Dynasty-Samurai Warriors, le Forum

Tout sur Dynasty Warriors, Samurai Warriors, Warriors Orochi, Kessen...


 

SiteSite  FacebookFacebook  DiscordDiscord  AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les chambres du Palais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Lun 18 Aoû - 11:56

Une fois arrivée dans la chambre de Zhang He, Hideyoshi fut ébloui par la lumière chaleureuse qui se dégageait de cette pièce remplie de couleurs de tous les côtés.

"Et bien cher ami, je dois avouer que vous avez bon goût niveau décoration. Votre chambre est lumineuse et se donne un petit côté joyeux qui garde une envie de rester ici pendant une période assez longue. J’avoue avoir rarement vu une telle joie de vivre à travers ces couleurs qui se marient à merveille avec vos habits, je pense bien sûr que c’était bien évidement voulu."

**Ca me change de la déco que Xia a choisi pour certaines pièces du château ^^’… D’ailleurs faudrait que je commence à faire un peu de ménage niveau déco parce qu’elle envahie toutes les pièces, pauvres serviteurs et enfants… Ils doivent la supporter au pouvoir pendant mon absence, j’aurais peut-être du appeler Sentinelle même s’il est en mission. Bon après tout, elle a reçu mon éducation et c’est ma femme, elle devrait s’en sortir même si elle n’en fait souvent qu’à sa tête… Espérons qu’elle n’est pas taxer tout le monde comme elle aime si bien le faire…**

"Je vois d’ailleurs que vous êtes aussi très bien entourés Seigneur Zhang He. Elles sont toutes plus ravissantes, les une que les autres ^_^ et on dirait qu’elles vous ressemblent un peu, ça par contre, j’avoue ça fait un peu peur…"

Oui en effet, elles agissaient comme lui et avaient les même manières que ce dernier ce qui estomaca assez Hideyoshi, il ne disposait pas de tes servantes à son domicile… Heureusement sinon elles se seraient déjà faites décapiter par la maitresse de maison.
"J’avoue Seigneur Zhang He, vu votre prestance, je ne pensais tout de même pas que vous étiez à ce point si distinguer par rapport aux autres membres du royaume Wei. Vous dites que vous êtes le plus haut gradé de votre famille, vous pouvez presque vous vanter d’être quasi aussi riche que le Seigneur Xiahou De si vous pouvez disposer de si beaux joyaux dans votre chambre (les meubles et aussi les servantes)

Par ailleurs, je vous remercie de me conter votre parcours qui semble, selon moi, véritablement remplis de prouesses ce qui est normal lorsqu’on se rend compte que vous êtes tout de même un des plus grands généraux du Wei.

Mais vous n’avez été recrutés il n’y a pas longtemps vous m’avez dit ? Je comprends alors pourquoi vous êtes si bien logés. Si votre parcours a été élogieux, il n’était que normal que vous soyez plus que reconnu pour vos talents. J’aurais bien aimé disposer d’un homme comme vous dans mes rangs. J’en suis bien désolé de voir qu’il est trop tard…"


C’est alors que la servante servit Hideyoshi du saké.

"Je vous remercie de me laisser commencer, mais sachez tout de même que… J’ai confiance en vous donc je ne pense pas qu’il y ait du poison dans votre breuvage mais si c’était réellement le cas, je serais capable de venir vous hanter… Sur ce…"

Il prit une gorgée et… commença un petit numéro.


"Arg je meurs ! A l’aide c’était un piège je… je ne vois plus clair mes paupières sont lourdes… Je… dispa…

Je plaisante bien sur mon seigneur. Votre saké a tout pour plaire ! Goût, saveur, odeur… Je ne sais comment expliquer un tel délice !

Vous m’avez dit avoir discuté avec le seigneur Mitsuhide il y a peu ? Et bien faites lui goûter votre saké et il deviendra très rapidement votre ami si ce n’est pas déjà le cas. C’est un homme d’honneur qui malheureusement a un gros défaut tout comme votre Impératrice… Les adorateurs du saké ne sont pas là uniquement pour plaisante… Ils vouent quasiment un culte à ce délice japonais… Mais certains parviennent à garder la tête haute, c’est ce qui les rends spéciaux.

Mais je blablate, je blablate, il me semble que vous aviez quelques petites questions à me faire connaître, donc allez y, je suis toute ouïe pour vous répondre dans la mesure du possible."


**Cela fait bien longtemps que je n'ai pas RP ainsi euh qu'est ce que je raconte encore comme connerie moi... Je veux dire, que je n'ai pas participer aussi rigoureusement à une discussion...**

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Zhang He
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Lun 18 Aoû - 20:08

*Il se sent à l'aise visiblement...tant mieux! Nous allons pouvoir commencer tout doucement.*

"Votre numéro m'amuse seigneur Hideyoshi! Je suis ravi que vous vous sentiez si bien dans mes quartiers, mais entre nous, il faudrait être le pire des porcs ou le roi de la mauvaise foi pour ne pas être bien dans ces quartiers."

Il prit une gorgé de saké, la porta gracieusement à sa bouche, et quand il eu finit il leva son bol dans les airs.


"Comme je le disais, ce saké est d'une telle pureté que même moi, je n'arrive pas à saisir toute ses saveurs."

Puis, en souriant, il ajouta:

"Vous avez beaucoup de goûts seigneur Toyotomi. J'aime qu'on me complimente ainsi, sur ma décoration, sur mon saké...si nous sommes ennemis, je reconnais votre valeur! J'espère que mon seigneur est aussi bon que vous l'êtes."

Il se leva et quitta la table quelques instants, laissant la limeuse tranquille, se dirigeant vers deux autres servantes qui étaient là, toute droites, attendant les ordres de leur maître.

"Mesdames...allez vous poster devant l'entrée de mes quartiers. Dès que "quelqu'un" arrive, faites comme je vous ai appris..."


Les servantes firent la révérence et exécutèrent sans délais l'ordre de Zhang He. Ce dernier prit alors un air plus sérieux.


"Le seigneur De...comme vous le savez, si je vous ai invité, c'est essentiellement parce que j'ai des questions à vous poser."

Il alla se rasseoir à sa chaise et croisa les mains.

"Cela fait plusieurs fois que j'entends parler de sa disparition...vous m'avez cependant appris autre chose que le seigneur Akechi ne m'a pas dit, probablement parce que je ne lui en ai pas demandé davantage. Vous dites qu'il a disparu suite à une bataille...et que les troupes d'Orochi étaient présents."

Rien que d'y penser, Zhang He était dégoûté. Sa beauté allait-elle un jour se retrouver côte à côte avec une mocheté armée? Le peu qu'il avait parlé avec Mitsuhide l'avait effrayé!

*Et je ne pense pas que le seigneur Akechi mentait...il suffisait de voir sa beauté, certes inférieur à la mienne, mais sincère pour s'apercevoir qu'il n'exagérait pas.*

L'énervement pris de cours Zhang He et il tapa brusquement sur la table, ce qui fit sursauter les servantes.

"Comment le Wei ose s'allier à ces horreurs? Lorsque j'ai parlé au seigneur Akechi tout-à-l'heure, il m'a dit que ces troupes étaient d'un dégoûtant sans pareil!!!!!!!!!!!!"

Il se calma un peu mais serra tout de même fortement le poing. Zhang He s'était contenu jusque là, mais il était en réalité dans une colère noire, qu'il essayait de dissimuler au mieux qu'il pouvait, ayant peur que son visage s'enlaidisse. Néanmoins, son regard avait clairement changé: lui qui d'habitude était "reposant" était devenu très sombre.

"Je suis suffisamment intelligent pour reconnaître les menteurs de la pire espèce, et le seigneur Akechi ne mentait pas, tout comme vous ne semblez pas mentir depuis notre rencontre. La disparition de notre seigneur est lié aux troupes d'Orochi n'est-ce pas?"


Il s'adressa alors à Hideyoshi.

"La beauté ne peut se mélanger avec la mocheté, et par là, le seigneur Zhang He ne supportera pas de s'allier à de crasseux gueux! Dites moi tout ce que vous savez sur l'armée d'Orochi seigneur Toyotomi! Je vous le demande à vous car je sais qu'un être extérieur au Wei n'a rien à me cacher, et que vous serez plus disposez à parler que la reine ou la princesse."
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Mar 19 Aoû - 14:37

"J’avoue que vous savez bien recevoir vos hôtes, je ne peux que vous le rendre en rendant cet accueil plus qu’attrayant. Vous êtes capable de rendre les gens bien amicaux à vos côtés. Comme je l’ai déjà dit, vous êtes un homme de confiance et c’est bien dommage que nous soyons dans le camp opposé…

Et merci de signaler que j’ai d’excellents goûts mais j’avoue avoir eu un passé assez alcoolique. Enfin je veux dire, avant de gravir les échelons de la Seigneurie, je travaillais nuit et jour dans une petite auberge miteuse, il m’arrive d’ailleurs encore d’y séjourner même si avec l’attaque du démon, je ne suis que très peu retourné… Je vous dis cela simplement pour vous expliquer que le saké et moi, on se connaît plus qu’à merveille et je sais distinguer les bons des bas de gamme."


Mais les remerciements furent de courte durée. Zhang He venait de changer de ton et avait ordonné à ses servantes de se poster à l’entrée de sa chambre…

"Vous avez des questions au sujet de Xiahou De ? Et bien allez y alors."


Hideyoshi écouta avec sérieux les paroles de Zhang He mais fut assez stupéfait de voir l’effet que lui provoquait l’idée de penser à Orochi et ses démons. Le visage de Zhang He devenait rageur et donnait l’impression de disposer d’envie de meurtre immédiate. Il semblait détester cette bande de malotrus… Ces démons de première espèce, qui ne vivaient que pour voir couler le sang. Sur les dernières phrases, Hideyoshi ne savait que trop quoi répondre…

"Donc si je comprends bien, vous êtes au service du Wei et de ses chefs mais absolument pas au service du roi démon…

Et bien si vous voulez savoir l’histoire, je vais essayer d’être assez clair.

Tout commença lorsque, comme vous devez certainement le savoir, le démon Orochi fit fusionner les deux pays que sont le votre et le mien. Toute la population était en état de choc ce qui est bien normal et les meilleurs soldats de certaines contrées se sont rapidement fait faire prisonnier. J’ai d’ailleurs failli l’être moi-même en rencontrant maladroitement la Stratège directe du démon : Da Ji. Mais je m’égare du sujet pour l’instant…

Revenons donc au principal. Les plus importantes places fortes ont-elles aussi subi énormément de dégâts. Certaines étant mieux gardées que d’autres à ce moment précis avaient pu résister mais ce ne fut pas le cas pour Xu Chang, Capitale du Wei… Je sais de source sûr que le seigneur Xiahou De avait eu des affaires urgentes à aller régler là-bas et ce fut les dernières nouvelles que nous avons pu recevoir sur lui…

Les troupes de votre princesse se sont empressées d’aller sauver Xiahou De mais il était déjà trop tard. Les seules choses qu’ils rencontrèrent, ce fut Da Ji et ses hommes. Da Ji, c’est de cette femme dont nous devons le plus se méfier. Elle a un corps de déesse, il ne faut pas se le cacher mais elle adore se jouer des hommes et de leur faiblesse. J’ai de la chance d’être marié sinon il serait bien possible que je sois déjà mort et enterré… Elle est capable d’invoquer des sortilèges qui relèvent de l’impossible, à l’image du vieux fou de Zhang Jiao, à l’exception que l’on ne sait pas d’où elle parvient à tirer parti de cette forte sorcellerie… Je ne suis, cependant, point parvenu à découvrir l’emplacement de la place forte du démon et n’ai pas encore pu trouver d’informations qui puissent tenir la route. J’ai juste, par l’intermédiaire des comptes et légendes trouvé qu’il était un démon qui semblerait-il, soit capable de fendre une montage d’un coup de faux… Ce démon disposerait d’une force inimaginable, aucun homme, seul ne parviendrait à l’achever…

Je pense cependant, que la princesse Zhen Xi s’est alliée au démon pour espérer retrouver son père, elle doit certainement penser qu’il est retenu prisonnier quelque part par la sorcière mais je suis persuadé du contraire. Il est plus malin que ça…

En revenant à la sorcière, si vous n’êtes pas pro-Orochi, méfiez-vous en absolument. Elle serait capable de se rendre compte que vous n’êtes pas à ses ordres et pourrait vous le faire comprendre rapidement.

Je dois aussi souligner le fait que les démons aux ordres d’Orochi sont plus que moches, vous êtes très gentils en disant qu’ils sont laids étant donné qu’ils sont tous plus moches les uns que les autres. Ils ne réfléchissent pas spécialement par eux-mêmes mais on la particularité de pouvoir guérir de leur blessure. Je me demande d’ailleurs si Da Ji n’y est pas pour quelque chose. Cette femme est plus rusée qu’elle n’y parait. Sa poitrine démesurée ne veut pas seulement dire qu’elle est sexy, elle a un cerveau très développé et je vous conseille fortement de vous en méfier…

Si vous avez d’autres questions n’hésitez surtout pas."


**J’espère avoir assez expliquer mon point de vue sur la situation…**


HS Désolé d'avoir fait long, je n'arrivais pas à m'arrêter ^^'

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Zhang He
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Mar 19 Aoû - 20:00

*Da Ji...beautée? Et les soldats, pire que des laideurs?*

Servante: Maître, le Tofu de Sichuan et les boulettes sont arrivés.

Aucune réponse de Zhang He. Il restait là, pensif et n'avait pas entendu sa servante, qui réitéra sa phrase.

Servante: Maître? Le repas est arrivé...

"Ah oui, pardon seigneur Toyotomi, vous devez avoir faim après ce long monologue! Servez notre invité jeune demoiselle!"

La servante alla servir Hideyoshi.

"Vous avez été très précis, bien plus que je ne l'espérais! Néanmoins, vos paroles ne me font pas le plus grand bien je ne vous le cache pas...mais rassurez vous, ce n'est pas votre faute."

Une servante était en train de servir Zhang He. Il songea à refuser le tofu et les boulettes, mais se souvint que cela ne se faisait pas de jeuner devant un invité. Il se laissa donc servir.

*Hum...je me dois d'être une hôte exemplaire! Je dois rester concentré et être parfait du début à la fin.*

Zhang He était très troublé, mais garda tout de même son self-control: quoi de plus moche que l'énervement? D'autant plus que Zhang He était très effrayant lorsqu'il s'énervait.

"Je vous en prie, choisissez ce que vous voulez! Vous avez ici des boulettes au thon, boeuf, porc et bien d'autres saveurs que je vous laisse découvrir. Quant à ce Tofu, sachez qu'il est préparé selon la recette Sichuanaise! Hormis le tofu, on y a ajouté du porcs haché sur de la sauce épicé!"

Il croisa ses mains, et ferma les yeux comme s'il réfléchissait intensément.

"Pardonnez-moi seigneur d'Osaka, mais d'entendre que le Wei est un...allié de ces horreurs est très douloureux pour ma personne. Vous comprenez, quand on veut être le plus beau, cela fait vraiment tâche d'être à côté de déchets..."


Il fallait se faire une raison, les alliés du Wei étaient donc moches. Pendant un instant, Zhang He songea à quitter le Wei, mais il ne pouvait pas...ce serait une trahison baclée. Tout devait se faire dans les règles de l'art chez Zhang He, et déserter pendant que l'absence de l'empereur, en laissant tout le monde sans sa beauté et surtout aux mains de la mocheté des troupes d'Orochi était inconcevable.

Il ouvra les yeux.


"Donc Xiahou De aurait été capturé par les troupes d'Orochi?...Ou bien, même s'il n'est pas prisonnier, sa disparition est lié à Orochi quoi qu'il en soit."

Un nom revenait aussi très souvent dans le discours de Hideyoshi: Da Ji. Zhang He n'eut aucun mal à le retenir, vu que ce nom était la plupart du temps associé à des termes élogieux quant à sa beauté. Même si elle semblait être un démon de la pire espèce, Zhang He était content d'entendre qu'au moins une personne parmi les troupes d'Orochi était acceptable physiquement. Cela rendait Zhang He un peu plus joyeux et il en fit part à Hideyoshi.

"Un nom est revenu très souvent: celui de Da Ji. Je ne vous cache pas que, même s'il s'agit d'un démon, pensé qu'elle est belle m'intrigue et m'intéresse beaucoup."


Il reprit un bol de saké.

"Lorsque le seigneur Akechi et moi-même avons conversé, je lui avait fait part de mon envie de rencontrer un officier d'Orochi."

Il posa son bol, et prit les baguettes qui allaient lui servir à piquer les boulettes.

"Puisque je ne serai pas tranquille avant d'en avoir eu le coeur net, je crois qu'il est temps de rencontrer cette "Da Ji" ."

Il porta une boulette à sa bouche, la mâcha silencieusement, et quand il eut finit, il fit un semblant de proposition à Hideyoshi.

"Seigneur Hideyoshi. Vous m'êtes d'une utilité sans pareille, et vous m'êtes de plus sympathique. Dans l'immédiat, vous êtes le plus disposé à m'aider je pense. Mais pour l'instant, profitons de cet instant qui ne se représentera peut-être pas avant un moment, et finissons ce repas! J'espère qu'ensuite, vous pourrez me venir en aide"

Après une petite pause, Zhang He ne put se retenir de parler de Da Ji. Et il voulait aussi savoir deux trois choses sur l'empereur:

"Seigneur...je dois en savoir plus sur cette Da Ji! M'avez vous tout dit sur elle? Je passe du coq à l'âne, mais aussi, connaissez-vous bien notre empereur? Que pouvez-vous me dire sur lui de manière générale?"


*Je crois qu'en fonction de ses réponses, j'aurai choisi mon camp pour le moment...*

Zhang He ne le laissait pas transparaître, mais il cogitait monstrueusement. Il était en train d'imaginer mille et une choses sur cette Da Ji: était-elle vraiment belle? Savait-elle quelque chose sur Xiahou De? Était-elle plus belle que lui?

*C'est un défi des Dieux...ils testent ma beauté je le sens! Je suis le plus beau sur cette terre, et ce n'est pas cette Da Ji ni même l'armée d'Orochi tout entière qui me fera peur! Je jure que si elle est la personne étant la plus apte à rivaliser avec moi, je la surpasserai! Et si sa beauté est plus grande que la mienne alors...*
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Mer 20 Aoû - 18:21

Hideyoshi sentait l’absence forte de Zhang He même lorsque celui-ci lui parlait calmement. Il devait y avoir eu une phrase dans son monologue qui dut probablement le choqué voire le perturber. Il suffisait d’observer la réaction d’avec sa servante, elle dut lui répéter une fois que le tofu venait d’arriver.

**En aurais-je trop dit ? Je n’aurais peut-être pas du y aller si directement, en parlant de beauté et de laideur… Il a l’air et semble tout à fait une personne qui attache beaucoup d’attention à son physique donc en parlant des troupes d’Orochi comme des moches horribles, j’ai certainement du le troubler… Je ferai mieux de surveiller mon langage à l’avenir, du moins en sa présence…**

"Je suis ravi de vous informer comme vous le souhaiter et suis navré de vous apprendre certaines choses que vous auriez peut-être désiré ne pas entendre.
Néanmoins, j’accepte volontiers vos délicieux mets qui donnent plus que l’eau à la bouche en étant si délicatement parfumé d’un arome radieux. Mes papilles vont se régaler je pense."


Hideyoshi ne savait que trop par quoi commencer alors que Zhang He semblait toujours plus songeur à chaque seconde qui s’écoulait.

**Bon, il y a du tofu, des boulettes au thon, boeuf, porc et même des saveurs qui ne me paraissent pas connues à mon estomac mais qui donnent une envie d’être dévorer en quelques bouchées. Je ferais mieux de me tenir correctement car en tant qu’invité d’une personne si raffinée que lui, je ne peux en aucun cas faire penser que je suis un gros porc en mangeant. Je vais manger bout par bout tout en me tenant droit, en ajoutant une petite once de saké lorsque le temps le permet. **

Hideyoshi entama son petite repas par une boulette de porc bien épicée, c’était certainement la chose qu’il préférait, les repas relevés de saveur et de piquant. Pendant ce temps, Zhang He tenait son discours sur la beauté face aux démons surmontés de la laideur infinie.
Il allait répondre à une question la bouche pleine comme il a si bien l’habitude mais il se reprit vite en avalant le tout d’une traite et répliqua au seigneur.


"Je comprends mieux que votre dégout de la laideur. Que vous soyez contre le fait de devoir coopérer avec des monstres, alors que vous êtes d’une grâce d’un tout autre niveau que ces choses, peut sensiblement se faire comprendre par votre visage qui se semble se faire hanter par ces créatures. Il est possible que vous soyez en total contradiction avec leur façon d’agir aussi.

Cependant, vous dites que le seigneur Xiahou De serait prisonnier ? Je vous avoue que sa disparition a une liaison directe avec l’insurrection d’Orochi. Malheureusement, comme je vous l’ai indiqué juste avant, il apparaît que ses forces aient attaqués Xu Chang d’une frappe rapide mais je doute sincèrement que De s’y trouvait au moment précis.
Néanmoins, il est possible que la princesse se soit rangée du côté d’Orochi pensant que son père soit prisonnier et espère par la même occasion le libérer. Seulement, la seule chose dont je puisse être persuadé, c’est que le seigneur Xiahou De prépare un petit quelque chose pour contrer l’invasion. Je l’ai assez côtoyé pour être quasiment sûr qu’il n’irait pas se liguer d’amitié avec ces monstres.


Hideyoshi était là à écouter les requêtes de Zhang He concernant les deux principaux individus de son précédent monologue…

"Donc vous voulez que je vous parle un peu plus en détail de cette femme aux plus sombres présages ? Et bien qu’il en soit ainsi alors.


Je vais vous expliquer ce dont je suis parvenu à retirer comme information ici et là contre de précieuses vies et, avec mes rencontres avec cette personne directement…
Cette Da Ji est une femme qui, à première vu est une femme ce qu’il y a de plus normal. Lorsqu’on l’observe, on ne pense absolument pas que c’est une sorcière manipulatrice qui peut se permettre de faire tout et n’importe quoi avec ses dix doigts. Elle est capable de faire apparaître mille et une choses avec sa magie tel des unités fantômes et des clones des plus grands généraux, le problème c’est qu’on ne dispose pas de moyen visuels pour s’en rendre compte….
Elle dispose d’une beauté ne disposant que de peu d’égales et peut bien se vanter d’être belle. C’est une femme sexy qui s’est utilisée de façon plus que douteuse toutes les parties de son corps que la Terre a sur lui confié. Elle dispose notamment d’une poitrine qui en rendrait jalouse plus d’une et inversement, qui rendrait plus d’un homme, esclave de sa beauté. Comme je vous l’ai dit, si je n’étais pas marié à une femme tout aussi charmante que magnifique, il est fort possible que je me serai fait embobiner par cette sorcière.
Elle dispose d’un cerveau digne des plus grands stratèges réunis. Elle peut facilement se sortir d’un piège avant même que celui-ci n’ait été mis en action. Je ne dispose pas d’informations assez poussées pour vérifier une hypothèse : « lire l’avenir ? » J’avoue être plus que bluffé lorsque j’entends ce dont elle est capable. Heureusement, je parviens toujours à disposer d’informations assez récentes mais ces derniers temps, j’entends peu d’action de cette sorcière si ce n’est que votre princesse semble fortement l’intéresser… Je ne connais pas les raisons mais il faut absolument se méfier de cette renarde. Elle est capable d’être la pire des ennemies, même si vous êtes intéressés afin de pouvoir lutter de beauté avec elle, je tiens tout de même à vous mettre en garde, cela pourrait être l’idéal masculin. Cette femme risque très certainement de vous tenter au diable d’autant plus qu’elle aime les choses plutôt belle, donc elle n’hésitera pas à vous attirer dans ses griffes qui sont démesurées donc soyez prudent.

En ce qui concerne le Seigneur Xiahou De, alias l’Overlord pour les membres très intimes, hors moi bien sûr, j’étais donc, dit un peu plus en avant dans notre discussion lorsque vous me « sauviez » des gardes, l’ex-petit ami de votre princesse donc je connais assez bien votre empereur. Il est très doué pour le combat et connaît le maniement de l’ambidextrie des sabres. C’est un homme de parole mais qui a baissé dans mon estime au moment où il fit une attaque qui pour moi n’avait aucune utilité, c’est depuis cet instant que je suis un peu en froid avec lui. Le temps passa et nos rencontres se faisaient très rares mais je pense que je pourrais facilement combattre à ses côtés pour éradiquer la menace du démon serpent. Je peux simplement affirmer que c’est un bon Empereur qui sait se faire commander de ses troupes et qu’il ne se laisserait pas capturer par une sorcière, même si c’est la pire des femmes de tout l’univers."


Hideyoshi espérait avoir retenu assez d’informations pour soulever tous les doutes que pouvaient bien avoir Zhang He.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Mer 20 Aoû - 18:30

Après un court voyage depuis Kyoto, Zhen Xi rentra au palais Wei avec ses gardes. Pour le moment sa seule envie était de se reposer. Mais tout le long du voyage elle avait réfléchi à toutes ces choses qui lui causaient du souci au sein du Royaume, alliance avec Orochi, soldats qui ne l’approuve pas… Afin de tirer tout sa au clair devant tout le monde, elle avait décidé, en tant que dirigeante du Wei, de donner un discours officielle devant ses troupes ! Car il est vrai qu’il c’est passé beaucoup de choses, mais il n’y a jamais eu de messages officielles, donc les informations qui parvenait aux gens n’étaient pas forcement la même pour tout le monde, donc pas forcement correcte…

Donc, pendant que Zhen Xi allait dormir, ses gardes avaient pour missions de prévenir les officiers et soldats gradés que le discours allait se dérouler le lendemain. Xin Li s’occupait de l’étage des grands officiers. Elle arriva devant la chambre de Mitsuhide, elle toqua à la porte, qui n’était pas fermer et s’ouvrit, une odeur de vieux, de renfermé et d’alcool, lui arriva au nez, un mélange plutôt… horrible. Elle l’appela plusieurs fois sans succès, ne voulant pas trop insister, histoire de quitter la pièce au plus vite, elle lui laissa un mot pour le prévenir d’être présent, sobre, le lendemain pour le discours de sa nièce.
Puis elle continua son chemin et arriva devant la chambre de Zhang He ou se trouvait plusieurs servantes en garde, elle leurs adressa la parole.


« Bonsoir, excusé moi, pourrais-je parler au Seigneur Zhang He ? »

« Bonsoir, désolé, il est occupé pour le moment, nous pouvons peut être lui transmettre un message si vous le souhaitez. »

« D’accord, dites lui que la Princesse Zhen Xi présentera demain un discours devant l’armée, il est donc prié d’être présent. »

« Bien nous lui dirons. »

« Merci beaucoup, à bientôt. »

Après avoir été salué par les servantes, Li continua la tourné des officiers afin qu’ils soient tous présent pour le lendemain.


HS vous inquiétez pas vous avez largement le temps de continuer votre RP ^^
Revenir en haut Aller en bas
Zhang He
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Jeu 21 Aoû - 10:53

Zhang He ne manqua pas un mot du discours du seigneur d'Osaka. S'il était satisfait des réponses par rapport à Da Ji, il resta sur sa faim quant à Xiahou De, mais les informations seraient probablement plus faciles à réunir, rien qu'en interrogeant la princesse ou l'impératrice. Mais au fond, ce qui intéressait Zhang He, c'était Da Ji, les interrogations qu'il avait sur l'empereur s'étaient brusquement eclipsés, de même ses appréhensions par rapport à l'armée d'Orochi!

Puis, il entendit la voix de ses "gardes servantes" . Il y avait quelqu'un...Zhang He attendit quelques secondes avant de répondre à Hideyoshi, et leva sa main pour lui faire signe de ne faire aucun bruit. Un léger sifflement se fit entendre.

"Bien, plus de danger, nous pouvons continuer."

Il porta de nouveau une boulette à sa bouche.

"Ce que vous me dites est très intéressant Hideyoshi! Laissez-moi vous révéler une autre partie de mon histoire ceci dit..."

Il claqua des doigts, et une servante vint lui essayer la bouche. Puis il reprit la parole.

"Vous avez vu juste lorsque vous avez évoqué une rivalité naissante entre elle et moi. Il ne peut y avoir qu'une beauté parfaite en ce monde, et personne, homme ou femme, n'a le droit de m'enlever ce titre!"

Il regagna un air plus calme, et se mit à sourire.

"Vous savez, beaucoup de monde me font remarquer mon allure plus féminine que masculine, vous-même vous l'avez fait. Par la suite, ces gens se demandent qui suis-je réellement, un homme ou une femme? Si j'oserai évoquer quelques secondes l'anatomie, je vous dirai que je suis bien un homme. Physiquement, je m'approche pourtant plus d'une femme..."


Il eut un sourire en coin et interrogea Hideyoshi.

"Croyiez-vous que cela soit simplement une histoire de penchant seigneur d'Osaka? Vous n'êtes pas bête, vous devinez qu'il y a une raison bien plus profonde que cela! C'est parce que je veux devenir un être à la beauté parfaite, pas un "homme" ni une "femme" à la beauté parfaite! Je dois passer outre les genres comprenez vous?"

Il ferma les yeux d'un air hautain et prit une gorgé de saké.

"Par là, je ne pense n'avoir rien à envier à cette Da Ji en ce qui concerne la beauté, je pense même être meilleur qu'elle. Si elle a séduit nombre d'hommes, sachez que je ne compte plus les femmes qui ont partagées ma couche! Certains hommes m'ont même fait des avances, et si je n'ai pas partagé leur couche, c'est par respect envers la loi morale: en effet, être beau ne signifie pas s'adonner aux plaisirs charnelles avec n'importe quoi et n'importe qui! Leurs avances fûrent donc refusés, mais ce fût tout de même une autre victoire de la beauté parfaite que je suis!"

Petite pause (pour reprendre son souffle quand même Razz) .

"Dans ma jeunesse, bien que je ne sois pas vraiment vieux aujourd'hui, il y avait pratiquement autant de conquête en une année que de jours. Aujourd'hui je me modère certes, mais gardez en tête par exemple que ces magnifiques servantes que vous voyez autour de vous ne sont pas là simplement parce que j'ai exigé le meilleur en matière de servante, ce sont toutes des conquêtes!"

Zhang He était devenu impatient à l'idée de rencontrer cette Da Ji et de lui montrer qui était le plus beau. Il avait un sourire presque maléfique sur le visage qui laissait bien voir son assurance à ce sujet. Puis il continua.

"Par ailleurs, comme je vous l'ai déjà dit seigneur Toyotomi, mon éducation est une des plus prestigieuses du château, que dis-je de ce pays! Je n'en n'est aucune doute! Si elle est une pointure en stratégie, sachez que c'est un art auquel j'ai commencé à toucher récemment, et autant vous dire que mes débuts sont très convaincants selon les experts.

Vous l'entendez aussi n'est-ce pas? Mon éloquence est parfaite! Si elle est capable d'embobiner n'importe quel homme, sachez que j'ai charmé d'innombrables femmes, rien qu'en leur parlant! Pas besoin de grossière poitrine, de force ni de magie pour le petit gibier...et au pire, pour les plus résistantes, je n'ai besoin que de sortir de l'ombre, pas besoin de montrer mes atouts."


Il entama un peu de Tofu Sichuanais, et fit une proposition à Hideyoshi.

"Dites-moi seigneur Toyotomi, savez-vous où trouver Da Ji? Si oui, voilà ce que je vous propose: conduisez-moi jusqu'à elle, en échange vous pourrez quitter cette région sans être considéré comme recherché. Et je vous donnerai la bouteille de saké que nous avons dégusté aujourd'hui, ainsi que d'autres mets tout aussi succulent que ce Tofu du Sichuan! Qu'en pensez-vous?"

Il ajouta:

"Je suis le plus à même de combattre Da Ji finalement! Pas besoin d'utiliser le muscle et la lance...et si j'arrive à lui soutirer des informations, peut-être pourrons nous en savoir plus sur la disparition de l'empereur! C'est une occasion pour le Wei, mais aussi pour tous finalement!"

*Nous verrons ainsi...qui va tomber dans les griffes de l'autre! Qui est l'être le plus beau de cette époque!*


Il attendit la réponse de Hideyoshi en finissant son bol de saké. Zhang He avait très vite oublié la mocheté des troupes d'Orochi en tout cas, et si personne ne l'aurait vu s'énerver un peu, on aurait juré qu'il ne s'en était jamais soucié! Un seul sujet pouvait faire cet effet sur Zhang He: la beauté d'un ou d'une autre!
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Jeu 21 Aoû - 15:57

Ce qui pouvait bien se tramer à l’intérieur du château à l’heure ne détournait guère l’attention d’Hideyoshi. Il écoutait distinctement les paroles de son hôte et ne voulait en aucun cas rater un seul mot de ces paroles. Elles étaient toutes plus élogieuses que les autres, enfin toutes pour sa propre personne. Cela se voyait qu’il avait des « petites chevilles » toutes minces.

On pouvait constater qu’Hideyoshi était en train de cogiter comme un dingue.


**Houlà, il est vrai qu’il parle avec éloquence, qu’il a d’excellentes manières et compagnie, mais il ne doit pas se rendre compte qu’il a les chevilles certainement plus grosses que la poitrine de ma femme. Cet homme aime se faire des éloges et est aux anges lorsqu’on le complimente enfin, ça me rappelle de loin quelqu’un mais je n’aimerais pas trop dire de qui… En fait, j’en connais deux autres qui sont capables de prendre tout petit compliment pour une vénération.

Je ne dis pas que c’est une personne qui ne mérite pas d’avoir du prestige mais il prend beaucoup trop à cœur les compliments, il suffirait qu’il rencontre ne serait ce qu’une femme, qui lui tienne tête et qui le rejette, qu’il serait certainement détruit de sa grâce et sa beauté. Heureusement pour moi, je ne suis point gay ou bi.

Le problème c’est Da Ji. Je suis persuadé qu’elle serait prête à lui bondir dessus et l’amadouer pour atterrir dans son lit… Cette démone en est bien capable et pourrait par la même occasion, lui soutirer des informations, même si il en serait capable à son tour. Dois-je l’aider à la trouver ou non… C’est un choix plus que difficile de réponse.


D’un côté, j’ai là un homme qui est plus que sympathique, m’ayant sorti d’emmerde face aux soldats Wei grâce à son statut élevé au sein de l’empire Wei, il se dit être la beauté incarnée, même si il ne l’a pas explicitement avoué, il a su se faire une bonne partie des femmes de ce charmant pays qui pouvaient lui donner satisfaction tout en étant à mon avis, digne de passer dans son lit. De plus, il aurait été capable de le faire avec des hommes si le cœur lui en avait donné l’envi.

De l’autre, j’ai une sorcière au cœur rouge comme le sang mais froid comme la glace. Une personne qui ne vit que pour la souffrance des autres et ne désire qu’une chose, la mort autour d’elle. Elle est insensible à toute chose de la vie mais serait certainement intéressée à l’idée de se faire un duel de beauté avec cet homme. Je ne l’ai pas assez côtoyée pour avoir plus d’informations à ce sujet mais je suis persuadé qu’elle aimerait bien se taper plus d’un homme avant de le décapiter ou autre torture dont elle a le secret. Elle risquerait de dire « oui » à ses avances et de profiter de la situation à son avantage.

Quel sera ma réponse ? Je n’en ai pas encore, là est le problème…**


Hideyoshi essayait tant bien que mal de peser le pour et le contre de leur rencontre mais ne parvenait pas à trouver de solution à ce problème… Devait-il aider Zhang He dans sa recherche d’un duel face à la Beauty Queen ? Il n’y avait qu’une seule solution à faire.

"Vous dites que vous débutez dans la stratégie ? Il vous en faudra énormément face à cette sorcière qui, je l’avoue moi-même m’a battu lors de notre dernière affrontement… Je suis moi-même stratège de renom et je n’ai pu faire face à son piège, c’est une des raisons pour laquelle je suis sans cesse à la recherche de nouvelles informations sur mon ennemi dans les temps qui courent.
Je ne parviens d’ailleurs toujours pas à trouver l’erreur tactique que j’ai bien pu commettre… Mais je me dois de vous prévenir sur certains points :

Da Ji est une déesse certes mais c’est avant tout une femme, si vous parvenez à la séduire, malgré son cœur de glace, elle serait capable de vous avouer quelques informations qui pourraient être plus qu’intéressantes à la Résistance même si vous vous trouvez au côté de l’oppression. Vous devez aussi vous méfier de ses tours de passe-passe. Elle n’hésitera pas à user de clones d’elle-même pour vous rencontrer, la seule façon de s’en rendre compte serait de l’embrocher ou juste de la faire saigner. C’est une technique ninja améliorée avec elle.

J’espère que vous avez bien réfléchi à votre offre que vous venez de me proposer car je risque de vous amener dans l’antre du diable. J’ai la sensation qu’elle est bien pire que son mentor mais la conviction n’est pas certaine, vous devez me promettre de ne pas justement tenter le diable. Si la situation devient critique, déclarez forfait, il serait peu audacieux de perdre un guerrier tel que vous dans les rangs du Wei…

Et je ne sais pas exactement où trouver cette sorcière mais j’ai reçu des informations de dernière minutes il n’y a pas si longtemps qu’elle allait faire main basse sur un officier dans une région assez repoussée de par chez nous… Si les informations sont fidèles, elle ne devrait pas attendre trop de temps à se faire remarquer…

Je veux bien vous conduire, de loin jusqu’à elle mais je n’ai point besoin de prendre votre bouteille entamée, ni-même le repas non terminé. Il est vrai que c’est une proposition plus qu’amicale mais je la refuse, je ne fais pas ça pour avoir quelque chose de la sorte en échange. J’aimerai simplement que, si vous parvenez à soutirer des informations à son sujet ou d’autres au sujet des troupes d’Orochi, qu’elles me viennent aux oreilles pour l’élaboration d’une attaque massive, si bien sûr vous voulez bien m’aider…"


Hideyoshi venait de demander une faveur en l’échange de la conduite vers l’entre des enfers : the Beauty Queen Da Ji.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Zhang He
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Jeu 21 Aoû - 22:10

Zhang He était étonné de voir à quel point Hideyoshi pouvait être si sympathique!

*C'est un ennemi, mais pourtant il semble vouloir me préserver du danger...la guerre a pris une tournure bien paradoxale...c'est un peu amusant"

Zhang He se leva de sa chaise.

"Vous pouvez débarrasser mesdames!"

Il se dirigea vers l'endroit où il avait posé ses serres, les prit dans ses mains et s'observa dans le reflet:

*Y aurait-il réellement un danger? Le monde ne supportera pas la perte de ma beauté, je suis le seul qui puisse rendre le futur beau.*

"Seigneur Hideyoshi...si vous n'étiez pas une personne de confiance et d'honneur, ces paroles n'auraient même pas été prise en compte, mais vous valez mieux que ça, pour cela je prend en compte vos judicieux conseils et vos avertissements. Vous ne volez pas votre titre."

Il se retourna et parla droit dans les yeux à Hideyoshi, comme pour lui faire comprendre qu'il était très sérieux.

"Si cela peut vous rassurer, je ne mourrai pas. Je ne peux pas me permettre de mourir, pas après avoir passé ce cap dans la beauté! Le monde a besoin de beauté, et ce serait hypocrite et misérable de ma part de mourir! Le trépas signifierai que je ne suis pas digne de la beauté que m'ont donnés les Dieux. Je salirai aussi le nom de ma famille, et je trahirai la confiance du Wei, et de certaines personnes de valeur comme vous."

Il enfila une griffe.

"La mort n'est qu'une faiblesse...la mort est peut-être bien plus moche que n'importe quel soldat d'Orochi!"

Puis la deuxième.

"Faites moi confiance Seigneur Hideyoshi Toyotomi je vaincrai et reviendrai avec les informations nécessaires. Ce n'est pas en bloquant sur ces obstacles que nous restaureront la beauté de ce monde de toute façon! Da Ji est une étape obligée dans cette guerre, il faudra y passer tôt ou tard!"


Il posa ses mains sur la table, toujours en observant Hideyoshi.

"Et puis dans l'immédiat, un homme armé de sa beauté sera peut-être plus efficace contre Da Ji qu'un million d'hommes armés de lance."

Sa partie de la table venait d'être débarrassé, il alla donc se rasseoir. Une servante auparavant posté en sentinelle s'adressa à Zhang He en lui chuchotant à l'oreille.

Servante: L'Impératrice requiert votre présence demain pour un discours.

Zhang He hocha la tête en signe de compréhension. Il se releva, alla chercher du papier, de l'encre et une plume, puis se rassit. Alors qu'il écrivait, il parlait en même temps à Hideyoshi.

"Je vous en prie seigneur, terminez votre repas tranquillement, pour ma part je suis repus. Je m'occupe de quelques légers préparatifs avant le départ, alors surtout prenez le temps de déguster et de digérer!"


*Surtout que je ne reverrai peut-être pas le palais avant longtemps...*

"Mesdames! En attendant que le seigneur finisse, préparez le nécessaire habituel...aussi, dites aux gardes de préparer Papillon! Et si jamais la princesse ou l'impératrice me fait demander demain, vous lui donnerez cette lettre qui porte mon cachet. Je compte sur vous!"

"Je compte sur vous"...ce n'était pas dans les habitudes de Zhang He de dire ça, surtout à ses courtisanes. Si un inconnu entrait, il pourrait croire que Zhang He prépare sa mort dans les moindres détails, mais Zhang He ne comptait pas mourir. Il comptait revenir...avec une nouvelle victoire à son actif! Mine de rien, il avait plus apprécié qu'il ne pensait cet entretient avec Hideyoshi, et bien qu'il ne le voyait au début que comme un singe malin, il commençait à le voir comme une personne de réelle valeur, un allié sur lequel on pourrait compté plus qu'il n'y paraît aux premiers abords. Il s'en voulait presque de l'avoir tant menacé et tant rechigné...mais à l'avenir, Zhang He comptait se rattraper.


*Dès que je reviendrai...* se disait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Sam 23 Aoû - 11:31

Hideyoshi voyait, avec ce que préparait Zhang He, qu’il y allait se passer, non pas un combat direct entre les deux « beautés » mais bel et bien un combat de grâce. Cependant, on pouvait sentir une légère crainte envers Zhang He qui semblait avoir une petite appréhension à rencontrer Da Ji. Facile à comprendre après tout, il allait se mesurer à une femme dont la beauté de surpasse que son talent audacieux et fourbe.

L’issue du combat ne pouvait en aucun cas être prédît à l’avance car les deux protagonistes pouvaient certainement s’abattre mutuellement. Les choses sérieuses allaient tout simplement commencer sous peu…


**Donc il est bien décidé à rencontre la mesquine Da Ji, je ne peux absolument prédire le vainqueur malheureusement car chacun a toutes ses chances… L’homme bête sera-t-il plus sournois que la femme serpent ? Le résultat est encore indécis… J’espère cependant que Da Ji ne s’attendra pas à nous voir arriver, enfin le voir arriver, il ne faut pas qu’elle sache que je suis à l’origine de ce duel futur…

Il faudrait que je rencontre aussi Jiji, même si je ne l’ai jamais appelé comme ça, j’arrive presque à parler plus facilement avec elle qu’avec De je trouve. Du moins c’était l’impression que j’avais depuis que je ne suis plus avec Xi. Bref, je ne pourrais pas rester longtemps avec mon cher hôte. Je le guide jusqu’à l’entre de la démone et par la suite, je m’éclipse vers le palais. Grâce à lui, je ne suis plus censé être représenté comme un être méchant ^^’ donc même si elle voudrait me tuer la princesse, elle ne pourrait pas car je suis un invité de marque du Seigneur Zhang He. Je vous en remercierai le moment venu je pense d’ailleurs…

Sinon, je constate qu’il est prêt à tout pour parvenir à ses fins et semble plus que déterminé. Même pour tout l’or du monde il serait impossible, je pense, de le faire changer d’avis. Je n’ai plus d’autre solution que d’accepter donc.**


Il ne refusa en rien la proposition de son hôte et continua de délecter ce copieux repas. Il finit tout de même par rajouter.

"Je remarque que vous êtes plus que prêt à aller vous mesurer à cette femme. Votre détermination peut se lire dans vos yeux et je vous remercie de me faire confiance. Toutefois, je ne peux que vous mettre à chaque instant en garde. Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il se peut très bien que la façon pour vaincre Da Ji ne soit pas une armée d’hommes brandissant leur fers jusqu’aux cieux et qu’il soit possible que vous êtes la plus apte en mesure à en découdre avec elle mais sachez qu’il y a de fortes chances qu’elle ait déjà été mise au courant de nos manœuvres. Je sais pertinemment que nous sommes en lieu sur à cet instant mais les choses peuvent aller si rapidement de nos jours… Personne ne peut être à l’abri et nous ne sommes en sécurité nulle part…

Je sens une forte intensité tout autour de vous. Il me serait donc impossible de vous faire changer d’avis et je ne peux que le comprendre. Entendre des échos sur un adversaire qui peut rivaliser avec soi-même ne peut être que bonifiant ! J’ai moi-même rencontré une personne de cette valeur qui s’éjourna au sein même de votre Royaume. Je n’ai malheureusement plus eu de nouvelle depuis fort longtemps. L’attaque d’Orochi l’a quasiment fait disparaître. Donc cher seigneur, hôte et ami si je puis me permettre, soyez plus que prudent et méfiez vous de tout ce qui pourrait devenir un obstacle sur votre chemin."


En finissant son verre de saké, il le posa sur la table et se leva précipitamment !
"Seigneur Zhang He ! Je suis tout de même heureux d’avoir fait votre connaissance et je suis prêt à vous conduire dans l’antre des démons à la recherche de Da Ji la renarde sanguinaire au cœur de pierre ! Je vais appeler ma jument pour aller plus vite et nous partirons dès que vous serez prêt ! Mon arme, si jamais les choses devaient s’aggraver, arrivera en même temps que ma jument si jamais vous alliez me poser la question. Sur ce, j’attends votre feu vert et je vous conduirai vers Da Ji !"

Hideyoshi s’était finalement décidé à passer à l’acte même si beaucoup de choses allaient très certainement entrer en collision dans toute cette affaire… Les choses sérieuses étaient sur le point de commencer !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Zhang He
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Dim 24 Aoû - 20:31

"Ravi que vous compreniez et que vous acceptiez de m'aider seigneur Hideyoshi!" dit Zhang He tout en souriant. Il était content de tous ces compliments mais n'osa pas s'en targuer davantage, tant il n'avait plus qu'une chose en tête.

Les griffes à la main, Zhang He quitta la table et se dirigea vers la sortie:


"Vous avez donc votre cheval et vos armes à votre disposition? J'aurais volontier accepté de vous en prêter, mais ce n'est pas plus mal ainsi!"


Il leva les rideaux et sortit de la chambre:


"Allons-y seigneur d'Osaka! Je vais chercher ma jument et mes équipements, si vous trouvez quelque chose à faire en attendant, faites donc, mais attention à bien préciser que vous êtes mon invité si vous croisez qui que ce soit, de même si vous rencontrez un problème! Je vous attendrai à l'extérieur!"
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Lun 25 Aoû - 10:40

Hideyoshi était donc fin prêt à partir avec son hôte à la recherche de Da Ji, tueuse d’homme. Zhang He, quant à lui n’était pas entièrement préparé, il devait encore aller voir sa jument qui portait le doux nom de « Papillon ». C’était une chose qu’Hideyoshi aimait voir, qu’on prenne bien soin de ses animaux qu’il semblait le faire si bien ce seigneur.

**Il a une jument, ce ne peut être qu’une personne de bien donc, maintenant il n’y a plus de doute et il doit être aux petits soins avec elle, tout comme je le suis avec Epona. Bon un petit coup de flute et j’irai vite me balader comme il me le propose gentiment, mais je dois éviter Zhen Xi. Ma cible serait plus sa mère… Bon, j’y go… Je vais le laisser un instant.**

"Je vous remercie de m’avoir si bien accueilli seigneur. Je vais donc un peu me promener en attendant et je n’hésiterai à dire que je suis votre invité si cela pourrait me sortir d’affaire. Je ne serai cependant pas long ne vous inquiétez pas."


Il sortit vite sa flute, composa l’air de sa charmante jument et entendit qu’elle commença à venir dans sa direction. Elle n’allait pas s’arrêter trop loin du château, histoire de ne pas se faire repérer par les gardes et Hideyoshi quitta la pièce en même temps que Zhang He.


"On se revoit à l’extérieur mon ami."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Lun 1 Sep - 17:53

Il arriva dans sa chambre et ferma la porte. Pour une fois dérangé par l'odeur pestilentielle que dégageaient les lieux, il alla ouvrir les fenêtres. Un vent frais s'engouffra dans la pièce.

* Bon, dans quelle m¤rde je m'engouffre moi ... *

Il réouvrit l'enveloppe et lu la lettre d'une traite, assis sur son lit.

Spoiler:
 
Une fois sa lecture finit, il laissa tomber la lettre au sol et posa pensivement son menton sur ses mains repliées.


* Mauvais plan ça. Une menace supplémentaire. Si on n'a pas récupéré De après Orochi, on aura vraiment un autre problème. Et de taille. *

Il se leva et fit les 100 pas dans sa chambre, cherchant une solution.
Il ne comptait pas trahir son ami en parlant de son plan à quiconque, et quoi qu'il arrive, l'idée de trahir le Wei ne lui viendrait jamais à l'esprit. Toutefois il aurait tout donné pour affronter quelqu'un d'autre que Shi Pi, qu'il appréciait énormément et dont il ne connaissait que trop bien les capacités guerrières.

Il finit par s'arrêter devant la lettre. Si elle était ensorcelée, le bras droit de Shi Pi -comment s'appelait-it déjà ?- allait être prévenu. Il saisit la lettre et rejoignit son bureau en quelques enjambées.

Il saisit une plume, la trempa dans un vieil encrier et alla au bas de la page.


(Contenu de ses paroles)
Spoiler:
 

Il signa la lettre lentement, et elle disparut, consumée par des flammes sans origines apparentes.

* Viens, la situation devient grave. *

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Shi Pi
Le Démon de Wu Zhang
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Lun 1 Sep - 18:41

Quelques minutes après que Mitsuhide Akechi ai signé la lettre, on put apercevoir péniblement des mouvements dans les arbres, puis le silence revint, mais il fut cassé par une voix portée par le vent.

"On m'a appelé?"

Sans trop attendre la réponse du grand officier Wei, une silhouette se dessina peu à peu sur le rebord de la fenêtre, la lumière éclaira peu à peu celle ci, on découvrit un homme tout de noir vétu, assis à l'indienne, il était habillé comme un ninja typique, mais le noir de ses vêtements était encore plus sombre que les ténèbres eux même. Il regarda Mitsuhide avec ses yeux noirs eux aussi.

"Que ce qu'y a? T'as l'air un peu confus j'me trompe? Tu voulais m'demander quelque chose?"


Luo Feng était venu comme l'espérait le frère de Xiahou De, pas de doute, c'était bien lui, sa façon de tutoyer tout le monde, sa voix si mystérieuse, ni sévère ni douce. Il regardai le général faire les 100 pas et attendait que celui ci lui réponde.

_________________

BIM ! Dans ton crâne !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.payetabière.culsec
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Lun 1 Sep - 19:12

A peine eut-il finit sa phrase que Mitsuhide l'empoigna par le col et l'emmena un peu brutalement dans la chambre. Il le laissa au milieu de la pièce et ferma les stores, puis se retourna vers son invité.

" J'te rappelle que là t'es un peu un ennemi, pas le moment de se faire capté, j'ai pas envie d'être accusé de trahison. "

Il saisit une chaise par le dossier et la passa à Luo Feng qui s'assit dessus pendant que Mitsuhide se laissait tomber sur on matelas. Il sortit deux verres et une bouteille de vin.

" Il y a des choses à mettre au clair, des choses que je ne peux pas me permettre de faire passer par lettres, il y a trop en jeu."

Il tendit son verre à Luo Feng qui le remercia d'un hochement de tête. Mitsuhide prit son temps avant de continuer. Il savait qu'il allait se lancer dans un monologue, qu'il allait poser beaucoup de questions et qu'il ne recevrait pas toutes les réponses attendues, sachant que Shi Pi et lui jouaient désormais dans des camps opposés.

" Comme tu le sais, Shi Pi fait partie de mes amis, même si nous nous côtoyons depuis peu. Ce dont il me fait part dans sa lettre me peine, mais je voudrais te faire part d'un doute que j'ai, et j'aimerais que tu fasses le relais, même si le rôle de messager est une chose peu gratifiante.

Il y a des rumeurs au palais. Des rumeurs disant que lors de son voyage, la princesse a eu une sortie d' Illumination. Les soldats parlent d'un changement de personnalité ou des conneries du genre. Je ne l'ai pas vu depuis un bout de temps, je ne sais donc pas si ces doutes sont fondés.
Les plus pessimistes vont jusqu'à dire qu'ils ont entendu ses gardes du corps parler de l'amitié qui la lierait avec Da Ji.
Je pense que ce n'est qu'une stratégie. Mais elle est encore très jeune. Je n'sais pas si elle n'a pas vraiment tourné sa veste.

Tout est que je continuerais à servir le Wei, quelque soit les décisions des dirigeants, et pour un temps, je serai obligé de servir Orochi, en attendant le retour de Xiahou De. Je suis certain que Zhen Ji pense comme moi, mais comme je te l'ai dit, j'ai encore des doutes à propos de Zhen Xi.

Maintenant, je vais passer à des questions qui fâchent. Si tu ne veux pas me répondre, ou si on t'as ordonné de ne pas répondre aux questions que je vais te poser, ne le fais pas, je ne te retiendrai pas de partir.

Que fera Shi Pi au retour de Xiahou De ? Demandera-t-il un retour parmi nous ?
A-t-il des visées sur notre royaume ? Ou sommes nous seulement des ennemis en trêve ?
Quels sont les plans de la Résistance ? Où comptent-ils frapper ? Si tu ne peux me donner ne serait-ce que des indices là dessus, je pourrais éssayer de mobiliser des troupes d' Orochi pour les envoyer autre part, donnant plus de chances aux résistants. Notre but est de faire tomber le Démon, je te demande de me croire."


Il se tut. Il avait conscience que ce qu'il venait de dire était assez désordonné, mais il comptait sur l'intelligence de Luo Feng pour démêler l'amas verbal qu'il venait de prononcer. Il finit d'un trait sa coupe, mettant un terme au temps de réflexion de Luo Feng. Zhen Xi avait prévu un discours, il était hors de question de le louper, il fallait que le serviteur de Shi Pi fasse vite.

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Shi Pi
Le Démon de Wu Zhang
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Mar 2 Sep - 12:26

Luo Feng écoutait Mitsuhide Akechi avec attention, celui-ci balança des questions en vrac après avoir exposé ses doutes sur Zhen Xi. Luo Feng laissa quelque minute de silence après que Mitsu ce tût, il prit une petite inspiration et dit enfin.

"Premièrement, je ne sais pas ce que fera Pi si votre Empereur revient... Si il revient...
Deuxièmement, envahir le Wei n'est pas notre priorité, nous voulions juste assurer un périmètre de sécurité autour de Wu Zhang.
Et troisièmement, si personne ne nous attaque... Nous commencerons à grignoter au Sud... en passant par les montagnes, c'est à dire Mont Ding Jun, les passes de Yang Ping et de Bai Shui, ainsi que tout ce qui borde les montagnes. Une fois ceci fait et les montagnes sous nôtre total contrôle nous commencerons notre descente dans les plaines.. Sur le territoire de ce qui fut autre fois le Royaume Shu."


Il se releva de sa chaise et ajouta.


"Shi Pi te fais confiance à toi... Il compte sur toi, pour je ne sais quoi. Je voulais te prévenir aussi.. ne vous aventurez pas au delà de Fu Feng, nos espions sont partout à nos frontières... Vous vous feriez repérer de suite... Et une armée de 64 000 hommes pourraient vous accueillir... Parmis lesquels on compte 3000 des légendaires Dragons, ceux avec qui tu as eu le privilège de combattre...
Je porterai ton message à Pi"


Il lui tendit alors une pile de papier blanc.

"Tiens ceci.. Si tu as une quelconque information à faire passer, écrit la là dessus. C'est le même papier que la lettre que je t'ai passé... aussitôt que tu auras écrit ce que tu as à dire puis signé... il disparaitra et je recevrai l'information... Ne te fais pas prendre Akechi..."


Le temps que Mitsuhide prenne la pile de papier et relève la tête pour répondre à son interlocuteur celui ci avait déjà disparut.

_________________

BIM ! Dans ton crâne !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.payetabière.culsec
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Mar 2 Sep - 12:54

Mitsuhide ne chercha pas à rattraper l'espion, il le savait loin, et avait toujours trouvé ennuyant de traquer quelqu'un. Il plaça la pile de papier dans un faux fond d'un tiroir de son armoire et se redressa en se massant les reins.
Les réponses apportées par Luo Feng étaient bonnes, si on considérait qu'au retour de Xiahou De, Shi Pi reviendrait sous la bannière du Wei. S'il ne le faisait pas ...

Il s'ébroua pour se sortir de ces pensées ennuyeuses et saisit au vol une le pichet de vin que lui et son hôte venaient d'entamer. Il passa un pan de sa ceinture dans l'anse du récipient pour qu'il soit toujours près de lui à portée de main et récupéra un bol avant de se diriger vers le centre du palais pour assister au discours. Il avait l'air un peu en avance, mais il préférait faire bonne impression.


* C'est pas le moment de passer pour un glandu, j'suis un gradé tout de même ! *

Il défit le noeud autour de la jarre avec regret. Mais il tenait à ce que sa nièce voit qu'il l'aiderait, même sans alcool.

* Allez hop, au trot. *

Il sortit de sa chambre, en sifflotant un air guilleret pour masquer son angoisse. Il se sentait nu sans la présence réconfortante d'alcool.

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Mer 5 Nov - 21:22

Zhen Xi arriva au Palais Wei, elle se rendit dans les chambres toujours en portant Xiao Qiao. Accompagnée de gardes et de servantes elle l’installa dans une chambre un peu à l’ écart au bout d’un couloir, seul chemin d’accès. Elle ordonna aux servantes de venir prendre soin d’elle plusieurs fois par jour et aux de soldats de surveiller la zone, étant aux troisièmes étages les chances de s’échapper était minime. Même si elle aurait pu la faire mettre au cachot, elle préféra la considéré comme une invité bien qu’elle était aussi enfermer, c’était moins dangereux pour elle. Mais en ressortant elle préféra tout de même prévenir les gardes…

« Si j’apprends qu’on lui a fait du mal sans raison, je veillerai à se que le coupable finisse au menu de Félina ! Compris !? »

Le genre de réplique de Zhen Xi capable de calmer les gens. Après avoir mis en place les ordres nécessaires elle partit en direction de sa chambre.

* Bon c’est pas tout mais je suis fatiguée moi, en plus avec ces maux de têtes qui reviennent… *

Elle alla donc se reposer dans sa chambre. Mais alors que sa conscience commençait à aller se promener du coté des rêves, elle entendit une voix l’appeler dans sa tête…

*…Zhen Xi…
…Hum ? Oui ?
Ha enfin, nous pouvons communiquer ! C’est pas faute d’avoir essayer aujourd’hui.
Hein ? Quoi ? Qui es-tu ? C’était toi les migraines ?
Oui c’est quand j’essayai de te parler… Se que je suis ? Mais voyons, je suis toi et tu es moi évidement.
Ha ? C’est bon je suis skizo maintenant ?
…Tu le fait exprès ou bien ? Je te savais pas comme ça…
Excuse moi, mais tu me réveille la alors…
Bref, je suis le démon qui à toujours vécu en toi, j’ai toujours été à t’es coté sans que tu ne t’en rende compte, mais maintenant que tu as abandonné ton cœur aux ténèbres, mon existence augmente, se qui me permet dorénavant de communiquer avec toi.
Ho, c’est donc sa l’effet que sa fait ? Mince je m’attendais à mieux…
Ne t’inquiète pas, plus sa augmentera, plus j’aurais de possibilité, jusqu’au jour ou je serrait la seule à te commander. Ton sournois.
Si je t’ai fait apparaitre, c’est que j’ai d’autre projet pour toi, ce n’est pas un soucis. Mais je pense que nous devrions pouvoir nous entendre.
Voilà la Zhen Xi que je connais. Ton satisfait.
Juste, quel genre de démon es-tu ? Enfin espèces, tu voit ?
Je suis une Nekomata.
Possède une grande agilité mais c'est surtout dans la force physique qu’elles excellent.
Je voit que tu as retenu t’es leçons.
T’es vraiment mon moi démoniaque alors…
Ho juste une chose, pour le moment c’est toi qui commande, toute fois, sur ta volonté je peut prendre ta place temporairement, si des fois tu as besoin d’un coup de main…
T’es plutôt sympa pour une démone.
Disons que sa m’arrangerais que tu reste en vie.
C’est vrai… Bon j’aimerais quand même me reposer un peu après tout ça, on se reparle demain ma chère… *


Après se dialogue interne, elle pu enfin prendre une bonne nuit de sommeil réparatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Bao Sanniang
Major
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Lun 17 Nov - 18:06

( je réecris le post plus en détails ^^)


Une douce lueur embrasait le visage figé de la jeune Xiao Qiao. Des sons lointains résonnaient dans ses oreilles, si bien qu'elle sortit lentement de sa torpeur du à son évanouissement. Elle entrouvrit un oeil. Elle devina des formes immobiles. Elle cligna de l'autre. Des couleurs bleutés apparurent.

Enfin, elle se dévoila son champ de vision.

C'était une chambre. Une chambre spacieuse avec divers meubles vernis. Le sol était recouvert d'un grand tapis faite en fourrure d'animal. Les murs révelait des symboles chinois. Les larges fenêtres aux contours richement décorés laissaient passer la chaude lumière du soleil du crépuscule, faisant luire les surfaces vernis des meubles.
le lit où était allongé la jeune fille était large et couvert de gros draps de fourrure à l'aspect extrèmement douillet. Un lieu si spacieux et calme aurait du rassurer Xiao Qiao...

Mais elle se sentait plus en danger qu'autre chose. Pourtant, elle se trouvait ici. Complètement imergée de sa torpeur, Xiao Qiao se redressa et se leva du lit. Elle tremblait un peu mais se garda bien de s'évanouir à nouveau et tenta d'approcher la large porte de bois sculpté, se révêlant être l'entrée de la pièce. Elle hésita à actionner la poignet. La jeune fille ignorait où elle avait atterrit et elle n'avait pas encor les idées très claires. Il était donc risqué d'essayer une galipette à travers les lieux.
Soudainement, elle se souvint de la cette jeune femme au visage si blanc et au regard si mystérieux et dur, ainsi que de sa fine tigresse. Il n y avait qu'elle qui aurait pu ramener la princesse du Wu dans cette chambre. Mais pourquoi ?

Alors que la jeune fille réfléchissait sur le mystère qui entourait son *agresseur*, la porte s'ouvrit brutalement. Xiao Qiao sursauta de surprise et resta immobile, fixant la personne qui venait de pénêtrer dans la chambre.

C'était une servante avec un plateau couvert de bonnes choses à déguster sur le bras. Elle semblait tout autant étonnée que la jeune guerrière du Wu:


- Ho ! Mademoiselle ! Vous êtes réveillée !
- Heu...Oui...
- Avez vous bien dormi ? Sa Seigneurie Zhen Xi a été si gentille de s'occuper de vous...

Ce nom raviva à Xiao Qiao quelques souvenirs endoloris par sa torpeur. Elle n'eut pas de peine à deviner que Zhen Xi était simplement cette jeune femme...
Voici de quoi vous nourrir mademoiselle...

La servante posa délicatement le plateau-repas sur la table au bois peint qui se trouvait au milieu de la chambre. Elle essuya quelques gouttes de thé tombé à coté avec son tablier puis se hâta vers la sortie, comme si elle craignait à ce que la jeune fille puisse s'enfuir.
- Attendez ! Savez vous ou se trouve... heu Zhen Xi...?

la servante resta un instant interdite. Elle répondit cependant, mais avec hâte :
Sa Seigneurie se repose. Nous ne devons pas la déranger... Elle viendra certainement vous voir à son réveil... Reposez vous mademoiselle...

Sur ces quelques informations, la servante ferma la porte. On entendit le bruit furtif de ses pas s'étouffer dans les couloirs. Puis, le calme ancestral de la chambre revint.

Xiao Qiao resta pensive. Si Zhen Xi voudra bien venir lui rende visite dès sa sieste terminé, la jeune fille se devra de garder ses précautions.

Des gargouillis répétitifs de son ventre lui rappela soudainement qu'elle mourrait de faim. Sans plus attendre, elle attaqua les bonnes choses du plateau tout en gardant un oeil averti sur la porte...


Dernière édition par Xiao Qiao le Sam 22 Nov - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Mar 18 Nov - 23:17

(c'est Zhen pas Zhang... :S )

Une nouvelle journée commença pour Zhen Xi, elle avait enfin pu se reposer un peu après ses dures journées de travaux.

* Hum, Euh salut ?
…C’est à moi que tu parle ?
Ba, oui qui d’autre veut tu que sa soit ?
Ne te fatigue pas avec moi, si tu n’a pas quelque chose d’intéressant à me dire.
Ha, bon, d’accord, je pensais que vu qu’on allait cohabiter…
Inutile, j’ai toutes les informations qu’il me faut sur toi sans parler de toute façon…
Oui, mais pour moi… Bref. *


Après une rapide préparation elle était prête à attaquer ses activités de dirigeante. Alors qu’elle sortit de sa chambre accompagné de Félina, qui avait comme toujours dormi avec elle, Zhen Xi se fit interpeler par une servante.

« Bonjour Princesse, votre invitée c’est réveillée et son repas lui a été servi. »

« Bien, merci de l’information. »

* On va enfin pouvoir en apprendre un peu plus sur elle, je suis sûre qu’elle aura des choses intéressante à nous dire… *

La servante disposa peut après, Zhen Xi décida donc d’aller rendre visite à Xiao Qiao, mais avant ça elle préféra laisser Félina se balader librement dans le palais plutôt que de l’accompagné. Lorsque Zxi arriva dans le couloir de l’intéressée, les gardes se mirent aux garde-à-vous devant son passage. Elle arriva devant la porte et toqua une fois, sans attendre plus de réaction elle ouvrit immédiatement la porte. Elle aperçu Xiao Qiao qui dégustait son repas tout en guettant la porte du coin de l’œil, la première impression qui lui vient en voyant cette scène, lui fit penser a un petit animale sauvage qu’on essaye de dresser en lui offrant de la nourriture comme première approche. Cette image ne manqua pas de faire sourire la princesse. Elle refermât la porte avant de prendre parole.

« Bonjour ma chère, j’espère que je vous allez bien, pas trop mal au cou ? Je vois que vous appréciez notre service, soyez la bienvenue en temps qu’invité du Wei. »

Le ton de Zxi était vraiment spéciale, tout comme son regard, une sorte de mélange entre sournoiserie et sincérité… Elle s’approcha un peu de Xiao tout en lui parlant.
Revenir en haut Aller en bas
Bao Sanniang
Major
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Sam 22 Nov - 21:41

( sorry pour la faute ^^" )


En avalant un morceau de pain chaud, Xiao Qiao réalisait que ça faisait un moment qu'elle n'avait plus mangé un aussi bon repas. Cela faisait un bien fou à son estomac.

Soudain, on frappa à la porte et on l'ouvrit aussitôt. La fameuse Zhen Xi apparut tel un mirage. La jeune princesse du Wu resta immobile, grandement prudente face à elle tout en grignotant le pain. Elle avait l'air assezs sereine, cependant, cela ne traduisait en rien ses pensées cachées.

Son sourire un peu amusé laissa penser à la jeune fille qu'on était en train de se moquer d'elle. Xiao Qiao n'appréciait pas trop mais elle ne dit rien par méfiance de ces réactions.

Zhen Xi la salua sur un ton tout ce qu'il y a de plus polie :

Citation :
« Bonjour ma chère, j’espère que je vous allez bien, pas trop mal au cou ? Je vois que vous appréciez notre service, soyez la bienvenue en temps qu’invité du Wei. »

Xiao Qiao fut surprise. le son de sa voix sonnait presque faux mais il restait tout de même rassurant, même si Zhen Xi ne cessait de donner l'impression de chercher quelque chose.
la jeune princesse répondit :

- Ho..! Je...vous remercie de votre invitation madame...

La jeune femme l'approcha lentement tout lui parlant avec politesse.
Mais le caractère bien trempée de Xiao Qiao prit le dessus. Elle se leva brutalement et recula :

- Désolé mais je crois avoir droit à quelques explications. Pourquoi suis je ici ?

les yeux flamboyants de peur, elle la fixa avec grande intention, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Dim 23 Nov - 14:37

Zhen Xi s’approchait de Xiao Qiao, mais cette dernière fini par se lever et reculer en l’interrogeant sur sa présence ici. Cette réaction ne surpris pas Zxi, c’était exactement à quoi elle s’attendait par rapport à se qu’elle avait pensé en entrant.

« Hé bien, j’ai simplement voulu prolonger notre petite conversation d’en ville, vu que vous aviez l’air disposé à partir prématurément. »

Arrive au niveau de Xiao Qiao.

« Il me semble que vous ne m’aviez pas tout dit à propos de vous, une personne sans reproche ne se serait pas mis à trembler comme une feuille morte en entendant mon nom. Je vais donc répété ma question d’hier. »

La regarde bien dans les yeux.

« Qui êtes-vous ? En plus d’être Xiao Qiao… »

* C’est un nom chinois donc elle doit sûrement appartenir à une famille noble d’un des Trois Royaumes, mais avec les temps actuelle difficile de savoir qui est avec qui…
Cette petite semble quand même être assez apeurée, sa fait plaisir de savoir qu’on est craint dans se monde. *


Elle regardait avec insistance Xiao Qiao en attendant sa réponce et semblait se délecter de la peur qui émanait d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Bao Sanniang
Major
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Sam 29 Nov - 20:01

Xiao Qiao resta immobile, observant les moindres faits et gestes de cette jeune femme. Son regard perçant et cette irréductible contenance face à la jeune fille la déconcerta. Elle ne ressentait aucune crainte et semblait bien décidé à la faire parler.

Soudain, lorsque celle ci arriva à sa hauteur, Xiao Qiao eut un mouvement léger de recul et leva son bras pour dissimuler une partie de son visage, craignant un mouvement brutal. Mais celle ci ne fit rien que de poser des questions sur sa provenance et cette étrange lueur apeurée qui était apparu dans les yeux noisette de la petite Chinoise.
Il n'était pas tellement compliqué de comprendre ce pourquoi la jeune fille était si peu tranquille devant Zhen Xi. En fait, elle ne reconnaissait plus rien en ce monde. Tout était devenu si étrange, si peu familier. Comme si une guerre horrible avait détruit entièrement le pays, ce qui était presque juste. Cependant, la guerre se passait dans une ambiance froide ou chacun se sentait attiré par le camp indverse. Ou, au contraire se battait pour retrouver leur vie d'autrefois. Ou alors, s'investissait dans ce changement pour régler leurs comptes.

Aussi, la jeune fille recherchait autre chose, une manière de devenir forte. Elle espérait également trouver des explications sur les événements entre individus qu'elle ne pouvait comprendre que par sa propre déduction et était donc insuffisant.

Enfin, elle savait pertinemment qu'elle était dans un territoire inconnu avec une jeune femme qui pouvait faire d'elle, ce qu'elle voulait. Enfin, Zhen Xi semblait avoir une idée bien précise derrière la tête...


" Je...Je veux d'abord comprendre ce pourquoi je suis ici ! Cherchez vous aussi à changer le cours de l'histoire !?"

Remodeler ce monde à sa façon était peut être le rêve de bien des personnes. Et Zhen Xi en faisait sans aucun doute partie...Mais dans quel sens allait t'elle s'engager ?

Xiao Qiao tenta de se calmer un peu et observa avec un oeil inverti la réaction de sa bienveillante interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Dim 30 Nov - 20:18

Zhen Xi qui voulait vraiment en savoir plus à propos de cette fille fut surprise d'avoir une question en réponse à sa question.

* Hum elle n'a pas l'air décidé à parler, mais semble bien perturber par tout se qui se passe... *

" L'histoire ? Il nya plus d'histoire ma chére. Peut-être que ces guerriers d'une autre époque, ont des livres contant la fin de l'histoire des 3 Royaumes, mais nous sommes plus dans se monde. C'est à nous d'écrire cette nouvelle histoire, rien n'est prévu, tout est à faire. De mon coté, je ne laisserais plus des personnes entâcher mon histoire et je compte bien utiliser tous les pouvoirs en ma possession... "

Mais Zhen Xi remarqua que Xiao Qiao avait quand même réussi à la détourner de sont sujet, donc elle tenta d'en revenir à elle.

" Par exemple, il ne tiens qu'à vous de ne pas finir votre histoire comme captive du Wei... "

La regarde avec un regard insisté, puis se rapproche encore d'elle, à la limite de la toucher et lui glisse à l'oreille :

" De toute façon, j'ai sufisament de possibilité de vous faire parlez, sans forcément que cela vous fasse mal... "

Se recule juste d'un pas, pour pouvoir la regarder en face, d'un air impatient de voir une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Bao Sanniang
Major
avatar


MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   Dim 30 Nov - 21:19

Xiao Qiao resta interdite. Une nouvelle ère à en décider les événements sois même. C'était très excitant mais en même temps effrayant car chacun recherchait sa propre histoire.

Zhen Xi n'avait pas l'air froncièrement méchante. Cependant, Xiao Qiao ne pouvait se résoudre à lui faire confiance.
Celle ci voulait infiniment connaitre la provenance de la petite chinoise.


" Cela fait peu de temps que je suis rentrée chez moi... Il y a quelques jours, j'étais encore en fuite face à des personnes étranges que je n'avais jamais vu ici. Puis, j'ai retrouvé mon campement et mon royaume..."

Elle évita un moment de parler du seigneur Sun Ce ainsi que de son neveu Sun Yang.
La petite princesse repensa alors à eux et s'inquiéta sur leur situation. Cela faisait un moment qu'elle avait quitté le campement et elle ignorait désormais ce qu'il s'y passait.

Xiao Qiao respira un bon coup et avoua :


" Je suis Xiao Qiao, princesse du royaume du Wu..."

La jeune fille baissa les yeux, attendant la réaction de Zhen Xi. Celle-ci voulait à tout prix savoir qui elle était et ce n'était certainement pas pour aller cueillir des prunes...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chambres du Palais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chambres du Palais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vos Chambres d'Otaku (ou pas)
» Un rêve accompli : Le Palais Des Lacs
» [Résolu] X2 Palais du Grand Magicien
» Le palais aquatique
» Récupération du Palais Shu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dynasty-Samurai Warriors, le Forum :: Territoires de Chine :: Luo Yang :: Le Palais Wei-
Sauter vers: