Dynasty-Samurai Warriors, le Forum

Tout sur Dynasty Warriors, Samurai Warriors, Warriors Orochi, Kessen...


 

SiteSite  FacebookFacebook  DiscordDiscord  AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Domaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Da Ji
Simple Soldat
avatar


MessageSujet: Re: Le Domaine   Lun 16 Fév - 8:57

Da Ji était ravi d’entendre de telles paroles émanant d’un simple mortel. Voir le feu sacré qui brulait dans ses yeux, elle n’avait pas du voir cette expression depuis des lustres et semblait plus qu’impatiente de voir ce dont il serait capable face à sa majesté le Dieu Démon Orochi. Les événements qu’elle avait pressentis allaient bientôt se concrétiser…

"Alors vous semblez toujours aussi combatif… C’est une belle vision que de voir de tels guerriers qui souffrent mais ne le montrent pas car ils sont subjugués par la victoire ! J’aime voir ce type de personnage, l’affrontement est d’autant plus important et je suis persuadée que sa majesté ne sera pas indifférente non plus face à vous Mais comme vous le dites si bien, l’heure n’est plus à la discution et nous allons pouvoir continuer ce duel mon cher ami, je vous conduirais en enfer avec moi hihihi"

Après cette petite reprise de combat, un groupe d’individus fit son apparition et stoppa l’action qui allait suivre, un excellent combat de puissance gracieuse… Parmi ces individus… Il y avait la malheureuse Xia Chan qui avait subi le plus spécial des traitements de la machiavélique Da Ji. Cette dernière se dirigea justement vers sa chef en lui adressant de simples petits mots de « comment ça va ? »

"Ah quelle bonne surprise de te voir par ici si rapidement mon enfant… Je croyais que tu mettrais un peu plus de temps à venir jusqu’à moi mais regarde toi… Tu es toute décoiffée, tu fais honte à ma beauté et ma puissance ma petite Xia Chan. Enfin ce n’est pas grave, je suis ravie de te voir tout de même malgré le fait que tu sois venue avec… Quelqu’un d’autre qui cherchait ma proie. Dommage mais pas dangereux après tout.
Sinon, je vais te répondre gentiment en te disant que bien sur, je vais très bien ce qui est tout à fait normal, m’as-tu déjà vu en mauvaise santé ? Bien sur que non alors ne t’en fais pas ma petite chérie adorée."


Elle se dirigea soudainement vers Xia Chan et caressa doucement sa joue.

"Mais sinon, toi alors ma petite poulette, te sens-tu bien depuis la denrière fois ? Tu sais bien que je ne veux que ton bonheur ma puce alors ne te fatigues pas trop inutilement."

Elle fixa ensuite Zhang He pour lui adresser quelques mots « doux » histoire de ne pas le laisser indifférent.

"Mon seigneur, j’espère que l’interruption de ses individus ne vous dérange nullement, seulement ma chère petite protégée ici présente a du penser que cela ne serait certainement sans problème. Dommage mais cela vous permettra probablement de parlementer avec cette charmante dame vêtu d’une si grande armure dorée. Mais je trouve qu’elle est un peu trop tape à l’œil…"

Le moment tant attendu par la femme dorée venait certainement d’arriver… Une dispute digne d’un vieux couple se dressait sous les yeux émerveillés de Da Ji qui sentait en ce dialogue un fort caractère de persuasion. La seule chose qu’elle désirait à cet instant était le moment de la fin pour pouvoir en placer une mais elle fixa à nouveau à petite protégée persuadée que le discours entre ces deux personnes de hauts rangs allait s’éterniser.

"Alors dis moi ma petite chérie, qui t’as permis de venir interrompre mon combat avec ce charmant officier du Wei ? Tu savais très bien qu’il ne fallait pas que cela arrive. C’est bien dommage pourrais-je te dire et si j’étais de très mauvaise humeur, je t’aurai certainement punie d’une façon très méchante mais sois contente car je sens au plus profond de moi-même que cette dispute pourrait se tourner en ma faveur hihihi."

Elle fit une bise sur le front de Xia Chan pour la remercier.
Etrangement, après avoir fini sa dicussion, Zhang He pris de l’assurance dans ses paroles et engagea une nouvelle fois avec Da Ji. Il était promptement décidé à rencontrer Orochi Sama.
Cependant, ce valeureux guerrier n’avait pas de chance… Cette femme aux cheveux azur l’avait pris de vitesse et semblait bien plus persuadée des ses convictions que le seigneur Zhang He. Ce pauvre homme allait finir par passer un sale quart d’heure.


"Miya Tan vous dites ? Nullement de notre province… Vous vous dites la future femme du Seigneur Zhang He ? Il me m’en a point parlé durant notre rencontre, a-t-il eu honte de l’avouer ou est-il trop peureux de se marier avec une femme si ravinée que vous ? Si ce que vous dites est la vérité… Je ne vois pas pourquoi je devrais vous refuser l’entrée au service de sa majesté Orochi. Vous semblez quelqu’un sur qui je puisse avoir confiance et la façon que vous avez de parler ainsi à une personne de mon rang signifie que vous voyez bien à qui vous avez affaire.."

Une fois proche d’elle, les chuchotements de Miya n’étonnèrent point Da Ji.

"N’ayez crainte, je lis parfaitement dans ce magnifique jeune homme et je ne suis pas dupe à ne pas avoir remarquer qu’il avait un plan derrière la tête, la seule chose qui l’intéresse et je l’ai deviné au premier regard, il recherche le pouvoir et c’est uniquement là son but premier mais n’ayez crainte, je ne le redoute pas encore… Il sera un adversaire de taille par la suite mais pour l’instant, je pense qu’il ne pourra pas me vaincre c’est pourquoi je veux admirer son travail d’artiste et je suis persuadée qu’il sera un très bon élément."

En guise de parole, Da Ji tendit la main vers Miya lui ouvrant les portes du royaume d’Orochi, à elle mais pas à Aphrodite qu’elle n’avait nullement remarqué avec Sachiko… Puis elle répondit aux balbutiements de Zhang He.

"Seigneur, cette femme ne me craint pas et ses paroles n’ont en rien l’air d’être un ramassis de mensonges. Je remarque nettement une once d’hésitation dans vos propres propos et suis persuadée que vous n’osez pas passer le cap. Cette femme a fait des milliers de kilomètres uniquement dans le but de vous retrouver… Je trouve cela si touchant que vous devriez accepter si vous voulez rencontrer le seigneur des seigneurs…
Et j’accepte donc avec joie votre allégeance Miya Tan, d’autant plus que la conquête du monde est une des intentions secrètes de mon maitre.

Je suis persuadée que vous gagnerez à être sous mes ordres et que vous saurez tenir votre homme par le bout du nez."


Da Ji était ravi de voir la petite réunion de famille qui venait de se passer à ce moment précis… Puis elle se remit en face de Xia Chan.

"Et ne t’en fais pas mon chou, je ne t’ai pas oubliée étant donné que j’ai une mission toute particulière pour toi. J’aimerai que tu rendes visite à la dirigeante actuelle du Wei. Il faut que tu ais une petite discussion avec elle sur un certain point… Je ne t’en dis pas plus, je suis certaine qu’elle saura de quoi parler en te voyant… N’oublie pas que vous êtes des amies très proches d’accord ? Je peux compter sur toi ?"

Lui dit-elle avec un clin d’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Domaine   Ven 20 Fév - 16:42

Xia n’ayant pas fait attention à son apparence pendant la course folle, il est vrai qu’elle avait quelques cheveux qui partaient dans tous les sens. Elle se recoiffa un peu comme elle pouvait vite fait bien fait pour être au top de la beauté.

" Oh mais non c’est pas ce petit détail sur mes cheveux qui va faire honte à votre beauté eheh… Vous êtes tellement belle qu’on me remarquerait même pas à côté de vous.
Oublions ça… Je suis contente de savoir que vous allez bien ma chère Da Ji-sama. "


Elle ne le pensait pas vu qu’elle se trouvait plus belle qu’elle. Mais avec Da Ji il vaut mieux la complimenter sur sa beauté si on ne veut pas passer un sale quart d’heure…

Elle se sentit gênée quand Da Ji se mit à lui faire des caresses elle n’avait pas l’habitude d’être autant chouchouté par quelqu’un. Ça lui faisait plaisir qu’une personne soit si attentionnée même si venant de Da Ji ça pouvait être que du pipo, mais la jeune fille y croyait à fond pour elle Da Ji était une femme bien.


" Moi ? Je vais bien, mais encore plus maintenant que je suis à nouveau à vos côtés. "

Elle n’était pas d’accord à propos des critiques de Da Ji sur le fait qu’elle avait interrompu leur petit jeu. Mais en essayant de pas trop le montrer elle tenta de trouver des excuses bidons pour atténuer le mécontentement de Da Ji.

" Je peux encore faire ce que je veux… En vous voyant j’ai eu comme l’impression que votre petit jeu était sans fin. Vous alliez finir par perdre votre temps. Il est sûr que cet homme égale votre beauté et que ce n’est pas d’une façon si simple que vous allez gagner, mais je suis sûre que vous réussirez à montrer que personne ne peut gagner face à vous.
Et puis si au final vous êtes contente que je sois intervenue c’est que je vous porte chance ! "


Juste après la bise de Da Ji totalement inattendue elle devint toute rouge et ça lui faisait tout bizarre.

Pendant ce temps il y avait une belle scène de ménage qui se produisait de l’autre côté ce qui ne laissa pas indifférente Xia qui aimait bien les disputes même si elle ne comprenait pas trop le pourquoi du comment c’était arrivé.


** Se serait tellement bien s’ils en arrivaient aux mains. Une dispute dans le sang c’est tellement plus amusant à regarder hihi. **

Ensuite, elle fut très surprise de voir que Da Ji acceptait si facilement la requête de Miya Tan, en plus ça voulait dire qu’elle allait forcément revoir un jour cette folle cette idée ne l’enchantait pas vraiment.

" Quoi Miya va être une alliée ?...
Oh dites Da Ji-sama est ce que j’aurai le droit de pouvoir lui donner des ordres ? "
Envies sadiques.

C’est alors que Da Ji confia une mission de la plus haute importance pour sa servante préférée. Elle était folle de joie et sautillait comme une enfant. Elle adorait rendre service à sa Chef adorée.

" Da Ji-sama vous pouvez pas savoir à quel point ça me fait plaisir quand vous me confiez des missions !
Bien sûr que vous pouvez compter sur moi ! Je m’en vais de suite à la rencontre de cette dirigeante. "


** Soit disant mon amie alors que je sais même pas qui sait. **

" Mais euh qu’est ce que je dois lui dire en arrivant là-bas ? Etes vous-vraiment certaine en disant qu’elle saura de quoi me parler ? Je ne voudrai pas paraître ridicule en ne sachant pas quoi lui dire… "


Pendant ce temps là les pauvres oubliés continuaient leur pseudo-drague en faisant plus ample connaissance.

" Donc tu es fou ! Mais bon je te rassure on a tous une part de folie en soi. Et puis, j’aime bien les gens qui savent bien extérioriser cet état.
Sinon tu veux en savoir un peu plus sur moi ? Bin, je suis une de ses filles qui a grandi dans les rues et qui a pu se faire un nom en gagnant contre les grosses brutes qui ne savent même pas se battre.
Puis je me suis fais miraculeusement pêcher par Madame l’Impératrice, qui m’a voulu comme garde du corps et… "
Se rend compte qu’elle a fait une boulette. " Oups… Euh… Oublie ce que je viens de dire, tu n’as rien entendu hein ? C’est une personne comme une autre c’est ça que je voulais dire bien sûr, quelle idiote je peux être parfois à dire des sottises eheh… Je la suis juste parce que j’ai une dette envers elle. Au début ça a été dur de la supporter mais on s’habitue vite à son tempérament de feu, elle est pas si méchante. "

Elle remarqua que Zhang He voulait s’en aller ce qui voulait sûrement dire qu’Aphrodite allait également partir, d’un côté ça tombait bien parce qu’elle se sentait embarrassée à force d’avoir mélangé ses mots.

" Bon eh bien… Je dirai que nous allons devoir nous séparer maintenant que vous avez retrouvé cet homme. Mon petit doigt me dit que nous nous reverrons sûrement hihi.
Je te laisse rejoindre tes compagnons, à très bientôt j’espère ! "


Sachiko venait de laisser Aphrodite un peu triste quand même de l’avoir laissé parce qu’elle appréciait sa compagnie mais ça devait bien arriver à un moment ou un autre.
Elle s’était approchée un peu plus des deux femmes sans pour autant être trop près. Elle regardait cette Da Ji jouer les femmes gentilles et affectueuses ce qui lui plaisait guère de voir à quel point sa maitresse croyait à tout les fait et gestes de cette sorcière très douée pour jouer la comédie. Cela sautait aux yeux c’était de la pure hypocrisie.
En plus de cela comme d’habitude elle ignorait sa présence, n’étant pas du genre à s’énerver si facilement elle se contenta de regarder.


** A tous les coups elle oublie que j’existe cette sorcière siliconée ! **
Revenir en haut Aller en bas
Da Ji
Simple Soldat
avatar


MessageSujet: Re: Le Domaine   Lun 2 Mar - 18:58

Voir le visage de sa protégée aussi rayonnant faisait plaisir à Da Ji, enfin, c’est ce qu’elle voulait faire croire, au fond d’elle, il est vrai qu’elle ne s’intéressait qu’à Xia Chan uniquement dans le but de faire souffrir le stupide macaque car son seul vrai désir qu’elle pouvait prétendre avoir n’était simplement qu’une soif de méchanceté incalculable. En effet, cette jeune femme aux airs de jeune fille n’était qu’un pion sur l’échiquier géant qu’utilisait la machiavélique Da Ji.

"Je suis contente de voir à quel point cet environnement te donne autant le sourire ma petite chérie. Tu es un véritable amour et tu vas finir par me surpasser un jour, j’en suis convaincue mais il te faudra encore beaucoup d’entrainements mon chou.
Cependant, j’ai vraiment hâte que ce jour arrive où tu pourras prendre ma place ! "


Da Ji fut étonnée de voir la tête que fit Xia Chan en comprenant que Miya allait devenir leur alliée, un précieux atout dans l’armée d’Orochi ne pouvait se refuser.

"Et bien oui elle sera notre alliée à partir d’aujourd’hui. Cela te pose-t-il un problème ? La décision de ta chef ne te plait pas ? Oserais-tu remettre en cause ma parole divine ? Tu risques de recevoir une punition si tu insinues que mes décisions sont mauvaises…
Et non tu ne pourras pas lui donner d’ordres, elle sera au même niveau que toi donc je serai la seule à donner des ordres et vous serez là pour obéir. Tu n’as pas encore les épaules assez larges pour devenir une Chef… Ai-je bien été clair !?"


Da Ji pensant que Xia allait partir en direction du palais Wei, elle ne fit plus attention qu’elle était encore là. C’est bien pour ça qu’elle fut assez surprise en entendant sa petite protégée lui demander ce qu’elle devrait dire en arrivant auprès de Zhen Xi.

"Ah tu es encore là ? Je croyais que tu venais de dire que tu partais, je pensais que ça serait immédiatement… Mais cela ne fait rien, puisque tu me demandes ce que tu es censée faire une fois arrivé là-bas, déjà présente toi aux gardes en disant que tu es la protégée de la Sublimissime Da Ji Sama, Stratège en chef de sa majesté Orochi. Tu leur diras que tu es venu voir leur dirigeante Zhen Xi mais fais bien attention de ne pas croiser le chemin de sa mère, elle est très rusée et vile comme personne… Elle serait capable de te raconter des mensonges digne de… Du Ouistiti qui pue d’Osaka…alors reste très prudente une fois arrivée là-bas. Une fois en face d’elle, demande lui comment va sa famille déjà, son père est porté disparu, je veux simplement savoir si oui ou non elle s’en inquiète et puis, en la revoyant, ça te permettra peut-être de te souvenir de certaines choses, elle pourra probablement te rappeler des choses TRES intéressantes sur ce, si c’est vraiment tout ce que tu voulais me dire, tu ferai mieux de te dépêcher car j’ai du travail qui m’attend avec ce charmant jeune homme aux serres tranchantes et sa future femme."

Elle lui refit une petite bise sur le front pour lui porter chance et se retourna en direction de Zhang He et sa bande de joyeux lurons.

"En ce qui vous concerne tous ! J’ai une mission des plus importantes ! vous allez me suivre sur le champ de bataille car les misérables petits Wu ont décidé de récupérer leur territoire mais il en est HORS de question ! C’est pourquoi vous allez venir avec moi et me montrer vos talents sur el champ de bataille ! Il n’y aura que de cette manière que je me rendrais compte à quel point vous pourrez m’être utile ! Et nous allons partir sous peu alors préparez-vous rapidement et j’espère que vous savez vous déplacer rapidement car je n’aime pas les retardataires…"
En se retournant à nouveau vers sa Xia Chan chérie…
"Cela te concerne aussi ma chère… Une fois que tu en auras fini avec la dirigeante Wei, j’aimerai que tu nous rejoignes le plus rapidement possible. N’oublie pas que tu seras récompensée après tous tes efforts…"

Da Ji-Sama se sentait tellement supérieur à cet instant qu’elle aurait pu jouir de plaisir…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Domaine   Mar 3 Mar - 14:23

Pleins de compliments destinés à la jeune fille, ce qui la rendit très heureuse surtout de savoir qu’un jour elle pourrait être à la hauteur de Da Ji et pourquoi pas prendre sa place. Ca la faisait rêver.

" C’est toujours la joie d’être à vos côtés Ôh Da Ji-sama ! "

Da Ji commençait à se fâcher à cause du fait que Xia n’était pas tellement pour sa décision sur la venue de Miya Tan chez Orochi. Elle se sentit assez embarrassée elle ne voulait pas qu’elle croit qu’elle était contre ses idées, elle tenta de lui montrer le contraire.

" Mais non ! Je n’ai jamais dit que votre décision était mauvaise je n’oserai pas dire une telle chose à ma divine Chef… Vos décisions peuvent être qu’excellentes grâce à votre intelligence suprême. C’est juste que… Je ne m’entends pas très bien avec cette vipère bleue. "

La deuxième partie du petit discours lui plaisait guère, même si elle aimait beaucoup sa Chef elle avait très envie de se rebeller mais face à Da Ji elle ne pouvait pas cette femme était trop supérieur.

** C’est pas juste je voulais la torturer mais à tous les coups il y en a que pour Da Ji c’est ennuyant. Et soi disant je ne pourrai pas être Chef elle se plante totalement je peux très bien le faire hein.
Vais-je vraiment réussir à supporter cette dingue de Miya ? **


Soudain Da Ji tourna le dos pensant que Xia allait s’en aller mais non elle était encore là, elle en profita qu’elle ait le dos tourné pour lui faire une grimace en lui tirant la langue. A peine quelques secondes après Da Ji se retourna à nouveau et Xia prenait son air d’innocente qu’elle savait si bien faire et écoutait attentivement les détails sur sa future rencontre avec la dirigeante du Wei.

" Ah je vois. Vous êtes vraiment adorable Da Ji-sama vous pensez à vos alliés et vous vous inquiétez même pour eux ! "

Quand elle parla du passage avec la mère de Zhen Xi à ce moment là elle eu une sueur froide dans le dos comme si elle savait qu’elle était dangereuse elle y pensera sûrement plus d’une fois sur le chemin. Elle oublia vite ce passage quand elle parla d’Hideyoshi le fameux « Ouistiti qui pue » (j’adore xD) et sourit.

" Hihi j’adore les surnoms que vous lui donnez à ce pitoyable Japonais. Vous êtes trop forte. "

La fin du discours l’intriguait et lui donnait encore plus envie d’aller à la rencontre de Zhen Xi pour voir si il elle avait réellement des choses à lui faire rappeler.

" Me rappeler de choses intéressantes ? Vraiment ? Je me demande bien ce que j’ai pu faire là bas… Avec cette fille…
En tout cas merci d’avoir détailler. Je ne vous retarderai pas plus longtemps, je pars tout de suite pour le quartier Wei. "


Elle allait partir mais fut retenue par l’annonce très importante de la Chef sur une bataille à venir.

" Entendu, je tâcherai de faire bien et vite ! Et je vous rejoindrai ensuite pour vous aider, vous pouvez compter sur moi ! Sur ce j’y vais cette fois. "

Avant de quitter le pays, elle alla voir sa fidèle amie Sachiko pour lui expliquer qu’elle avait une petite mission à effectuer il était important pour elle de tout lui raconter.

" Je vais devoir m’absenter je dois aller au quartier Wei rendre visite à la dirigeante pour Da Ji-sama. En attendant tu es libre de faire ce que bon te semble mais ne t’éloigne pas trop j’aimerai bien pouvoir te retrouver ensuite. Parce qu’à mon retour nous irons la rejoindre sur le champ de bataille mais je pense que ça tu l’as bien entendue. Dommage que tu ne puisses pas venir. "

Sachiko n’était pas très contente d’apprendre qu’elle devait partir seule mais il fallait supporter les choix de Da Ji, c’était bien le plus dur à faire.

" Oh… Tu pars déjà ? On a même pas eu le temps de discuter que tu dois aussitôt t’en aller… "
Elle sauta dans ses bras comme une folle car sa super copine-maitresse va lui manquer.

" Ne t’en fais pas je n’irai pas bien loin et sois sûre que je t’accompagnerai au combat il est hors de question que… "
** Je laisse ma baka de maitresse y aller toute seule. **
" Je te laisse y aller toute seule ! Mais fais vite hein ? Comme ça quand tout cela sera terminé on ira s’amuser dans les grandes villes chinoises avec les belles pièpièces que tu as gagnées hihi. D’ailleurs… "
Lui pique l’argent pour être sûre qu’elle n’ira pas tout dépenser.
" Comme ça je suis sûre que ça ne finira pas dans les caisses d’un bar, hein ? "

Xia venait de se faire avoir elle ne l’avait pas vu venir.
** Dans le mille. Elle m’a eu… **

" Hein ?… Mais non… J’y avais pas pensé une seule seconde voyons ! Eheh…
M’enfin… On ira passer du bon temps plus tard, promis ! Je te dis à plus tard. "


" A plus tard et fais attention à toi. "

C’est avec un pincement au cœur qu’elle partit seule vers la Chine, en oubliant totalement l’autre part d’argent qui qu’était censé lui être offert par Miya Tan & Aphrodite. C’était le côté tête en l’air de la jeune Xia Chan. Son esprit était trop préoccupé par la rencontre avec Zhen Xi pour penser à cela.

Sachiko ne savant vraiment pas quoi faire alla voir Da Ji avant qu’elle s’en aille afin de tenter d’avoir pour une fois une mission à faire.


" Hé Da Ji ! Je crois qu’une petite discussion s’impose.
Vous semblez oublier que je suis là. C’est bien sympa de donner du travail à faire pour Xia Chan mais en attendant je voudrai bien moi aussi me rendre utile. N’oubliez pas qu’en tant que sa garde ça veut dire que je suis donc aussi sous vos ordres. " ** Malheureusement. **
" Alors n’y aurait-il pas quelque chose que je puisse faire ? Même si c’est minime c’est toujours ça. Je suis sûre que je pourrais vous être utile. J’ai beaucoup de talents ! "


Elle comptait bien lui tenir tête et d’insister jusqu’à ce que Da Ji soit décidée à lui répondre que la réponse soit positive ou négative.
Revenir en haut Aller en bas
Zhang He
Stratège
avatar


MessageSujet: Re: Le Domaine   Sam 7 Mar - 13:13

*Ah ah ah! Un jeu d'enfant! Je n'ai même pas eu à me forcer pour rentrer dans les rangs de Da Ji! Tu seras bientôt à moi, Zhang He!*

C'était les pensées de Miya Tan quand elle apprit qu'elle était autorisée à rejoindre l'armée du seigneur Orochi! Ses yeux brillaient d'une lueur d'excitation, comme si un désir de longue date venait enfin de s'accomplir! Da Ji l'aida à se relever et Miya la remercia:

"Vous êtes vraiment une dirigeante généreuse et bonne commandante Da Ji, soyez sûre que saurais vous le rendre."

Da Ji commença alors à engager la conversation avec Xia Chan. Cette dernière discuta premièrement le choix de Da Ji par rapport à considérer Miya comme une nouvelle alliée. Malheureusement pour elle, elle ne manque pas de se faire remettre en place. Miya ricana discrètement.


*Pfff...regardez-moi ça! N'était-ce pas l'insolente qui se plaçait au-dessus de moi tout-à-l'heure?! Quelle ironie de savoir que j'ai le même grade qu'elle à présent, c'est risible et totalement pitoyable!*

Miya se retourna alors vers Zhang He, laissant Da Ji et Xia Chan à leur dispute. Zhang He voyait bien que les fleurs qu'elle avait jetée à Da Ji cachaient quelque chose.

*Cette satané bonne femme...*

Mais il ne comptait pas se laisser faire par quelconque remarque de sa sois disant "future femme" .

"Je suppose que vous êtes fière de vous, non? Non seulement vous sympathisez avec dame Da Ji mais en plus vous me retrouvez!"


"Et je remet en cause votre bonne parole! "C'est une vagabonde" "Calomnieuse" ...apparemment elle ne vous a pas cru, dommage pour vous!"

"Ce n'est pas la question, qu'espérez vous en rejoignant Orochi?! Vous avez beau savoir vous battre, vous attirer les bonnes ondes de dame Da Ji, je suis le seul qui vous intéresse, et par conséquent, je demeure libre de refuser votre..."


"Vous n'avez pas la langue dans votre poche...et je vois que vos chevilles n'ont pas cessées d'enfler depuis notre dernière rencontre!"


Elle s'approcha alors de Zhang He, comme pour l'intimider, mais ce dernier ne l'entendait pas de cette oreille et lui fit face.

"Vous n'êtes pas en position de force présentement seigneur Zhang He! Vous désertez vos quartiers avec un ennemi pour ensuite revenir vers Orochi, vous faites un match nul, issu que vous semble avoir décidé tout seul au passage, et en plus, que ce soit au niveau de votre armée ou des papiers qui noueront ma personne à la vôtre, je suis la grande gagnante!"

"Et vous pensez que c'est cela qui m'impressionne? Après m'être battu contre Da Ji, et m'apprêtant à passer devant le seigneur Orochi, vous pensez que c'est VOUS ou votre petit discours qui me font peur en ce moment? Je demeure libre à tous les niveaux, soyez-en certaine!"

*Il ne manque pas de répartie ce gredin! Je reconnais bien là l'homme arrogant qui s'est présenté dans mon royaume il y a de ça quelque temps.*

"Nous verrons bien qui aura le dernier mot, seigneur Zhang He..."

Zhang He soupira et, avant de se retourner vers Da Ji, lança une dernière attaque à Miya.

"Hum! Vous faites preuve d'une ardeur et d'une insolence tout aussi exemplaires que votre incohérence: a-t-on déjà vu une libertine se battre pour son propre mariage?"

"Qu...Pardon!?"

C'est là qu'Aphrodite entra en scène, courant vers Miya qui s'apprêtait à frapper violemment Zhang He.

"Wow, wow! Du calme Miya, j'ai tout de même pas couru après ce mec pour que tu lui casses la tronche deux secondes après!"

"Retourne à tes amourettes Aphrodite, cela ne te concerne..."

Zhang He aperçut le garçon qui l'avait "protégé" .

*Décidément! Encore une fois, une si belle allure est gâché par un vocabulaire peu soigné...mais au fait, qui est-ce?*

"Tiens donc! On m'a couru après...et qui êtes-vous? Vous m'avez l'air bien familier avec mademoiselle De Taria?"

"Miya Tan!"

"Euh bah...je suis Aphrodite! J'suis tellement familier avec Miya que j'suis son cousin en fait! Elle m'a demandé mon aide pour te retrouver, et...bah me voilà quoi! Et pas de blabla entre nous, tu peux me tutoyer."

"Hm...très bien."

*Pas très causant l'beau-cousin quand il s'agit de dire bonjour, m'enfin ça ira je pense!*

Leur discussion fût interrompu par Da Ji. Il leur fallait partir...mais partir en guerre! Les 3 jeunes gens fûrent pris de surprise, mais étrangement, aucun d'eux ne s'y opposa, chacun argumentant une bonne raison à Da Ji.

"Contre les Wu? Ça tombe très bien! Je ne les ai jamais apprécié, et puis je sens que mes griffes ont soif de sang!"


*Et grâce à ma prestation sur le champ de bataille, ces pouvoirs seront à moi!*

"Comme vous voudrez dame Da Ji! Cela me donnera l'occasion de vous montrer que je ne manque pas de ressource!"

*On verra si Zhang He fera plus impression que moi, lui qui se croit tout puissant.*

"Euh...je suppose que je vais pas rester tout seul? Pis ça fait perpet' que je me suis pas battu, je serais pas contre foutre une taulée à deux trois abrutis. Vous acceptez mon aide *mince c'est quoi son nom...* Damdaji"(Aphrodite n'a pas compris que "Dame" n'était qu'une marque de respect.)

*Yahaaaa s'il vous plaît...laissez moi violenter ces petites tafioles! J'en ai besoin!!!!!!!!!*

Avant de s'en aller, Aphrodite adressa tout de même un aurevoir à Sachiko:

"Hey! C'était bien sympa de parler avec toi! J'espère qu'on se reverra sur le champs de bataille
*si tant est que l'autre m'accepte dans les rangs* . Bonne chance pour ta mission!"

Les 3 personnes n'attendirent plus que les ordres de Da Ji pour partir.
Revenir en haut Aller en bas
Da Ji
Simple Soldat
avatar


MessageSujet: Re: Le Domaine   Sam 7 Mar - 16:58

Da Ji était fin prête à partir à l’assaut du Territoire Wu pour empecher ses saletés de reprendre leur territoire quand Sachiko entra finalement en scène. Il faut dire qu’elle n’y prêtait jamais attention et qu’elle n’avait simplement pas l’envie qu’elle balance tout à Xia Chan sur son passé… De toute manière, elle avait prévu un plan de secours si jamais ce jour devait arriver… Mais bon d’un côté… Elle était ravie que Xia était ENFIN partie remplir sa mission de diplomatie.

"Oh mais qui vois-je… Ne serait-ce pas… Hachiko ? Le petit chien de Xia Chan ? Mais si bien sur ! Que veux-tu donc en venant me parler avec un « Faut qu’on parle » sache que je ne suis pas un chien et que tu me dois le respect malgré le fait que tu ne m’aimes pas. Au moins ça fait une chose en commun mais ça ne me plait guère… Savoir que je puisse avoir une chose en commun avec une créature si… Si faible que toi m’irises les cheveux mais je ne dois pas penser à de telles choses, c’est très mauvais pour la peau et la santé… Enfin je t’écoute, nous verrons bien ce que tu as à dire…"

Elle compris qu’elle avait envie d’avoir une mission. Oui une mission, elle Sachiko la servante de Xia Chan mais qui détestait les manières de Da Ji… C’est bien pour cela qu’elle ne comprenait pas trop… Mais bon autant lui en donner une qui lui interdise une chose…

"Donc tu es intéressée par une mission ? Oh mais comme c’est gentille de vouloir enfin te décider à entrer sérieusement à mon service, je retire tout ce que je viens de te dire ma poulette, tu deviens Sous-officier des forces d’Orochi, tu seras sous le commandement de Xia Chan lors des batailles et tu auras droit à ton propre peloton lors des batailles… A condition que tu ne t’approches pas d’un pas de plus du château d’Osaka pour tu sais quoi… Tu n’as pas intérêt à t’y aventurer et c’est pour ça que je t’ordonne l’ordre…

Elle changea soudain d'expression et de tonalité...

De disparaître de ma vue ! Si tu dois venir sur le champ de bataille au côté de Xia Chan… Ne te retrouve pas sur mon chemin si tu désires tant vivre et protéger ta chef… Je ne serai pas si « gentille » avec toi qu’avec elle tu as bien du le comprendre… Maintenant… Le devoir m’appelle !"

Elle se remit en face des trois zigotos qui attendaient le départ pour la bataille mais un petit mot fit « tilt » aux oreilles de la Déesse de la Beauté…

"Damdaji ?... Petit insolent, je te conseille de surveiller ton langage si tu ne désires pas te retrouver avec la langue pendu autour de mon cou… Je me nomme… Da Ji ! Et les serviteurs me montrent leur respect en ajoutant le mot « Dame » devant rien de plus… Alors tache de ne pas l’oublier…
Sur ce… Nous allons partir à la destruction massive du Wu !!!!"


Partent tous les quatre en direction de Jian Ye.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Domaine   Dim 8 Mar - 17:35

Sachiko se doutait bien que Da Ji allait l’envoyer balader ce n’était pas une surprise… Ses paroles ne lui plaisait guère mais ce n’est pas des insultes aussi nulles qui allaient l’énerver, juste peut-être le fait qu’elle faisait exprès de déformer son prénom mais bon elle savait bien qu’elle n’était pas un chien et que Da Ji à part lancer des insultes gratuites ne savaient pas faire grand-chose. Moins elle devait voir cette femme mieux c’était alors le fait qu’elle ne veuille plus la voir l’arrangeait beaucoup vu que c’était réciproque.

Avant que la sorcière s’en aille pour de bon elle tenait à lui dire certaines choses.


" Mon prénom c’est Sachiko je vous prie de bien le retenir. Finalement après la façon dont vous m’aviez répondu je retire ce que j’ai dit précédemment, j'ai vraiment plus envie de vous aider et encore moins envie de vous obéir, j’irai où bon me semble. Contrairement à ce que vous dites je ne suis pas un chien, je suis l’amie de Xia Chan ce n’est pas pareil, mais c’est sûr que vous ne pouvez pas réussir à comprendre vu que le sentiment d’amitié est inexistant chez vous.

Sur ce, bon vent ! Et revenez bien amochée ! "


** Etre sous le commandement de Xia Chan, il a du lui en falloir de l’intelligence pour trouver ça une chose qui existait déjà et qui donc ne change rien dans mes habitudes, super...
On appelle ça un stratège ? Elle semble plus bête qu’autre chose cette sorcière.

Au moins elle est franche ce qui est plutôt bien, j’ai pas envie qu’elle fasse ses manières de gentille fille hypocrite avec moi… **


Maintenant tous le monde étaient partis elle se retrouva seule comme une paumée à se demander quoi faire mais en fait les paroles de Da Ji l’avait bien aidée elle trouva sa prochaine destination.

** Ben tient rien que pour l’embêter je vais faire tout le contraire de ce qu’elle demande ! Ce que j’ai soi-disant pas le droit, aller au château ! Hihi ! **

Sans perdre une seconde elle se dépêcha de se rendre au château d’Osaka, elle avait très envie d’y retourner, il y en avait 3 qui lui manquait beaucoup là bas. Non en fait 4.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Domaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Domaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dégustation: Domaine Tempier
» sorcier du domaine des cieux
» Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)
» Domaine de magie pour les slanns
» Nouveau nom de domaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dynasty-Samurai Warriors, le Forum :: Territoires du Japon :: Région d’Osaka-
Sauter vers: