Dynasty-Samurai Warriors, le Forum

Tout sur Dynasty Warriors, Samurai Warriors, Warriors Orochi, Kessen...


 

SiteSite  FacebookFacebook  DiscordDiscord  AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Salle impériale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Xiahou De
Wei's Overlord
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Jeu 4 Mar - 11:56

Il aura fallu peu de parole et de geste pour avoir perturbé l’Impératrice au plus haut point, celle-ci commença rapidement à perdre les pédales et à lui en vouloir à mort.

« Ne t’occupes pas de moi, je ne suis qu’un être du néant, un simple messager. »

Il se releva du bureau et ramassa la plume pour la reposer délicatement sur le meuble.

« T’as d’autres choses à te soucier actuellement. »

Se remet face à elle pour être sur que ces mots l’atteigne bien.

« Lors qu’on a quelqu’un qui nous est chère, son existence est comme une petite flamme qui brûle au fond de notre cœur, ce qui fait que peut importe la distance, cette personne est toujours proche de nous… »

Voilà pour les explications mais il reprit, d’un ton encore plus sérieux, limite menaçant.

« Tu as du le remarquer en toi, celle de Xi à disparu cette semaine pendant quelque jour ! Bien qu’elle semble partiellement réapparue, cela n’est pas normal. Donc je te demande si tu sais ce qu’il lui est arrivé ? »

Il n’était vraisemblablement pas au courant d’éventuel dissension entre les 2 femmes du Wei, mais cela ne devait pas changer ces sentiments.

_________________
Hardcore Otaku-Gamer


Personne ne changera mes ambitions !
Revenir en haut Aller en bas
http://prinny74.canalblog.com/
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Jeu 18 Mar - 0:12

« Ne t’occupes pas de moi, je ne suis qu’un être du néant, un simple messager. »

Quelle autorité ! Ji savait qu’il ne répondrait pas à ses questions. Ni ses menaces et ni ses poings lui feraient cracher la moindre source d’information.

« Lors qu’on a quelqu’un qui nous est chère, son existence est comme une petite flamme qui brûle au fond de notre cœur, ce qui fait que peut importe la distance, cette personne est toujours proche de nous… »

Silence totale …

Son poing était serré contre son cœur. L’homme à la capuche noire avait décrit avec détail ses derniers pressentiments. Et comment le saivait-il ? Elle ne pouvait l’interroger. Son regard était figé en sa direction et quelques instants après, elle répondit à sa question.

« Je ne sais pas. Xi a quitté le palais vers un village près de Tokyo pour se reposer en compagnie de sa garde, mais elle a trouvé le moyen de poursuivre son petit voyage sans cette dernière.

Oui, j’ai envoyé quelqu’un pour la recherche et la ramener ici. J’essaie d’éviter la propagation de cette information en même temps.

Comme je te l’ai dit, je ne sais pas grand-chose de sa ‘disparition’… Mais j’ai le pressentiment qu’elle est vivante, pour le moment.»


Les yeux de l’Impératrice s’illuminaient. Dans cette salle sombre, on pouvait distinguer deux petites billes orangées. Ce qu’elle savait n’avait pas vraiment d’importance. Elle ne comprenait pas en quoi ces informations inutiles avanceraient l’homme à la capuche noire dans sa quête, s’il en avait bien une.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Xiahou De
Wei's Overlord
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Ven 19 Mar - 14:43

Zhen Ji finit par dire ce qu’elle savait, finalement pas grand-chose, si ce n’est qu’on n’a pas de nouvelle depuis qu’elle serait partie à l’aventure seule.

* Au Japon ? J’espère qu’elle n’est pas tombée sur un Youkai… *

« Je vois… Si la situation ne se résout pas d’elle-même d’ici quelque jour, cela pourrait devenir problématique. Mais c’est une fille forte, il est encore tôt pour être vraiment inquiet… »

Il n’y avait plus grand-chose d’autre pour lui ici pour le moment, il commença donc à se diriger vers la sortie, enfin la fenêtre plutôt. En passant à coté de Zhen Ji il posa sa main sur son épaule et lui murmura un ptit truc.

« Il est très fier de vous, vous ne devez pas abandonner… »

Il s’arrêta au niveau de la fenêtre et s’appuya sur le bord et se retourna vers Ji.

« Autre chose à ajouter ? »

_________________
Hardcore Otaku-Gamer


Personne ne changera mes ambitions !
Revenir en haut Aller en bas
http://prinny74.canalblog.com/
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mer 31 Mar - 5:19

Ces mots lui coupèrent le souffle. C’était confirmé, son mari est vivant, l’Empereur est vivant ! L’Impératrice se sentit plus que réconfortée.

*Merci … merci ô Dieu tout puissant, merci ! …*

Ji resta immobile et silencieuse, elle ne savait quoi dire ni que faire. Devait-elle passer le mot ? Devait-elle dire au peuple et à ses fidèles frères que De était bel et bien vivant, qu’il se trouvait quelque part sur le grand territoire, qu’il respirait en ce moment présent ? Ou tout simplement garder ce secret et renforcer la foi de ses compatriotes. Pour le moment, elle garderait cette information pour elle.

« Je …

La femme aurait voulu lui dire à quel point elle l’aimait de tout son cœur, mais De le savait pertinemment. Elle regarda l’homme à la capuche noir près de la fenêtre. Elle ne pouvait exprimer les mots justes pour décrire sa confiance envers son mari.

J'ai confiance en lui. »

L’homme mystérieux hocha la tête et disparut de sa vue. Les fenêtres se fermèrent par elles-mêmes, doucement sans claquement puis on entendit même la serrure se fermer.
Ceci n’était pas un rêve. La venue de cet homme était inattendue, jamais elle n’aurait imaginé cette scène dans ses rêves.

Une larme coulait sur ses joues …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mar 23 Nov - 15:56

Mitsuhide suivit sa nièce jusqu'à la salle impériale, qui était vide à cette heure de la journée.

* Un combat avec une démone ? Elle est frappée la petite ou quoi ? *

Il s'assit sur le coin d'une table où était épinglée une carte, montrant le positionnement des troupes, mais ce qu'il repéra en premier était une bouteille de saké à peine entamée qu'il s'empressa de prendre. Après une longue gorgée salvatrice, il frémit de plaisir.

" Bien, me voilà prêt ! Tu voulais me montrer l'organisation militaire, je suis curieux de voir ce que toi et ta mère avez prévu, mais avant ça je tiens à te mettre au courant d'une petite chose.
Je ne sais pas si ton père t'en a parlé, mais avant de me joindre à lui, je m'étais fait une petite réputation au japon avec 5 amis à moi, on se faisait appeler les 6 Lames de l'Est. J'ai prit l'initiative de les faire venir ici, ils nous seront très utiles. Enfin, s'ils acceptent de venir. Les connaissant, si leurs frais de saké sont couverts, ça ne posera pas de soucis. Ils sont un peu difficiles à cerner au premier abord, mais donne leur une chance, leur puissances et points forts respectifs pourraient nous être extrêmement utiles si ils sont utilisés à bon escient.

Si tu pouvais me décrire tes plans, ces types là pourraient être un bonus non négligeable..."


Il termina sa tirade par un regard interrogateur, comment sa nièce prendrait cette info ? Il commençait tout juste à s'habituer au fait que c'était elle qui donnait les ordres, désormais. Cela étant, voir la stratégie de sa nièce l'intéressait au plus au point, il voulait savoir si elle avait le potentiel pour égaler son père, voir le dépasser.


* Elle ne peut pas refuser ce coup de main, en une période troublée comme maintenant. Et va savoir pourquoi, je pense qu'elle est Tomoe s'entendraient à merveille... *

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mer 24 Nov - 12:59

A peine arrivé dans la salle, que Mitsuhide se jeta sur une bouteille qui trainait par là, c’était certainement Zhen Ji qui l’avait oublié ici, pour seule réaction Xi laissa échapper un petit soupire, puis se dirigea elle aussi vers la table avec la carte. Mais avant qu’elle puisse commencer ses explications, Mitsu lui parla brièvement de son passé et qu’il aurait demandé à ses anciens compagnons de venir l’aider.

« Hum… »

* Frais de saké ?... ça veut dire que les 5 autres sont comme lui ?... c’est du jolie… mais toute aide est la bienvenue, surtout s’il les connait, c’est toujours mieux que n’importe quel inconnue qui passe par là… *

« … Bien, si ce sont des personnes de confiance, ils pourront toujours nous être utiles et nous en avons besoin. »

Elle s’installa face à Mitsu, derrière la carte. La carte était une ancienne de la Chine à l’époque des Trois Royaumes, on pouvait facilement reconnaitre les territoires des 3 factions, Xi pris un calque dans sa main.

« Bon passons aux choses concrètes, voici la Chine telle qu’on la connaissait à la grande époque de mon père, divisée en trois, avec nous qui dominions le nord. Maintenant… »

Pose son calque sur la carte, la plupart des territoires anciennement Wu et Shu étaient recouvert de noir, ainsi que les territoires frontaliers du Wei. Trois autres couleurs se partageaient le nord.

« …voici ce que nous savons de l’état actuel. Les zones noires sont les zones chaotiques, pas forcément neutre, ce sont surtout des territoires mort, par exemple toutes ces zones autour de notre royaume actuel nous appartiennent techniquement mais ne sont pas forcément exploitable comme les ruines de Xu Chang ici. »

Ces paroles étaient accompagnées des gestes pour montrer les choses sur la carte.

« Ou alors des zones dangereuses car les forces d’Orochi s’y déplace constamment, mais je reviendrais après la dessus, à propos de nos frontières. Comme tu le vois 3 personnes se partage le nord, à l’ouest en bleu clair c’est Shi Pi avec les territoires de Wu Zhang et de Liang. A l’est de Luo Yang, à Xia Pi, cette tâche grise, un mort qu’on ne pensait pas revoir, Lu Bu. Sa proximité avec notre capitale est dangereuse, mais je ne pense pas qu’il soit réellement une menace, c’est l’ennemi du Wei oui, mais de la à être capable d’attaquer notre capitale il y a un écart, car il cherche avant à combattre un ennemi puissant, comme Orochi par exemple, cette objectif lui permet d’oublier un peu ces envies de vengeance. Et bien sur tout le reste c’est nous qui le possédons. »

Petite pause après les explications sur le territoire le temps de voir si sont oncle suivait toujours, la bouteille de saké était toujours bien remplie, il était donc toujours apte à suivre.

« Maintenant passons à la stratégie qui a été mis en place depuis ces derniers temps. Bien que nous ayons perdu beaucoup avec la chute de Xu Chang et Chang An, la structure de notre royaume reste assez solide, mais il aurait été facile pour nos adversaires de la fragilisé voir même de la rompre. C’est pour cela que nous avons appliqué une stratégie de renforcement, nous avons recentré sur nos grandes villes toutes les troupes éloignées, quitte à abandonner certaine position lointaine et la garde des frontières. C’est pour cela que sur les cartes certain de nos territoires sont en zone noire, nous ne pouvons pas vouloir défendre chaque parcelle de notre territoire quand on ne sait pas par qui, quand et où nous allons nous faire attaque dans ce contexte difficile. Cette apparente faiblesse de nos frontières, renforce l’image que nos ennemis ont du Wei, affaiblis, soumis, mal géré, alors que la réalité est toute autre, nous serons prêt à faire face à n’importe éventualité. Pour ce qui est du peuple, ils ont eu eux aussi la consigne de déménagé vers les grandes villes, mais je n’ai forcé personne, s’ils refusent de bouger c’est leurs problèmes ils sont au courant qu’on ne pourra pas les protéger. Mais dans l’ensemble tout se déroule plutôt bien, car le nombre d’habitants des villes ont pas mal augmenté ce qui nous à permis de recruter et former de nouveaux soldats car tout le monde ne peut pas travailler dans les champs. Je ne fais qu'appliquer la même méthode que mon père en faisant passé l'armée en premier... »

A force de parler Zhen Xi, avait la gorge sèche, en un geste rapide et précis elle attrapa la bouteille de saké à Mitsu et en bu une petite gorgée. Devant l’air horrifié de son oncle, elle envoya :

« Tu veux que je te rappel qui est ma mère ? »

Lui rendis la bouteille, elle ne voulait pas nous plus picoler et surtout il lui restait encore un élément majeur à évoquer.

« Et dans tout ça il reste encore un lézard, enfin un gros serpent, Orochi. Cette faiblesse que j’évoquais avant joue aussi dans nos relations avec eux, en croyant que nous sommes dans la galère, ils sont certain que nous participeront à l’alliance sans broncher, que nous sommes dépendant d’eux pour notre survis ou alors au contraire que si jamais l’envie leur prend, ils pourront nous balayer du paysage sans problème, ça restent de perfide démons. Mon dernier entretien avec Da Ji, c’est plutôt bien passé dans l’ensemble, elle doit m’apprécier je pense, même si aucune directive ne m’a été donné. J’ai par la même occasion pu apercevoir, le fameux Roi Serpent, Orochi. Comment, le décrire… un grand bonhomme tout gris qui se la pète dans on armure avec des formes des serpents tout en exhibant ces pouvoirs démoniaques à n’importe quelle occasion. Il a vraiment l’air puissant, même je n’ai pas rampé à ces pieds pour autant, c’est d’ailleurs Da Ji qui m’a attiré hors de sa vue en voyant que je ne me courbais pas face à lui… »

* …Ah je l’avais oublié lui ! *

« Maintenant que j’y pense, j’ai croisé quelqu’un qu’on connaissait là-bas… Zhang He, lui était à genoux devant Orochi à implorer de nouveaux pouvoirs… Malgré tout il n’a pas refait parler de lui depuis, je ne préfère pas savoir ce qui lui ai arrivé, c’est ça de lécher les bottes des démons… et dire que Shi Pi voulait qu’on face pareil avec lui Wei, les servir pour mieux les trahir, faut pas non plus les prendre pour des imbéciles… enfin bref. »

Zhen Xi avait bien parlé et était un peu fatiguée de se tenir debout, alors elle s’assit sur la table, c’était son truc ça, pas une chaise, mais la table, certainement pour garder de la hauteur.

Revenir en haut Aller en bas
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Lun 29 Nov - 21:42

Mitsuhide écouta avec beaucoup d'attention tout ce que lui dit sa nièce. La stratégie opérée lui semblait la meilleure pour plusieurs raisons. L'illusion de leur faiblesse apparente leur confèrerait un avantage certain s'il devait y avoir une bataille. Le nombre réel de soldat et l'organisation allant avec pouvant leur permettre de prendre l'avantage dès le début des combats grâce à l'effet de surprise. Deuxièmement, c'était tout simplement le meilleur moyen de préserver un maximum de vies.

Une fois les explications terminées et un sourire entendu après qu'elle lui ait prit sa bouteille de saké, Mitsuhide plaça lentement son doigt sur une ville entre Luo Yang et le territoire de Shi Pi.


" Si je puis me permettre, je commence à connaître un peu Shi Pi. Ca m'étonnerait pas qu'il envisage sérieusement la conquête de Chine, vaincre Orochi et se proclamer maître du monde, ou une ânerie du genre. C'est un peu gros, mais il le fera un jour ou l'autre, j'en suis persuadé. Reste à savoir quand. Cependant, cette ville sera forcément là où les hostilités seront lancées. Je pense qu'envoyer 2, voir 3, des Lames ici pourrait s'avérer utile. Si il y a bataille, il y a peu d'officiers de Wu Zhang qui peuvent leur tenir tête, ça permettrait de tenir plus longtemps qu'un simple escadron "standard". Le reste devrait rester ici, en défense ou prêt à partir à n'importe quel moment."

* Masanori, Izumo et moi, c'est ce qu'il faudrait pour tenir tête à Pi, Luo et ses dragons... Et encore. Il nous faudrait une jolie petite armée pour aller avec... *

Il récupéra sa bouteille des mains de Xi avec un clin d'oeil.


" Je ne suis pas un bon exemple, laisse ça aux dépravés."

La tension monta d'un cran quand Xi évoqua Da Ji et Orochi.

" Da Ji t'apprécie ? M'ouais... Elle a tenté de nous flinguer à Xu Chang je te rappelle... Evite de l'approcher autant que possible. C'est juste le conseil d'un oncle là hein, on dirait pas mais j'm'inquiète pour toi, des fois. Et puis si il devait t'arriver une m¤rde, ton père me le pardonnerait pas, héhé.
Ah, Zhang He en lécheur de bottes, quelle surprise. Bref, ça c'est pas vraiment important."


Il expira en regardant sa nièce qui lui rendit le regard presque avec défi, cela fit rire Mitsuhide qui, en réponse, lui ébouriffa les cheveux comme à un enfant.

" Bah. Ca va bien se passer, y'a pas de raisons. Faudra que je te présente mes vieux potes, tu devrais bien t'entendre avec certains, héhé."

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mar 30 Nov - 11:09

Pour Mitsuhide, les gros problèmes viendront de Shi Pi, il voulait donc se préparer à ça en prenant une position défensive entre les 2 territoires.

« Hum oui, Chang An est une bonne position à tenir en cas d’invasion depuis l’ouest. La plupart des troupes ont fuit la ville lors de la première attaque d’Orochi, mais encore beaucoup de monde vive dans ce coin, donc ça devrait être facile de pouvoir s’installer. »

Les intentions de Shi Pi surprises un peu Zhen Xi.

« C’est donc ce qu’il est devenu ? En réalité, même s’il avait tendance à m’énerver, j’aurais préféré évité une confrontation directe avec lui, c’était quand même mon ancien maître d’arme et surtout l’ami de mon père… »

* Il faudra donc que je fasse plus attention à ces mouvements, surtout qu’il est en contacte avec Lu Bu il me semble… *

« En tout cas, je te laisse gérer comme tu veux tes troupes, si t’as besoin de soldats, je te rappel que toi aussi tu peux gérer les décisions de l’armée, tiens moi quand même au courant pour que je puisse arranger les choses derrières. »

Mitsu sembla vraiment inquiet lorsqu’elle évoqua son contact avec Da Ji et les forces d’Orochi et il lui dit de faire attention.

« Ne t’inquiète pas, je ne lui fais pas confiance pour autant, je veux qu’elle croit que c’est le cas. Je sais comment traiter avec les démons, peut être même que ça pourrait nous aider à nous sortir d’une mauvaise passe, mais je préférais éviter ce genre de scénario. »

* C’n’est pas toi qui avais demandé à Da Ji d’être son amie ?
Chut ! Tu le sais aussi bien que moi que je n’étais pas toute là à cette époque.
Bien, si tu t’en rends compte aussi, tant mieux. *


Pour finir, Mitsuhide se mit à lui ébouriffer les cheveux, il y a quelque temps elle l’aurait égorgé sur place. Bien que cette idée lui traversa l’esprit un instant, ce n’était pas tous les jours que quelqu’un lui témoignait ce genre d’affection, elle se laissa aller à un sourire naturel, avant de repousser Mitsu et de tourner la tête.

« C’est bon… je ne suis plus un gamine. » Dit-elle avec un air sérieux mais les joues rouges.
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mar 30 Nov - 13:34

" Mh, Shi Pi est persuadé qu'il réussira à rétablir la paix lui même en éliminant un à un ceux qui se dressent face à lui. Même le retour hypothétique de De ne le fera pas changer d'avis, ça me fait mal, mais c'est notre ennemi. Enfin, je suppose que si je débarque à Wu Zhang je serai bien accueilli, mais je dois être un cas exceptionnel.

J'te tiendrai au jus de nos manœuvres quand j'en aurai discuté avec eux. Ensuite, il faudrait surement qu'on en discute ensemble, avec Ji si possible. "


Il sourit une nouvelle fois, mais avec plus de douceur quand la fierté de la jeune femme se réveilla.

" Je sais bien ma grande, mais en attendant, je suis encore moins un gamin que toi, donc j'ai le droit de t'emmerder, pas vrai ?"

Après un nouveau sourire, il finit la flasque de saké et faillit s'étouffer après une seconde.

" Putain, le temps que ça monte au cerveau... C'est quoi ces histoires de démons ?! Ca fait deux fois que t'en parles ! Tu t'es battu avec l'un d'entre eux, tu "sais comment traiter avec eux", ça veut dire quoi ? Méfie toi un peu tout de même, les démons sont des démons, nous sommes des humains, notre nature est différente, et avec la toute la dignité qu'il me reste, ils ont une force et des pouvoirs hors du commun... Tu disais que tu l'avais ramenée ici... Vous êtes copines, certes, mais tu crois pas qu'elle puisse, disons... "péter un cable" ? Si ça devait arriver, on peut faire une croix sur le glorieux empire Wei... Enfin bon... Si t'arrive à la gérer... "

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mar 30 Nov - 17:05

« Shi Pi est donc une menace qu’il faut prendre au sérieux… soupire. Soit, j’en prends note, le passé est ce qu’il était, ça ne sert à rien de s’attarder dessus. »

Puis Mitsu tilta au sujet des démons et commença à enchainer des questions plutôt embarrassantes pour Zhen Xi.

« Hum, par où commencer… à propos de celle que j’ai ramené, ce n’est pas vraiment une menace, car déjà elle est à moitié humaine et malgré qu’on ce soit battue, c’est elle qui m’a aidé à guérir, j’en serais jamais revenu sinon. Pour être précis elle a décidé de revenir avec moi car je n’étais pas en état de rentrer seule, en réalité c’est une gentille fille, plutôt timide mais qui réagi au quart de tour une arme à la main… C’est surtout son apparence qui faisait peur, elle ressemblait un peu à une sauvage, mais la je lui ai trouvé de quoi être normale, je suis sûre qu’elle s’adaptera si on ne l’abandonne pas. Je peux te la présenter si tu veux. »

* Voilà qui règle la moitié du problème… *

« Après quand je dit que je sais traiter, c’est juste qu’il y a certain comportement à éviter en leur présence, qui bien souvent sont des réflexes pour nous. Si jamais ta besoin de conseil à ce sujet, je peux t’en donner hein. Et disons que… bin… pour certaine raison… je me sens aussi proche d’eux que de nous… »

Elle avait un air un peu gêné et ne fixait pas vraiment Mitsu en lui parlant.

* Je ne peux pas lui parler de toi…
T’en a déjà trop dit à mon gout. *

Revenir en haut Aller en bas
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mar 30 Nov - 19:02

"Tu l'as plus ou moins mérité, on n'entre pas sur le territoire d'un démon comme ça... Enfin bon, elle a été cool, c'est le moins qu'on puisse dire. Et elle est... timide... Attends... Une démo- demi démone... timide ? Eh bien, même dans les vieilles légendes, il n'y a aucun cas de démone "timide", si mes souvenirs sont bons- et ne me regarde pas comme ça, j'ai étudié à une époque, avant ma première coupe de saké, j'ai quelques notions. La rencontrer .. ? Mh, pourquoi pas... M'enfin j'aimerai bien que tu sois là. Je fais pas face à ce genre de bestiole seul si on ne m'assure pas à 100% que mes tripes sont en sécurité derrière ma peau. Elle s'appelle comment, d'ailleurs ?"

Elle enchaîna avec une nouvelle volée de phrases qui déboussolèrent Mitsuhide.

* Ma nièce est folle. Frappée du citron. Ca peut pas être dû à son éducation, c'était irréprochable. Enfin, j'en sais rien après tout. Ca doit être Hideyoshi, l'enfoiré. Ou alors Ji l'a bercée trop près du mur quand elle n'était qu'un bébé. m¤rde, y'a un truc qui cloche. *

Ses yeux vrillaient ceux de sa nièce, essayaient de la percer à jour, mais la jeune princesse évitait son regard avec soin.

" Bon, tu me sembles un peu trop mature et adulte pour faire une crise d'adolescence tardive où tu te sens incomprise par le monde qui t'entoure. Mais t'as pas l'air cinglée non plus, à première vue. C'est étrange... Enfin bon, j'y ai jamais rien compris à la psychologie, j'vais pas continuer mon enquête..."

Il se gratta le derrière du crâne, une mimique qui lui était devenue habituelle, tout en gardant son regard implacablement plaqué sur sa nièce qui n'avait plus grand chose à détailler dans la pièce, excepté ses pieds, qui semblaient captiver son attention toute entière.
Le sourcil droit de Mitsuhide s'éleva à une vitesse savamment calculée après des heures passées à s'entraîner devant un miroir pour obtenir le "Sourcil Interrogateur Ultime" mais resta muet quelques instants de plus.


" Non, vraiment, ça m'intrigue. Certaines raisons ? Lesqu... Bah, j'suppose que ça me concerne pas, pas vrai ? M'enfin si tu veux en parler, tu sais où me trouver. Et t'attires pas plus d'ennuis que ça, ou sinon c'est encore moi qui vais en ramasser plein les dents avec ta mère... "

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mer 1 Déc - 11:09

Mitsu semblait curieux et inquiet à la fois de rencontrer Kami.

« Non ne t’inquiète pas, elle n’est pas du genre à dévorer les humains, elle préfère les éviter et elle m’a promis de ne faire du mal à personne ici. Son nom ? C’est… Kami-kiri-musi… on l’appelle Kami pour faire plus simple. »

Quand il s’agissait de parler des autres, Zhen Xi n’avait pas de problèmes pour répondre mais quand c’était à propos de son comportement…

« Non non, je vais bien, je t’assure… vraiment. Ce n’était peut être pas vraiment le cas ces dernières années où j’avais l’impression que mon cœur avait complètement sombré avec mes émotions… Mais maintenant ça va beaucoup mieux ! »

* Ouais, d’ailleurs pourquoi ça va mieux ?
Hum, hé bien, c’est compliqué tu vois, en fait, c’est que, on va dire, que le combat contre Kami t’as permis d’ouvrir les yeux, ouais voilà, ça c’est bien.
Le combat contre Kami… j’ai d’ailleurs quelque doute sur comment ça c’est terminé…
Bin, on à quand même pris à sacré choc sur la tête c’est normal de pas tout se souvenir… *


Bien que Xi souriait, pour essayer de faire passer le message à Mitsu, elle semblait plus ou moins perplexe pour tout autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Ven 3 Déc - 15:54

* Une démone, Kami, qui évite les humains, et qui promet d'être gentille... M'ouais... *

" Ouais bon, ok, faudra que tu organises une rencontre avec Kami un de ces jours, ma curiosité l'emporte sur mes craintes."


Il ponctua sa phrase par un grognement mécontent.

* Dedieu, y'a plus de saké ou je rêve ? ... A'pu... Quelle tristesse... *


Il regarda de nouveau Xi et lui serra brièvement l'épaule alors qu'elle souriait.


" Bon, si tu me dis que tout va bien, je veux bien te croire. Mais fais quand même attention à toi, et comme je te disais, évite de trop fricoter avec les démons, hein. On sait peut jamais savoir avec ces êtres.

Sur ce ! C'est pas que je m'ennuie, Impériale Nièce, mais j'ai besoin de saké. Et il faut que je sois présentable devant ton ami Kami ! Envoie quelqu'un me chercher d'ici une heure, ou quand ton invitée sera prête !"


Il fit son habituelle courbette agaçante, destinée aux hommes de pouvoir, et en se relevant fit un clin d'oeil à Xi. Puis il marcha vers la sortie d'un pas un peu plus sûr qu'à son arrivée dans la pièce, le sourire aux lèvres.


* Eh bien... cette journée démarre sous de bonnes hospices... Vraiment intéressant. *

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Ven 3 Déc - 18:50

Mitsu accepta finalement de rencontrer Kami, cela fit plaisir à Zhen Xi car c’était une bonne occasion de la sociabiliser.

« Ok, pas de problème, je vais envoyer quelque la chercher, à toute à l’heure. »

Elle descendit du haut de son bureau et se dirigea à son tour vers la porte de la salle, non pas pour sortir mais pour appeler Xin Li.

« Li ! Je sais que t’es par là, viens voir ! »

En effet, il fallut très peu de temps à Li pour se présenter devant Xi.

« Oui princess, je suis là. »

Malgré qu’elle ait aussi du travail, Xin Li s’arrangeait toujours pour se trouver à proximité de Xi pendant la journée au palais Wei.

« Bien. Je pense que les autres en ont fini avec Kami, peux-tu aller me la chercher et la ramené ici ? Elle doit surement être dans ma chambre. »

« D’accord, j’y vais de ce pas. »

Li se retourna et partit à la recherche de Kami.

* Bon il me reste encore un peu travail ici. *

Zhen Xi retourna au bureau après avoir fermer la porte derrière elle, il lui restait à étudier les derniers rapports remis par ses subordonnés.
Revenir en haut Aller en bas
Xiahou De
Wei's Overlord
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Sam 4 Déc - 11:09

Ne sachant pas quoi faire, Kami retourna donc dans la chambre à Zxi. Là-bas elle eu pour seule compagnie Félina, qui était allongée sur le lit, elle s’assit à coté.

* Je pense, que ça ne plaira pas à Xi si je m’assois par terre… *

Elle commença à caresser la tête de Félina.

« Je ne sais pas quoi faire… mais c’est pas comme si j’avais l’habitude de rien faire… »

Mais soudainement Félina se releva et quitta la chambre.

« Hé !... Attends-moi ! »

Elle partit à sa poursuite, mais n’avait pas vraiment l’habitude de marché avec des chaussures, elle perdit sa trace après quelque détours…

* …Où suis-je ? *


Pendant ce temps-là, Xin Li, la capitaine des gardes du corps de Zhen Xi, avait été envoyé par cette dernière à la recherche de Kami. Sur ces conseils elle se rendit à la chambre de la princesse mais ne trouva personne, elle du donc partit à sa recherche. Après quelque couloir, elle aperçu une personne avec de beau vêtement, ce n’était pas rare de croiser du beau monde au palais Wei, elle aurait surement remarqué quelqu’un comme Kami…

« Excusez-moi ! Vous n’auriez pas vu… Ah Kami ! »

* J’avais même par remarqué qu’elle avait les cheveux rouges… *


« Hum ?... Li c’est ça ?
- Oui ! La princess te demande, viens s’il te plait.
- Xi ?... Ok. »

* C’est donc à ça que les autres étaient occupées avec elle, c’est plutôt réussi. *

Li conduisit Kami jusqu’à la salle impériale ou se trouvais Zhen Xi.

* Que dois-je faire ? Remercier Xi pour son cadeau ?... *

Elle entra avec Li dans la salle, sans dire un mot.

_________________
Hardcore Otaku-Gamer


Personne ne changera mes ambitions !
Revenir en haut Aller en bas
http://prinny74.canalblog.com/
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Sam 4 Déc - 13:03

Zhen Xi étudia rapidement les derniers rapports qu’on lui avait remis, mais rien de bien passionnant s’y trouvais. Ça l’occupa juste le temps que Xin Li recherche et ramène Kami ici.

« Princess, je vous ai ramené Kami. »

Les deux venaient d’entrer dans la salle, Xi leva les yeux de son dossier pour le regarder et réalisa que Kami avait reçu son cadeau, alors elle précipité vers elles.

* Oh my… ça lui va super bien, elle est beaucoup plus jolie comme ça…
Ton nez… *


Xi essuya discrètement une goute de sang qui s’échappa de son nez…

« Merci beaucoup Li ! Maintenant, peux-tu aller prévenir mon oncle qu’elle est arrivée ? »

« D’accord. »

Li partit de nouveau à la recherche de quelqu’un…

« Bon Kami, déjà sache que tes nouveaux vêtements te vont parfaitement bien, je ne me suis pas tromper en les choisissant… »

C’est à se demander si elle n’a pas fait ça plus pour elle qu’autre chose…

« Si je t’ai fais venir ici c’est parce je souhaiterais te présenter mon oncle, Mitsuhide Akechi, c’est le chef de l’armée, je t’avais parlé de lui quand on était sur le retour. J’ai évoqué rapidement ce qui c’était passé lors de notre rencontre et il est curieux de te rencontrer. Ne t’inquiète pas, il n’est pas méchant, au contraire il est plutôt marrant tu verras. »

Elle fit entrée Kami dans la pièce pour être plus à l’aise quand Mitsu arrivera.
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mar 21 Déc - 11:20

Mitsuhide arriva une petite heure après Kami, accompagné de Xin Li. Il avait fait l'effort de se laver, de revêtir des vêtements propres et de se laver les cheveux, ce qui en disait long sur sa nervosité.

* Rappelle toi, un mot de travers et t'as plus de tête. Un mot de travers et t'as plus de tête... Dedieu, qu'est-ce-qui m'a prit... *

Il s'approcha de sa nièce et de la démone et fut tout d'abord surpris par sa tenue qui la rendait humaine, à un point que s'il n'avait pas été au courant de sa véritable nature, Mitsuhide se serait comporté comme à son habitude devant une jeune femme. Forcément, la peur animale qui lui broyait les entrailles lui fit tenir sa langue.
Il se planta à côté d'elles et un petit silence gêné s'installa. Mitsuhide s'efforçait de ne pas trop fixer Kami, de peur de l'énerver en se montrant malpoli. Finalement, n'y tenant plus, il tendit la main accompagné d'un affreux sourire.


" Salut, euh... Je m'appelle Mitsuhide, j'suis l'oncle de Xi, euhm... Ravi de te rencontrer en tout cas. Si j'peux me permettre, bon choix la tenue, on n'y voit que du feu. Uhm... euh... Tu aimes le saké ?"

Ne trouvant rien de mieux à dire il sortit de ses poches trois fioles contenant chacune une dose individuelle de saké. Il en tendit une en direction de Xi avec un clin d'oeil (comme elle l'avait dit, elle n'était plus une enfant) et une autre vers Kami, ne sachant pas si les démons étaient friands de saké.

* Jusqu'à maintenant, je suis en vie. Bon dieu, buvons ce putain de saké, ça va me détendre. Si ça continue j'vais mouiller mes vêtements comme un gosse. Nan mais ça devrait être interdit d'avoir l'air si innocent tout en pouvant détruire une ville en éternuant ! C'est franchement vicieux... *

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Xiahou De
Wei's Overlord
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mer 22 Déc - 11:04

Kami avait donc été invité ici car l’oncle de Zhen Xi souhaitait la rencontrer. Elle se demandait pourquoi un humain souhaiterait la rencontrer surtout au sein d’une armée comme le Wei, cela l’inquiétait un peu, mais Xi semblait plutôt contente de ça, donc Kami se contenta de patienter sans trop se poser de question. Finalement il arriva, il n’avait effectivement pas bien l’air dangereux, tout stresser en marchant comme un robot…

* Et la je fais quoi ? Comme il à dit l’autre déjà ? Utiliser mes instincts ? Ils me disent pas grand choses la à part que j’aimerais bien être ailleurs à rien faire… *

Et il se présenta et lui tendit la main…

« S’lut… »

Voyant Zhen Xi gesticuler à coté pour lui faire signe de lui serrer la main, elle le fit un peu tardivement et peut être un peu trop fort, on ne peut pas dire qu’elle ait l’habitude de ça.

* Euh, oups. *

Puis il leur proposa un ptit coup de saké pour marquer le coup.

* Du saké hein ? C’est ça dont il parlait… *

« Euh oui… en théorie. »

Elle prit la fiole et fit comme tout le monde au moment d’en boire.

* C’est un drôle de gout… mais ça se laisserait bien boire ouais. *

« Pas mal. »

Elle regarda Mitsu, elle ne savait pas trop ce qu’il fallait penser de la situation, souhait-il juste faire connaissance ? Ou avait-il une raison plus poussé ?

_________________
Hardcore Otaku-Gamer


Personne ne changera mes ambitions !
Revenir en haut Aller en bas
http://prinny74.canalblog.com/
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Dim 16 Jan - 10:19

Kami finit par serrer la main de Mitsuhide sous l'impulsion de Xi. Une petite larme monta héroïquement dans les yeux de Mitsuhide a cet instant mais il ne la laissa pas couler.

* J'suis un homme. J'ai pas mal. J'ai. Pas. Mal. *


Lorsque leurs mains se séparèrent, il eut une petite idée de ce que pouvaient ressentir les ouvriers qui se coinçaient la main sous un bloc de pierre lors de la construction des palais et il se jura de ne plus se moquer d'eux, même ivre. Le silence gêné qui s'était installé au début de la conversation revint après qu'ils aient trinqué. Mitsuhide jaugea une nouvelle fois Kami, qui avait l'air de profondément s'emmerder. Passé l'appréhension qui l'habitait au début, ils commençait à se détendre.

" Mh donc voilà, j'ai pas grand chose à te raconter finalement, j'voulais juste voir qui était l'invité de Xi en personne. Si jamais t'as aimé le saké et que tu veux boire un coup, demande à Xi ou Yin Li où me trouver, j'ai toujours de quoi accueillir mes visiteurs.
Ah oui, en passant, est-ce-que tu pourras serrer moins fort la prochaine fois ? J'ai encore la main toute engourdie. Ou alors on peut s'en passer, c'comme tu préfères."


Il leva les yeux vers Xi et remarqua son sourire amusé, il pensa qu'elle se moquait de sa main estropiée et lui lança un regard d'enfant mal élevé, une sorte de "gnagnagna !" muet, au dessus de sa propre fiole qu'il buvait pour se donner une contenance.

Il jeta ensuite un bref coup d'oeil à la fenêtre entrouverte à leur gauche et vit une trainée de poussière derrière un petit groupe de cavalier. L'espace d'un instant, son coeur remonta dans sa gorge mais il se reprit. Ses vieux amis ne pouvaient pas déjà être là. Malgré tous ses talents, Luo Feng ne pouvait pas avoir ramené les Lames en Chine en si peu de temps. Il se sortit les cavaliers de la tête, ils n'étaient sûrement que de simples vagabonds, et reporta son attention sur sa nièce et la démone qui avaient fini leurs fioles.


" Ah, déjà ? Dedieu, De va pas être content... Tu pourras me faire le plaisir de boire moins vite quand il reviendra ? Serait foutu de dire que je t'ai transformée en ivrogne pendant son absence..."

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Lun 17 Jan - 13:31

Xi se contenta d’observer toute la scène, elle du se retenir de rire quand Kami sera la main à Mitsu, elle peut être du lui précisé que son arme est un kanabo de plusieurs kilos. En attendant qu’ils finissent, elle rectifia sa fiole de saké assez rapidement. Finalement leur conversation tourna vite court, puisqu’ils n’avaient pas grand-chose à se dire. Xi s’approcha de Kami et lui posa la main sur la tête et l’ébouriffa légèrement comme une enfant.

« C’est bien tu fais beaucoup d’efforts. Allez, on ne va pas t’embêter plus longtemps, tu peux y aller si tu veux. N’hésite pas à lui rendre visite, si tu veux boire de nouveau. »

Kami acquiesça.

« Ok… A plus alors. »

Elle quitta alors la salle et se dirigea certainement en direction des chambres. Xi retourna en direction de Mitsu vers la fenêtre.

« Tu vois, elle n’est pas méchante. Si tu n’aurais pas sortis le saké, je crois que je serais venue te frapper pour te déstresser. »

Dit-elle avec un léger sourire sadique. Elle s’assit de nouveau sur le bureau face à Mitsu, du coté fenêtre.

« Bah, on ne peut pas vraiment dire que c’est aussi souvent que toi que j’ai l’occasion d’en boire. » Clin d’œil.

« Et sinon, tes Lames là, ce sont quelle genre de personne ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Lun 17 Jan - 16:26

Mitsuhide hocha la tête en regardant de nouveau le groupe de cavalier. Ils étaient 5, quand même. Foutue coïncidence. Il fût cependant tiré de ses pensées par Xi qui venait le chambrer.

" M'oui, c'est vrai qu'elle n'a pas l'air agressive pour un rond. M'enfin bon... Va me falloir un peu de temps pour m'y faire tout de même. C'est pas tous les jours qu'on voit un démon, alors vivre dans son périmètre... C'est plutôt curieux."

Il sortit sans trop y penser une bouteille de la besace dans son dos, une fine ride barrait son front à présent, les cavaliers allaient droit en direction de Luo Yang. Xi vint s'assoir juste à côté de lui et le sortit de sa rêverie.

" Pas souvent ? Bon, dans ce cas une goutte de plus te ferait pas de mal..."

Il fouilla la pièce du regard et vit deux écuelles à saké sur une table basse, il alla les chercher et les remplit avec assurance avant d'en tendre une à Xi et de trinquer.

" Ah, le caractère des Lames. C'est drôle comme question, ils sont tous un peu différents. Leur seul point commun doit être qu'ils sont tous fêlés, mais chacun à sa façon. Mh, comment être concis... Bon, déjà, les garçons.
Bon, à la base il y a Hideie Ukita. C'est lui qui a eu l'idée de créer notre groupe. Un excellent sabreur et un fin tacticien. Il est, ou peut-être était, versé dans la politique et les arts. Le genre de gars idéal comme émissaire ou stratège. Son délire ça reste surtout les poèmes et la chanson cela dit, il passe son temps à composer des chansons et des textes. Plutôt timide en règle général, 'pis il boit pas. Pour tout ce qui est hiérarchie, respect du supérieur et aide politique j'pense qu'il serait parfait, si tu veux le rendre utile.

Voyons, après y'a Masa. Enfin, Masanori "Le Bélier" Fukushima. Il a que deux passions, le saké et la guerre. C'est le genre à prendre la mouche rapidement et à tout faire voler en éclat pour se calmer. Pas toujours facile à vivre au quotidien, mais il a son utilité. A l'époque, sa réputation avançait qu'à lui seul il pouvait faire autant de dégâts qu'une charge de cavalerie, mais ça reste une légende. Certes, c'est une brute épaisse qui en terme de puissance pure n'a pas grand chose à envier à des guerriers comme Shi Pi ou Lu Bu, mais il n'a aucune finesse et méprise la subtilité. Un bélier quoi. M'enfin il a un bon fond.

En dernier y'a Izumo Gekkô, notre ninja. Alors lui, c'est un phénomène. Drogué jusqu'à la moelle, alcoolique fini, truand, trafiquant... Tant que c'est illégal ça lui plaît. Il se bat avec une faux un peu particulière, la hampe peut s'allonger ou au contraire rétrécir. A part ça, c'est un maître ninja. Et là c'est pas de la réputation, c'est assez effrayant. Il excelle dans à peu près tous les domaines propres aux ninjas, il ne s'est pas spécialisé dans tel ou tel domaine, comme ils le font la plupart du temps au Japon, c'est un génie. Son clan l'a banni à cause de son attirance pour les affaires louches, officiellement, mais surtout parce-que ses talents dépassaient l'entendement. Il a d'ailleurs tué des membres de sa propre famille pour obtenir sa faux, leur trésor. Franchement, si y'en a un dans le lot auquel j'ai pas envie de me frotter, c'est lui. Il est assez froid et distant, voir même moqueur au début, mais une fois qu'il commence à connaître les gens, c'est un chic type, faut juste éviter de lui chier dans les bottes. Et puis il sait faire des tours rigolos. Une fois, on n'avait plus de dés pour jouer et il en a créé en glace, plutôt cool.

Chez les filles on a Tomoe.. Tomoe comment déjà... Euh... Ah oui, Yugito. Elle, c'est une prêtresse guerrière, c'est la plus jeune. J'pense que tu pourrais bien t'entendre avec elle, nature énergique et optimiste. A l'époque elle était assez vulgaire, m'enfin ça fait partie de sa personnalité. Faudrait faire en sorte que les hommes ne l'approchent pas trop où on va se retrouver avec des duels par dizaine, tu comprendras pourquoi en temps utiles.

Et la dernière, c'est Kitsune Ankô, une ex. Pardonne moi d'avance, mais elle ferait bander un mort. J'sais pas pourquoi mais j'sens qu'il va y avoir compétition entre elle et ta mère, ça promet d'être drôle. Elle joue beaucoup avec ça et passe son temps à aguicher et charmer les gens autour d'elle. Ca se ressent dans son style de combat, elle se faufile et se coule partout pour mieux larder ses ennemis de manière franchement vicieuse.

Enfin bon, j'vais pas non plus faire une biographie, ils arrivent."


Ses yeux brillaient se son coeur battait à tout rompre dans sa cage thoracique. Durant tout son speech, les cavaliers s'étaient approchés, approchés, jusqu'à ce que nul doute ne persiste. Un groupe de 5 cavaliers comportant un homme tout en noir, un colosse avec un casque à corne, un autre avec les cheveux blancs, une femme avec une armure rouge sang aguicheuse et la naginata reconnaissable entre mille, ça ne courait pas les rues.
Il soupira et termina son verre d'une traite.


" Bon, cela dit, ça, c'était avant qu'on ne se sépare. Y'a des chances qu'ils m'en veulent un peu. Va falloir les convaincre, tout ça, mais crois moi ça vaut le coup. Enfin, tu pourras voir les bestiaux d'ici peu de temps."

Le groupe de cavalier venait de franchir la porte principale de la ville et remontait tranquillement la rue menant au palais Wei. Luo Feng leur avait visiblement très bien expliqué où trouver ceux qu'ils cherchaient.

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mar 18 Jan - 10:52

Mitsu récupéra des coupelles à saké et en remplit une pour Zhen Xi.

« Merci. »

* Encore ? Bon c’est loin de ce qu’on a pu faire en soirée, mais là c’est la journée, il carbure vraiment au saké. *

Puis il se mit à décrire les Lames. Elle écouta la description avec grand intérêt tout en sirotant son saké. Elle garda un visage perplexe tout le long car ils étaient tous pour le moins… uniques dans leurs genres…

« Hum, un poète, un bourrin, un ninja, une prêtresse et une chaudasse… une sacré ménagerie en effet. Mais si tu dis qu’ils sont dignes de confiance… »

* Une miko…
Hein, quoi ?
Ya une miko…
Et ?
Non rien, oublie, si c’est une guerrière... *


Elle posa sa coupelle un fois vidée puis descendit du bureau.

« Je te laisse t’occuper de leur accueil alors, le temps que je finisse deux ou trois paperasses ici. Ramène-les là après, qu’on puisse parler affaire… »
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Lun 28 Mar - 17:20

« Bon, et maintenant, s'il vous plaît, pouvez vous la mettre en sourdine ? Juste quelques instants, les bonnes manières, comprenez... »

Les 5 acolytes dans son dos lui accordèrent de bonne grâce cette faveur. Ils avaient tous fini par dormir dans un vrai lit et avaient pu se péter la panse grâce aux plats que Mitsuhide leur avait fait livrer. De plus, ils allaient potentiellement signer un nouvel accord qui leur faciliterait la vie pour un bon bout de temps.
Satisfait du silence, Mitsuhide passa un coin de mur et vit quelques mètres plus loin Xin Li, la chef des gardes de Zhen Xi, plantée devant la porte de la salle impériale. Elle vit le petit groupe dès que Mitsuhide eût dépassé l'angle et elle ne pût retenir une moue surprise tant la troupe était hétéroclite.
Elle se reprit rapidement et ne broncha pas, attendant que Mitsuhide soit à son niveau. Ce dernier la salua et, tout en montrant par dessus son épaule ses compères, lui fit un clin d'oeil.

« -  V'la les bestiaux. Xi est toujours là dedans ?
-Oui, elle vous attend.
-Merde, on est à la bourre ?
-Je ne crois pas, ça ne l'empêche pas de vous attendre.
-Putain, ils ont tous un – AIE ! IZUMO, T'ES CON !
-Certes, mais tais toi, c'est franchement pas le moment.
-Ca suffit vous deux, désolé Li, on ne va pas t'embêter et faire patienter la princesse plus longtemps, amuse toi bien. »


Devant le regard interrogateur de la garde, Mitsuhide poussa le lourd battant de bois de la porte et pénétra dans la pièce, suivi de près par Tomoe qui clopinait après qu'Izumo lui ait écrasé le pied. Son regard était furibond, mais elle se contenait. Ensuite venaient Masanori, Hideie, Kitsune et Izumo.

Ce dernier referma la porte derrière lui et tous les regards se portèrent vers Xi qui les attendait à côté d'une fenêtre. Elle se tourna vers eux et les fixa de manière assez curieuse, ce qui mit mal à l'aise certaines Lames. Pour dissiper le malaise, Mitsuhide fit marche vers elle pendant que Tomoe continuait de fixer Xi.


« - Té Mitsu, c'ta nièce, elle ? Elle est flippante...
-Et encore, t'as pas vu la démone avec qui elle a copiné. ELLE, elle est effrayante. Xi est juste... unique en son genre.
-Attends un peu, démone ? Copiner ? Tu me fais marcher ?
-Nan nan, j'ai pas vraiment eu de détails, mais j'l'ai rencontrée aussi, Kami qu'elle s'appelle. Fin c'est qu'une demie démone apparemment. Tout est que j'ai jamais autant souffert à cause d'une poignée de main.
-J'veux bien te croire...
-Bon allez on arrête les conneries. Brillez les gars – et les filles, désolé -, me faîtes pas honte... »


Ils étaient arrivés à côté de la princesse qui les regarda tour à tour, un léger sourire flottait sur son visage, ce qui aida à briser quelque peu la glace. Les 5 lames s'inclinèrent maladroitement, sauf Izumo qui se contenta d'un signe de tête en la détaillant plus attentivement maintenant qu'ils étaient assez proches.

*Y'a un truc louche. M'énerve, j'sais pas c'que c'est... A creuser en tout cas... M'enfin elle a l'air d'avoir des couilles, j'aime bien. *

*Première fois que j'côtoie un membre d'une famille impériale... Fait bizarre... Elle a l'air gentille cela dit. *

*Owi elle est trop cute <3 *

*Port de tête altier et finesse des traits, mmh, il va falloir intégrer ce personnage à mes contes... *

*J'aime pas. Pourquoi je me chie dessus comme ça ? J'suis pas une fiotte, par les couilles d'Orochi ! Enfant du démon... *

Mitsuhide se plaça à côté de sa nièce et fit un large geste du bras pour montrer ses amis.

« Et voilà ma nièce, les voilà, de pieds en cape, frais et dispos. Je sais pas comment ça se passe d'habitude quand tu « recrutes », tu veux rester seule avec eux ou tu préfères que je reste ? »

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Jeu 28 Avr - 9:55

Peu de temps après que Xi soit prête à les recevoir, la fine équipe de Mitsu arriva. Elle les laissa s’approcher et en profita pour mieux voir à quoi ils ressemblaient.

* Je reconnais bien là le casting, le ninja, la prêtresse, l’extravertie, le poète et le bourrin…*

« Mina-san, youkuso ! »

Quoi de mieux qu’un peu de japonais pour leur souhaiter la bienvenue ? Elle s’inclina un peu pour les saluer. Elle se tourna vers Mitsu pour lui répondre.

« Non tu peux rester ici ça sera plus simple. Et c’est rarement moi qui m’occupe des recrutements à vrai dire, mais vu la situation exceptionnelle. »

Se tourne vers les autres.

« Donc vous êtes les Lames… vous êtes venus ici après l’appel de Mitsuhide, c’est gentil de votre part, mais être vous sure que c’est bien ce que vous voulez faire ? Seriez-vous capable d’obéir aux ordres même si cela contredit vos principes ? Accepteriez-vous de vivre, dans un monde qui ne sera jamais plus comme avant ? Soyez sure d’y avoir bien réfléchie. »

Des questions plutôt mystérieuses, avaient-elles vraiment un sens pour elle ou cherchait-elle juste à tester leurs motivations ?
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Ven 27 Mai - 12:25

Armés et en costume de combat de pied en cape, les Lames la jouaient discrète devant Xi et l'étrange aura qu'elle dégageait. Mitsuhide eut du mal à contenir un éclat de rire devant le visage écarlate et crispé de Masanori, qui semblait en train de lutter pour ne pas se noyer dans le flot de pensée qui envahissait sont esprit. Il réussit à refouler cette hilarité lorsque sa nièce prit la parole en japonais et il en profita pour reculer et laisser le champs libre à ses compagnons.

Les réactions des Lames lorsque Xi leur adressa la parole furent variables. D'un côté on retrouvait Hideie et Kitsune qui, ravis et honorés que la princesse leur adresse la parole dans leur langue maternelle, lui retournèrent un sourire franc, teinté d'une légère rougeur au niveau des joues pour notre poète.

" Princesse, c'est un réel honneur que vous nous faîtes là, veuillez bien accepter nos remerciements les plus sincères pour une telle marque de bienvenue, cela nous touche beaucoup."

De leur côté, Tomoe et Masanori s'étaient penchés l'un vers l'autre avec circonspection.


" - Genre ! Elle nous prend pour des gueux qui ne parlent pas sa langue ? Ou elle veut se la péter en faisant sa Mâdâme culturée ?

- Je crois qu'elle essayait d'être gentille. M'enfin j'aurais préféré un siège, c'est peut-être moins diplomatique, mais franchement plus pratique.

- M'ouais... Attendons la suite."


Izumo lui n'avait pas bronché, il semblait fait de marbre et fixait un point dans le vide juste à côté de l'oreille droite de Xi. Ce fut cependant lui qui répondit lorsqu'elle leur posa une brève série de questions.


" Vous venez de le dire, nous sommes les Lames. Sans vouloir vous offenser, Majesté, cette seule phrase est une réponse à toutes vos questions.

"Sommes nous sûrs que c'est bien ce que nous voulons faire ?" Nous sommes les Lames, et nous dénions à quiconque le droit de remettre en question ou d'influencer nos choix. Si nous sommes ici, devant vous, suite à l'appel de Mitsuhide, c'est parce que nous l'avons décidé, nous ne reviendrons pas sur cela.

"Serions nous capables d'obéir aux ordres même si cela contredit nos principes ?" Nous sommes les Lames. Une fois notre serment prêté, nous obéirons. Nous avons massacré et tué plus qu'un être humain ne le devrait, et si nous avons pu le faire, c'est bien parce que les principes moraux n'ont plus de place dans de pareilles circonstances. En tant que mercenaires, la seule chose qui pourrait nous faire changer d'avis malgré notre code d'honneur est que nous ne soyons pas rémunérés. Comprenez bien que c'est notre gagne pain. Nous avons engagé cet honneur en nous présentant devant vous. Remplissez votre part du contrat et nous tuerons toute cible désignée sans aucun état d'âme. Chacun de nous a scellé ses principes en lui il y a un moment déjà, de l'autre côté de la mer.

" Accepterions nous de vivre dans un monde qui ne sera jamais plus comme avant ?" Nous sommes les Lames. Le monde peut évoluer, changer, s'écrouler, nous resterons les Lames. Nos ennemis passés ont péri sous nos coups, nous sommes toujours là. Qu'importe ce que l'avenir nous réserve, nous sommes les Lames et nous le resterons. Tant qu'il reste un monde à explorer, qu'importe qu'il soit différent du précédent."


Un silence solennel s'abattit sur l'assemblée. Les Lames, Mitsuhide comprit, regardaient Xi avec un air de toute confiance sereine. Dans un ensemble parfait, ils levèrent le point droit à hauteur de leur visage et levèrent leur index et leur majeur, serrés l'un contre l'autre, puis, toujours avec cette cohésion mécanique, entamèrent leur litanie monocorde.

" Nous sommes les Lames. Nous sommes le vent et la roche. Nous sommes les Lames. Nous sommes le soleil et la lune. Nous sommes les Lames. Nous sommes le volcan et la mer. Nous sommes les Lames. Nous sommes le tonnerre et le cerisier. Nous sommes les Lames. Nous sommes le sabre et le bouclier. Nous sommes les Lames et en ce jour notre force et notre honneur sont à votre service, jusqu'à la victoire ou la mort. Nous sommes les Lames et en ce jour nous sommes votre bras armé, jusqu'à la victoire ou la mort. Nous sommes les Lames."

Ils ouvrirent la main en grand et la placèrent sur leur cœur un instant avant de se décontracter. La scène n'avait duré que quelques instants et ils semblaient tous sortir d'une sorte de transe.


" Cela faisait très longtemps que ces mots n'avaient pas été prononcés, j'ai craint un instant que vous les ayez oubliés.

- Bah, c'est comme déboucher une bouteille de saké, on oublie jamais, les réflexes reviennent vite.

- J'avais un autre exemple sous la main, mais je comprends qu'il ne te soit pas venu à l'esprit plus vite.

- Ca veut dire quoi ça ?

- Laisse tomber Masa, pitié, sinon on en terminera jamais... Bon, chère nièce, te voilà convaincue ? Nous prêtions ce serment à chaque nouvel accord, et nous ne l'avons jamais brisé. J'espère que tu es satisfaite, sinon nous n'avons aucun autre moyen de te prouver notre fidélité. Enfin, eux, je veux dire. Moi j'suis quand même officier Wei, ma loyauté n'est pas à remettre en question, mais au moins maintenant il est clair que les Lames au complet suivent la même route.

- Ca fait plaiz' n'empêche. A l'ancienne, pas vrai gros tas ?

- J'aurais pas dit mieux, moucheron.

- Sont mignons !

- Ouais, changerons jamais...

- C'est ce que nous attendons d'eux, après tout.
"

Ils se regardèrent tous les 6 avec une ombre de sourire sur le visage et les yeux brillants, ils ne craignaient rien, ils étaient les Lames. Un rayon de soleil perça par la fenêtre et sembla embraser leurs armes.
Puis leurs regards se braquèrent de nouveau sur la princesse proche d'eux.


" Verdict ?"

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Salle impériale   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Salle impériale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Salle impériale
» La Garde Impériale
» Ma petite vendetta de la garde impériale!
» La garde impériale au soleil
» La Marine Impériale !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dynasty-Samurai Warriors, le Forum :: Territoires de Chine :: Luo Yang :: Le Palais Wei-
Sauter vers: