Dynasty-Samurai Warriors, le Forum

Tout sur Dynasty Warriors, Samurai Warriors, Warriors Orochi, Kessen...


 

SiteSite  FacebookFacebook  DiscordDiscord  AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Reprise de la passe de Hu Lao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Wei Yan
Sergent
avatar


MessageSujet: Reprise de la passe de Hu Lao   Sam 12 Avr - 9:48

Passe de Hu Lao


La passe de Hu Lao etait,avant l'arriver d'orochi,la principale route menant a Luo Yang,capital de l'empire Han.
Lors de la prise de pouvoir par le Tyran Dong Zhuo,la cohalition eut a mener une de ces plus grandes batailles,pour mettre un terme au Chaos,en battant Dong Zhuo et en liberant l'empereur.
La passe de Hu Lao etait un endroit difficile d'acces,car les chemins bordant cette grande route etait border de breches pouvant facilement s'agrandit,emmenant dans sa chute les personnes s'etant aventurer trop pret.

Aujourd'hui,la passe de Hu Lao n'est plus une simple route,mais bel et bien une "cite" a part entiere,les resistants ont construit une ville et quelques villages,pour pouvoir repousser orochi,et ne pas tomber sous sa domination.
De nombreuses troupes embusquees ont etait placer aux points de passages obligatoires,pour pouvoir parres a toute evantualite.

Cette cohalition comporte quatres armees,diriges par quatres chefs plus ou moins connus,les chefs de cette cohalition serait :

_Yuan Shao,celebre noble de la famille Yuan ayant mener les troupes alliers au portes de Si Shui et de Hu Lao,et ayant disparut juste avant la bataille de Guan Du.Apres plusieurs combats contre orochi,il decida de construire une base solide pour redonner vie a la puissance famille Yuan.
Il est assister de ces fils,ainsi que de ces deux generaux d'elites et amis,
Yan Liang et Wen Chou.

_He Yi,ancien general des turbans jaunes n'ayant pas cesser la lute,il reussit a capturer Runan avant d'arriver dans le monde d'orochi avec ces partisans,puis,ayant aider Yuan Shao dans une bataille,il decide de se joindre a lui pour former une grande cohalition.Il est accompagner des generaux Zhang Mang Cheng et Pei Yuan Shao.

_Ujimasa Hojo,ancien daymo de Odawara et quatrieme fils du clan Hojo,
il combatit Hideyoshi Toyotomi lorsque celui ci voulut prendre le controle de la totalite du japon,il arriva dans le monde d'orochi lorsque les troupes de Toyotomi entrerent dans le chateau.Il ne dispose que de cinq cents gardes d'elites,mais ça strategie est un element cle de cette cohalition,si il tombe,leurs defaites sera total.Il s'allia a Yuan Shao apres que celui ci l'ai aider pendant qu'il se fesait poursuivre par les troupes d'orochi.Il est accompagner de deux de ces freres.

_Ma Teng,pere de Ma Chao et ancien prefet de Xi Liang.Avant d'allez a la rencontre de Cao Cao a la capitale,il participa a la repression des turbans jaunes et reussit a proteger Xi Liang de se fleau grace a sa cavalerie legendaire.Ma Teng disparut avant d'allez a la rencontre de Cao Cao et arriva dans le monde d'orochi,dans sa prefecture de Xi Liang,en feu.
Suite a cela,il partit et vit Yuan Shao livre bataille,il se joigna donc a lui par defauts,sans reel conviction.Son reel ennemis est le Wei,il se moque d'orochi,Il est accompagner par cinqs generaux mineurs de Xi Liang.



Orochi ne pouvant se permettre que la resistance prenne position en ce point strategique,il envoya Wei Yan regler le probleme.
Wei Yan sera seconder par le puissant An De,ainsi que par un fin stratege,le tres connu Jia Xui.Les troupes d'orochi envoyer son tres nombreuses,et des canons ont egalement etait ammener pour cette bataille.Une unite de cavalerie viendra a l'ouest si besoin est.


Aucune information n'a put etre clairement exposer,car la resistance semble trouver les espions avec une facilite deconcertente.
Nous ne connaissons pas le nombre d'ennemis,bien que nous pouvons penser qu'il est relativement elever,et nous ne connaissons pas la position de l'ennemi,ce qui fait de cette bataille,une bataille a l'aveugle.
Notre seul certitude est qu'il y a un grand nombre de troupes embusquees un peu partout,donc il faut avançait avec prudence.



Condition de victoire:[Les quatres chefs de la cohalition sont vaincus.]
Condition de defaite:[Wei Yan et An De sont obliger de se replier.]

Conseil strategique :

_Battez Ujimasa Hojo pour que la strategie de l'ennemis s'effondre.
_La loyaute de Ma Teng est facillante,servez vous de cela pour decrocher la victoire.

Information complementaire :

_Une unite de mille cavaliers peut intervenir en renfort si besoin est,son point d'arriver serait a l'ouest.
_Les canons ont une assez grande portee,servez vous en !
_N'oubliez pas les troupes embusquees.

Cartes:



http://img166.imageshack.us/my.php?image=portedehulaofz7.png


Merci a Zhao Yan pour la magnifique carte qu'il nous a concocter^^



HS: Vu le grand nombre d'officier ennemi,aucun autres personnages joueurs ne pourra venir dans les premier temps^^
Jusqu'a ce que la resistance baisse un peu tout du moins^^
Bien entendu,si Musashi veut faire sa premiere bataille,il le peut^^
on sera pas trop de trois^^
Revenir en haut Aller en bas
An De
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Dim 20 Avr - 14:26

Une demi-journée de naviguation sur un fleuve tortueux pour l'équipage de la Perle Ardente, vaisseau amirale de la flotte de De, flotte resté pour sa quasi-totalité stationnée dans la ville portuaire de Chi Bi. C'est donc avec ce seule navire que la force mercenaire s'amara sur l'une des berges du fleuve, non loin des colines et des ravines creusant la passe de Hu Lao. Le millier d'hommes, constituant sa troupe d'élite, des épéistes couplés d'excellent artificiers, débarqua sans encombre, une garde d'une cinquantaine de marins restant à bord, au cas où... Aucun cheval à bord, les hommes et leurs officiers durent donc faire le reste du chemin, jusqu'au point de rencontre, à pied, mais ils n'en avaient que faire car le temps s'avérait clément et l'air des plus frais. C'est ainsi que le capitaine écarlate et les jumeaux Li, se frayèrent un passage à travers la végétation et le relief, à la tête de leur armée.

Après quelques miles de marche, la première tête reptilienne émergea hors d'un bosquet, apparement, il ne manquait plus que les pirates à la fête. L'ecorte d'une dizaines de reptilies montrèrent la route jusqu'au camp principale de la force orochienne. Arrivée sur la coline surplombant l'Est du camp, l'escorte se dispersa, laissant l'armée d'An De le loisir de s'installer non loin. D'ici, tout le camp semblait en ébulition, les quelques 50,000 soldats serpents s'étendant sur une large bande à leur gauche semblait excités, remuant la poussière sous leurs pas, leurs courses, certains siflaient, d'autres s'entraînaient, faisant teinter l'acier, d'autres s'organisaient autour de la cinquantaine de canons en milieu de camp. D'une voix claire, An De se retourna pour s'adresser à ses hommes en relevant négligement un pan de sa cape couleur sang.


" Bien, nous y sommes, notre nouveau "contrat"... Etablissez notre campement sur la bordure Est et ne vous mêllez pas à ces reptiloïdes... Allez ! "

Sans broncher les marins se mirent en action en se dirigeant vers l'endroit indiqué. Pendant cette manoeuvre, An De se tourna vers les deux colosses Li, s'adressant à l'un comme à l'autre.

" Tang, Suo, restez avec les hommes le temps que les préparatifs se mettent en place, il me semble avoir vu des canons et je me demande si ces anguilles savent s'en servir... " *il esquissa un sourire moqueur* " ... Je vais aller au camp principale recevoir nos ordres... " *Il se détourna de ses deux seconds en contemplant la masse d'écailleux et toujours de dos à ses deux amis, il continua* " ...A mon avis, vu la vermine qui grouille, ça ne m'étonnerait pas que je m'en coltinne quelques milliers..." *soupire résigné* " ...Si seulement le reste de la flotte pouvait être là. "

Sans se retourner, le corsaire s'écarta des jumeaux qui se dirigeaient déjà vers leur campement, lui, dévala lentement la petite piste menant au camp, à l'oposé de celui de ses matelots. Traversant la masse grouillante, s'affairant ici et là au début de la bataille, le pirate se dirigea droit vers les plus hautes baricades entourant la tente de Jia Xu, sa cape flottant légèrement au sol et le foureau de son sabre teintant légèrement sur les protections de ses hanches... A la hauteur de l'entrée de la tente, il croisa le regard d'une silhouette familière, vue il y a peut semblerait-il. Il salua d'un léger signe de tête le guerrier aiguisant patiemment les lames de sa vougue double. Puis, il s'engouffra sous la tente massive.




HS: Ca y est, maintenant on peut se rejoindre dans la tente avec Jia Xu pour qu'il nous face le topo. On peut le considérer comme un PNJ et donc, on peut le jouer individuellement, chacun prennant ses propres ordres. Je te laisse toutefois le loisir de détailler tes troupes ainsi que ton RP avant l'entrée dans la tente ^^. En MP si tu veux qu'on se concerte.


Dernière édition par An De le Ven 20 Juin - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wei Yan
Sergent
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Lun 21 Avr - 10:37

Wei Yan était arrivé depuis quelques temps à Hu Lao,le camp était désormais sécurisé et installé et le sud de Hu Lao était sous contrôle.
Wei Yan profita de ce temps d'attente pour aiguiser son arme, pensant au combat qu'il devrait mener, jusqu'à ce qu'un soldat le previenne que le seigneur An De venait d'arriver avec son équipage, Wei Yan ne bougea pas et continua d'aiguiser patiemment sa lame, jusqu'à ce que le célèbre corsaire vint devant la tente. Celui ci fit un signe de tete en guise de salutation et Wei Yan fit de même, puis le pirate entra dans la tente.
Wei Yan regarda sa lame avant de la serer fermement.


*Je...vis....que....pour....combat !!!*

Wei Yan entra dans la tente où le pirate An De l'attendait ainsi que Jia Xu, le stratege d'orochi. Celui ci salua les deux guerriers avant de déplier une carte.

"Seigneur An De, maitre Wei Yan, je suis ici pour vous assister dans cette bataille, avec mes strategies et votre sens du combat, nous devrions remporter la victoire!!"

Wei Yan s'approcha de la carte sans rien dire et regarda le schéma,
puis Jia Xu reprit, légerement nerveux après ce manque de réponse.


"Nous disposons de 40 000 fantassins assez basiques pour tout vous dire, 4000 fusiliers d'élites et 5000 archers...."

Jia Xu s'arreta un instant avant de reprendre.

"1 000 unites défendront notre dépôt et je resterai ici pour superviser l'attaque des canons."

Wei Yan se tourna vers l'exterieur de la tente, ce moquant completement de ces détails, avant que Jia Xu l'interpele.

"Maitre Wei Yan,vous êtes le commandant de cette bataille,
c'est a vous de nous dire quoi faire !!"


Wei Yan se retourna d'un mouvement brusque et se rapprocha de la table, ce qui fit reculer Jia Xu, puis regarda le corsaire.

"Il......décide......"

Wei Yan posa sa lance sur la table.

"Je ....vis....que....pour....combat......!!!"

Wei Yan décida de laisser carte blanche au corsaire,
pour lui seul la bataille comptait, quelle repose sur une strategie ou non,
rien ne lui importait tant qu'il pouvait combattre.
Il regarda le corsaire en attendant sa reponse.




HS: Voila pour moi,j'editerai surement ce soir^^
Dit moi ce que tu en penses par MP et si tu souhaites que je modifie quelques choses^^
Je te laisse le champ libre pour la strategie,tu es plus douer que moi ;)
J'espere que ça va a peu pres^^
Revenir en haut Aller en bas
An De
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Mar 29 Avr - 20:07

An de restait silencieux à côté de Wei Yan qui écoutait tout aussi calmement les dires de Jia Xu. Le pirate écoutais à peine le stratège d'Orochi, préferant se concentrer sur la carte en dessous de lui, remuant ses pensées, les bras croisés, une main revenant caresser pensivement son menton imberbe. Tout d'un coup, un silence s'installa et durant quelques secondes, personne ne bougea, les deux officiers semblant fixer le corsaire, muet depuis son arrivée devant la carte. Lui, ne décrochait pas son regard du morceau de parchemin.

* Tout ce relief et ces colines ne me disent rien de bon... Si seulement nous étions en mer, sans obstacle pour nous obstruer la vue... *soupir déshabusé* ...j'ai horreur de combattre à l'aveugle, enfin, tentons le coup, un peut de piment ne peut qu'améliorer le goût de la victoire... *

Sans un mot, An De pointa de son bras tendu la coline au sud, protègeant les forces d'Orochi. Toujours tourné vers la carte, il éleva la voix d'un air concentré, à peine audible.

" Nous ne connaissons rien des positions ennemis et cette coline peut nous offrire les yeux qui nous manques. Si je puis suggerer ceci, en y envoyant deux ou trois éclaireurs, nous pourrions éclaircir notre horizon... * Un rictus malsain se dessina sur ses lèvres * ...ainsi que les rangs de l'ennemi par la même ocasion...

En se remettant d'aplomb, le corsaire glissa un léger regard à son allié de droite.

" ... Suite à la confusion de l'ennemi, nous attaquerions avec une force de 10.000 "hommes" chacuns, de notre côté, par vague successives de 2000 soldats, ce afin de ne pas laisser l'ennemi se ressaisir, mais aussi pour éviter que le gros de ne forces ne se fassent encercler par d'éventuels troupes embusqués... Harceler l'ennemi jusqu'a l'abordage, ne pas hésiter, ne pas lésimer sur les moyens... "

Cette dernière phrase venait de sortir toute seule. An De semblait prendre de vieux reflexe de marin en considérant les troupes au sol comme des bateaux, cette démarche mentale lui facilitait maintenant grandement la vision du champs de bataille, sauf que celle-ci s'effecturait non pas dans le creux des vagues, mais dans ceux des falaises et crevasses fissurant la Passe de Hu Lao. Jia Xu sembla assez satisfait de l'initiative du corsaire et aussi par le fait que l'idée de rester dans le camp principale protéger par plus de la moitié de l'armée d'Orochi le rassurait quelque peut. D'un signe de tête affirmatif, celui-ci continua d'une voix fluté.

" Bien, je superviserais le reste des opérations ici. Nous attendrons le rapport des éclaireurs avant de piloner l'autre versant de la coline. Pendant ce temps, préparez-vous à l'assaut... * il se tourna légerement en faisant signe à un soldat de venir vers lui et après quelques paroles discretes, le soldat serpent s'en alla de la tente * ...Seigneurs Wei Yan, An De, cette bataille repose en grande partie sur vos épaules, que la victoire soit nôtre. Pour Orochi ! "

Puis, il salua les deux hommes en attendant que ceux-ci aillent se préparer à la bataille. An De, inflexible, décroisa les bras et se tourna simplement en pivotant face à Yan, donnant à celui-ci un léger coup de poing sur son épaule armées, comme si par ce geste, le pirate lui souhaitait bonne chance. A peine venait-il de s'écarter de lui que la cape aux reflet cuivrés finit sa course hors de la tente, sous le pas du corsaire rejoignant ses hommes...
Revenir en haut Aller en bas
Saraba
Officier
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Ven 20 Juin - 12:55

Hu Lao - Près d'une porte d'accès -

Les gardes étaient postés là, semblant bien garder leur petite passe, un chemin étroit, ou ils avaient installés une barrière, limitant ainsi leur campement et surveillant les allés et venues. Ils ne semblaient même pas s'inquiéter d'une quelconque arrivée, leur camp étant bien protégé, il ne craignait pas de renforts ennemis par ce chemin. Ils étaient souriants, et certains discutaient entre eux. Seul le vigile du haut de sa petite estrade surveillait le chemin, dans un ennui profond.

Il mit quelques secondes avant d'identifier ce qui approchait. Un homme singulier, seul, tout de noir vêtu, inconnu.

Cet homme marchait paisiblement vers eux. L'air de rien.


" Halte ! Qui êtes vous ? " Cria-il. A ces mots, les gardes reprirent leurs armes et se tinrent prêts à une éventualité éventuelle.

L'homme ne répondit point, le vigile réitéra. Sans succès.

Deux gardes vinrent près de lui, en le menaçant avec leurs lances.


" Il a une épée ! Si tu avances encore, on te tue ! "

L'homme s'arrêta. Il regarda un des gardes dans les yeux.

" Présente moi à ton seigneur, céans. "

" Quoi ? ... Mais qui êtes vous ?! "

" Annoncez moi à lui comme sa solution et sa nouvelle arme. Dépêche donc. "

" Bon ... Gardez un oeil sur lui, je vais voir Jia Xui ... "

Les gardes restèrent près de cet homme mysterieux, tandis que le vigile revint quelques minutes après.

" Jia Xui veut te voir, mais attention, au moindre geste suspect, vous êtes mort. "

* Mince, tous mes gestes sont suspects ... * Pensa Saraba, ironique.

On le présenta à Jia Xui. Il s'afficha devant lui, l'air grave. Il s'inclina grossièrement.


" Je n'ai pas de temps à perdre, qui est tu ? " Demanda le leader des forces.

" Seigneur... Je suis Saraba. Pour vous servir ... "

" Je ne te connais pas... Pourquoi venir ici ? Qu'a tu à me demander ? "

" Je viens vous proposer un échange ... " Il sourit sur ces mots.

" Parle donc. Je t'écoute. "

" Je me joins à vous ... Je tue ... Je participe ... Mais en retour ... Je veux .... Vos morts ... "

Les gardes sursautèrent à ces mots, plus un ne parlait, tous croyaient avoir mal entendu.

Jia Xui, interloqué, répondit :
" Nos morts ?! Mais ... A quelle fin ? Pourquoi vouloir récupérer nos soldats tombés ?! "

" Cette fin m'est personnelle ... Vous saurez tout plus tard. Acceptez vous ? "

" Ma foi ... Je ne sais pas ce que tu veux Saraba, mais va donc te battre ... Je ne te donne aucun homme sous tes ordres, débrouille toi, si tu est encore vivant, je te donnerais quelques ... cadavres ... Allez maintenant disparaît ! "

" Bien maitre ... " Il sourit avec un regard terrible, les gardes s'écartèrent de lui. Il marchait maintenant vers la zone de combat de l'est...

" Bon sang .. Mais qui est il ?! Je veux qu'il soie suivi, je veux savoir tout de lui. Si vous le voyez faire quoi que ce soit de suspect, avertissez moi immédiatement ! Si il nous trahis, abattez le, mais soyez prudents je n'aime pas ça du tout ... "
Revenir en haut Aller en bas
An De
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Ven 27 Juin - 1:13

An De rejoignait le petit camp des que venait de monter ses marins, à l'est. Tout en traversant la nuée de reptiles et de soldats humains, le pirate tentait d'évaluer sa stratégie en lorgnant le sommet de la colline en face des canons, là où deux éclaireurs grimpaient déjà le sommet du monticule rocheux. An De fut extirpé de ses pensées par l'arrivée de Li Tang, visiblement inquiet. Le corsaire fronça alors lentement les sourcils en continuant sa marche, Li Tang marquant le pas à son côté, lui divulguant la nouvelle.

" De, deux de nos éclaireurs viennent de revenir de l'orée de la petite passe et il semblerait que l'ennemi reçoive des renfort de l'est, la garde s'avère aussi très forte en arrière, mais aucun mouvement... "

Tout en marchant, le visage de glace, le pirate de Chi Bi donna clairement ses directives à son second.

" Bien, puisqu'ils comptent jouer d'embuscades, désamorçons les avec les quelques serpents mis à ma disposition... " -Un rictus malsain se dessina sur son fin visage- " ... Dis à nos hommes de se préparer au cas où, vous les tiendrez en alerte toi et ton frère, je compte sur vous deux. Moi, je commanderait l'attaque à la tête de ces reptiles, mais n'intervenez pas tant que je ne vous en aurait pas donné l'ordre, je tiens à minimiser les pertes 'humaines" ici... "

A cet ordre, le géant chauve le salua d'un bref signe de tête avant d'accélérer la marche en direction du camp des marins. An De lui, bifurqua vers l'intérieur du camp d'Orochi en direction des quelques dix milles hommes-serpents déjà en formation à l'est du camp. A l'arrivée du pirate à la cape de sang, personne ne bougea, ne siffla, il les dépassait d'une tête pour la plupart et semblait déterminé au combat. Le commandant se plaça alors en face de la première ligne, vers le milieu de cette grande formation, et se mit à marcher doucement de droite à gauche en observant un par un les soldats en face de lui, une lueur éclatante dans le regard. Dans un sourire mielleux le corsaire stoppa les cent pas pour se positionner fixement face à la troupe de reptiles avant d'éléver la voix qui se répercuta jusque dans les derniers rang.

" Bon, c'est vous qui allez vous bouger les écailles en premier, ça va être simple... Cinq groupe de deux milles "hommes", par intervalles d'une cinquantaine de pas entre les formations, risque de pertes.. élevé... Les officiers supérieur seront en charge des première, seconde, quatrième et cinquième escadron, je me porterais moi-même à la tête du troisième. Ça va chauffer dans la passe pour la première ligne car il y a fort à parier que ça ne sera pas une promenade touristique. Restez sur vos gardes et ne pensez à rien d'autre qu'a l'ennemi sur les côtés, nous nous chargerons de la charge frontale... Maintenant, en avant ! "

Les reptiles n'avaient pas l'air rassuré, mais la soif de combat l'emporta sur la peur et ils hurlèrent et sifflèrent à l'unisson avant d'entamer au pas de marche, leur avancée vers l'entrée de la passe. La manœuvre prenait forme lorsqu'An De, voyant passer le deuxième escadron, s'engouffra à la tête du troisième en dégainant Yîgù, prêt à en découdre. Au passage de son camp de marins, il adressa un léger signe de tête rassurant à ses deux second, les deux colosses Li Tang et Li Suo qui le lui renvoyèrent.

[An De s'engouffre dans la passe à l'est en direction de l'ennemi !]


[HRP] Saraba, choisit de l'endroit où tu souhaites t'introduire en premier, soit auprès de moi et tu començeras ainsi rapidement le combat, ou bien auprès de Li Tang et Li Suo qui entreront en scène un peut plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Saraba
Officier
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Ven 27 Juin - 18:06

Saraba venait de marcher pendant de longues minutes, dans un camp original.

Il était rempli d'hommes un peu étranges, écailleux, qui sentaient mauvais. Ils regardaient toujours de travers et semblaient excités. Ils étaient très nombreux, et tous étaient remplaçables, c'est ce que Saraba pensa quand il vit que tous avaient le même équipement sale, la même tête horrible et le même air stupide.


* De la chair à canons ça, des troupes qui ne sont qu'un bonus numérique, rien d'intéressant ça ... *

Le camp était en ordre malgré tout, bien rangé et bien aligné, ça faisait mieux ainsi, même si au fond c'était juste un endroit pour attendre d'aller au combat se faire massacrer.

Saraba arriva près d'une zone chaude. Il le su car il vit des guerriers ramener en courant d'autres guerriers sur leurs épaules, ou sur des planches en bambou, ces guerriers qui étaient dans un état terrible, mutilés ou bien agonisant, au choix. Les plus chanceux d'entre eux revenaient de la bataille à pieds seuls, n'ayant qu'une grosse balafre ou alors une vilaine fracture. Mais d'autres revenaient en plusieurs parties, ou alors entassés dans une brouette pour être jetés dans une fosse.


* Je m'amuserais avec eux plus tard ! *

Saraba se réjouissait déjà du grand nombre de cadavres qu'il trouverait, il pourrait bientôt s'essayer à créer ses morts vivants.

Plus il marchait et plus le sol était battu, ensanglanté... Il apprit de la bouche d'un homme que le bataillon était commandé par un guerrier très adroit. Et qu'il serait bien de mourir pour lui aujourd'hui.

Arrivé vraiment près des combats, il trouva de plus en plus d'hommes vrais, des pirates apparemment. Ceux la étaient plus civilisés malgré leur boulot, mais ils ne voulaient pas non plus trop se mouiller au combat.

Il demanda à l'un d'entre eux, en lui lançant :


" Il est ou ton chef ? Je veux le voir ! "

Le pirate, se montrant fort :

" Au combat ! Si tu veux le trouver tu y va, tu les massacres tous, et ce soir, si t'es encore debout, tu pourra aller le trouver ! "

" Tsss ... Et toi, tu ne te bats pas ? "

Le pirate sembla insulté ..

" Ce sont les ordres. On se battra plus tard bien sur ! "

Saraba comprit bien que les humains ne voulaient pas trop se battre, préférant laisser la sale besogne aux monstres. Et il en fut outré.

* Ces sales reptiles vont avoir le droit de tuer et pas nous ?! C'est injuste *

Il couru vers la limite entre les deux factions, ou le combat faisait des victimes à foison. La bataille était acharnée, on ne pouvait savoir qui gagnait.

" Je vais me régaler ... " Dit il, d'une voix légère et fine.

Il se lança dans la mêlée, son épée Zetsubou dans la main. Cette épée était d'une couleur bleutée, bleu nuit comme on disait. Elle était assez désagréable, quand on la fixait trop, elle nous rendait malheureux. C'était ça, sa capacité spéciale. Cette épée donnait envie de mourir, elle donnait le déséspoir. Et justement, c'est souvent cette épée qui donnait la mort, comme le pensait Saraba.

Et aujourd'hui encore, elle allait donner la mort.


" KYaaaaaaahhh !! "

Il planta son épée dans un corps mou, il la retira et continua ce même geste sur plusieurs autres corps. Encore et encore.

Il levait son arme, il hurlait, il l'abattait sur un crâne ou un torse, il souriait, il était là dans son élément, la mort.



[HRP : Voila An De, je suis près de toi ^^ Je pouvais pas résister à l'appel de la baston Very Happy Et j'espère t'avoir satisfait dans mon RP ;)]
Revenir en haut Aller en bas
An De
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Ven 27 Juin - 20:10

[A la passe Est]


Comme De l'avait pressentit, les deux premières escadres furent attaquées par des troupes embusquées sur les flanc de la colline, mais ils réagirent vite et pas trop mal pour de vulgaires serpents. Les archers adverse tombaient les uns après les autres en contre-bas de la pente rocheuse. L'horizon s'éclaircissait vers la sortie de la passe, révélant l'armée ennemis. "Malheureusement", la première garnison de la force d'Orochi s'était faite complètement décimer. La distance de sécurité entre les formations ordonné par le pirate avait porté ses fruits car toutes les autres garnisons n'avaient subit que peut de pertes.
L'armée adverse semblait prête à recevoir le flot de reptiles, pourtant, une certaine inquiétude se lisait dans leurs regard, ils ne s'attendaient pas à recevoir autant d'ennemis d'un coup. Pourtant, la seconde garnison chargea sans sommation les premières lignes de la résistance en sifflant et beuglant leur soif de combat. Avec un calme déconcertant, le corsaire écarlate leva haut son sabre enflammé en direction de l'ennemi avant d'entamer une lente accélération juste derrière la seconde formation. Il ne fallut pas beaucoup de temps à ceux qui le suivait pour comprendre ce qu'il y avait à faire, charger.

La passe était derrière désormais et en terrain découvert, le bretteur pouvait s'en donner à cœur joie. Le choc entre les deux armées fut terrible, la résistance croulait sous le nombre, mais semblait tenir car au loin, les renforts affluaient. Peut importait à An De, déjà dans la mêlée, sa cape ocre voletant à la moindre de ses accélérations, à la moindre de ses esquives. Le compagnon joviale changeait radicalement dans le feu de l'action entre hommes et serpents bataillant dans un combat inégale, la lame vrombissant de flammes, tranchante, vive comme l'éclair. Pourtant celui-ci restait lucide car à la suite de la mise hors-jeu de deux malheureux soldat par un ample coup horizontale au niveau de l'abdomen, il vit avec stupéfaction que plus aucun renfort ne venait du point ouvert par l'ennemi. Il fallait saisir cette occasion se disait-il, mais lorsqu'il décida de s'engager encore une fois dans la foule des belligérant en direction de la porte, un cri horrible, plus fort que les autres attira son attention non loin de lui. Tournant la tête il aperçut la provenance de ce bruit, un homme, tailladait les résistants avec une joie démesuré, criant et jubilant de ce massacre sous le regard excité des serpents qui l'imitaient.
An De se dirigea à vive allure vers le nouvel arrivant en tranchant à gauche et à droite deux carotides de soldat lui faisant obstacle. Le corsaire arriva à la hauteur du jeune homme en repoussant d'un violent coup de pied l'une de ses prochaines victime, plusieurs autres soldats reculèrent face à autant d'animosité. Une sorte de cercle s'était formé autour des deux humains lorsque An De, le bras droit tendu, pointa son sabre vers l'inconnu sans pour autant paraître "trop" menaçant.


" Toi... Qui es-tu ? "

Sans doute dans un élan de témérité, deux soldats profitèrent de ce qu'il pensèrent comme un relâchement chez l'officier pour se ruer vers lui. Toujours en train de fixer Saraba, la lame du pirate s'illumina alors lorsque celui-ci tourna légèrement la tête vers les soldats le chargeant dans le dos.

* Tsss, et ça se dit d'honorables résistant... *

" Bande de lâche... "


Inspirant d'un seul coup en prenant ses appuies, An De éleva alors son Zanmato incandescent dans les airs pour se tourner en direction des soldats encore à quelques mètres, pour ensuite abaisser violemment son arme vers le sol accompagné d'un cri hargneux et puissant, faisant alors surgir un disque de flammes verticales qui traça en direction des deux pauvres soldats qui furent tous deux calcinés par le choc, comme toute une ligne de leurs compagnons une dizaine de mètres derrière. Le corsaire se releva alors tout doucement en observant, toujours avec cet air froid et oppressant, les résistants apeurés par ce coup inattendue. Puis, il tourna la tête vers Saraba pour lui montrer son profil et rajouta sur un ton monotone et dénué de toute sympathie.

" Peut importe qui tu es, mais ne me gêne pas... " - An De leva alors son regard sur Saraba - "... Et ôte moi ce sourire macabre de ton visage, tuer ne me semble pas être un jeu. "

Le tumulte de la bataille s'élevait avec hargne aux environs du point de renfort, les serpent allaient bientôt couper l'ennemi de tout renfort. les lignes de résistances s'effritaient peut à peut, mais là où se trouvait les deux homme, un calme lattant régnait dans un rayon d'une cinquantaine de mètres autour d'eux. C'est d'ailleurs dans cette zone que l'officier de la résistance (officier 5), croyant voir en cette immobilité une faille chez son ennemi, se montra en écartant de sa lance les quelques soldat le séparant de la vue des deux hommes sous tension. L'officier de la résistance somma alors à ses hommes de reprendre le combat, ce qu'ils firent, hésitant. L'officier téméraire se lançait lui aussi personnellement à la rencontre des deux hommes en faisant virevolter sa lance de droite à gauche en tranchant dans le vif quelques serpents ayant repris l'assaut contre eux. An De sentant malgré tout le danger arriver ne bougeait toujours pas, attendant la réaction de Saraba, tous deux restaient à quelques pas seulement de l'avancée de la résistance.

[L'assaut à la passe Est est une réussite !]
[Le morale des forces d'Orochi augmente !]
[Point de renfort de la passe Est prit !]

[La force de la résistance à l'Est est sur le point de céder !]
[Le morale de l'armée de la coalition est en baisse !]


Stuation spatiale




PS: Je détaillerais un peut plus la carte à ma prochaine action. Sima Yi, il faudra que tu me dise en MP tes déplacements, à moins que tu opères les modifications par toi-même.


Dernière édition par An De le Ven 8 Aoû - 17:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sima Yi
Capitaine de la porte
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Ven 8 Aoû - 14:43

    " Bande d'idiots. C'est le moment. Que le spectacle commence ! " dit Sima Yi à voix basse sur la colline B.

    Sima Yi avait pris position sur la colline avec ses soldats et ingénieurs pour pouvoir tendre une embuscade aux soldats de la résistance. Cette coalition était formée par des gens stupides : le paon orgueilleux Yuan Shao, le vieillard Ujimasa Hojo, Ma Teng un lâche et un autre idiot dont Sima Yi ne connaissait pas le nom. Ils seraient facile à défaire, de plus qu'ils n'avaient aucun esprit tactique. Yan Liang et Wen Chou malgré leur grande force seraient vaincus aisément s'ils étaient débordés.

    " Nous allons d'abord les isoler des autres unités. Faites tomber les rochers ! " dit-il avec un sourire sadique.

    Les soldats exécutèrent l'ordre que leur avait donné le stratège et provoquèrent l'éboulement. Ceci isola l'unité de l'officier de la résistance (officier 5) de celle de Zhang Man Cheng. Ce fut le moment pour les archers de Sima Yi de les submerger de flèches et de venir à bout d'une grande partie de l'arrière garde de l'unité.

    " C'est l'heure de montrer ce que vous valez mes cavaliers ! " dit Sima Yi en chevauchant Arrogance.

    Les cavaliers descendirent de la colline à cheval puis attaquèrent les flancs de l'unité ennemie. Sima Yi détruisit une bonne cinquantaine de soldats, volant au secours de ses alliés.

    [Moral de l'armée d'Orochi augmente]
    [L'esprit combatif de l'unité de Sima Yi monte en flèche]



Situation spatiale

Revenir en haut Aller en bas
An De
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Mer 20 Aoû - 0:21

N'observant aucune réaction de la part de Saraba, An De abaissa sa lame en lui tournant le dos. Juste à tant pour faire face à l'ennemi et à l'officier adverse déjà sur lui, lance en avant. Ce fut comme un vif retour à la réalité car le pirate venait de recouvrer tout son potentiel offensif une fois la joute verbale terminée, au grand damne des résistants déjà à sa porté. Ceux-ci goutèrent au réveil de la lame ardente qui, d'un violent coup de taille circulaire au niveau des hanches venait de trancher le ventre de trois soldats bien téméraires.

    [An De à vaincu 50 soldats ennemis !]
    [Le morale de l'armée d'Orochi augmente !]


A la suite de ce coup, An De s'était relevé en brandissant son sabre en direction de l'officier maintenant à quelques mètres. Le corsaire n'avait rien perdu de sa superbe et l'officier de la résistance restait l'un des seuls à renouveler la charge d'un cri rauque allant crescendo au fur et à mesure qu'il s'approchait de son adversaire, froid, calme, mais l'air satisfait.

* Voyons voir... *


" Viens... j'espère que tu en vaux la peine... "


A peine venait-il de terminer sa phrase que le bretteur écarlate s'était élancé sur lui d'un léger basculement vers l'avant en rabattant son arme au côté gauche, tenue à deux mains. Comme deux cavalier s'élance lors des tournois les deux hommes étaient au contact. Le résistant avait piqué en direction de la tête du pirate qui para avec facilité la lance mal assurée qui dévia de sa course. A la suite de cette action, An De s'esquiva en passant dans le dos du guerrier en posant son arme à l'épaule, tenu d'une main, attendant que celui-ci se retourne. A peine quelques secondes s'étaient écoulées que le résistant revint à la charge en se retournant la lance en main, visant les cuisse du pirate à l'aveuglette d'une frappe circulaire. Celui-ci n'eut qu'un saut de recul à exécuter pour entendre siffler dans l'air la pointe d'acier, mais ce n'était pas terminé car désormais l'officier se trouvait en face de lui et l'assaillait de son dard étincelant par de rapide coups successifs allant des pieds à la tête. Piquant sans relâche l'espace vitale du corsaire qui lui esquivait et parait de temps à autres par des gestes d'une négligence exagérée, ce qui avait pour effet de déstabiliser et d'énerver un peut plus son adversaire. Ce combat se révélait assez déséquilibré, comme la bataille qui se présentait plutôt en défaveur de la résistance de ce côté-ci.

La joute durait déjà depuis quelques minutes lorsque parant avec force un coup mal-assuré, An De se dégagea enfin de la frénésie du lancier d'un bond arrière de quelques mètres en se replaçant dans cette même posture d'attente, lame à l'épaule, l'air inoffensif. Le souffle court, l'officier de la résistance ne laissa pourtant aucun temps mort au pirate et s'élança d'un vif saut, lance en avant avec la tête de son ennemi pour cible. D'un soupir résigné, An De décala subitement sa tête vers la gauche afin de laisser passer la lance au dessus de son épaule, la scène était prévu clairement dans l'esprit du pirate et comme au ralentit, la chute du gradé de la résistance s'annonçait toute proche.

C'est de cette manière qu'ensuite, tout en accompagnant le mouvement de la lance sur le côté, An De empoigna le manche en dessous de la lame de sa main gauche désarmé. Se faisant, il fini d'entraîner son adversaire en se retournant complètement, chargeant un coup de pied retourné droit féroce en plein dans les côtes du résistant. Le choc fut tellement violent qu'il fit perdre pieds à l'officier repoussé de 3 ou 4 mètres en arrière, désarmé, mais seulement le temps que le capitaine pirate lui relance sa lance.



La ligne de combat avait maintenant laissé à l'écart les deux combattants. L'officier voyait son armée se faire décimer lorsque un bruit sourd, un grondement rocailleux envahit la passe à l'ouest. Les deux guerriers se tournèrent alors en direction d'un amas de rochers bien nichés dans le passage. Revenant sur le cours de la bataille, des cris s'élevaient de la colline non-loin. Des étendards couleur nuit dévalaient la colline de gauche (colline B) en pulvérisant littéralement les flanc de l'armée résistante.


    [Un éboulement à scindée l'armée de la résistance en deux !]
    [L'unité de Sima Yi est apparut !]
    [Le morale de l'armée de la résistance est en baisse !]


Tous deux observait la scène, l'un se relevant de sa blessure, amère, la rage et le désespoir l'envahissant d'un coup ; l'autre d'un air serein, presque absent, retournait doucement son regard vers son adversaire sur la défensive. An De tendait sa lame vers son ennemi et d'un ton terriblement calme éleva la voix.

" Belle passe, mais comprends l'ami que je n'ai pas de temps à perdre ici, alors je te laisse le choix... Fuis comme le reste de tes hommes ou reprend ta lance, mais cette fois-ci, je risque d'être moins clément."

" Va en enfer démon ! ooOOORRRYYYAAAAAHHH !!! "


Le lancier venait de se relever avec force et chargeait De la lance au dessus de la tête, prêt à bondir sur lui tel un fauve. An De sembla déçus de par cette réponse, il lui avait laisser le choix et l'officier venait d'opter pour la mauvaise option... C'est d'un air triste qu'An De scella le destin de cet homme.

" Comme tu voudras... "

Comme en réponse, la lame du pirate s'illumina alors de ses flammes les plus féroces au moment où le lancier bondissait devant lui, prêt à abattre son arme. La scène passa comme au ralentit pour l'homme de la résistance car le bretteur venait de prendre ses appuies en le visant de son sabre. Quelques centièmes plus tard, un disque de flammes verticales rongeait le corps du gradé qui, propulsé par l'onde enflammée, fut repoussé d'une bonne dizaines de mètres avant de retomber au sol, inerte...

    [An De à vaincu Officier 5 !]
    [Le morale de l'armée d'An De augmente !]

    [Le morale de l'armée de la résistance est en baisse !]


Pour lui, tuer restait un acte ultime, contraint par l'impasse, la limite que montrait le vaincu au vainqueur.

" Tuer ou ne pas tuer son ennemi ne se résume pas à une pulsion bestiale, mais à un choix. Si tu n'es pas le juge, tu ne seras que le bourreau... Si par malheur tu devais te retrouver dans ce dernier cas, alors tu devras fermer ton esprit à toute rancœur, à tout remord, afin de retrouver ta place parmi le jugement libre par ta volonté. "


Ainsi résonnaient les paroles de son mentor et maître dans son esprit. Malheureusement, et ça il le savait, sous les ordres du dieu serpent, il serait le bourreau, jusqu'à ce qu'enfin, lui et son équipage puissent se libérer de son emprise. Il leur faudrait les moyens de gagner leur liberté, ce qui passerait par l'accroissement de leur influence, par l'or... Ce qui paradoxalement, restait la seule chose que pouvait leur apporter le démon, mais à quel prix...

* Je comprends maintenant maître. Depuis l'avènement d'Orochi, je suis devenus le bourreau à son service, mais ne vous inquiétez pas car bientôt je retrouverais mon libre arbitre. Dès lors, je me plierais aux sacrifices exigés par la liberté... *


" Repose en paix... "


Venait-il d'adresser sur la dépouille de celui qui venait de lui faire comprendre réellement son rôle dans cette guerre. Mais ce n'était pas le moment de s'apitoyer sur son sort car il restait encore bien des combats à mener. Le pirate se dirigea alors vers la ligne de front, là où une cavalerie inconnue venait de faire son apparition quelques instants plus tôt. L'homme à sa tête ne lui semblait pas inconnu, mais son identité lui importait peut, toute l'aide possible restait grandement appréciée.

Alors qu'An De se trouvait légèrement en retrait avec quelques-uns de ses hommes serpents, un messagers vint à sa rencontre en annonçant le début des hostilité à la passe ouest. Après un petit moment durant lequel le tumulte des sabots et des cris hargneux inondaient les alentours, le commandant renvoya le messager en lui laissant le message suivant à l'intention des jumeaux Tang et Suo.

    " Tout se déroule comme prévu ici. Nous restons éliminer la deuxième poche de résistance. Je compte sur vous pour allez contenir l'ennemi à l'ouest. Ils ne doivent en aucun s'approcher des canons avant que les éclaireurs ne vous informent des positions ennemis, mais lorsque cela sera fait, faites parler la poudre ! "

Suite au départ du messager, An De ordonna de nouveau la charge pour venir aider la cavalerie alliée à combattre les troupes commandées par le prochain officier (4) .


    [An De se déplace !]


Situation actuelle



HRP: Ah bah purée ! Ça fait du bien ! Désolé pour ceux qui n'aiment pas lire, mais là, fallait que ça sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Sima Yi
Capitaine de la porte
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Mer 20 Aoû - 9:59

H.J : Waah ! Purée ! Tu nous as pondu un sacré post ! Le post de l'année 2008 ! ^^ T'as du avoir beaucoup d'inspiration. Désolé pour mon post court... 29

    Sima Yi s'était engagé dans la mélée contre l'officier 5. Il prenait un malin plaisir à tuer les soldats de la résistance. Les 10 premiers n'eurent pas de chance. Ils se firent tuer les uns après les autres en se prenant les griffes de Sima Yi dans le ventre, le coeur et d'autres parties du corps dont ils ne devaient même pas soupçonner l'existence. Les autres auraient pu s'échapper mais ne l'ont pas fait. Profitant de la victoire du général allié pour mettre l'unité adverse en déroute, Sima Yi pu attaquer le prochain officier ( 4 ). Tout se déroulait comme prévu, de plus que, après avoir transmis un messages à d'autres unités, le général à la cape vint aider Sima Yi.

    " Au fait, je m'appelle Sima Yi, nouveau stratège d'Orochi. J'ai donné mon nom, j'ai le droit de demander le votre... " dit-il d'un ton arrogant à souhait, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
An De
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Sam 30 Aoû - 10:56

De nouveau dans le feu de l'action, De se taillait un chemin dans les troupes de la résistance tel la mort, taillant, tranchant, vif comme la foudre, en faisant toujours attention à ne pas trop distancer ses alliées. La bataille ne pouvait pas mieux commencer et l'arrivée de cette cavalerie donnait un second souffle à l'armée serpent. D'ailleurs, l'officier à la tête de cette force montée n'avait pas l'air en reste et s'offrait lui aussi une belle occasion de démontrer ses talents de combattant. L'homme vêtu de lilas s'approchait du corsaire sans pour autant oublier les quelques adversaires se dressant sur son chemin, pour se placer à quelques enjambées de l'officier écarlate. An De le vit du coin de l'œil avant de projeter un soldat ennemi d'un coup de pied frontale en plein dans le torse. Lorsque le nouvel arrivant l'interpela, le pirate recula alors de quelques pas pour se mettre hors de porté d'épée, toisant son interlocuteur du regard, en décrochant un haussement de sourcil à la vue de ses armes... peux conventionnelles.

* Voilà des armes bien étrange pour un stratège, enfin, il à l'air de savoir quoi en faire... *

En se remettant d'aplomb, An De lui répondit en haussant la voix au dessus du tumulte, sans toutefois paraître gorge déployée.


" Vous avez le droit et je vous le donne. An De de Chi Bi, mercenaire corsaire à la solde d'Orochi. Sachez que votre aide est la bienvenue, même si la place d'un stratège ici me semble peut banale. Enfin je ne m'en plein pas si vous savez vous battre ! Alors maintenant, si vous le voulez bien, reprenons ce pourquoi nous sommes ici... "

A peine venait-il de terminer sa phrase qu'un cri s'éleva non loin, un cri puissant et enragé. Encore un gradé zélé prêt à en découdre. En effet, un homme paré d'une armure plus sophistiquée que les autres (officier 4) sortait du tas en repoussant les soldats reptiliens en se dirigeant vers Sima Yi, épée au clair. An De était curieux de voir la suite de cet affrontement et décida de rester en retrait non loin de son allié.

=> HRP <=


Comme tu as dû comprendre, celui-là, je te le laisse, éclate toi ! Mais si jamais ça tourne mal, je serrais pas loin 25 .
Revenir en haut Aller en bas
Sima Yi
Capitaine de la porte
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Dim 31 Aoû - 17:34

    "Je n'en serais pas si sûr à votre place, An De de Chi Bi. Mes espions ont récolté de précieuses informations concernant une stratégie ennemie mise en place par un vieux crouton appelé Ujimasa Hôjô. La présence d'un stratège est donc primordiale et, de plus, j'ai élaboré une stratégie qui va faire basculer dans notre camp le futur traître Ma Teng"

    Sima Yi était sur de lui à deux cent pour cent car il avait déja remporté des batailles beaucoup plus difficiles que celle qu'il était en train de mener. Il constata un étonnement de la part de son allié, mais ne sut pas d'où provenait ce sentiment. Il se contenta de l'écouter, puis d'aller combattre l'adversaire. C'est à ce moment que Sima Yi se jeta dans la mélée. Il était impitoyable avec ses adversaires et, bien loin du domaine de la stratégie, les tua pourtant avec malice et ingéniosité. Il faut dire que en ce qui concerne la réflèxion, Sima Yi était bien le premier. Il pouvait réflèchir à n'importe quel moment, même en dormant.

    *Je vais provoquer le commandant de l'unité en duel et ainsi provoquer la fuite de l'escadron. Mais il faut pour cela que je batte assez d'adversaires pour que mes soldats puissent s'en occuper sans moi et pour que je puisse me battre en duel tranquillement. Cepandant...Quoi ?!*

    L'officier (4) s'élançait vers Sima Yi en hurlant des grossièretés et des injures toutes plus grandes que les autres. Le hic, c'est que Sima Yi n'avait pas encore eu le temps de se préparer à son duel, mais il ne fallait plus réflèchir. Il fallait agir. Sima Yi commença son combat. Il ne faisait que parer les attaques adverses qui étaient trop rapide. De plus, l'officier avait sorti une deuxième arme et ne tarda pas à faire tomber le jeune stratège. Il était tombé dans le piège du tacticien. Pendant que l'officier fanfaronait, Sima Yi s'était relevé, et, profitant de l'innatention de son opposant, il s'empara de ses armes à l'aides de ses griffes (qui se ralongent à l'aide de chaînes ou de fils selon le gant) et lui trancha la tête.

    "Un de moins !!! Mwaahhaaahhaah !!!"
Revenir en haut Aller en bas
An De
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Ven 5 Sep - 16:09

An De resta là, à quelque pas des affrontement derrière un petit contingent de soldats serpents. Le regard en direction du combat opposant Sima Yi et cet officier bien sûr de lui... Le corsaire voyait bien que la situation n'allait pas à l'avantage du stratège, mais bien au gradé qui semblait plus rapide et plus vif que son adversaire. C'est au moment où le résistant sortit une deuxième arme, une dague en l'occurrence, qu'An De commença à voir ce combat du plus mauvais augure et d'un froncement de sourcil, commença sa marche vers le duel.

Autour d'eux la bataille faisait rage, le tintement de l'acier, les cris des hommes, des chevaux et des reptiles gémissants toutes sortent d'insanités, de cris de victoire, d'agonie... C'était la guerre, pas besoin d'en faire un dessin. Sur le champs de bataille, les griffes d'Orochi se resserraient doucement sur le premier bastion de la résistance, là où Ma Teng commençait surement déjà à douter...

Comme De s'approchait de la ligne de combat, Yîgù s'éclipsait de son fourreau pour aller dans la main droite de son propriétaire, inerte, mais toujours aussi mortelle. Le coup de fusil de la course était donné, Sima Yi venait de s'effondrer doucement sur le sol poussiéreux. C'est à cet instant que le capitaine corsaire accéléra le pas pour en venir à la course, lame au clair. En plein dans la boucherie, mais tout proche du duel à sa conclusion. Repoussant l'assaut hésitant d'un soldat ennemi, l'écarlate se figea devant le geste de Sima Yi. Un sourire mielleux, sans pitié restait collé sur son visage narquois suivant lentement la chute de la tête de son opposant qui roula aux pieds de celui-ci. Lâchant un rire démoniaque, Sima Yi s'était tourné vers An De qui lui rendait un regard d'un froid mortel. Scène étrange s'il en est, deux hommes aux motivations et au caractères bien différents, se faisant face au milieu de la foule d'ennemis fuyant à la suite de la mort prématurée et brutale de leur lieutenant en chef.

[Officier 4 à été vaincue par Sima Yi !]
[Le morale de l'armée de la résistance est en baisse !]
[Le morale de l'unité de Sima Yi augmente !]
[Le morale de l'armée d'Orochi augmente !]


An De n'eu pas besoin d'élever la voix pour s'adresser au stratège. Une voix pesante et dénuée de toute sympathie vola comme une ombre vers son interlocuteur.


" Fourbe et cruel... Tu trouveras ton bonheur dans les rangs d'Orochi, mais à l'avenir évite ce genre de comportement barbare en ma présence... Nous sommes peut-être en guerre, mais terminer un combat de la sorte. Enfin, tu es sans doute un très bon stratège sur les cartes, mais pour le combat, tu restes un fourbe... " Il effectua une courte pause le temps de voir la réaction de Sima Yi, avant de reprendre sur le même ton. " Si tu réserve le même sort au général ennemi, j'irais moi-même à sa rencontre... et ne me gêne surtout pas. N'oublies pas que moi aussi, je suis avec Orochi."

Puis il se détourna de lui en retournant lentement en retrait. De là, un messager à bout de souffle vint à sa rencontre et le salua genoux à terre. Il semblait paniqué.

" Seigneur, nos messagers partis au sommet de la colline... obstruant les canons... (colline A) " Il reprit alors une grande inspiration avant de continuer. "... c'était un piège ! Maintenant les canonniers sont sous le feu ennemi ! "

" Comment !?! "


[Le morale de l'armée d'Orochi est en baisse !]
[Le morale de l'armée de la résistance est en hausse !]


Le corsaire se retourna alors vivement en direction de la colline derrière eux en balayant son sommet du regard. Bien entendu, il ne voyait rien mis à part une végétation dense. Réfléchissant à toute vitesse son regard se posa sur Sima Yi, puis sur le messager. Enfin, il désigna l'un des soldats serpent à ses côté en tendant le bras. Sa voix se voulait autoritaire, presque agressive.

" Toi ! Va transmettre ce message au lieutenant Li Tang. Dis lui de passer la vitesse supérieur et d'escalader discrètement cette satané colline Dis aussi au lieutenant Li Suo de faire ce qu'il peut pour retenir l'ennemi dans la passe le temps que la situation s'améliore pour les canons, quitte à utiliser la poudre... Tant que nous n'aurons pas exterminé ces archers, les canons seront inutilisables. Allez va ! "

Ce petit contre-temps contraria fortement De qui n'appréciait pas du tout que l'on se mette en travers de son chemin de cette façon. En se retournant en direction du champs de bataille, il éleva en l'air son sabre qui s'enflamma d'une lumière orangé. D'un cri puissant il rallia tous les guerriers serpent à lui avant de déclencher la seconde charge, proche des fortifications de Ma Teng.

[An De se déplace !]

Situation actuelle



Dernière édition par An De le Mar 27 Jan - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Dim 28 Déc - 13:08

Les problèmes qui survenaient près de la Porte de Hu Lao avaient été remarqué depuis déjà un certain temps parmi les actes résistants actuels, malheureusement, ils se faisaient dominer par plus fort qu’eux : les démons reptiliens qui ne pensaient qu’à mettre le feu et répandre le sang…
Malgré une forte concentration, la résistance commençait à faiblir doucement et les démons prenaient un peu plus de terrain, sans trop pouvoir grimper dans les hauteurs. Les valeureux soldats parvenaient à repousser corps et âme l’envahisseur mais savaient pertinemment que le temps était compté. Si aucun renfort ne parvenait dans les plus brefs délais à la rescousse, Hu Lao tomberait rapidement entre les mains du dieu serpent Orochi…

Tout espoir de voir apparaître des renforts se faisaient oublier, l’ennemi était bien trop puissant pour pouvoir être repousser, enfin, c’est ce que pensait les soldats de la Résistance qui s’y trouvaient… Dans un élan de bravoure, un soldat s’interposa entre la lance d’un soldat reptilien et la petite épée d’un résistant qui allait y passer. Il n’en revenait pas, il venait de se faire sauver par un allié. Un allié qui aurait pu mourir à son tour et avec qui il a passé tout le long de la bataille à ses côtés.
C’est uniquement ce qu’il croyait ! En y regardant de plus près, l’homme qui venait de lui sauver la vie ne ressemblait en rien à la personne avec qui il a passé toute la bataille. Il n’en était rien ! Cet homme était habillé tout de jaune et semblait savoir y faire avec les démons.
Soudain, on entendit un grondement derrière les montagnes… Un étendard se montra au loin. On y observait une fleur au milieu. Plusieurs têtes commencèrent à apparaître ainsi qu’une personne montée d’un cheval rouge à la crinière blanche.


"Ainsi, nous voilà enfin arrivés. Les troupes d’Orochi sont engagées dans un conflit qu’il sera très difficile de gagner je le consens… Mais trêve de bavardage, l’heure est grave et il nous faudra bien plus que du courage pour parvenir à sortir victorieux de cette bataille sans issue… Il va falloir donner tout ce que les guerriers Toyotomi ont dans le ventre. Montrez leur la détermination des Poussin Jaunes !!!!!!!!! Euh je veux dire… La puissance des Toyotomi vaincra !!!!!"

Les résistants qui parvenaient à maintenir un certain ordre dans leur rang n’en croyaient point leurs yeux. Le chef de la Résistance venait de voler à leur secours ! Cela ne pouvait qu’augmenter leur moral et leur redonner des forces pour poursuivre dans le droit chemin.

[Le moral de l’armée de la Résistance est en hausse !]

"Donc, qui est aux commandes de ces mécréants ? Je n’en sais trop rien pour l’instant mais le temps va vite me le faire découvrir…"

Les troupes d’Orochi avaient elles aussi remarqué l’arrivée fracassante d’Hideyoshi et ses soldats mais cela ne leurs faisaient rien. Au contraire, ils se rappelaient de la manière dont Da Ji Sama s’était débarrassée assez aisément de ce petit monkey de pacotille.

"Soldats ennemis : C’est le Vieux macaque ! Il ose s’opposer à sa Majesté Orochi ! Il va être puni pour cet affront !"

Certains soldats qui étaient trop occupés à tergiverser commençaient à se faire massacrer et repousser.

"Et bien… Je crois que c’est le moment…"

L’armée d’Hideyoshi se mit en mouvement rapide pour intercepter les monstruosités qu’avait pu créer Orochi. Il fallait stopper ces monstres ! Toute l’armée était prête à exterminer les soldats et devaient par la même occasion découvrir qui était aux commandes de cette armée. N’ayant eu vent que de l’action qui se tramait en cet endroit, Hideyoshi n’avait pu obtenir assez d’informations de Sentinelle…

"On va au moins pouvoir se dégourdir les jambes… Si jamais le danger est trop important ! Sachez que nous nous replierons, nous ne sommes pas là pour faire couler notre sang ! Mes amis… A l’attaque !!!!!!!!!!!"

[L'armée des Toyotomi est en mouvement !]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Sima Yi
Capitaine de la porte
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Mar 20 Jan - 15:11

La bataille était simple, très simple. En fait, elle était tellement simple que même le fait de monter à cheval était plus difficile et plus périlleux que ce combat stupide et sans danger. Cependant, Sima Yi savait pertinemment que l'enjeu de cet assaut n'était pas des moindre. A la clé, on gagnait donc la porte de Hu Lao, réputée pour être l'un des bastions de la dynastie Han les plus difficiles à attaquer. De plus, cela porterait un grand coup à l'armée de la résistance. Les troupes d'Orochi étaient avantagées: elles étaient plus fortes, mieux armées et avaient un moral d'acier. Pour Sima Yi, cette bataille allait se dérouler sans problèmes, d'autant plus que la probabilité que des renforts arrivent était très basse. Et pourtant, en plein combat, un messager de Sima Yi arriva avec de mauvaises nouvelles.

" J'apporte de mauvaises nouvelles ! Les forces d'Hideyoshi Toyotomi sont arrivées sur le champ de bataille ! "

" Des renforts ?! Impossible ! " dit le stratège.

[Le moral de l'armée d'Orochi est en baisse !]


Dernière édition par Sima Yi le Ven 13 Fév - 10:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
An De
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Mer 28 Jan - 0:01

[Front ouest]

Suite à la venue du messager de leur frère d'arme, les frères Li exécutèrent les ordres à la lettre. Tang se retira brièvement du combat dans le but de pouvoir grimper cette colline en toute sécurité. Quant à Suo, lui et ses marins continuèrent de tenir en respect la troupe combinée de Zhang Man Cheng et Pei Yuan Shao. Ses guerriers habiles aux cimeterre et beaucoup moins nombreux que leurs alliés reptiliens, jouaient de ce surnombre par des attaques éclairs en groupes de dix. Cette manœuvre avait pour résultat de faire avancer petit à petit la ligne de front. Le second aurait bien montré sa fierté. Seulement, sa concentration ne pouvais s'estomper, à la manœuvre, criant précisément ses instructions à ses hommes dans le tumulte de l'acier tintant, des cris, des râles, de la poussière, du sang. Tout se déroulait correctement de ce côté.

Au sommet de la colline aveuglant les canons toujours sous le feu ennemi, la tête bourrue du pirate émergea d'entre les herbes, suivi par ses hommes. Tout ce petit... cette centaine de guerriers expérimentés, avançait à pas de loups entre les futaies du haut plateau herbacé. Au bout de quelques pas supplémentaires, Tang put entendre les ordres réguliers des chefs de bataillons, puis les cordes des arcs se détendre. Maintenant assez proche pour écouter le sifflement des flèches décochées, la troupe dégaina comme un seul homme, sans éveiller la douce mélodie de l'acier. Le géant à l'épée de lumière écarta doucement le feuillage d'un buisson avec le plat de son arme. Dans l'attente de l'embuscade, celui-ci posa son index sur ses lèvres afin de faire comprendre à ses hommes qu'il n'y aurait pas de fanfaronnade lors de l'attaque. De toute manière, ces archers n'allaient rien comprendre, étalés comme ça sur le bord de cette falaise... En effet, les pirates bondirent des fourrés tel des fauves, ne laissant même pas le temps aux résistants de contre-attaquer. Ce fut un véritable massacre, l'embuscade se termina en à peine une minute.
Les cris victorieux des serpents en contre-bas n'inspiraient que le mépris de Tang qui, par dégout, cracha par terre.


    [Les archers attaquant les canons ont été annihilés !]


" Que les hommes se r'groupent, nous allons offrir des yeux à ces serpents à sonnette... Qu'une chaîne soit formée d'un bout à l'autre de cette foutue colline. J'veux pas d'imprécisions... Tsss, quel massacre. Viv'ment qu'on retourne sur l'eau. "

Ainsi, l'initiative de Li Tang porta ses fruits. Identifiant les positions ennemis derrière la colline, Tang donna des coordonnées précises à sa chaîne d'information. Déjà, les canons restant laissaient parler la poudre...
Une bonne nouvelle donc pour les forces d'Orochi qui voyait son morale remonter significativement...


    [Le morale des forces d'Orochi augmente !]
    [Les canons ont commencés à pilonner les positions de Zhang Man Cheng !]

    [Le morale des troupes de Zhang Man Cheng est en chute !]


...Pourtant, autre chose vint parasiter la mécanique Orochi et c'est Li Tang qui en aperçu la cause depuis son observatoire. La main sur le front, les yeux plissés, le géant reconnu ces étendards... Des japonais, ceux du clan Toyotomi. Ceux-ci semblaient se diriger vers l'est ! Sans messager sous la main, Li Tang restait muet. De plus, sa position l'empêchait de se révéler à l'ennemi. Pour cette fois, De devrait se débrouiller seul...

" Bah ! Pourquoi j'm'en fait ! On a déjà vu pire non !?! De... fais gaffe quand même. "

Dit-il les yeux portés vers l'éventuel position de son amis, sans doute tout proche des premières fortifications en ce moment.

[Tout proche des fortifications de Ma Teng]

Au cœur de la mêlée, en vue des murs protecteur du seigneur Ma Teng, An De et les serpents taillaient leur route presque sans difficulté. Précis, économisant le moindre de ses mouvement, De ne dépassait jamais la ligne de front de plus de quatre ou cinq mètres, sauvegardant ainsi l'ordre des reptiles autour de lui. Cela ne l'enchantait pas vraiment, mais il devait avouer que ces tas d'écailles pouvaient lui être utile en fin de compte. Étonné par leur cécité, leur naïveté à suivre n'importe quel ordre et le respecter au mot près. L'armée d'Orochi, ainsi dirigée avançait inexorablement vers l'immense protection de pierre. Soudain, la danse du bretteur fut stoppée par la lance du gradé visiblement en charge de la protection de cette porte...

Marquant une pause de quelques secondes, la lame appuyée sur le bois de la hallebarde, An De dévisagea son opposant d'un air de défis. Dans les yeux du résistant, la peur apparaissait comme une évidence, soutenue par une pointe de hargne. Le corsaire n'avait pas de temps à accorder à la pitié et même sans échanger le moindre coup, l'avantage se rangeait de son côté. En le repoussant courageusement, le gradé se retrouva immédiatement sous un déluge de coups. Taille à gauche, en haut, en bas, en haut, à droite, estoc au centre, le sang gicle de la gorge d'un pauvre soldat à droite... taille verticale, parée par l'officier téméraire, encore le même coup, plus puissant... paré encore une fois. En déséquilibre, le résistant se retrouve alors à la merci du capitaine pirate armant de nouveau son sabre, à deux mains au dessus de sa tête, le regard inquisiteur porté sur sa victime. La tranche est nette et précise, découpant en deux la lance mise en opposition. La marque du coup laisse une profonde entaille allant du front à l'entre-jambe du malheureux...
Calmement, sous la déroute des derniers soldats encore lucide, An De secoue Yigù d'un geste vif afin d'en enlever le sang.


    [Officier 3 à été vaincu !]
    [Le morale de l'unité de Ma Teng est en baisse !]
    [Le morale de l'unité d'An De augmente !]


Rapidement, la citadelle de Ma Teng se retrouva encerclée par le gros de la force d'An De, mugissante, sifflant hargneusement cette pierre presque impénétrable. Le reste soutenait encore l'attaque vers l'ouest.
Arme au fourreau, le capitaine pirate sortit de la foule de serpents et s'avança calmement au pieds de la porte maintenant ouverte. D'une voix puissante, An De interpella le général Ma Teng, monté sur son chevale de bataille à l'orée de la forteresse.


" Seigneur Ma Teng ! Comme vous pouvez le constater je n'ai pas d'écaille ! (^^) C'est en tant qu'homme que je m'adresse à vous. Rendez-vous sans résister et je pourrais garantir la sécurité de vos hommes... Pour ce qui est de votre situation, je ne pourrais qu'apporter la clémence du dieu serpent. A moins, bien sur, que votre personne se joigne à moi... Ainsi, Orochi n'aura rien à redire, et puis j'en ai pris l'habitude ! Réfléchissez Ma Teng ! Déjà trop de valeureux compagnons son tombés inutilement durant cette bataille. Et puis, je ne pourrais pas les tenir longtemps... "

L'insistance du capitaine allait bien évidemment dans le sens du général qui semblait incertains. Pourvu que ces serpents arrivent à se tenir à carreaux pour laisser le temps à Ma Teng de cogiter...

    [An De à commencé la négociation avec Ma Teng !]


Situation:


~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ HRP ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~


Voilà, maintenant, je te laisse le soin de la gestion des troupes de la résistance ainsi que la réaction de Ma Teng, enfin c'est comme tu veux ^^.


Je vais essayer de te faire une jolie réponse bien argumentée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Jeu 29 Jan - 17:10

De leur côté, les forces Toyotomi avançaient à petit pas pour toujours parvenir à prendre un peu de territoire à leur ennemi. Le chef n’avait toujours pas été démasqué ce qui inquiétait dangereusement Hidey. Il savait pertinemment qu’il devait y avoir quelque part un chef Orochien mais étant encore bien trop éloigné, il ne pouvait guère distinguer quoi que ce soit…
La force principale de Yuan Shao eut remarqué les renforts mais cela ne l’empêcha pas de rester cloitrer dans son bastion aussi bien gardé par ses deux généraux de valeurs.

Les Hojos commencèrent à avancer à leur tour. Ujiteru se dirigea vers le nord pour passer à travers la forteresse de Yuan Shao alors que Ujimasa suivait Hideyoshi de très près !


"Guerriers de la Résistance ! Ne rendez pas les armes ! Il n’est pas encore trop tard pour vaincre l’ennemi en face de vous ! Si vous êtes aussi nobles que l’histoire a pu le raconter… Montrez le à vos adversaires ! Il est grand temps de leur foutre une raclée qu’ils n’oublieront pas de si tôt !"

C’était là les paroles de soutien qu’apporta Hidey pour redonner un peu de courage à ses troupes ! Malheureusement, non loin de là aux portes du camp de Ma Teng…

« Seigneur Humain ! Seigneur… An De je crois… Je… Êtes-vous entrain de me promettre la vie sauve si jamais je venais à me joindre à vous ? Selon vous… La Résistance est futile ? Si c’est le cas…
Mais vous avez vu la tête de vos forces ? »


[Les Forces de Ma Teng stoppent le combat]

Hideyoshi se dirigea en direction de Pei Yuan Shao et de Zhang Man Cheng pour leur prêter assistance ! La vision de cauchemar qu’il avait pu observer de sa position lui montrait à quel point ils parvenaient à lutter mais les troupes diminuaient tout de même…
C’est ainsi que… les quelques groupes avaient été reconstitué pour former une plus grosse armée mais… Le pire était à prévoir ! Hideyoshi avait mal évaluer la situation car les tirs de canons étaient très puissants ! Il envoya donc un messager à Hujinaro lui ordonnant de se déplacer pour prendre possession des canons le plus rapidement possible…


"Crotte… J’ai mal calculé mon coup mais…

Tenez bon les amis ! Nous ne sommes pas encore perdus tant que nous avons la foi ! La force est notre arme mais le courage y est pour beaucoup alors ne perdez pas espoir en vos capacités ! Je sais que vous avez déjà bien combattu et que cela dure depuis un moment mais sachez que nous sommes là alors vous pouvez aller un peu en retrait pour récupérer !
Je vous protégerai de ma VIE ! Tant que mon sansetsu ne me lachera pas des mains… Je ne faillirai pas ! Je suis un homme de parole qui a une famille qui l’attend après cette bataille alors je ne perdrais pas si facilement mais ne déposez jamais les armes c’est compris ?
Orochi ne gagnera pas notre force et ne nous dominera en aucun cas ! Nous sommes plus fort que cette créature alors armée de la Résistance… Restez en retrait mon armée et moi-même nous chargeons de tout !!"


« Seigneur Hideyoshi ! Nous ne partirons pas ! Même si le combat est difficile nous sommes des guerriers nous aussi et avons notre propre fierté ! Nous combattrons à vos côtés jusqu’à la mort si il le faut ! »

"C’est un ordre que je vous ai donné soldats ! Si vous pouvez vous reposer ne serait ce qu’un instant, vous reviendrez plus fort et en meilleur forme alors faites ce que je vous dis si vous voulez gagner cette bataille ! "

[Les forces des Turbans Jaunes présents partent récupérer]

**Même si j’ai la vague impression que l’issue de ce combat est déjà tout tracé… Je sens comme un mauvais pressentiment à l’horizon, non loin des forces alliés… J’espère que ça ne va pas être ce que je crois.**

Malheureusement, comme l’avait ressenti Hidey, la situation allait plus qu’empirer…
Au camp de Ma Teng :

« Seigneur An De ! Après mure réflexion… Je ne souhaite vraiment pas avoir plus de sang coulé du côté de mon armée et j’ai l’impression que votre seigneur tout puissant doit avoir la force pour vaincre tout le monde sur son passage et qu’il est donc inutile de se battre inutilement… C’est avec joix que j’accepte de vous suivre dans cette aventure aux côtés des forces reptiliennes d’Orochi ! »

Ma Teng tendit sa main à An De pour « signer » l’alliance nouvelle.

[Les forces de Ma Teng sont passées dans le camp d’Orochi]

Les troupes venaient de faire volte-face à leurs anciens alliés et voulaient mettre un terme à cette guerre stupide.

Soldats de Ma Teng : Longue Vie à Orochi ! Résister ne serre à rien ! Oubliez la Résistance vous autres et venez avec le camp des vainqueurs !

"Miséricorde ! J’aurai espéré me tromper lorsque j’ai eu cette mauvaise impression car elle est bien plus dramatique que ce que j’avais imaginé… Les forces de Ma Teng sont passées du côté obscur de la force… Il est plus puissant que ce que j’avais imaginé… Je me dois de tenir bon et espérer que les forces amis ne prendront pas exemple sur eux…

Mes amis ! Ne nous laissons pas avoir par cette supercherie et dépêchez vous de me prendre cette zone de canonniers de BIPPPPP"




(HRP : Désolé de la qualité de la carte mais... Je suis vraiment pas doué xxD)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Sima Yi
Capitaine de la porte
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Jeu 29 Jan - 18:36

[Près du camp de Ma Teng]

"Alors ? Cet idiot pathétique a rejoint l'armée de notre maître tout-puissant ? Excellent !"

Parfait, parfait, tout était absolument parfait. Tout se déroulait pour le mieux. La première partie du plan s'était correctement déroulée et il suffisait maintenant de faire entrer en jeu les clés de la stratégie de Sima Yi pour éliminer, anéantir, anihiler celle de l'ennemi. Quant à Sima Yi, il alla attaquer avec toute sa troupe l'officier (2).

"Cavaliers, chargez !!!"

[L'esprit combatif de l'unité de Sima Yi est en hausse !]
[Sima Yi est inspiré !]

[Du côté de la colline B]

Deux jeunes filles se tenaient de ce côté là. Deux éléments clé. Il était temps pour elles de se faire un nom.

"Ling, on va attendre encore longtemps ?!"
"Non, il est l'heure !"
"Youpi, au combat !!!"

Sima Ling et Sima Qin chargèrent depuis la colline B et attaquèrent Hideyoshi par derrière.

[Le moral de l'armée d'Orochi est en hausse !]
[Le moral de l'armée de résistance est en baisse!]


(désolé, post pas terrible mais j'avais pas d'inspi ^^)

Situation

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Mer 11 Mar - 8:55

L’armée de la Résistance qui se trouvait au pied de la colline B n’avait pas prévud e se faire prendre au piège par… Deux fillettes qui semblaient à peine savoir se tenir en face de personnes plus agées qu’elles mais cela n’allait en aucun cas arrêter Hideyoshi et ses troupes qui savaient parfaitement faire la part du bien et du mal. Les troupes des filles étaient armées jusqu’aux dents et montés sur chevaux de combats qui semblaient avoir déjà une certaine expérience du combat. La tache n’allait pas être facile d’autant plus que les tirs de canons étaient toujours plus fort à cet endroit.
Ce qui était certain : l’issue du combat n’était encore nullement tracé dans les écrits et personne ne pouvait à cet instant précis prédire le vainqueur de cette bataille sanglante !


"Gardez vos positions ! Nous devons retenir l’envahisseur pendant que nos soldats regagnent de l’énergie ! Si vous faiblissons ne serait-ce qu’un instant de seconde… Nous sommes fichus alors tenez bon !
Moi : Hideyoshi Toyotomi, je remets ma vie entre les votres à condition que vous me fassiez confiance tous autant que vous êtes ! Ensemble nous y arriverons, nous ne pouvons pas perdre à un moment pareil de ce merdier géant ! Nous sommes la fière armée des Toyotomi ! Nous représentons l’espérance, le futur et surtout… La Liberté contre ce tyran d’Orochi ! Nous lutterons jusqu’à la mort si il le faut !"


[Les troupes d’Hideyoshi ont reçu le soutien d’un ralliement de leur chef ! Ils restent en position d’attaque !]
[Le moral baisse mais les forces restent en avant !]

"Epona ! Ma fidèle jument, nous allons faire une percée à travers ce troupeau de serpent hideux alors je compte sur toi pour me mener à destination ! Nous devons écarteler ses sorcières qui se croient plus fortes que nous ! Nous gagnerons coûte que coûte !
Soldats ! Libérez le passage devant moi ! Je me charge de l’avant-garde d’Orochi ! Il faut arrêter cet assaut au plus vite ! Je sens qu’un grand combat se propage au loin et nous devons faire vite avant que cela ne disparaisse en un terrifiant trou noir qui pourrait détruire cette magnifique planète !
Aux armes !!!!!!!!!!!"


Les troupes de la Résistance étaient touchées par les paroles de leur Seigneur et retrouvaient peu à peu la force de combattre même si certaines personnes n’appréciaient toujours pas la venue de ce dernier sur le champ de bataille…

Dans le fort de Yuan Shao…
"Ce chimpanzé commence sérieusement à me taper sur le saucisson… Nous nous en sortions parfaitement avant qu’il ne décide de se la ramener et faire son grand chevalier servant… SI il continue comme ça je vais personnellement aller lui en foutre une entre les cacahouètes et il va quitter ce monde comme il est venu… Par le derrière d’une guenon… Il est moche et il encrasse la noble famille Yuan ! Il ne mérite pas qu’on l’aide !"

[L’armée de Yuan Shao ne s’intéresse pas aux renforts et préféreraient qu’ils ne soient pas venus…]

Près des collines B, le combat s’engouffrait encore plus mais Hideyoshi fit sa démarche pour avancer vers les officiers de Sima Yi ! Il se tenait à présent à quelques pas d’elles étant parvenu à éviter la plupart des troupes serpents grâce aux valeureux soldats qui avaient pu soutenir sa cause !

"Alors voilà à quoi ressemblent nos oppresseurs ! Vous allez voir de quel bois je me chauffe mesdemoiselles ! Je suis Hideyoshi Toyotomi ! Représentant des forces de la Résistance et je vais vous affronter pour mettre un terme à ce duel ! Vous ne savez pas à qui vous avez affaire et vous allez regretter de nous avoir affronté ici et maintenant ! Les attaques surprises… Je ne suis pas fan et je vais vous le montrer ! En garde !"

Il se dressa avec Epona contre ces filles et leurs gardes du corps !


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Sima Yi
Capitaine de la porte
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Jeu 12 Mar - 12:32

Génial, c'est super cool. On fait une attaque surprise, on est super préparées, on s'attend à ce que l'ennemi abandonne et quoi ? Ils nous attaquent ! C'est idiot ! Pourquoi résister alors qu'on va se prendre une raclée monumentale ? Telle était la pensée de Mam'zelle Qin. Et Ling, elle se disait qu'elle n'avait pas réussi à mettre en pratique les théories de Sun Tzu ( "L'art de la guerre, c'est de soumettre l'ennemi sans combat " ). Sima Qin supposa qu'elle devait se battre et s'éclater. Quant à Sima Ling, elle ne trouva rien de mieux que dire :

" Jing Suo, au secours !!!!!! "

Réconfortante, Qin annonça :

" Ne t'inquiète pas, Ling ! Je vais défier le singe en duel et lui arracher les poils ! "

[L'esprit combatif de Qin grimpe en flèche]

Sima Qin laissa ses troupes à Ling et se dirigea vers Hideyoshi Toyotomi, toute excitée à l'idée de remporter son premier duel. Comment allait-elle célébrer cela ? En tout cas, elle n'allait pas avoir le temps d'être songeuse puisque il y avait déjà trois soldats qui tentaient de la tuer. Non mais ! Quelle manières ! Elle passa entre les jambes du premier grâce à une roulade très rapide et lui donna un coup de fléau dans la tête. Le deuxième fut coupé en deux et le troisième eu l'honneur de se faire craquer la nuque par Qin. Elle arriva enfin à Hideyoshi :

" He ! Monkey ! Es-tu aussi fort que poilu ? Je te défie ! "

[Côté colline B]

Jing Suo, le fidèle vassal de Sima Yi entendit les appels au secours de sa dulcinée et prit les troupes restantes au sommet et vola au secours de sa chérie. Les cavaliers avancèrent au même rythme que celui qui les dirigeait. Jing Suo, arrivé près de son amour, sauta de son cheval et tua les soldats qui se tenaient devant Ling.

" Mon nom est Jing Suo, vous ne vous approcherez pas de cette jeune fille sans m'avoir donné votre vie, ignorants ! "

[Le moral de l'armée d'Orochi augmente]
[Jing Suo est inspiré !]


Situation


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Lun 16 Mar - 8:07

Il est certain qu’avec une telle préparation, tendre une embuscade à l’ennemi qui s’y attendrait pour rien au monde, en règle général, le moral devrait être au plus bas mais c’était sans compté les tactiques d’Hideyoshi qui s’en foutait royalement des attaques surprises… Il était parvenu à faire garder le moral à ses troupes malgré ces actions car cela pouvait clairement entachée le déroulement d’une bataille de si grande envergure.
L’ennemi dominait de tous les côtés sur tous les points mais il fallait absolument résister pour maintenir le bon fonctionnement du combat.


"Epona, ma grande, on va avoir du pain sur la planche ! J’ai l’impression qu’une des fillettes vient pour se battre, même si ce ne sont que des gamines, elles ont l’air de bien savoir se battre alors il va falloir rester sur nos gardes, je ne veux pas qu’il t’arrive de problème alors une fois que j’aurai pausé le pied à terre, tu déguerpis sans te retourner et tu retournes au Château pour attendre mon retour, c’est une promesse, je reviendrai vivant pour ma femme et mes enfants alors à trois…"

Il fallut seulement une seconde pour qu’il descende de sa jument et se retrouva en face de Sima Qin, cette fillette avait une drole d’arme en main qui semblait pouvoir s’allonger un peu, c’était très étrange… Elle se mit en position de combat et le provoqua en duel avec des paroles qui ne lui plaisaient guère…
Quant à Epona, elle venait de quitter le champ de bataille !


"Comment as-tu osé m’appeler petite idiote ?..."

Il n’était vraiment pas apte à accepter qu’on le traite de singe même s’il est vrai qu’il y ressemblait beaucoup, il n’acceptait pas, cela le rendait dingue… Au point d’avoir des flammes à la place des pupilles…

"Je ne suis pas… un SINGE !!!!! Et tu vas le regretter sur ta vie ma poulette ! Tu es une fillette qui va vivre six pieds sous terre à partir de… Maintenant !!"

Il se jeta corps et âme sur Qin en zigzagant avec son sansetsu à la main droite, il le faisait tournoyer comme un lasso. Soudainement, il le planta lourdement dans le sol pour parvenir à sauter dans les airs ! Il fit un bond de quelques mètres et fonça comme un taré sur la demoiselle, en plaçant son sansetsu droit comme une lance pour frapper de plein fouet Qin.

**On va voir comment elle fait pour éviter une attaque directe avec son arme ! Faut tester avant de faire des choses secrètes… Alors En avant mon Sansetsu d’amour, on va pas y rester pour si peut !**

De l’autre côté, un nouvel adversaire venait de faire son apparition… Il manquait plus que ça parce que le moral de la Résistance n’était pas aussi bien travaillé que celui des troupes des Toyotomi. En effet, le moral continuait de chuter même si un officier refit surface pour protéger les troupes de son sauveur…

"J’ai récupéré des forces et je suis prêt à me rebattre pour vous Seigneur ! Je ne tomberai pas si facilement contre ces monstres !!!"

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Sima Yi
Capitaine de la porte
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Lun 16 Mar - 12:18

Sima Ling et Jing Suo menaient un combat féroce. Il y avait des soldats qui venaient en nombres. De plus, ils semblaient mieux maîtriser leur arme que les autres et n'avaient pas peur de foncer dans les rangs ennemis. Leur moral était d'acier et ils n'arrêtaient pas de crier le nom de leur chef : Hideyoshi Toyotomi. Il fallait donc trouver un moyen de leur faire perdre leur envie de se battre. Sima Ling pensa aussitôt à la chute d'un de leurs alliés près de leur unité.

La stratégie était donc toute tracée. Jing Suo s'attaquerait à Zhang Man Cheng afin de le battre rapidement, faire perdre l'envie de se battre aux troupes Toyotomi. Ensuite, il encerclerait les troupes du singe et son unité serait vaincue en un claquement de doigt. Jing Suo approcha de Zhang Man Cheng (il embrassa son amour avant d'y aller) et le provoqua afin de placer les troupes de manière avantageuse pour l'armée d'Orochi.


"Zhang Man Cheng, vient par ici espèce de lâche. Tu ne voudrais quand même pas que le ciel te tombe sur la tête, non ? ^^"

[Jing Suo entre en mode Hyper !]

Pendant ce temps, Sima Qin continuait son duel. Le singe était tombé de son arbre en réponse aux provocations de la "fillette". Il la sous-estimait et elle ne s'était pas génée pour le faire passer à la vitesse supérieure. Mais le Monkey Boy avait décidé d'asséner un coup fatal à Qin. Elle utilisa beaucoup d'énergie pour parer l'attaque qui la toucha un petit peu.

"Il est normal pour un singe de faire de telles singeries, non ? Mais ça ne marche pas avec moi ! T'arriveras pas à me faire rire comme ça !"

[Le moral de Sima Qin augmente un peu]


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Ven 27 Mar - 10:11

Ca partait de tous les côtés dans cette bataille ! Hideyoshi qui restait aux prises avec cette fillette n’avait pas vu les mouvements de Jing Suo qui se dirigeait droit sur Zhang Man Cheng ! Le malheureux se dirigea droit sur le combattant pensant qu’il serait largement de taille contre un soldat ennemi…

"Vous allez voir misérables hérétiques ! La puissance divine vaincra et vous repartirez d’où vous êtes venus misérables insolents ! The Heavens are the path of my maitre Zhang Jiao et vous allez regretter de les combattre ! Le Ciel EST avec moi et il ne me tombera jamais sur la tête ! On n’est pas dans Astérix non mais ! Je suis un fier guerrier de Chine et non un vulgaire gaulois qui résiste encore et toujours à l’envahisseur romain ! On aura tout vu…"

Zhang Man Cheng était parti dans un délire total, tel un fou sur un échiquier. Il marmonna des sortes d’insultes tirées par les cheveux que seul lui pouvait comprendre. Il n’avait tout simplement pas aimé la façon dont Jing Suo l’avait provoqué en duel. Il avança ses troupes en direction de son nouvel ennemi et prit les armes pour en venir à bout rapidement.

"Vous avez du culot de venir sur nos terres misérables pions d’Orochi ! Nous sommes les sauveurs de ce monde et vous allez payer pour tout le sang qui a déjà coulé sur cette Terre ! Vous êtes vraiment pitoyables Chiens du démon ! "

Zhang Man Cheng se trouvait maintenant fin près à affronter l’officier de Sima Yi mais l’espoir était vain. Zhang Man Cheng était un serviteur des cieux qui avait nettement moins de forces que son adversaire. Même si il avait l’esprit, Jing Suo semblait bien plus déterminer à vaincre son adversaire !

De son côté, le fidèle chef de la Résistance était parvenu à toucher son adversaire mais elle avait pu esquiver la partie la plus puissante.


"Je vois que t’es pas si nulle finalement, ça s’annonce plutôt sympa comme duel, ça tombe bien je commençais à me rouiller un peu à force de travailler comme un force nez au beau milieu de la paperasse. "

Mais un messager vint le prévenir que Zhang Man Cheng venait d’entrer en combat face à Jing Suo. Cette nouvelle ne le réjouissait guère…

"De quoi ? Mais non il va se faire allumer de tous les côtés s’il continue… Je n’aurai jamais du intervenir dans cette bataille, ils sont dans de beaux droits là… Vite envoyez un message à Yuan Shao pour qu’il nous envoie des renforts ! S’il ne le fait pas… On se démerdera avec ce qu’on peut encore faire ! "

Mais alors qu’il avait été interrompu par le soldat, Sima Qin en profita pour balancer un coup sur l’épaule droite d’Hideyoshi. Ne pouvant avoir les yeux derrière la tête, ce dernier se fit ouvrir et le sang commençait à couler le long de son bras.

"T’es plutôt intello dans ton genre toi, tu attends le moment adéquate pour atteindre ton adversaire, au moment où il baisse sa garde tu en profites mais saches que cela ne se reproduira plus ! Je vais t’en faire baver !!! "

Il balança son sansetsu sur sa main gauche, le temps de pouvoir récupérer un peu de son bras droit et couru tête basse sur son adversaire en tenant du bout des doigts son arme pour qu’elle puisse se détacher de ses membres afin de parvenir à toucher l’adversaire en face de lui.

De l’autre côté, le messager envoyé par Hideyoshi en direction de Yuan Shao se retrouva face à Wen Chou. Il lui expliqua la situation et du attendre que Wen Chou revienne avec la réponse de son maitre.


"De quoi ? Les misérables Résistants de ce singe hideux veulent des renforts ?? Mais pour qui se prennent-ils ? S’ils voulaient des renforts, ils avaient qu’à en apporter tout de suite avec eux ! Nous n’avons jamais rien demandé de notre côté alors qu’ils aillent se démerder tous seuls ! Renvoie-moi cet envoyé comme il se doit mon cher Wen Chou ! "

Il retourna auprès du messager et l’embrocha comme il se devait ! Lui permettant de revenir sur le champ de bataille comme il se devait avec la réponse négative de Yuan Shao. Le bruit arriva rapidement aux oreilles des troupes alliées faisant baiser le moral des troupes y compris celles d’Hideyoshi.

[Les forces alliées sont en piteux état ! Leur moral baisse suite à la réaction stupide de Yuan Shao !]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Sima Yi
Capitaine de la porte
avatar


MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   Ven 27 Mar - 10:41

    Du côté de Jing Suo, tout se déroulait pour le mieux. De un, Hideyoshi n'avait pas capté les mouvements des troupes d'Orochi, ce qui fait que Jing Suo put se déplacer sans encombres. Il était donc arrivé sain et sauf à la position stratégique pour le plan. Entre nous, tant mieux pour lui, hein ! Moi je suis pour Orochi et vous ? Bon, enfin bref, revenons à nos moutons ! Donc, comme je le disais, tout était prêt et tout et Zhang Man Cheng avait mordu bêtement à l'hameçon. Le ciel te tombe sur la tête...pas mal, hein ? Grâce à cela, la stratégie allait marcher en plus ! Jing Suo dégaina son énorme épée et commença la tuerie. Jing Suo tua une bonne vingtaine de soldats, déchirés par la lame foudroyante. Il arriva enfin à Zhang Man Cheng et débuta son duel avec lui avec une pluie de coup, puis, profitant d'un petit moment de non-activité, il tenta de lui donner un coup dans le ventre...

    [La provocation a réussi! Le moral des troupes d'Orochi augmente!]

    Pour Sima Qin, c'était mitigé, un coup elle dominait, un coup c'était l'autre et cela continuait longtemps, très longtemps...et trop longtemps pour la jeune demoiselle pourtant féroce ! Elle décida d'utiliser tout ce qu'elle avait pour faire face au singe. Elle repris un peu ses forces, se concentra au maximum et balanca un musou dans la face d'Hideyoshi. Elle fit donc tourner son fléau le plus vite possible et finit par un coup dans le sol pour projeter autour d'elle les objets ou personnes à un un rayon d'un mètre. Mais après, reprenant son souffle, elle ne vit pas Hideyoshi, qui, dans une tentative de retourner le duel à son avantage, rebondit et lui donna un coup dans la jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reprise de la passe de Hu Lao   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reprise de la passe de Hu Lao
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Reprise de la passe de Hu Lao
» mes mp3 ne passe pas
» star wars aventure(reprise du projet bientot
» Nom du compte et mot de passe pour Alerte e-mail Full
» un revenant passe un bonjour !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dynasty-Samurai Warriors, le Forum :: Champs de batailles :: Les Campagnes-
Sauter vers: