvelle ère!!!"

°°°


Joignant les gestes à la paroles Pi vida son verre d'une traite, tapa dans la main de Yumekichi, qui vida son verre de lait fraise, puis se resservit et frappa sa chope contre celle des trois autres hommes. L'avant guerre allait être bien jolie. Mais un Wu Zhang aillant fait la fête la veille est un Wu Zhang qui se défoncera encore plus sur le champ de bataille.

_________________

BIM ! Dans ton crâne !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.payetabière.culsec
Orochi
Roi Serpent
Roi Serpent
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Lun 16 Mar - 18:30

Shi pi ne semblait pas si surpris que ça , apparement il savait que son frère allait resurgir . Comme ci qu'il savait que leurs destins etaient liés et qu'ils devaient régner ensemble . Lu Bu ne montra aucune réaction suite aux paroles de shi pi , il n'avait rien à dire . Jusqu'a ce que shi pi lui adressa la parole, lui disant que toutes les pièces du puzzle etaient réunnis et qu'il etait temps de passer à l'action . Lu Bu dégaina son arme en la pointant vers le ciel , prenant le tonneau de bière avec son autre main, buvant une gorgée .Avant de reprendre la parole afin de répondre à shi pi qui semblait vraiment motivé et heureux , il avait raison, toute les pièces etaient reunnis et rien ni personne ne pouvait les arreter.

'Rien ni personne ne pourra m'arreter..Shi Pi , nous allons changer le monde .Grace a notre alliance je pourrais provoquer orochi en duel et le vaincre pour prouver à tous ma supériorité.Notre destin est déja écrit comme tu le dis et nous vaincrons .D'un coté il y aura toi qui aura unifier le pays, d'un autre moi qui aura obtenu ce que je voudrais , ensuite nous verrons ce qu'il se passera , mais en attendant, en route, je ne peux plus attendre , je veux me battre.J'ai hate de faire couler le sang sur le champs de bataille."

Quand à lu liao et zhang bu, ils buvaient leurs bières , écoutant les paroles de Lu Bu, avant de eux aussi prendre la parole pour répondre à l'invitation que leurs offrait shi pi .

"Zhang Bu :"Maitre shi pi, avec tout le respect que je vous dois, sachez que vos paroles sont juste. Nous allons unifier le pays et faire retrouver la paix dans ce monde sanglant et ce chaos . Je suis fier de me battre pour vous et pour votre frère ainsi que pour maitre Lu Bu, allons y , allons éliminer ces vermines de serpent et réinstaller la paix dans ce monde, notre monde."

Lu Liao :"Avec Lu Bu à nos cotés, on ne peut que gagner contre orochi, grace à la stratégie de shi pi et l'intélligence de shi ren , et la force de shi lian, nous avons tout les atouts pour gagner et bientot nous délivrerons ce monde de ce chaos . J'ai hate de me battre , j'ai hate de montrer ma valeur aux autres, j'ai hate de tuer ces monstres. Allons y, je suis pret !!"

Shi Pi expliqua ensuite la situation à lu bu, il fallait s'en tenir au plan et ne rien de changer , l'apparition de shi ren n'etait que positiv et avantageuse, redonnant confiance aux dragons qui retrouvaient leurs maitre ,quand à lu bu et shi pi, ils allaient bél et bien surgir en pleine bataille , sur le flan ,près du camps principal des ennemis . La bataille allait etre rude mais la victoire leurs etait déja destinée . Ils ne pouvaient pas perdre , c'etait impossible. Lu Bu acquiessa de la tete , en la hochant, finissant son tonneau de bière, il se leva de sa chaise, faisant tourner son arme dans sa main , chevauchant ensuite éclair de feu , fixant shi pi dans les yeux .

"Je suis pret pour le plan, et faire couler une pluie de sang sur le champs de bataille, dès que shi ren arrive, levons le camps..Lu Liao, zhang bu, préparez vous , nous allons y aller ..N'oubliez pas, la victoire sera notre que si nous gardons le moral et si nous , nous battons de toute nos forces..Maintenant, allons y .."

Lu Bu, Lu Liao et zhan bu chevauchèrent leurs montures, atendant que shi ren arrive, il ne devait plus trop tarder maintenant, la bataille comptait bientot commencer et elle allait acceuillir, un lu bu plus en forme que jamais..

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Sam 8 Aoû - 15:59

Cela faisant maintenant plusieurs heures qu’Hideyoshi et sa fille avaient quitté le château Toyotomi et ils se dirigeaient vers un endroit encore bien obscur pour le jeune père. Ils s’étaient endormis tous deux sur le trajet mais ce dernier avait fini par se réveiller car le vent carressait un peu trop son visage. Il remarqua cependant que la nuit était bien présente autour d’eux et donc, que sa fille allait mettre un certain temps à s’endormir.
La direction qu’ils prenaient les conduisait vers un large massif enneigé et ils avaient encore un petit bout de chemin à parcourir mais ce qui était certain : ils arriveraient avant qu’Aya n’eut le temps de se réveiller.


"Ah, ma chère Epona, tu ne peux pas savoir comme je suis content d’être rentré et d’avoir pu voir mes têtes d’ange. C’est bien grâce à eux que je parviens à revenir sain et sauf avant de repartir pour de nouvelles aventures et tu vois bien le bonheur que cela peut m’apporter. Le fait de savoir la plus agée à mes côtés me soulage un peu car je risquerais de moins faire de bêtises si je devais me retrouver nez à nez avec l’autre sorcière de service. D’ailleurs je me demande si le Seigneur Zhang He est toujours auprès d’elle et qu’il n’a pas pris la grosse tête en tombant sous son charme… Car si tel était le cas, je serais dans l’incapacité pour le sortir de ce piège pour le moment car nous ne devons pas nous trouver au même endroit. D’ailleurs j’aurai peut-être du demandé à Sentinelle qui a gagné la bataille de Jian Ye… Parce que la porte de Hu Lao m’a bien trop retardé pour rien d’ailleurs, une bataille perdue d’avance car ce traitre de Yuan Shao n’est même pas capable de m’accepter comme leader, si jamais je le croise à nouveau sur le terrain j’vais lui faire sa fête à cet enfoiré ! Mais bon, heureusement que tu ne m’as pas écouté comme d’habitude d’ailleurs.

Tu sais Epona, tu devrais penser à prendre ta retraite et fonder une famille avec un Etalon pour avoir plusieurs petits poulains alors je comprendrais que tu veuilles arrêter après cette histoire et prendre vivre une vie heureuse dans le centre équestre du château…"


**Tu vas arrêter de dire des idioties ? Même si j’ai déjà failli mourir plus d’une fois, notamment par la mère de ta femme et ta femme elle-même… Je ne partirai pas tant que tout ne sera pas terminé et que l’on pourra enfin tous vivre en paix. On a grandi ensemble, tu étais là le jour de ma naissance, je ne vais pas te faire faux bon si rapidement et puis, je suis encore jeune pour avoir des enfants, je n’ai pas envie de faire comme vous deux après tout ! Je suis prête à mourir pour te protéger comme tu l’as déjà fait pour moi alors ce n’est pas avec tes paroles que tu me feras changer d’avis. Et puis, on a encore tellement de choses à réaliser d’autant plus que j’aimerai bien que tes enfants parviennent à me monter un jour. Ils devraient parvenir à être comme toi et j’espère que l’on pourra s’entendre et qu’il n’y aura pas d’enfants ressemblant trop à ta femme >< **

"Si tu dis que je ne peux pas te faire changer d’avis, je ne vais pas essayer alors et essayer de te rassurer en disant que mes enfants devraient me ressembler pour les animaux enfin, j’espère qu’ils ne te feront pas de mal. Enfin bref, je prends un peu les commandes du voyage car il faut se dépêcher et je pense que je me repèrerai plus vite que toi…"

Aussitôt dit, aussitôt fait. Hideyoshi prit les rennes d’Epona et commença à la faire accéler car le temps passait à une vitesse extrême. Il ne fallait surtout pas que l’ennemi découvre son plan et que la Résistance se fasse attaquer car les unités alliées se faisaient rares en ces temps chaotiques. Mais il remarqua un bout de papier qui dépassait de son armure et il l’ouvrit… C’était un message de Sentinelle qui lui racontait les détails de la Bataille de Jian Ye, expliquant la victoire écrasante de la Résistance et la mystérieuse apparition de Lu Bu aux côtés de Shi Pi. Ce fait étrange inquiéta tout de même l’autre chef de la Résistance car il avait pu côtoyer le puissant Lu Bu et ce dernier n’obéissait qu’à un simple principe : chercher des adversaires coriaces et il n’y avait pas qu’Orochi de puissant, on pouvait en trouver du côté de la Résistance…

"Pitié, dites moi que Shi Pi a pensé à cette éventualité car là, je crains tout de même le pire, qu’il décide du jour au lendemain de passer dans le camp adverse et nous attaquer. Si nous devions nous retrouver face à lui il nous faudrait quelqu’un de la trempe de Tadakatsu pour l’arrêter… Mais je ne dois surtout pas penser à ce genre de chose pour l’instant, ma priorité doit être de retrouver Xiahou De. Enfin, j’espère que si il est vraiment là-bas, je vais pas me retrouver avec une ombre de lui-même ou pire… Un fantôme !!!
Bien sur, faudrait aussi qu’il veuille bien écouter ce que j’ai à dire sinon cela va mal se terminer cette histoire et qu’il n’aurait pas perdu la mémoire, mais aussi, qu’il m’ait pardonné le passé…

RAhhhhh !!!! Il faut que j’arrête de penser à ce genre de chose alors que je ne suis même pas persuadé de trouver quelque chose dans ces montagnes perdues je ne sais trop où… Mais bon avec ce brouillard, on ne voit pas grand-chose, je ferai mieux de faire attention… Sois aussi sur tes gardes Epona !"


Mais il n’y avait pas grand-chose à craindre s’y ce n’était le froid qui commençait à se faire sentir. Hideyoshi décida de couvrir correctement sa fille pour ne pas qu’elle attrape froid mais l’air se faisait moins fort, comme retenue par une énorme masse et ils arrivèrent devant cette énorme masse ! C’était une énorme montagne qui avait du apparaitre à la fusion des deux mondes, elle ne ressemblait pas trop à quelque chose mais ce qui était certain, elle donnait l’impression d’être imposante !.

L’ont pouvait d’ailleurs observer de la lumière qui s’échappait d’un trou un peu plus en hauteur comme si il y avait un feu dans une grotte.
Le problème était qu’il ne pouvait pas monter avec Epona et sa fille car la pente était bien trop abrupte, il n’avait donc guère le choix : il devait monter tout seul…


"Epona, écoute, je te confie Aya et tu as intérêt à faire qu’il ne lui arrive rien de mal sinon je pourrais devenir un peu … pas très gentil si tu vois ce que je veux dire. Je vais essayer de ne pas faire trop long alors reste dans les parages et essaie de vous trouver un abri. Pour faire du feu, frotte des sabots sur des pierres, ça devrait marcher. Profites en pour te reposer aussi ça te fera du bien et tu en a besoin alors n’hésite pas. Je saurai vous retrouver si jamais et surtout, si Aya se réveille, explique lui que papa arrive bientôt.

Je compte sur toi Epona alors ne me déçois pas s’il te plait…"


Il embrassa sa fille et fit un peu de même à Epona pour lui apporter son soutien et commença à escalader la montagne armé de son sansetsu au CAS où l’individu n’était autre qu’un sbire d’Orochi ou un monstre assoiffé de sang. Tout en le regardant partir, Epona l’encouragea rapidement et se mit à la recherche d’un trou dans la falaise qui se trouvait non loin du départ d’Hideyoshi.

**Courage mon vieux, tu dois revenir pour tes enfants ! Et ta femme même à contre cœur pour moi…**

Tout en regardant de temps en temps vers le bas, il se rendit compte que la falaise était plutôt haute mais il ne devait surtout pas abandonner si près du but !
Il atteignit le petit rebord avec la lumière qui s’échappait de là et décida, malgré une certaine appréhension, d’entrer à l’intérieur. La lumière était de plus en plus clair mais il ne distinguait pas trop ce qu’il y avait dans cette grotte. Une fois arrivée devant le feu qui éclairait assez bien la pièce, il ne trouva qu’un bol vide mais aucune trace d’une créature vivante…


"C'est bien ma veine, j'ai fait tout ce chemin pour quoi ? Rien... Mais peut-être que si j'attends un peu, il va se ramener et puis...
Y'A QUELQU'UN ?????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"


Qu’allait-il se passer ensuite ? Hideyoshi allait-il se faire agresser par un monstre venu d’une autre dimension ? Ou bien se faire offrir un repas gratuit par l’hôte des lieux ? Xiahou De était-il présent et encore en vie ? Vous le découvrirez lorsque mon collègue de RP se sera décidé à mettre la suite !!!!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Xiahou De
Wei's Overlord
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Dim 9 Aoû - 20:31

D’après des sources inconnues et surement pas très fiable, Hideyoshi c’était lancé à la poursuite du grand disparu de cette sombre époque, j’ai nommé le suprême overlord du royaume du Wei, aimé de tous (ou pas), Xiahou De. Qui avait disparus suite à une attaque massive de l’armée d’Orochi sur la capitale du Wei, Xu Chang, causant sa destruction, mais aucune preuve ne pu permettre de signaler sa mort ou sa capture par le démon (ouai je vous rafraichis un peu la mémoire et ça comble le poste aussi).

Bref, Hidey était donc partie à ça recherche et c’était retrouvé à explorer un bout de caverne dans une grotte enneigée, il devait vraiment être désespérer pour en arrivé là, car quand on connaît un peu le lascar de Xiahou De, on sait qu’il n’était pas du genre à aller se geler le cul dans ce genre d’endroit !

Mais les faits étaient que quelqu’un y avait repéré de la vie dans le coin et y avait envoyé Hideyoshi. Qui avait bien pu passer par ici ? Car on voyait clairement que cet endroit n’était pas un lieu de résidence, donc pas de Yéti dans le coin (dommage), mais plutôt un lieu d’étape dans un voyage, genre pour un aventurier perdu dans la neige à la recherche des reliques de Marco Polo (je vous laisse retrouver la référence…). La lumière blanche était du au reflet du socle ou se trouvait la flamme. Une flamme bleue d’ailleurs, qui brûlait sans combustible, qui d’ailleurs était vraiment devenu faible et ne tarda pas à s’éteindre, laissa Hidey sans éclairage (Haaaahaha crève dans le noir et dans le froid, charogne !).

Donc si quelqu’un était passé par là, il était déjà repartie y a peu de temps. Il aurait été dangereux de continuer plus haut dans la montagne par ces températures polaires, donc l’autre chemin possible était de suivre le sentier enneiger qui redescendait dans une partie plus basse de la montagne, la ou la neige ne tombait plus mais ou se trouvait un important bois sombre. Donc si Hidey ne voulait pas crever comme une fiote de froid sa prochaine étape devait passer par là bas, mais il ne devait pas oublier ses compagnons, car je ne pense pas qu’une meute de loup égaré et affamé serait contre un steak de jument et des mollets de jeunes filles.



(une première sur le forum, un poste Rp sans personnage \o/)

_________________
Hardcore Otaku-Gamer


Personne ne changera mes ambitions !
Revenir en haut Aller en bas
http://prinny74.canalblog.com/
Shi Pi
Le Démon de Wu Zhang
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Mar 11 Aoû - 3:30

Il était tard... très tard... voir très tôt, ça dépend du point d'vue, surement dans les 5h du matin. La nuit avait plongée le monde dans le noir, heureusement de nombreuses étoiles rendaient moins obscure ce paysage, leur lumière laissait parraitre une forme qui se mouvait dans l'horizon, on dirait un cavalier, mais sa monture ne ressemble pas du tout à un cheval, qu'est-ce donc que cette créature? Celui qui l'a montait était il humain? Plus elle approchait, plus on pouvait remarquer qu'il n'était pas deux, mais trois... Une petite silhouette bougeait sur l'épaule du cavalier.
C'est une fois sortit de l'ombre que l'on put remarquer enfin l'identité du voyageur: Shi Pi chef de la Résistance, montant fierement (Si l'on considère qu'être affalé sur sa monture tel le flemmard de base est une preuve de fierté) Valkyrie sa belle ours bleue. Ah et... Le truc qui bougeait sur son épaule, c'était son compagnon primate qui essayait tant bien que mal de trouver une position pour dormir.
Le beau trio d'vainqueurs marchait paisiblement sans se presser en direction de Wu Zhang... (J'avais dit qu'ils étaient pas pressés)


°°°
"Fait chier d'devoir passer par ces putains d'montagnes à la con... J'préfère voyager à travers les plaines. J'suis pas un bouseux d'montagnard moi. J'suis un homme qu'a du goût pour les belles choses... Une montagne c'est moche, c'est plein d'cailloux, d'roches et d'pierres... C'est dire ce que c'est captivant... En plaine... y'a des fleurs, de la belle herbe bien verte, de beau cours d'eau, des arbres et surtout... des putains de tavernes !!!!!! Des tavernes en ville et hors ville... Tu voyages tranquil t'en a marre, hop tu t'arrêtes à la taverne du coin... y'en a toujours une... Alors que là. NOON Rien de rien... Nada de nada... J'ai plus une seule goutte d'alcool et j'ai nul part où me réaprovisionner...
JE HAIS LA MONTAGNE !!!!!

°°°


Cette dernière phrase prononcée avec tant de douceur avait paralysé de peur le pauvre type de messager tout de noir vétu apportant des informations de la belle Jiji.
Le Démon des plaines venait de s'arrêter et fixait l'homme.
Un silence de mort régnait jusqu'à:


°°°
"Bon mon couillons, j'veux bien que t'essayes de prendre racine, faire de beaux bourgeons qui donneront de magnifiques fleurs et qui sait p'tetre même de putain d'pommes, mais faudrait juste que t'ailles pousser ailleurs t'es sur mon chemin et j'ai une légendaire flemme de te contourner. Soit tu t'écartes, soit j't'écrase en passant... OU, mais vraiment en dernier recourt, tu balances le message qu'on t'a chargé de me passer."

Messager: "Hum, oui bien sur Seigneur Pi. J'ai un message de la grande et belle dame Zhen Ji.."

"J'te coupe de suite... Regardes, je descends d'mon âne, je suis grand là non? Jiji me dépasse? Fait ma taille? Naw... Donc oublies le "grande" quand tu m'parles d'elle... Et puis, on a la même vision de la beauté? Regardes, Valkyrie, ma nounours... Elle elle est belle... regardes moi, je suis un dieu grec... Mais Jiji... Wow... Jiji... Elle est sacrément booonne.
Alors oublies le mot "belle" quand tu parles d'elle... Un peu d'respect, la prochaine fois que t'insultes ma Jiji j'te fume!!!"


Messager: ".... 45 ...."

"Bref enchaine."

Messager: "Hum... Oui. Elle m'a chargée de vous dire que Da Ji ainsi que Zhen Xi manipulait Xia Chan femme d'Hideyoshi Toyotomi. Genre lavage de cerveau. Et qu'il faudrait rester sur vos gardes."

"Xia Chan... Xia Chan... J'espère juste que tu m'parles pas de MA Xia Chan, ma mongolfière de belle soeur et d'Hidey le singe qui m'sert de frère.... Sa s'rait vraiment pénible, pour toi, vu que t'es le seul sur qui j'pourrai m'passer les nerfs...
Hum bref, chaque chose en son temps, tu lui diras à s'te bombe de Jiji que j'ai enregistré ses infos, que je réglerai ça en temps voulu, que je voudrais passe la nuit avec elle pour noel et bien sur que j'espère que sa fille va mal, enfin pas trop histoire que sa soit moi qui la bute quand même. Et fait lui ton plus beau sourire ravageur Carlos!! Allez casse toi avant que j'tape."

°°°


Aussi tôt dit aussi tôt fait.
Se retrouvant à nouveau seul avec ses deux animaux de "compagnie", Shi Pi commença à penser à Hidey... Que faisait il? Etait il au courant pour Xia? Devait il intervenir ou attendre de lui en parler? Il ne savait pas encore quoi faire pour ceci, mais tout d'abord, il allait se rendre au campement Wu voir si il y a une quelconque présence, bien qu'il aurait préféré rentrer voir sa fille d'abord. Mais... Il devait savoir ce qu'était devenu les Wu... Pis qui sait, il tombera peut-être sur une Qiao, qui voudra l'épouser et bleh et bleh... Enfin ça c'est juste pour se donner une motivation en plus.
Il ordonna à Valkyrie d'accéléré le pas, ce qu'elle fit imédiatement, disparaissant à nouveau dans l'horizon sombre de la nuit à la recherche d'un Wu... Un Hamster ou une Souris du Wu ferait l'affaire mais il lui fallait des réponses.

_________________

BIM ! Dans ton crâne !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.payetabière.culsec
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Mar 11 Aoû - 15:36

Décidément, Hideyoshi n’avait pas de chance. Alors qu’il espérait que quelque chose ou quelqu’un fasse son apparition dans cette grotte, il ne se passa strictement rien. Du moins pas tout à fait ! En effet, le petit feu s’éteignit peu à peu laissant le pauvre chef dans le noir le plus total… Ressortir de cet enfer allait être soudainement plus difficile même s’il lui suffisait de rebrousser chemin en continuant tout droit. Il n’était pas à l’abri d’une pierre ou autre piège invisible…

"Cette fois, c’est certain… Je me suis totalement fait avoir dans mes recherches et c’est pas ici que je vais le trouver. D’ailleurs en y réfléchissant bien, vu l’endroit, il devait y avoir 1 chance sur… 1000 de le trouver vu son statut de « -50% de résistance à la glace ». Ca m’apprendra à écouter le moindre indice sans preuve.
D’autant que maintenant… Je suis dans le noir et je ferai mieux de tapoter devant moi pour pas tomber la tête la première sur un truc…"


Il commença donc à faire demi-tour mais il aurait mieux fait de se taire… Il esquivait sans problème les « trous » du sol mais il n’avait pas prévu de rencontrer une stalactite en plein milieu du passage. On entendit alors comme un gros…

"AÏE !!!!!!!!!!!!!! Qui c’est qui m’a foutu c’te m***e en plein milieu ? Y’a de quoi se tuer en marchant et s’exploser la tête. Maintenant j’vais avoir un gros bleu. Comment je vais pouvoir expliquer ça à ma fille moi… Elle va se foutre de ma gueule la connaissant… Mais je dois continuer et rebrousser chemin avant qu’il ne leur arrive quelque chose…"

Malgré un gros hématome sur le visage qui était à la limite du saignement, il parvint à sortir de la grotte et commença à redescendre la montagne pour rejoindre sa fille et sa jument qui dormaient paisiblement, du moins, jusqu’à ce que de terribles grognements ne se fassent entendre… En effet, les monstrueux loups mangeur de cuisses et de mollets avaient senti la bonne chair fraîche.
Heureusement qu’Epona ne dormait que d’un œil. Elle pu se lever rapidement pour les faire fuir mais il en fallait plus pour les repousser. Ils avaient là des proies plutôt faciles bien que la Jument ne se laisserait certainement pas faire facilement pour protéger la petite Aya qui dormait toujours aussi paisiblement… Elle parvint tout de même à clouer le bec à l’un des deux loups (bin oui ils étaient que deux pour l’instant xD) en lui balançant un puissant coup de sabot à la limite du critique les forçant à faire marche arrière pour le moment. Après cet évènement plus que dangereux, elle alla se coller plus près d’Aya pour la cacher d’une éventuelle future meute de loups assoiffés de sang.

Pendant ce temps, le preux Hideyoshi continuait de descendre la montagne mais il perdit prise sur un rocher peu stable, le faisant dégringoler à toute allure vers un niveau inférieur de la montagne avec un niveau moins frais. La température était montée à cet endroit comme si une forte chaleur permettait de maintenir un niveau normal de la température (référence au Phénix du Wei xD)


"WoH… J’ai encore fait une belle chute moi, je vais finir par rentrer en morceau avant d’avoir rencontré Xiahou De moi… Mais c’est étrange, le niveau de chaleur à ce niveau est totalement différent qu’un peu plus haut. Et je n’avais pas non plus remarqué cette forêt, certainement du au fait qu’il y avait trop de brouillard. Si j’allais jeter un œil ? Ou pas… Je ne sais strictement pas ce que je suis susceptible de rencontrer dans mon périple. Je serai d’ailleurs capable de me retrouver avec toutes les troupes d’Orochi, et si cela menait vers le camp principal d’Orochi ?... Mais d’un côté, si tel était le cas, je pourrais m’y introduire furtivement et nous débarrasser à jamais de ce trouble fête… Allez, quand il faut y aller… Il faut y aller mon cher Hidey !!!!!!!!!"

Sans peur ni reproche, il se précipita à l’assaut de cette forêt lugubre, ignorant que des loups affamés se dirigeaient à nouveau vers son adorable petite fille d’ange. Il n’était certainement pas au bout de ses surprises en entrant dans cette forêt mais il pensait au plus profond de son âme que c’était pour une juste cause.

Allait-il se faire agresser par des troupes fantomatiques ou des trucs bien réels ? Xiahou De était-il VRAIMENT dans cet endroit bizarre ? Hideyoshi avait encore plus de doute à ce sujet mais il voulait en avoir le cœur net. Il était près à surmonter toutes les épreuves possibles pour ramener la paix EN ce MONDE !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Bao Sanniang
Major
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Sam 15 Aoû - 10:43

Le ciel commençait enfin à se découvrir de tous ses vilains nuages de pluie, laissant de chauds rayons solaires apparaitre sur le relief montagneux. Le sol caillouteux était humide, laissant volontiers croire qu'il y avait eu une belle rincée auparavant. Une splendide forêt touffu entourait le large et raide chemin de pierre qui emmenait vers un passage à demi-caverneux, à peine éclairé par la petite ouverture étroite que faisait les deus parois rocheuses qui formaient le chemin étroit.

Les deux soeurs arrivèrent à leur destination : les montagnes.

La jeune Xiao calma l'allure de sa jument qui s'ébroua un peu, ravie de sentir l'astre du jour chauffer son corps rafraichi par la bise. La jeune fille observa les lieux. Le calme y'était ancestrale. On s'amusait à écouter le son aigu des chants d'oiseaux qui s'élevaient des cimes des conifères. De hautes montagnes étaient visibles depuis le lieu où se trouvaient les deux Qiaos.
Xiao Qiao flatta Ysa qui secoua la tête en poussant un léger hennissement. Puis, elle la talonna pour que celle-ci se remette en route vers le chemin étroit.
Le passage à demi-caverneux était peu praticable mais il était l'unique chemin qui emmenait vers l'intérieur du relief montagneux. Xiao savait qu'elle devait le traverser pour pouvoir atteindre Xia Pi de manière un peu plus discrète. Passer par les plaines auraient été du suicide...
Ysa s'efforça d'avancer entre les petits rochers détachés des parois et autres petites fissures creusés dans le sol qui rendaient la marche très périlleuse. Parfois, la jument basculait maladroitement sur une pierre mais arrivait à reprendre son équilibre avec brio.

Enfin, la sortie du chemin étroit s'annonça. Les soeurs Qiaos débouchèrent sur une petite prairie à l'herbe un peu flétrie. Des parois de roches fissurés les entourait et l'entrée d'une petite forêt se faisait voir un peu plus loin, sur leur gauche. La jeune Xiao devina sans peine qu'il fallait sans doute traverser la forêt pour atteindre le petit ravin d'où on pouvait apercevoir le château de Xia Pi. Le risque d'y rencontrer du monde était élevé mais tenter d'escalader la montagne pour faire tout un grand détour n'était pas encourageant...
Xiao Qiao fit avancer de quelques pas sa jument qui s'exécuta, puis baissa l'encolure pour attraper de ses habiles lèvres, quelques touffes d'herbe.
Xiao soupira longuement, appréhendant la suite des événements. Mais elle savait qu'elle devait le faire, pour remettre en ordre les valeurs qu'elle donnait à ce monde. Et aussi pour rappeler sa place, qu'elle savait auprès de sa famille et de la résistance.
La jeune princesse se tourna vers sa soeur derrière elle :


- Da ! Je sais que tu ne dois rien comprendre... Mais là où je vais, tu ne pourras surement pas me suivre... Si tout va bien, je te laisserai un moment à Xia Pi... Ne t'inquiètes pas, tu ne risqueras rien...

Elle redoutait à ce que sa soeur se rebelle et lui demande hâtivement ses motivations. Mais si Xiao devait l'avouer, il était possible que Da veuille bien l'en empêcher. Et ça, Xiao Qiao ne pouvait le contredire, c'était tout à fait normal...
Revenir en haut Aller en bas
Nu Wa
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Sam 15 Aoû - 20:19

Da Qiao suivait sa soeur sans aucun bruit. Par moment, elle jetait un oeil en arrière, inquiète de savoir si oui ou non on les pistait. Ou peut-être espérait-elle aussi voir son mari, Sun ce? Malgré ce sentiment, la peur la gagnait quelque fois. Oui, cela était la première fois depuis bien longtemps qu'elle s'aventurait aussi loin du campement Wu, là où elle était resté pendant un bon moment. Elle flatta un peu son bel hongre, qui, lui, était loin d'être vraiment soucieux. En fait, il était plutôt calme. Da pensa qu'il avait été dressé ainsi pour la guerre, car oui, un cheval peureux en pleine guerre qui fuit devant les assauts , c'est loin d'être gagné. Cette pensée vagabonde la fit un peu rire, ce qui la détendit un peu. En effet, elle ignorait ou sa jeune soeur, Xiao, pouvait bien la mener. Da Qiao observait les lieux qui étaient d'une très grande beauté. Soudain, son hongre broncha un peu. Il était inquiet et semblait avoir senti quelque chose. Instinctivement, Da mit une main sur l'un des éventails repliés qui pendait attaché à la selle. Elle ne voyait rien, mais vraiment rien. Pourtant, elle sentait elle-aussi quelque chose. Cela lui semblait venir de la forêt qui entourait le petit chemin rocailleux. Elle avait beau plissé des yeux, la forêt ne s'éclairait pas beaucoup plus. Oui, il y faisait sombre. Très sombre. Trop sombre pour lui donner le courage d'aller voir si une quelconque âme avait besoin de son aide. Et puis rien ne lui disait si cette présence qu'elle ressentait était un allié, un ennemi ou...tout simplement une biche! Elle leva les yeux et vit sa soeur plus loin. Elle décida de rester avec elle. On verra plus tard.
Bientôt, Les deux soeurs débouchèrent à la sorti du chemin sur une petite prairie. De là, ils voyaient bien le château de Xia Pi. Alors qu'elle admirait quelque peu le paysage, sa soeur s'adressa à elle:

- Da ! Je sais que tu ne dois rien comprendre... Mais là où je vais, tu ne pourras surement pas me suivre... Si tout va bien, je te laisserai un moment à Xia Pi... Ne t'inquiètes pas, tu ne risqueras rien...

Surprise, Da ouvra de grands yeux en entendent ces paroles. Oui, ça en effet, elle n'y comprenait rien!

- Xiao? Mais expliques-moi alors! Tous le monde me laisse en pan! depuis le temps, j'ai le droit de savoir! Qui plus est, tu es ma soeur et...

Elle s'arrêta un moment. Elle pensa à son mari dont elle ne savait plus rien depuis longtemps. Elle n'était pas allé avec lui au combat. Résultat, elle ne savait même pas s'il était vivant...ou mort! La jeune fille refusait tout net de commettre la même erreur. Et surtout pas avec Xiao:

- Je refuse! Je viendrais avec toi que tu le veuilles ou non!

Elle se saisi de l'un de ses éventails et l'ouvrit dans un fracas qui fit s'envoler les oiseaux dans les parages. On aurait pu croire qu'une lumière Fuschia s'en dégageait. Les rayons du soleil passaient à travers le tissu de l'arme le faisant paraître encore plus grand. Le regard de Da était sérieux. Bien trop sérieux pour que Xiao puisse refuser de la prendre avec. Après tout, ce n'était pas Da Qiao l'ainé?
Revenir en haut Aller en bas
Aeria
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Mer 19 Aoû - 0:12

Combien de temps Aeria avait-elle errait après la petite accolade avec Li Dian ? Elle n’en savait rien, et elle n’en n’avait rien à foutre, aussi. Il faut dire que vu où elle était, peu de chose étaient importantes, en ce moment.

Ah, les montagnes. Quelle perte de temps de crée un camp dessus. D’ailleurs, rien que le fait de venir ici était une perte de temps. Alors pourquoi elle venait ? La guerre, elle en avait bien peur. Il fallait choisir un camp, et elle avait déjà choisi son camp. Da Ji l’a rendu désespérée, en lui insufflant l’envie de tuer. Elle en a tuée sa famille, à cause de l’autre… La voilà dans un beau paysage, les montagnes. Elle allait bien vite trouver un endroit calme et boire un coup. Mais quel camp triste, tout de même ... Tiens, un endroit à l'ombre. Voila une destination qui n'avait pas l'air mal.

Impeccable, elle allait poser ses fesses ici.


ZPLASH


Alleeer et ça commence ! Elle s'était prit quelque chose sur la tronche.


* MES CHEVEUX !... –snif- de… la glaceeuh ?!? T_T *

Elle regarda tout autour d’elle, voyant un pauvre bonhomme balbutiant :

« Ma… glace… »

« Ta daube, oui… »

Elle sorti son arme, deux ou trois coups plus loin, baaam, le vendeur s’était retrouvé écorché vif. Pauvre gars, étalé au bord de la route... Elle mit sa main dans ses cheveux, et commençait à courir vers un point d’eau, histoire de s’faire un shampoing. En courant comme une dératée’, elle aperçut deux filles, de lignée boyards, sur des chevaux traversait une plaine, près du camp. Intéressée, elle s’approcha des demoiselles, histoire de faire causette. Elle s’approchait de plus en plus, mais rien vraiment ne se distinguait de nouveau sur les demoiselles. Rien de bien spécial. Si ce n’est qu’elles portaient toutes deux les mêmes armes, des éventails.


* Des éventails ? Oô … C’est quoi ça ?!? *

Alleeer, faisons la pauvre voyageuse perdue dans les grandes montagnes, sont surement sympatoche… Enfin, pas sur, Aeria était pas fioutu de les connaitre. Le soleil éclairait maintenant les deux personnes devant elle. Elles étaient riche, enfin, ça elle n’en était pas sure… Elle devait faire bonne impression, avec de la glace sur les cheveux… Vive les vendeurs itinérants ! \o/

Remuant ses mains d’une manière techto… daubique, elle s’enleva illico-presto un peu de glace. Glace à la pistache ?... Pwaaahhhh ! Elle continua de se laver les cheveux, avant de faire pâle impression devant les deux fillettes devant elle. Elle releva sa tête, bombée d’eau et de verts, venant de ses cheveux…


« Euh… Vous sauriez où on est ; ici ? »

Elle attendit leur réponse en se séchant les cheveux…
Revenir en haut Aller en bas
Nu Wa
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Mer 19 Aoû - 19:57

Alors que Da attendait que sa soeur se décide à une destination plus précise et que surtout elle accepte de la prendre avec elle, la jeune fille entendit soudainement une voix d'écorché. Elle tourna la tête mais ne vit rien, rien que cailloux, des cailloux et, ho miracle, encore des cailloux. Pas très tranquille, elle se mit droite dans sa selle et regarda avec tristesse le château de Xia Pi. Qu'est ce que Xiao devait fairee là-bas? Cela l'inquiétait car elle connaissait bien la fougue de sa soeur, toujours à foncer tête baissé sans trop réfléchir. Da se le promettait. Elle voulait la suivre où qu'elle aille. Mais son caractère était bien difficile et elle doute que sa jeune soeur puisse l'accepter. Alors que Da voulut faire avancer les choses en prenant la parole, elle entendit une voix derrière elle.

<<Heu...vous sauriez ou on est; ici?>>

En se retournant, elle aperçut le visage frustrée d'une jeune fille aux longs et soyeux cheveux vert clair entrain de se les sécher. Da, tout d'abord surprise, l'observa. Elle ne comprenait pas tout à fait ce qu'elle fabriquait ni ce qu'elle faisait ici.
Pourquoi est-ce qu'elle se séchait les cheveux? Elle avait piqué une tête? Drôle d'endroit en tout cas...d'accord, on était au bord d'une rivière mais bon, c'est pas une salle de bain non plus...
Da Qiao fit virevolter son cheval en sa direction et s'adressa poliment non sans s'en sentir obligée:

- Bonjour...heu...ici? Bah nous sommes dans les montagnes qui surplombent le château de Xia pi...Sinon...

Da fit parcoura du regard l'inconnue de la tête au pieds.

- ...vous êtes qui?

Elle caressa l'encolure de son hongre en attendant une réponse de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Bao Sanniang
Major
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Mer 19 Aoû - 20:39

Xiao avait l'esprit très occupé. Elle avait toujours cet étrange malaise qui lui torturait ses pensées. Le regard fixant inlassablement le château au loin, elle voulut faire avancer sa jument pour descendre dans la forêt, en direction de Xia Pi. mais alors que ses mains allaient secouer les rênes pour talonner Ysa, une voix inconnu retentit dans l'air :


<>

Da avait apparemment lancé la conversation avec la personne qui semblait s'être complêtement perdue.

Bonjour...heu...ici? Bah nous sommes dans les montagnes qui surplombent le château de Xia pi...Sinon...

Xiao fit virevolter sa jument qui s'ébroua un peu, inquiète. La jeune chinoise lui tapota l'encolure pour la rassurer. Puis, elle leva la tête et vit une jeune femme au longs cheveux vert pomme qui semblait s'y connaitre en arme blanche à voir sa longue épée à la lame aiguisée. Elle essuyait sa chevelure ruisselante d'eau.
Xiao s'avança aux cotés de sa soeur qui venait de demander l'identité de la jeune inconnue :

- Bonjour... Je ne sais pas qui vous êtes mais on ne pourra pas beaucoup vous aider, nous sommes en route pour Xia Pi...

La jeune princesse s'étonna à parler sur un ton aussi amer. D'habitude, Xiao aimait bien aller à la rencontre des gens et apprendre à les connaitre. Mais depuis un petit moment déjà, son humeur se dégradait. Elle devenait désagréable...
Un nouveau vertige vint perturber son esprit. Xiao prit rapidement congé de sa soeur et de l'inconnu. Elle descendit de sa jument qui se mit à brouter l'herbe de la prairie. La jeune fille se dirigea vers le petit point d'eau présent non loin d'elle. en s'aspergeant le visage, elle découvrit qu'une teinte violacé brillait dans son regard. Cette vision l'effraya, ce qui la fit basculer en avant, s'esclaffant sur l'herbe. Son corps tremblait comme une feuille et elle eut l'impression qu'un étau était en train de lui serrer la poitrine.
La jeune fille se retourna rapidement vers Da et la jeune femme aux cheveux vert pomme. La même envie que tout à l'heure l'envahit de nouveau: elle voulait les attaquer sans ménagement.


* mais qu'est ce qui m'arrive ? ...

Soudain, en regardant ses mains, elle remarqua que son apparence changeait. Ses mains s'étaient "teintées" d'un violet très fort, virant sur un rose sombre. Elle sentit de sa chevelure poussait, remarquant des mèches d'une blancheur surnaturelle lui coiffer le front.
Un deuxième vertige s'empara de Xiao qui se mit à paniquer sur place. Elle regarda une dernière fois sa soeur discutant avec l'inconnu puis, se tourna vers l'entrée de la forêt. Cette envie fulgurante d'attaquer sans hésitation sa soeur la rendait malade. Elle ne pouvait pas rester ici, au risque d'assouvir cette cruelle envie...

Sans plus attendre, Xiao Qiao se mit à s'engouffrer dans la forêt, courant droit devant elle sans regarder derrière. La peur en elle grandissait à tel point qu'elle eut l'impression d'entendre une voix tonner dans son esprit :

* hé hé hé... Tu as donc si peur du changement ?*

* hein ?*



Xiao entendait une voix... Et ce n'était pas son imagination, il y avait quelqu'un qui s'adressait à elle...

Mais qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Aeria
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Ven 21 Aoû - 0:53

--- RETIRE ---


Dernière édition par Aeria le Sam 19 Sep - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nu Wa
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Ven 21 Aoû - 19:16

Da regarda dans le regard d'Aeria. A ce moment, elle se dit à quel point son regard était troublant mais magnifique. Au nom de Xia pi, la jeune épouse de Sun ce remarqua un étrange sourire sur son visage. Une expression qui ne la rassurait pas du tout. Elle se demandait bien d'ou elle sortait. Alors qu'elle voulut sans éloigner un peu, Aeria prit la parole:

- Moi ? Ah… Je suis Aeria, je voulais me rendre à Xia Pi. Visiblement, vous aussi ? Parfait, que diriez-vous de vous y rendre aussi ?... Hem, désolée d’être aussi direct, mais en fait, je vous connais, Dame Da Qiao, et je vous pourrez vous accompagner, je saurai me rendre utile. Tout du moins, je l’espère… »

Da sursauta:

- Vous...vous me connaissez? Ho...je...

Da réfléchit un instant. La jeune femme qui se tenait devant-elle prétendait la connaître mais Da, elle, ne l'avais jamais vu! Ou peut-être entrevu, elle n'en savait rien. Alors qu'elle cherchait plus ou moins désespèrement une réponse, elle pensa soudainement à Sun ce. Oui, bien sur, son mari est célèbre. Peut-être avait-elle entendu parler de Da Qiao par son biais? Possible...Néanmoins, elle ne s'avança pas plus.

- ...C'est d'accord, je vous autorise à nous accompagner! Peut-être serez-vous utile...en ces temps de crises.

Da se força à sourire mais finalement, elle se dit qu'au fur et à mesure, elle se mettrait à mieux la connaître. En plus, elle affirmait la connaître. Que demander de plus? Rien sans doute...
Aeria ajouta après un long silence:

- Tout du moins, si vous vous rendez à Xia Pi ? Enfin, ce n’est qu’une proposition, mais… Disons que j’aime la compagnie, surtout d’humains, encore plus quant ils sont aussi gentilles… Enfin, j’aimerais en avoir le cœur net, êtes-vous aussi gentille et douce que la ‘légende’ le prétend ?...

- D'humain? Je...ha oui bien sur. Hein? Quel légende? Ha, cette légende...

Da ferma les yeux et esquissa soudain un sourire quelque peu narquois:

- A vous de la vérifier en m'accompagnant...

Alors qu'elle voulut se retourner vers sa soeur, elle ne la vit plus. Xiao avait disparut. Elle regarda partout et ne vit rien mise à part son cheval près du ruisseau entrain de se désaltérer. Elle voulut avancer avec son cheval mais Aeria l'interpella:

-C’est moi, ou votre sœur est allée dans ‘la Forêt des Fantômes’ ?... On ne devrait pas y aller, histoire de voir ce qu’elle fait… ?

Da afficha une mine déconfite. Qu'est ce que Xiao allait faire dans cette forêt? La jeune épouse de Sun ce avait ressenti auparavant de mauvaises ondes provenant de ce lieu et craignait que Xiao ne soit fait attiré par cela. Qui plus est, elle se souvint aussi de l'étrange comportement qu'elle avait eu au campement Wu. Elle voulut se retourner vers Aeria pour l'appeller à venir avec mais cette dernière était loin devant dans la forêt parti en direction de là ou était allé Xiao. Da, survoltée de voir qu'on la laissait de nouveau en arrière, partit la rejoindre en lui criant:

- Hey, heu...Aeria! Attendez-moi!

Elle talonna sa monture qui bondit en avant manquant de la désarçonner et galopa à vive allure vers cette sombre forêt. Désormais, une chose occupait l'esprit de Da Qiao: Qu'allait-il arriver à sa petite soeur?
Revenir en haut Aller en bas
Bao Sanniang
Major
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Dim 18 Oct - 17:17

Les mains tremblantes, le regard perdu dans le vide, Xiao semblait s'être complêtement déconnecté de la réalité. Cette voix qui résonnait dans sa tête la perturbait si bien qu'elle avait l'impression de se retrouver dans un néant sans fond. La jeune chinoise se laissa tomber sur le sol herbeux, se tenant la tête :

- Haa !! Qui que vous soyez, sortez de moi !! Tout de suite !!

* Ho ! Mais avec plaisir ! Ca fait un moment que je n'ai pas vu le soleil de mes propres yeux !

Un violent mal de tête s'empara de Xiao qui se mit à plier en deux, sous la douleur :

- Haa... !! Mais... Qui...

* Alala... Dis toi bien que tu mérites ce que je te fais subir ! Gamine qui ne sait pas prendre de décisions...*

- Quoi !? Mais que...

Xiao sentit soudainement une contraction au niveau de ses muscles, comme si ceux cis s'affinaient. Puis, sa vision se troubla et elle perdit connaissance...
Son corps s'était transformé. A la place des froufrous roses se revêtait désormais une robe moulante pourpre foncée avec des symboles luisants violacés sur la poitrine. Des gants d'un violet très sombre allaient aux bras tandis que les chaussettes blanches des jambes avaient été remplacés par des collants de même couleur que les gants. Les chaussures, bien qu'elles soient restées blanches, arboraient des pointes très effilées.
La chevelure de Xiao avait elle aussi bien changé, de longs cheveux blancs comme neige, attachés en couettes, aux mêches remontés, prenant la forme de cornes. De petites cornettes lui allaient sur le crâne.
Un regard d'un rose violamment flamboyant avait remplacé les yeux noisettes si doux de la jeune chinoise.
Pouvait on vraiment prétendre qu'il s'agissait encore de la princesse du Wu ?

La Xiao qui n'était pas Xiao s'étira en soupirant longuement :

- Wouah, je suis pleines de courbatures !! Va falloir que je me bouge pour chauffer tout ça !

- Mais !? Qu'est ce que... Vous êtes qui à la fin !?

Hurla la vraie Xiao se trouvant désormais de l'autre coté de son esprit.

- ferme-là le Bon Coté ! T'es pas capable de savoir ce que tu te veux donc tu me laisse gérer !

- Mais... Mais si, je sais que...

Blabla !! Tu ne sais même pas où se trouve ta place! Avoue le, tu voulais aller voir cette grande perche là, Zhen Xi ??

- C'est... Oui, je le voulais mais... S'agaça la jeune chinoise

- Regarde-moi ça ! Tu doutes déjà de tes propres actes ! Heureusement que je suis là !

Le Mauvais Coté se mit à s'avancer vers l'entrée de la forêt, où se trouvait Da Qiao qui devait se faire un sang d'encre.

- Ecoutes-moi bien... Heu... !? Commença farouchement Xiao avant de se rendre compte qu'elle ignorait comment appeler cette chose...

- Je suis Xiao Demone ! Mais appelles-moi Demone... Se présenta furtivement Demone.

- Ok ! Demone ! Si tu fais la moindre bétise, je reprends ma place !

- Hé hé hé...

Demone sourit malicieusement, heureuse de pouvoir se dégourdir les pattes et partir à la découverte de ce monde chaotique. Sa chevelure blanche luisante au soleil, elle s'apprêta à rejoindre *sa* soeur ainée...
Revenir en haut Aller en bas
Aeria
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Lun 19 Oct - 18:57

Aeria Chulainn galopait tout en regardant les alentours, en recherchant une trace de Xiao Qiao, celle qui s’était totalement divisée. Divisée dans le sens où, même si elles étaient très loin, avant qu’elle ne pénètre dans la forêt, elle avait bien vue que l’apparence de Xiao Qiao changée, en mal, elle ressemblait à une démone, mais de loin, elle avait surement pu confondre. Elle sentait que ce qu’avais dit Zhen Ji, au palais Wei ; était bien réel… Aeria puait le serpent à des kilomètres. Elle sentait que le « virus » se rependait en elle, et elle sentait aussi que Xiao Qiao avait peut-être la même chose dans son corps, c'est-à-dire un parasite qui l’a transformerait en démon ; un peu comme Zhen Xi et sa mère, Zhen Ji.

Visiblement, toutes celles qui les avaient « côtoyées » (après tout, même si Aeria les a combattues, elle les a côtoyées...) se transformerait ainsi, et en finirait par perdre les pédales, même si dans un sens, Aeria avait déjà perdue les pédales, elle combattait et tuait tout ses ennemis alors qu’avant, elle les aidait, (à sa façon de jeune fille…), les accompagnait, les divertissait. Mais un jour, elle changea, oui, brusquement de caractère. Monomanie, Mélancolie, Dépression chroniques, pouvant conduire à des actes d'automutilation ou de tentatives de suicide sur long terme faisait désormais partit de son quotidien.

Quant est-ce que tout cela changea ? Très bonne question, à laquelle je vais désormais répondre ! Il y a quelques années, tout sombra pour la jeune fille. A vrai dire, cela fut brusque, aussi vite qu’elle changea de caractère. Elle, étant promise à un homme [plutôt étrange et sadique… (Non, pas Xiahou De !)] Qu’elle n’aimait pas, elle se réfugia, se fortifia sa carapace. Le jour venu, elle rencontra un homme de l’entourage de son promis, son jeune frère ; le coup de foudre fut immédiat et réciproque. Oui, elle a aimé un autre, mais elle était encore récupérable. Aujourd’hui aussi en fait. Oui, tout ceci se passa le jour du mariage. Alors, elle se prépara, contre son gré, à épouser cet homme visqueux…

Quant le jeune frère lui fit la cour, devant tout les autres, alors que le prêtre sacré leur union. Un combat s’en suivit, le résultat fut sans appel ; le jeune frère perdit. Aidant tendre amant, Aeria ne fit ni une, ni deux, sauta sur son « époux », le saisit à la tête… Et lui brisa le cou. (Elle prend des cours d’Arts Martiaux depuis toute petite, et, elle a toujours été une fille exceptionnelle au combat). Horrifié par cet acte, son amant l’a quitta. (Ce cour morceau de sa vie est certes classique, mais il nous fait mieux comprendre le « caractère » d’Aeria) Privée de son seul amour, elle décida alors de continuée à s’entrainer. Elle décida de sa voie alors qu’elle n’avait que quatorze ans… Elle tuait les gens, trouvant une occupation à sa vie, et a décider d’éviter tout contact avec les autres, elles ‘est forgée une carapace ; décidée à tuer les gens plutôt que les écoutait. C’est plus rapide et plus simple, enfin ça dépend plutôt pour qui.

Revenant à elle, Aeria regarda droit devant elle, un individu se trouvait devant elle. Habiller d’une « cape » et d’un capuchon marron qui lui cachait le visage, elle voyait juste sa chevelure blonde dépassait de son visage. Elle descendit alors de son cheval, et dégaina sa lame, qui devait visiblement mesurer Un Mètre Trente et la pointa vers cet homme. Il lui était familier. Elle le connaissait, et vous devez surement aussi vous doutez de qui il est. Et lui fonça dessus et donna des coups d’épée rapide, ayant pour but de tester sa vitesse. Voyant qu’il esquivait tout ses coups avec une facilité étonnante ; elle préféra siffler son cheval et enfourna son épée dans un étui sur le cheval. Elle se mit alors dans une position plutôt classieuse : à savoir les jambes écartées à hauteur des épaules, et la ligne des épaules, justement, tourné vers l’inconnu qui se trouvait devant elle. La tête tournait à 90 degrés, elle écouta ce qu’il disait :


« Tu crois vraiment pouvoir me vaincre ? Tu te rappelles de ce que je t’ai fais la dernière fois que tu m’as affronté ? Dois-je te rappeler combien il y a eu de morts ? Je n’aurais jamais cru qu’une personne de ton rang pouvait tomber si bas. Une hors la loi, une vaurien, qu’es tu devenue ? Aeria… »

Elle le regarda et répondit aussi sèchement :


« Peu importe ce qu’il se passera, je me battrai jusqu’à ma mort… Récupérer mon titre ? Ce sont bien de bonnes choses que tu promets ; mais tu me fais doucement rire, si je veux le récupérer, je n’ai qu’à me levée, et montrer que je suis présente ; mon très cher Hermit. »

Il sourit machiavéliquement et se jeta sur moi. Son attaque fut fulgurante, sa main était en position de lame, il pouvait me transpercer avec sa simple main s’il en décidait ainsi. Elle l’esquiva en effectuant une roue arrière, ce qui eut ainsi pour effet de le frapper à sa tête avec les jambes d’Aeria, qui tournoyait dangereusement. Elle se réceptionna dans une position gracieuse, et se retrouva encore dans la position d’avant, celle qui avait la classe, vous voyez ! Elle regarda son ennemi en riant, puis elle dit enfin :


« Avant tu avais plus de force que moi, mais j’étais bien plus rapide, je suis encore plus rapide qu’avant, mais je vois que notre force est désormais égale. A toi de voir, continuer ce combat idiot, alors que tu connais désormais l’issue, ou bien arrêter, et stopper la traque… Je ne reviendrai pas dans votre ‘guilde’, je ne suis plus une enfant, et j’arrête de travailler pour les autres. Je suis mon propre maitre. Je le conçois, tu n’accepteras pas, mais c’est moi qui décide de mon destin, et il est déjà tout tracé, alors je te demande de m’écouter et de te taire, car je refuse de revenir. »

Aeria regarda les alentours, et distingua une silhouette dans les bois, il en émanait une aura démoniaque qui l’a faisait frémir, pas de peur, mais elle sentait le mal absolue en elle. Qui était-elle ? Da Ji, son aura était le même, Zhen Xi ? Cet aura là était bien pire que celui de Xi… Mais, alors, serait-ce Xiao Qiao ?!
Revenir en haut Aller en bas
Nu Wa
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Jeu 22 Oct - 12:11

Jugée sur son hongre, Da galopait à travers le bois, ne voyant finalement pas du tout où elle allait. Elle lui semblait avoir suivi de près Aeria mais cette dernière disparut aussi de son champ de vision, tout comme Xiao, sa jeune soeur. Une boule au ventre, elle continuait à regarder devant elle avec à chaque fois le risque de se prendre une branche en pleine poire. Heureusement, elle avait l'habitude et son amabilité lui permettait d'éviter toutes sortes "d'attaques" à cheval...y compris des branches de sapins!
Soudain, elle entendit une voix familière...ou tout du moins l'avait-elle entendu il y a peu. Elle arrêta son cheval et en descendit en le laissant brouter quelques herbes au pieds des arbustes. Elle prit ses éventails fermement en main mais les garda fermés, de peur que la couleur fuchsia n'attire quelconques regards (Oui, les éventails ne sont en général pas discret quand on espionne...). Elle se baissa et avança de quelques pas juste avant de s'arrêter en reconnaissant Aeria, la jeune fille que les deux soeurs avaient rencontré il n'y a même pas 1 heure. Elle semblait discuter avec quelqu'un dont Da avait du mal à identifier. Alors qu'elle voulut écouter plus attentivement, "quelque chose"attira son intention. Immédiatemment, ses pensées se focalisèrent sur Xiao. Oui, c'était toujours comme cela. Elle était sensible à ce que pouvait ressentir Xiao. Mais au lieu de se poser des questions sur ce qu'elle pouvait encore faire comme connerie, un pincement désagréable lui vint au coeur, lui provoquant presque des nausées. Elle ne pouvait pas le croire mais pourtant, elle avait l'impression de penser à Xiao...sans penser à elle. En résumé, elle avait affaire à quelqu'un d'autre...ou plutôt quelque chose d'autre. Quelque chose de Xiao qui n'est pas Xiao mais qui en fais parti. Da Qiao devint pâle. Elle se releva discrêtement et partit en direction de cette impression. Elle tint ses éventails, prête à se défendre, mais elle tremblait. Cependant, elle ne savait pas si elle avait peur...en tout cas, elle admettait fort bien qu'elle était troublée. Et c'est peu de le dire. Désormais assez éloignïgné d'Aeria, elle éleva la voix:

- Xiao!? Ou es-tu?? Répond!

Le vent dans les arbres fut sa seule réponse. Cependant, ce vent frais lui donna une réponse qui ne lui plaisait pas. En effet, dans les bois, elle ressentait une forte, très forte aura. Prise de vertiges et de fortes nausées, elle se ressaissit tant bien que mal. Soudain, en trébuchant légèrement, elle releva le regard et vit une personne...ou quelque chose qui ressemblait à un être humain. Elle cligna des yeux et vit bel et bien que cette aura venait de là. En s'approchant furtivement, elle remarqua l'étrange allure semblable à...

- Un...d�mon?

Elle souffla et respira difficilemment, comme prise d'une crise d'hyperventilation, mais elle se calma assez vite. Car, là, dans l'orée, elle ressentait aussi la présence de sa soeur. Ce qui aurait du la rassurer la fit paniquer. Et si ce démon était sa soeur? Prise d'un doute lui assaillant les entrailles, elle bondit de sa cachette sans vraiment réfléchir (C'est bien la première fois).

- Xiao Qiao!!! Que...

Da fixa le démon dans les yeux et vit ces pupilles dilatées brillant d'un rose p�tant presque malsain. Elle fut reprise de nausées, étant plus qu'exposée à l'aura. Elle se mit en position d'attaque.

- Qui...qui êtes-vous!? Xiao Qiao? Que vous lui avez-vous fait!!?
Revenir en haut Aller en bas
Aeria
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Mer 28 Oct - 22:47

Une lame se planta dans le bras d'Hermit; qui s'appuya sur le manche de cette même arme afin de prendre la tête d'Aeria avec ses pieds, et il l'a propulsa derrière lui, ce qui eut enfin, pour effet de faire sortir cette épée et blesser Aeria... Puisque, dans cette action, sa lame s'était retournée sur elle, ce qui lui taillada donc une jambe. Affaiblie, elle se releva avec peine, et elle regarda Hermit dans les yeux. Elle l'avait toujours aimée, et la... Même s'il allait la tuer, elle l'aimait toujours... Alors qu'elle pensait qu'il allait lui briser le coup, il lui tendit la main. Elle se souvint alors de leur passé commun, et elle prit alors sa main... Elle se leva avec son aide, et elle il lui dit alors :

" Donc... Tu as finalement décider de me revenir, Lin Yin... Je n'y croyais plus, nous allons enfin pouv... "


Il s'arrêta de parler et cracha du sang. Une lame de couteau lui avait était plantée presque dans le cœur. Il regarda la lame, Aeria l'avait épargnée. il regarda la lame, il comprit alors que, si, Aeria l'avait enfoncée un centimètre plus loin, la dague aurait transpercer son cœur. Il tomba à genoux et retira cette dague, pour la jeter au niveau d'Aeria. Alors qu'Aeria commençait à partir en direction des Qiao, il se mit alors à ramper et à crier son nom, il l'implora de l'excuser, il l'implora de le tuer. Elle s'arrêta alors. Elle se retourna, et tendit une de ses mains vers Hermit... ! Quelque seconde plus tard, des paillettes bleues commencèrent à envelopper Hermit, qui lui commença à s'envoler ! Il priait, criait, pleurait... Aeria finit par le laisser tomber alors qu'il était à cinq mètre du sol. Elle le regardait avec un regard meurtrier. Les pierres et les branches de la forêt alentours commencèrent à s'envoler et chargèrent vers Hermit, le paysage l'attaque, le boue, la terre... Il était maudit. Quand Aeria avait développait ce pouvoir de Télékinésie ? De ses parents, sa mère Assassin lui avait donner ses dons, et son père sorcier lui avait donner quelques pouvoirs comme celui ci. Revenant à Hermit, qui pour l'instant, se faisait ensevelir et qui risquait d'être enterré "vivant".

" Je vais te laisser souffrir, pourriture, tu verras comme c'est drôle d'être rejeter de tout le monde. Regarde ce qui t'arrive, il m'est arrivé le même, et j'ai continué de vivre, j'ai cru bon de m'en sortir, et regarde ce qui m'arrive aujourd'hui. Ma rage m'a rendue plus forte, plus forte que toi, pourriture. Regarde ce mont de terre qui t'ensevelira très bientôt, regarde toi souffrir, mourir, après tout, il faut tenir compte de ses échec pour avancer. Mais tu ne peux tenir compte de rien du tout, tu es un échec... Tu es tout ce que j'exècre. Mais je t'ai aimais, et je te haï, désormais... Tu as pris ma place, esclave. "

Elle se retourna comme pour signaler la fin de la discussion, elle s'avançait, disparaissait, loin, dans les bois, afin d'aider Da Qiao...


HS : Je vais me contenter de ça, je peux pas faire plus, je vais pas débouler comme a dans votre combat.
Revenir en haut Aller en bas
Bao Sanniang
Major
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Jeu 29 Oct - 14:34

(Pas de souci ^^ )


Xiao Demone se dégourdissait les jambes en gambadant dans la forêt, sautillant sur le sol herbeux en donnant l'impression d'être aussi légère qu'une plume. Soudain, quelqu'un arriva devant elle sans crier gare. Demone recula un peu, légèrement surprise sur le moment. Mais lorsqu'elle reconnut Da Qiao, elle esquissa un sourire ironique :

- Tiens ? C'est cette chère soeur ? Comment ça va la vie ?

Mais Da n'avait visiblement pas envie de discuter puisqu'elle posait mille questions à la fois, en rapport avec Xiao Qiao.

- Mmh ? Pourquoi tu t'inquiètes autant !? Ha je vois, tu es sa soeur c'est normal !

Xiao Demone se mit sauter sur une grosse branche d'arbre à une vitesse peu commune et s'asseya tranquillement sur celle ci, les bras croisés, le regard luisant.

- Ta soeur est stupide ma petite Dada ! Elle n'est même pas capable de savoir ce qu'elle veut ! Tu te rends compte qu'elle voulait se rendre à Xia Pi juste pour voir un certain Shi Ren et lui demander de l'amener à cette grande perche de Zhen Xi ? Son coté tout lumineux ne fait pas le poids contre le mal absolu ! Et.. Sans le vouloir, en souhaitant de toutes ses forces atteindre celle qui l'avait si odieusement manipulée, elle a fait appel à moi ! Et oui, on a toujours besoin d'un petit morceau d'ombre en soi n'est ce pas ?

Elle mit ses mains derrière sa tête et bailla un peu. Da Qiao était en position d'attaque depuis tout à l'heure, visiblement bouleversée par le fait que Xiao n'était plus vraiment elle-même. Mais ça, Demone s'en fichait. Elle n'allait pas attaquer sa propre soeur.. Enfin, la soeur de l'autre Xiao qui est un peu en Xiao Demone, malgré tout.

Soudain, alors que Demone prenait du bon temps sur sa branche, un aura demoniaque se mit à flotter dans l'air. Et ce n'était pas le sien... Celui-là était très différent. Il avait l'air abouti, même trop abouti. Ce n'était pas bon pour Demone qui n'avait pas retrouvé toute son agilité. Un combat sur le moment serait un peu juste pour elle. Mais son âme brûlante de mauvaises attentions saurait être suffisante si un combat devait être provoqué par la présence de cet étrange aura.
Le Mauvais Coté descendit de sa branche, atterrissant élégamment sur le sol herbeux. Elle se retrouva juste à coté de Da Qiao. Puis, elle sortit de nulle part ses deux grands éventails aux branches métalliques. Une lueur violacé émanait des motifs à fleurs.
Le regard brillant, elle murmura avec une certaine mépris teinté d'ironie :

- Quelle est donc cette chose qui approche ? Ca va être très intéressant... !
Revenir en haut Aller en bas
Nu Wa
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Dim 1 Nov - 13:56

Da Qiao se raidit devant cette...cette chose qui était sa soeur mais ne l'était pas. Outrée, elle se redressa pourtant.

- Qui que tu puisses être, je t'interdit d'insulter ma petite soeur! okay, elle ne réfléchit pas toujours mais elle est bien intelligente que tu ne pourrais le croire, sale..sale démone!

Da eut un vertige. Elle ne savait plus trop à qui elle parlait. Elle voyait sa soeur, ou plutôt elle le sentait. Oui, elle se sentait toujours en symbiose avec elle. Elle lui semblait l'entendre. Une larme coula sur sa joue mais une haine soudaine envahit son coeur.

- Ho et puis zut...j'en ai marre d'être la gentille petite Da Qiao...je...j'ai attendu longtemps enfermé dans ce campement du Wu...et maintenant que j'ai retrouvé ma soeur...voilà qu'une démone pas bien maline surgit de nulle part...

Elle reprit ses éventails et les ferma puis fixa d'un regard mauvais la Xiao Qiao Démone.

- Xiao Qiao voulait aller au château de Xia pi et elle ira! Ce n'est pas toi qui l'en empêchera!

Sans crier gare, La démone atterit à côté en sortant avec une certaine violence ses éventails. Surprise, Da recula. Elle voulait se battre? Vraiment? Elle se ressaissit tant bien que mal et ouvrit ses éventails avec la même violence. Elle insista:

- Xiao a une volonté à toute épreuve! Tu ne pourras pas le retenir aussi longtemps!

Comme pour montrer une certaine hostilité, elle exécuta quelques figure de combat avec ses éventails. Ces derniers battaient l'air violemment mais une certaine élégance en ressortait. En réalité, elle dansait. Oui, mais une danse qui n'était pas inconnue pour Xiao, C'était celle qu'elles faisaient souvent les deux, ensemble, avant toute cette histoire, Da ji ou Orochi. Quand tout était unis avant d'être désuni. Elle s'arrêta, toujours avec autantde grâce. Bien que la haine l'envahissait, elle n'avait pas l'intention de se battre. Elle ouvrit les yeux et fixa Xiao, mais personne ne pouvait vraiment voir ce qu'elle ressentait. Le bleu royal de son regard brillait et révélait aussi une impétuosité nouvelle.

- Xiao...

Elle murmura ces paroles si doucement que personne n'aurait pu l'entendre. Néanmoins, ce n'était pas son intention. Soudain, elle fit à voix haute:

- Xiao! On va à toujours Xia pi, n'est ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Bao Sanniang
Major
avatar


MessageSujet: Re: Les Montagnes   Dim 1 Nov - 19:39

Demone écouta attentivement les propos de Da Qiao au sujet de sa soeur. Elle semblait placer une confiance gigantesque en elle, ce qui n'étonna pas le Mauvais Coté. Et sa détermination si grande plut à la Demone qui afficha un sourire satisfait à la vue de la danse de combat qu'exécutait la jeune guerrière aux éventails fushia.
Soudain, la soeur ainée se mit à questionner directement la véritable Xiao, persuadée que le contact si particulier qu'elle avait avec sa soeur ne s'était pas éteint :

Xiao! On va à toujours Xia pi, n'est ce pas?

Demone ressentit un vertige. Elle se mit à tituber légèrement, la lueur de son regard vacillante. Cela s'expliquait par la communication qu'arrivait à maintenir la vraie Xiao, bien qu'elle ne pouvait pas vraiment se faire entendre.
Demone se redressa, grommelant :
- Grr... Elle est douée la petite... Elle arrive encore à me perturber...

Demone secoua la tête et regagna le contrôle de son esprit. Elle se retourna vers Da Qiao :

- Hum... Je pensais me débarrasser de toi mais finalement, tu pourrais te révêler plutot utile... Pour ta gouverne, je vais exécuter le souhait de ta chère soeur ! Nous irons à Xia Pi ! Mais ne t'attends pas à une promenade de santé ! Cette Zhen Xi me semble plutôt douée au combat et je ne pense pas que tu sauras faire le poid contre elle, alors ne te met pas trop en avant...

L'aura étrange qu'avait ressentie la jeune Demone était toujours là, approchant de plus en plus :

- Maintenant, si tu veux bien, j'ai quelqu'un à accueillir...

Demone se retourna et, ses éventails toujours en main se mit en position d'attaque, les muscles tendus et le regard flamboyant...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Montagnes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Montagnes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fantasy] Les Montagnes d'Ynn
» Par-delà les montagnes : Résurrection
» [Background] Les Elfes des Montagnes Enneigées
» Par-delà les montagnes : Prélude
» [CXL] Rock Bird-City : Entre plaines et montagnes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dynasty-Samurai Warriors, le Forum :: Territoires de Chine :: Autres régions-
Sauter vers: