Dynasty-Samurai Warriors, le Forum

Tout sur Dynasty Warriors, Samurai Warriors, Warriors Orochi, Kessen...


 

SiteSite  FacebookFacebook  DiscordDiscord  AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Salle impériale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Salle impériale   Ven 24 Juil - 20:13

Les paroles de Xin Li était tellement rassurante que la folle de Xia aurait pu sauter jusqu’au plafond de joie, c’était un coup de chance elle en était ravie, elle pouvait enfin souffler un peu et laisser de côté la peur et montra bien sa joie face à cette si gentille garde du corps.

" Oh ouiiii on croit en mon innocence c’est miraculeux mille fois merci ! Voilà enfin quelqu’un de gentil, compréhensible et qui semble normal dans ce palais ! "


Elle cacha sa main derrière son dos pour qu’elle l’oublie vite fait.

" Oh mais non pas besoin de soins ça va se guérir tout seul. Préoccupons-nous de la princesse. J’espère qu’elle se réveillera vite… "

Suite à la proposition à l’aider à porter Zhen Xi, elle hésitait parce qu’elle avait toujours un peu peur de s’en approcher car elle pourrait se réveiller remordre à tout moment elle voulait tout sauf ressentir ses crocs de vampire.

" Je sais pas…… Mais je crois que je peux dire que oui je me dois de vous rendre ce service. Et encore merci vous êtes trop sympa ! "

Elle était tellement ravie sur le coup elle s’approcha joyeusement vers Xin Li et lui fit un gros bisou baveux sur la joue en remerciements et elle était trop occupée à porter sa princesse adorée elle ne pouvait pas vraiment réagir c’était le bon moment pour.
Elle se mit de l’autre côté et mis autour du coup l’autre épaule de Zhen Xi ainsi prête à la transporter quelque part. Une fois cela fait, les filles se mirent en route et marchèrent dans un couloir du palais. Et Xia se demandait bien où elle pouvait bien quelle était la destination.

" Et on va l’emmener où comme ça ? Dans sa chambre ? A l’hôpital ?... A l’asile ? "
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Dim 26 Juil - 11:59

Xin Li était le genre de fille toujours sur la défensive prête à intervenir et intercepter la moindre attaque, car c’était son devoir en tant que garde du corps, mais elle ne pu sentir venir « l’attaque » de Xia allias son bisou baveux… Il ne fallait peut être pas la sous estimée, malgré ses aires de filles simplette se dit Li. Après elle lui demanda ce qu’elles allaient faire de la princesse.

« Ha euh, merci. Nous allons simplement l’emmenée dans sa chambre, le seul endroit on nous pouvons la garder en paix… »

En marchant, Li regarda le visage inconscient de Xi et lui caressa la joue avec sa main libre.

« Elle est pourtant toujours aussi douce… » Laissa-t-elle échapper.

Mais se rappelant que Xia était toujours la, elle se reprit.


« Hum, la princess a bien changé ces derniers temps, elle s’entend avec de moins en moins de monde, pour ne pas dire plus personne, même avec nous, avant on était quasiment ses amies de tous les jours, maintenant on a l’impression qu’elle nous considère comme ses servantes… »

Son regarde c’était quelque peu baissé sur ces paroles, mais elle releva la tête.

« Mais, nous seront toujours à ses cotés quoi qu’il arrive, c’est notre devoir !... Ha, nous sommes arrivées. »

Elles arrivèrent devant la chambre de Zhen Xi et entrèrent.

[Suite : Les chambres du palais]
Revenir en haut Aller en bas
Li Dian
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Dim 23 Aoû - 20:35

Li Dian, Cao Ang et Yue Jin étaient enfin arrivés dans la salle impériale, cette sale était l'endroit le plus important, et le plus sécurisé de tout le palais, on pouvait faire des gardes à chaque recoin, le couloir menant à cette sale était lourdement surveillé par des gardes d'élites. Une fois dedans, Dian vit l'impératrice assit sur un fauteuil, il ne savait pas ce qu'elle faisait mais bref... il s'approcha d'elle, et s'inclina devant elle, Yue Jin fit de même et Cao Ang aussi.


"Madame l'impératrice... je me présente Li Dian, ancien officier du Wei, et voici Yue Jin ancien officier du Wei aussi... désoler pour le dérangement madame, mais nous aimerions à nouveau rejoindre le Wei... nous avons fait une grave erreur de le quitter et nous aimerions nous pardonner pour ceci en revenant parmi vous."


Dian essayait avec bien du mal de jouer sur les mots pour essayer de revenir parmi les siens... le message avait l'air d'être bien passé maintenant il ne manquait plus qu'a savoir, comment allait réagir Zhen Ji ?

[C'est petit mais je vois pas quoi mettre d'autre...]
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Lun 24 Aoû - 14:07

Les pas lourds et les cliquetis des amures réveillèrent l’Impératrice. Toujours le menton posé sur son bureau, elle dégagea son regard sans tassant les petites bouteilles et quelques dossiers sur chaque côté. Encore de la visite ? Encore du divertissement, c’est ce qu’elle cru … Alors qu’il s’agenouilla devant elle, la dame se cala au fond de son siège puis, malgré son état, elle écouta attentivement les paroles de l’homme.

Mais décidemment, on jouait avec le feu.

Elle fronça les sourcils et n’affichait aucun sourire. D’un ton autoritaire, elle répondit à sa demande : '' Vous avez quittez le Wei pour le Wu … et maintenant vous vous voudriez revenir ? ''

D’un coup, elle se releva, frappa de son poing droit sur le bureau avant de se pencher vers eux et de rugir comme à son habitude :

'' Vous êtes une honte de ce royaume ! Quel homme de cette terre se laisserait diriger par un traitre de votre genre ? Tsk… Vous évitez aussi le détail du seigneur Cao Pi, ah je n’y crois pas, on veut m’duper et c’est vilain, dit-elle avant de s’asseoir.

'' On a à faire face à la loi dans votre cas et ça se terminerait par la pendaison-j’vous stoppe, osez vous enfuir maintenant et j’vous casse vos beaux visages bien comme il l’faut à vous deux. ''

L’Impératrice, légèrement saoule mais surtout dangereuse, prit une pause afin de siroter le restant d’un verre encore chaud. Elle se retourna vers Cao Ang.

'' Pendant que j’bois, Cao Ang, vous m’expliquez votre présence ? ''

Zhen Ji avait déjà tout deviné, une connaissance, un peu de souvenirs … Tout ceci puait un futur départ.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Salle impériale   Lun 24 Aoû - 16:44

Quand ils arrivèrent devant Zhen JI, Cao Ag avait déjà quelques doutes sur l’état de l’Impératrice, endormie, la tête sur son bureau jonché de bouteilles et dossiers. Ceux ci furent confirmés quand elle vida un verre devant eux.
Elle tempêta contre Li Dian et Yue Jin. Elle les menaça de pendaison, de défigurement et prit un verre.


*Ca va mal…Et…Pourquoi parle t’elle ainsi de Pi ? Mais que c’est t’il passé ici ??*

Zhen Ji tourna se tête vers Ang et lui demanda ce qu’il faisait ici. Toujours agenouillé, il prononça :

« Madame l’Impératrice, Li Dian et Yue Jin sont de très vieux amis. Je me suis donc proposé pour les accompagnés jusqu’ici »

Il ne fallait pas en dire plus. Vu comment tournait les choses, autant ne pas donner plus de renseignement à L’impératrice. Vu son état, elle pourrait demander à Ang d’enfermer ses amis ou pire encore ! Ang frissonna légèrement rien qu’a y penser. Suivre une Impératrice ivre ou aider 2 vieux amis ? C’était tout choisit ! Soit L’Impératrice se calmait, ou alors les choses pouvaient mal tourner.
Ang n’ajouta rien de plus…Du moins, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Li Dian
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Lun 24 Aoû - 18:18

Li Dian n'était pas surpris de la réaction de Zhen Ji... il s'y attendait surtout de sa part... Dian ne pouvait malheureusement rien dire de provoquant pour se défendre, alors il garda son calme et regarda Zhen ji dans les yeux...


"Dame, vous vous trompez, je n'ai point rejoint le Wu... ce sont des chiens et des incompétents pas comme le Wei, le royaume de votre époux c'est à dire l'empereur Xiahou De, le Wei a toujours été le meilleur et le sera toujours. Ecouter madame l'impératrice, autrefois j'ai prêté serment au Wei et à la famille Cao, puis quand Xiahou De est venue au pouvoir j'ai prêté serment aussi. Je n'ai jamais quitté le Wei en vérité, je suis parti au japon pour trouver des hommes à recruter, et c'est comme cela que j'ai retrouvé Yue Jin, ici présent et aussi Cao Pi... malheureusement arrivé à Luo Yang, Lu Bu nous fit barrage, il a massacré mes troupes et prit Cao pi comme prisonnier... nous ne sommes plus que nous deux, madame. Je vous en conjure madame l'impératrice, je fais honneur au Wei, à votre époux et à vous. Acceptez nous, et nous nous vous décevrons pas ! Pour le Wei !"


Li Dian se mit à genou en disant sa et garda sa tête baissée, le temps que l'impératrice fit réaction à son discours. En disant toutes ces paroles, Dian montra une détermination sans fin, il fallait qu'il revienne "chez lui"
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mar 25 Aoû - 2:06

La dame garda son verre près de ses lèvres. Toujours assise, elle resta immobile devant les trois hommes, seuls ses yeux marron les scrutaient. Deux anciens seigneurs essayaient de lui convaincre à revenir dans les forces du Wei. D’habitude, la dame irait au droit chemin, une trahison annonçait la mort, mais cette fois-ci, il y aurait une toute autre tournure.

« Madame l’Impératrice, Li Dian et Yue Jin sont de très vieux amis. Je me suis donc proposé pour les accompagnés jusqu’ici »


Zhen Ji l’avait eu dans le mile, et déjà elle avait la vision de l’avenir. Elle désirait tout au plus d’éviter les problèmes avec le seigneur Cao Ang, surtout depuis qu’il fraternisait avec son beau-frère. À un moment, elle réfléchit à une sentence équitable, mais immédiatement, Li Dian prit la parole.

'' Mais vous jouez avec les mots, chuchota l’Impératrice à elle-même.

Ce qu’il disait semblait vrai et avait une très bonne allure, avoua l’Impératrice. Au même moment, Li Dian s’agenouilla une seconde fois, ce qui même toucha l’Impératrice, mais elle ne laissait rien paraître dans son visage. Elle le fixa longuement, jusqu’à ce qu’elle prit parole.


'' Dégagez … ''

Ce simple mot vulgaire d’une sorte épargnait la vie des deux hommes déserteurs, ce mot donnait la liberté et ordonnait à quitter les lieux. En quelque sorte, ils devaient patienter …

'' Vous n’aurez aucune responsabilité dans l’armée, pour le moment. Vous êtes libres de vous promenez comme bon vous semble dans les quartiers, pendant ce temps, je réfléchirais à votre demande. ''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Li Dian
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mar 25 Aoû - 8:23

Li Dian était perdue face à la réactrion de Zhen Ji serait elle entrain de refuser ou était elle entrain de réfléchir à la proposition à vrai dire, la connaissant, ce n'était pas facile pour savoir laquelle de ces deux options elle avait choisie.
Li Dian fit alors ce que l'impératrice voulut, il se leva et s'inclina devant elle.



"Madame l'impératrice je vous laisse donc, je serais dans les quartiers de Cao Ang. Et encore désoler pour le dérangement madame."


*J'espère que j'ai réussie à la convaincre... vivement que je revienne parmi les miens...*


Li Dian se retourna alors, avec Yue Jin et Cao Ang qui le suivirent. Les trois hommes quittèrent la salle impériale et se dirigèrent vers les quartiers pour patienter...
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Jeu 10 Sep - 8:06

Une nouvelle journée débutait. Un long voyage venait de se terminer pour une cargaison des plus anodines. Le point d’arrivé lui était un lieu connu de la plupart des personnes parcourant ces terres dévastées par l’odieux Orochi. Ils étaient trois : un homme, une petite fille et une jument. L’un d’eux avait une réputation à tenir et cet homme était un des chefs de la Résistance tentant, tant bien que mal à résister à l’envahisseur pour l’éradiquer une bonne fois pour toute !
Son casque reflétait les rayons du soleil ce qui n’allait pas être évident pour ne pas se faire repérer par les gardes du Palais WEI !

Et bien oui chers amis ! Notre histoire se passe au palais Wei, où Hideyoshi Toyotomi, sa fille Aya et sa jument Epona devaient à tout pris rendre visite à Dame Jiji, femme de l’imbécile qui frappa Hideyoshi de sa fumée pour rester encore un peu plus dans l’ombre afin de trouver une solution de secours pour vaincre l’immondice serpentale (cherchez pas, j’voulais trouver un truc dans le genre alors j’viens d’inventer le mot xD) Orochi !


"Dis papa, pouquoi on se cache ? Ze croyais qu’on allait voir une amie de toi ? Si t’es amie alors pas besoin de se casser si ?"

"Si seulement c’était aussi simple… Mais vois-tu mon amour, les circonstances ont fait que papa n’est pas trop le bienvenu en ces lieux même si la personne que je désire voir est la femme du dirigeant de ce territoire. Mais cela serait trop long à te raconter… Bref, à partir de maintenant, tu va devoir être la petite fille la plus adorable à son papa en devenant la plus muette de toute la Terre. On ne doit absolument pas se faire repérer."

Ils abandonnèrent Epona qui connaissait le chemin vers les Ecuries Royales afin de se camoufler avec les autres chevaux et ainsi rester prête à bondir pour secourir son ami si jamais grabuge il devait y avoir.

Aya grimpa sur les épaules de son papounet et ensemble, ils passèrent la porte principale et errèrent dans le château à la recherche de Zhen Ji, l’impératrice sanglante psychopathe sakéifiée tout en évitant les gardes qui restaient eux, pour la plupart, au service de la fille la plus sombre de cette époque Zhen Xi la malheureuse, passée sous tutelle Orochienne ! Il n’y eu aucun blessé sauf peut-être une ou deux bosses par ci, par là afin de ne pas éveiller les soupçons trop rapidement. Cela plaisait beaucoup à Aya de jouer les agents secrètes mais ce n’était pas le cas de son père qui avait très peur pour sa fille et ne savait pas où trouver Zhen Ji, d’autant plus qu’il ne savait encore que sa femme ne se trouvait plus en ces lieux, et qu’il ne voulait pas encore la retrouver.

Une fois passés la grande porte impériale, ils aboutirent dans la pièce commanditrice du palais : la Salle Impériale !


"Bon maintenant, il faut espérer que quelqu’un de son côté passe par là pour lui informer que je dois lui parler. Ne t’éloigne pas trop loin, je reste près de la porte afin de surveiller si quelqu’un approche. Mais surtout, ne touche à rien compris ?"

La petite Aya, folle comme sa mère, ne pu rester en place dans une place aussi grande ! Elle venait de toucher à quelque chose qui cassa sous son passage ! Elle s’émerveillait devant un grand palais autre que celui de son papounet chéri !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Ven 11 Sep - 5:01

D’un hasard, l’Impératrice faisait sa route vers son grand bureau oû une série de travaux lui était destinée. Elle marchait assez rapidement. Seule, une pile de paperasse lui dépassait la tête. Parfois lorsque le vent soufflait dans les couloirs, quelques feuilles valsèrent dans le vent, mais elle ne s’arrêta pas.

Pendant ce temps, le seigneur Hideyoshi traversait les limites du Palais, en dirigeant même vers sa salle. Bien qu’il passa sous la vue des gardes, les ninjas eux l’avaient aperçu. Ils étaient placés dernièrement sous l’ordre de la reine afin d’augmenter la sécurité des lieux depuis certains désastres. Alors que le chef de la Résistance accompagné de sa fille entra dans le bureau, les trois ninjas en questions le suivirent. Trois ombres silencieuses se faufilèrent sous la porte avant d’apparaître sous une petite explosion aux côtés du seigneur, les armes à la main prêts à enlever la vie de ses deux intrus.

Mais à peine quelques secondes avant ce drame …La scène au ralenti débuta :

À la quatrième seconde, elle poussa la porte de son pied, à cause de son regard obstrué par cette pile feuille elle ne constata pas encore la présence du seigneur qui se tourna au même moment vers elle.

Troisième seconde, le bruit des parchemins déposés au sol et les petites explosions des ninjas armés se firent entendre; les ombres au sol se métamorphosèrent en humains. Les yeux de Zhen Ji, qui était debout vers le Toyotomi, devinrent ronds; ils voyaient le drame se produire.

Deuxième seconde, dans une fumée sombre soudainement éclatée, la silhouette de trois ninjas en air se dessinait. En direction de la gauche, de la droite et du haut du grand chef, des lames le pointaient mais devant lui, devant son doux visage et celui de la jolie jeune enfant qui n’abordait encore aucune réaction de leur malheur, c’était la main blanche de l’Impératrice qui s’étendait.

La toute dernière seconde, les lames métalliques n’étaient à quelques centimètres des deux victimes, mais elles furent stoppées par la reine.

'' Stoppe ! cria-t-elle soudainement.

Une lumière jaillit derrière le seigneur Toyotomi et sa jeune fille. Les ninjas se coincèrent dans le temps, ils étaient aussi immobiles que des statues. Toujours dans les airs, les lames continuaient à pointer.

'' m¤rde ! ... Seigneur Hideyoshi, ne refaites plus jamais ça ! ''

Prise de panique, elle prit de très grande respiration et s’approcha vers son ami.

'' Les ninjas d’aujourd’hui … se sont de vraies marionnettes … Et avec Orochi, la magie n’a aucune limite et voyez ce que ça donne monsieur. C’est très triste mais c'est ausssi très utiles.

J’imagine que vous venez de loin. Des nouvelles ? ... De grandes je suppose ...''

Édit: Désolée, j'ai visionné les Matrix c'week-end dernier ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Dim 13 Sep - 7:42

Hideyoshi n’avait pas spécialement remarqué les ninjas car il ne se doutait pas qu’au Wei, il y avait ce genre de soldats sous les ordres de l’Impératrice. Bien sur, il continuait de regarder derrière la porte mais sans avoir trop compris pourquoi, trois silhouettes s’étaient dressées devant sa fille et lui. Il n’eut à peine le temps de sortir son arme que les trois individus s’étaient rapprochés en l’air, lames dressées, et prêts à les tuer mais ils furent stoppés par un énorme « STOP ! » sorti de nulle part ! Heureusement pour lui, la chose qui venait d’arrêter les ninjas en pleine action n’était autre que la dirigeante du palais : Jiji la femme au saké !
Aya ne l’avait encore jamais rencontrée et ne put s’empêcher d’être émerveillée devant sa beauté et ses habits de reine tous bleus !


"Wouha ! Z’êtes superbe zolie madame ! Même si ma maman elle est encore pus zolie que vous. Et elle a aussi une pus grosse poitine que vous ! Mais vous faites pus vieille mais pas top non pus ! Z’avez pas de rides donc z’êtes encore zeune et belle hihi ! Vous devez avoir des enfants alos !!!!!"

Le moulin à parole qu’était Aya n’avait pas pu être arrêté à temps et Hideyoshi craignait que cela ne rende la maitresse de maison de mauvais poil. Heureusement qu’elle avait su sortir son plus joli sourire en disant ses petites paroles d’adorable fillette innocente !
Néanmoins, Hideyoshi venait de se faire poser une question et il ne pouvais en aucun cas rester muet devant cette femme qui attendait simplement des réponses…


"Je tenais juste à vous dire déjà que les ninjas ne sont pas tous comme vous le pensez. Mon équipe est très entrainée et ne doit logiquement pas se laisser avoir par des tours de magies de la sorte.

Et sinon, oui j’ai des nouvelles ni bonne… Ni mauvaise je dois dire !"


Il retira son casque et récupéra la plume de phénix qu’il avait gardé bien précieusement à l’intérieur ! Il la montra directement à Dame Jiji pour qu’elle constate par elle-même la preuve de l’existance de son mari !

"Et bien voilà les nouvelles dont je parlais. Je suis allé au point que m’avait indiqué mon garde du corps comme quoi un homme correspondant de loin à Xiahou De devait se trouver dans un endroit reculer de toute vie et en m’y rendant… Un homme tout de noir vêtu m’attaqua avec des flammes bleues et deux sabres bleutés avec un maniement tout aussi proche du sien. Et alors que je pensais mourir sous les flammes, en me réveillant, je pu constater que j’avais cette plume sur mon ventre. Cela ne pouvait justifier qu’une chose : je me suis battu contre Xiahou De et il doit certainement préparer son retour de SON côté. Si tel est le cas, nous devons tout faire pour que cela reste entre nous… Et surtout, nous ne devons en parler à personne, même pas aux autres membres de la Rés…"

Aya n’était pas venue ici pour entendre son papounet parlé de choses qui la dépassait, non non, il avait dit que cette charmante grande dame devait avoir des informations sur sa maman alors elle n’hésita pas à interrompre son paternel pour entamer le discours à ce sujet !

"Dites, papa y l’a dit que vous deviez avoir des info sur ma maman ! Ze veux savoir les soses !!!!!!!"

Les filles de nos jours, ne savaient plus attendre !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Jeu 17 Sep - 20:30

La dame détourna son regard vers la jeune fille, puis vers Hideyoshi.

'' Ta progéniture ?

Oh, oui, je vous écoute …''


Pendant que le seigneur Hideyoshi, la dame s’approcha près des soldats de la nuit coincés dans le temps et toujours en position d’attaque. Du bout de son index, elle vérifia si leurs lames étaient toujours aussi tranchantes.

Surprise par cette phrase, elle se coupa ! Lentement elle détourna son regard vers lui, elle le regardait avec de grands yeux.


''Oh … de sacré bonnes nouvelles … Oui … de très bonnes.''

Un long sourire se dessina et sans plus tarder, elle prit cette plume et l’examina de tous les angles. Finalement, ses souhaits avaient été exaucés. Elle avait tant espérer que la vie de son mari était en sécurité, loin de ces êtres maléfiques d’Orochi. Il y avait en elle un telle soulagement, mais de grandes questions prenaient places : Qu’attendait-il ? Pourquoi ne pas revenir ? Il mijotait quelque chose. De plus, pourquoi avoir attaqué le seigneur Hideyoshi ? D’après sa description, il possédait une certaine puissance, une magie assez sombre.

Pendant qu’elle fixait longuement cette plume devant elle, son sourire se dissipa peu à peu. L’esprit de De a-t-il été conquis par l’obscur tout comme sa fille ? Peu importe ses inquiétudes, elle ne voulait les partager au seigneur Hideyoshi.


"Dites, papa y l’a dit que vous deviez avoir des info sur ma maman ! Ze veux savoir les soses !!!!!!!"


Zhen Ji revenait sur terre, elle ne savait plus quoi dire à ce sujet.


'' Dame Xia Chan n’est malheureusement plus ici. Elle et ma fille sont parties rendre visite … à dame Da Ji.''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Sam 26 Sep - 12:47

Zhen Ji semblait assez choquer en ayant remarqué qu’Hideyoshi avait amené sa fille. Peut-être croyait-elle qu’ils (Xia Chan et lui-même) n’avait jamais fait la chose pour devenir parent ou bien était-elle surprise par tout autre chose ? La réponse semblait totalement inconnue malgré cela, il fallait tout de même revenir au fait principal !

En effet, la dame de maison, alors qu’elle venait de se couper avec les lames de ses soldats s’était retournée avec des yeux ébahis et regarda le seigneur d’Osaka avec énormément d’étonnement à l’intérieur de ceux-ci.

On pouvait constater que cette nouvelle apportait beaucoup de joie dans le cœur de cette femme sans nouvelle de son minable mari indigne qui la laissait sans aucune nouvelle tel un lâche. Zhen Ji, dit la tigresse psychopathe se précipita sur la plume et l’examina pendant un instant ne pouvant qu’approuver l’appartenance à l’Overlord Xiahou De.


"Je vois que cette nouvelle vous apporte un peu de joie au fond de votre cœur. J’avoue n’avoir pas encore saisi son message car cette plume ne doit pas simplement signifier qu’il est toujours en vie mais certainement conduire à quelque chose de plus profond comme son véritable but. Je pense d’ailleurs qu’il ne doit pas être posséder par quoi que ce soit et qu’au contraire, il essaie de trouver la réponse à une question mais à l’heure actuelle, je ne suis toujours pas parvenu à comprendre son choix final. Heureusement que quelque chose me dit qu’il ne tardera pas trop longtemps à refaire surface même si… Le cas de votre fille m’inquiète un peu plus mais là n’est pas la question pour l’instant."

Pendant ce temps, Aya continuait de tourner autour de la grande dame et continuait de la trouver très jolie. Des femmes de son rang, ça ne courait pas les rues et elle aurait bien voulu la connaitre plus tôt, une seconde tatachiko avec une bonne proportion féminine en somme.

Mais gentille comme elle semblait l’être, Zhen Ji répondit gentiment à la demoiselle pas plus haute que Trois pommes qui tenait absolument à savoir où se trouvait sa maman.


"Avec vote fille ? Donc vous avez des enfants niyah ! Mais si vous dites que maman est avec vote fille, ça veut die que vote fille est gande ? Snif z’aurai bin voulu me fai une copine de mon âge. Tant pis… Mais vite papa ! On doit aller touver maman sinon la vilaine socière va lui fai du mal !!!!!"

"Nani ?!!! Vous dites qu’elles sont… Aller voir la renarde ? Ouch… C’est très mauvais signe d’autant que le Seigneur Zhang He… Est-il revenu au château depuis la bataille de Jian Ye ? J’avais du le conduire jusqu’à Da Ji et depuis, je n’ai malheureusement plus aucune nouvelle de sa part. J’espère qu’il n’a pas succombé au TRES mauvais côté obscur de cette sorcière… S’il se trouvait encore à ses côtés, nous ne devrions pas encore nous approcher de maman mon lapin. Même si c’est ce que tu veux le plus, nous risquerons de nous faire rétamer, enfin ton papa surtout.

Dame Ji, grâce à votre magie, je vous prierai de m’indiquer la voie pour rejoindre le Seigneur Shi Pi, mon Frère de Sang, nous devons discuter de choses urgentes car le temps nous est compté, vous le savez tout aussi bien que moi."


En effet, Hideyoshi devait revoir son brother avant d’avancer dans son histoire et il avait appris que ce dernier avait eu une fille avec la défunte sister de sa femme, elle devait certainement être du même âge qu’Aya, une bonne raison pour aller le voir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Sam 26 Sep - 18:34

Croyant que le seigneur allait exploser de rage suite à ses dernières paroles concernant sa femme Cha-Chan et la Princesse Xi, Zhen Ji s’était bouchée les oreilles de ses deux index tout en fermant les yeux. Mais grâce à Dieu ! Cet homme sage n’avait en rien un comportement semblable à l’entourage de l’Impératrice ce qui la rassura.

''Ah ! Le seigneur Zhang He ! Je l’avais complément oublié, ceci peut répondre à votre question … Non il n’est pas revenu depuis.''

Concernant sa fille, Zhen Ji n’allait pas s’en inquiéter, pas un gramme de soucis. On n’élit pas une dirigeante pour ses talents de combat et de meneur, seul l’élite accédait à la royauté et à l’autorité suprême. De plus, depuis quand un dirigeant quitte le trône du Wei d’un coup ? Ah oui le mari, Dédé, l’avais complètement zappé lui.

''Me meugie ? dit-elle avec le plus grand des sourires.

La dame claqua des doigts et derrière elle une ombre apparut. Zhen Ji détourna son regard vers l’homme qu’elle avait appelé, ce même homme qui l’avait amené au repère de Shi Pi et le Wu. Ce ninja errant n’a aucune différence à ceux qui étaient encore coincé dans les airs, mais son intérêt, il l’est. Sans plus tarder, il lui lança une assez grosse somme d’argent de sa poche et entama une explication rapide.


''Cet homme vous guidera, il connaît parfaitement l’emplacement de votre très cher frère. Il vous fera économiser la moitié de votre temps en route en toute sécurité.

Quoi ? Vous avez imaginé une téléportation d’un coup aux côtés de Shi Pi ? Héhé ! Vous êtes comique.


Vous pouvez partir tout de suite seigneur Toyotomi, moi, je garde ça … Merci de votre visite. dit-elle maintenant dos au grand chef. Elle regarda encore une fois cette plume qui appartenait à son mari, en attendant qu’Hideyoshi, sa fille et le guide quittèrent les lieux…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aya Gozen
Deadly Queen
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mar 29 Sep - 15:24

Hideyoshi connaissait très bien la valeur des pouvoirs développés par la Dame du Wei. Cette personne était parvenue à acquérir de la magie bénéfique, contrairement à sa fille qui sombra dans les ténèbres les plus obscurs que cette Terre pouvait compter. Les démons étant ce qu’ils sont, la différence entre la mère et la fille se calculait de manière opposée !

C’était bien en ce but qu’Hideyoshi avait demandé à la maitresse du foyer de lui permettre de trouver le plus rapidement possible son Brother avec qui une longue discussion allait devoir naitre autour de plusieurs bouteilles (d’eau bien sur !) et qui risquerait de s’éterniser jusqu’au beau matin !


Je vous remercie Zhen Ji ! Votre guide me sera d’une aide précieuse je pense d’autant que nous avons une importante conversation qui nous attend mon Frère et moi-même !

D’autant que je n’imaginais pas une seule seconde que vous me téléportiez jusqu’à lui ! Je n’aime pas ce genre de sorcellerie, un peu le même type qu’utilise mon escadron de ninja et je ne m’y fais toujours pas. La marche est belle et bien le moyen de transport le plus sur de nos jours !


La pauvre petite Aya commençait à s’ennuyer à force de tourner en rond et elle le fit bien comprendre à son papa en tirant sur son bas. Encore heureux que le Seigneur Hideyoshi en avait fini avec la charmante Zhen Ji ! Cette dernière venait de tourner le dos aux trois personnes présentes faisant comprendre qu’il fallait s’en aller !

Le Seigneur et sa fille partirent donc avec le guide à la recherche du Shi Pi perdu ! (Ou du cochon pendu x) ).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/DoublePassionMJ/videos
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mer 24 Fév - 5:27

Depuis quelques heures, l’Impératrice travaillait dans son bureau. Finalement, l’heure d’une petite pause était arrivée. Assise sur le grand siège de la salle impériale décoré de phénix bleus et orné de pièces précieuses aux multiples couleurs, l’Impératrice déposa son pinceau et poussa vers les bords de son bureau les paperasses pour créer un espace. Dans ce rectangle vide, elle déposa son arme; sa flûte d’or. Elle taponna du bout de ses doigts des notes de musique. Après quelques minutes de jeu, elle s’étendit sur le bureau.

Elle avait envie de rien; ni même envie de dormir, de manger, ou encore mieux, de boire.
Elle était tout simplement couchée sur le dos, la flûte sur son ventre, en ne pensant à rien.

Les rideaux ouverts laissaient pénétrer les rayons du soleil qui illuminait la peau blanche de la reine. Les pierres d’azur qui décorait sa couronne brillait de milles feux et ses yeux prenaient une couleur orangée hors de l’ordinaire. Pour se décontractée, elle déboutonna son col et passa à plusieurs reprises sa main blanchâtre dans ses cheveux aussi noir que l’obscur.

Dans la pièce il régnait un silence, tout comme dans sa tête. Mais à un moment, elle réalisa l’absence de sa fille.


*Depuis combien de temps est-elle partie ? …*

Il s’est passé quelque chose ? Est-elle en retard ? Mais non ! … Il ne faut pas commencer à dramatiser …

Plus elle s’enfonçait dans ses réflexions, plus ses paupières devenaient lourdes... jusqu’à ce que le sommeil prit le dessus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mer 24 Fév - 14:32

Zhen Xi n’était toujours pas rentré au palais Wei après son détour par Kyoto, alors que Xin Li si. Pourtant la princesse était partie en première… Au départ Xin Li croyait simplement avoir mis moins de temps qu’elle en se pressant de rentrer et en prenant un chemin plus court, mais au pire le décalage n’aurait pas du dépasser une journée, alors qu’actuellement cela faisait presque une semaine qu’elle était revenue. Li ne pouvait pas faire grand-chose, aucun moyen de la contacter et il valait mieux ne pas étendre la nouvelle afin d’éviter que des rumeurs ne se forme, alors elle patienta, des fois qu’un messager vienne l’informer de quelque chose. Mais rien ne se passa, la situation commençait à devenir compliquée et stressante pour Xin Li, alors elle décida d’aller en parler à la seule personne de pouvoir en qui elle aurait un minimum de confiance au sujet de la princesse.

Cela faisait une semaine qu’elle n’avait pas vu sa chère ‘Princess’, alors en cette fin de soirée, Xin Li se dirigea vers la salle Impériale ou elle pourrait rencontrer Zhen Ji. Arrivant devant la porte elle toqua puis se présenta.

« Impératrice Zhen Ji, c’est Xin Li. »

N’entendant pas de réponse elle décida d’entrer.

« Excusez-moi. »

Elle prit soin de bien refermer la porte et s’approcha du bureau.

« Désolé de vous dérangez, mais je voulais savoir si vous aviez des nouvelles de votre fille ? Je sais que ça peut paraitre étonnant de la part de sa garde du corps mais je… »

Elle remarqua que Zhen Ji était à moitié endormie sur place, elle se rapprocha d’avantage.

« Impératrice, vous m’entendez ? »

Dit-elle en agitant sa main devant elle, sans oser la toucher.
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Dim 28 Fév - 22:19

On aurait dit que Zhen Ji sortait d’un coma. La dame ouvrit ses yeux mais les referma aussitôt; la lumière lui brûla la rétine. Elle passa sa main sur son visage et dans ses cheveux tout en essayant de comprendre la venue de Xin Li.

« Et c’est maintenant que vous venez me signaler sa disparition ? »

Sa question paraissait brusque et accusateur. L’Impératrice se leva de son bureau et s’étira un tout en parlant.

« Je ne vous accuse de rien … Parfois, les nobles sont capricieux, rebelles et indépendants. La Princesse vous a surement obligé a rentré au royaume sans elle. Elle vous a certainement dit qu’elle allait ‘vous rejoindre’…

Le coup classique pour se débarrasser d’un garde du corps! »


La dame se dirigea vers une grande bibliothèque où reposait une tonne de parchemins. Elle pigea un et la jeta sur son bureau. Le parchemin recouvra la surface de son bureau. Xin Li comprit qu’il s’agissait d’une carte de Kyoto et sans plus tarder.

« D’habitude, on ne s’en fait pas. Mais il s’agit de la Princesse, vous avez raison de vous inquiéter.

D’une manière, l’Impératrice félicitait Xin Li pour son travail. Non seulement elle doit protéger la Princesse mais elle doit constamment surveiller son comportement. Comme une babysitter…

D’après vous, où est-elle allée ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Lun 1 Mar - 20:46

Zhen Ji n’était finalement pas si endormie que ça et fit rapidement comprendre à Li qu’il y avait de grande chance qu’elle ce soir fait avoir par la princesse. Prise de conscience assez difficile…

« Pourquoi... »

* Ca n’a de sens, pourquoi la princess m’aurait elle esquivé ?... *

Tout était assez confus dans sa tête, elle savait que cela dérangeait un peu Zhen Xi d’être tout le temps suivie, mais là, tout allait bien, elles venaient en plus de passer une journée super agréable ensemble avant d’être séparé. Zhen Ji lui dit qu’elle avait raison de s’inquiéter.

« C’est mon devoir… »

Un flashback apparu dans la tête à Li, elle revoyait Xiahou De lui quelque chose du genre « Ton devoir est de protéger Zhen Xi contre les autres mais contre elle-même aussi… », tel le souvenir d’un grand maître à son apprentie… Zhen Ji déroula une carte de Kyoto et demanda ou c’est que la princesse aurait pu aller.

« Hum, je ne sais pas… nous étions par ici aux Onsens en dehors de Kyoto, nous ne nous sommes pas rendus dans la ville. »

Elle pointait un endroit en dehors de la ville sur la carte.

« Je ne vois vraiment pas ce qui aurait pu pousser la princess à partir ailleurs sans raison, elle ne semblait pas vraiment soucieuse ni prise dans ces pensées, notre dernière journée fut vraiment agréable… »

Elle se souvint d’un détail.

« Bien que… nous n’avons pas vraiment été ensemble toute la journée, mais cela ne change rien… »
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mar 2 Mar - 21:00

Les deux femmes étaient fixées sur la carte détaillée de Kyoto. Suite au « pourquoi » de Xin Li, Ji ressentit la peine de la garde. Mais ce n’est pas la faute de la Princesse, chaque personne a droit à un espace personnelle.

*Je n’avais pas réalisé qu’elle était beaucoup plus qu’une amie envers Xi *

Zhen Ji leva son regard vers Xin Li qui semblait reprendre une attitude sérieuse. L’Impératrice avait non plus remarqué le joli visage de la garde et sa forte carrure. Son mari avait fait un excellent choix en la désignant cheffe de la petite troupe de garde puisque Li s’impliquait non seulement physiquement mais émotionnellement pour le bien de la Princesse.

« Cela ne change rien ? Tu en es sûre ?

Zhen Ji recula un peu avant d’enrouler la carte et poursuivit …

Je crois que tu es la seule qui puisse la ramener au royaume. Va, si tu le veux avec ton groupe. Je te remercie de prendre soin d’elle et de la raccompagner au palais le plus discrètement possible."

La dame lui tendit la carte et se déplaça vers la grande fenêtre. Droite devant l’immense cité, elle finit par avouer une certaine inquiétude qui lui ronge l’esprit.

« Fais attention. Tu quittes le royaume, rien n’est sûr à l’extérieur. Peut-être, et je dis bien peut-être, que quelque chose a barré la route de la Princesse. Bonne route. »

Il ne fallait pas voir le monde en rose, on ne sait jamais ce qu’il se passe réellement ailleurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xi
Princesse du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mar 2 Mar - 22:58

Finalement, la seule solution évidente s’imposa d’elle-même, Zhen Ji proposa à Li de partir avec son équipe à la recherche de la princesse.

« Vous avez raison, nous avons attendu suffisamment longtemps, il est temps pour nous de bouger ! »

L’Impératrice lui donna la carte.

« Merci. Je vais réunir notre unité et nous partirons demain matin en direction de Kyoto à la recherche de la princess… »

Malgré l’importance de son charisme et de son statut, Zhen Ji semblait montrer des signes d’inquiétude vis-à-vis de Zhen Xi.

* C’est sa mère avant tout, il est normal de s’inquiéter de la disparition de sa fille… *

« Ne vous inquiétez pas ! Ensemble nous sommes invincibles ! Rien ne nous empêcherons de la retrouver ! »

Li semblait très confiante et énergique malgré sa grande inquiétude pour la princesse, elle espérait pouvoir donner un peu de cette énergie à l’Impératrice en agissant de la sorte.

« Sur ce, veuillez m’excuser, j’ai à faire pour que nous soyons prêtes pour demain, prenez soin de vous. »

Xin Li s’inclina pour saluer l’Impératrice puis s’éloigna en direction de la porte avec la carte, puis quitta la pièce après une dernière salutation. L’unité des gardes du corps de Zhen Xi allait donc devoir mener une expédition pour partir à la recherche de cette dernière lors de la prochaine journée…
Revenir en haut Aller en bas
Xiahou De
Wei's Overlord
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mer 3 Mar - 12:53

Maintenant que Zhen Ji était seule, elle allait recevoir la visite d’un nouvel invité…

Le vent c’était mis à souffler dans la soirée, on l’entendait faire bouger la porte fenêtre qui se trouvait derrière le bureau de Zhen Ji. Soudain un courant d’air se fit sentir et cette fenêtre s’ouvrit violemment ce qui éteignit toutes les lumières à l’intérieur de la pièce. Une silhouette tout de noir vêtu apparu sur la rambarde du balcon, une immense pleine lune dans le ciel l’éclairait de dos et le rendait bien visible. Prend une pose à la Travolta.


« Si ça c’est pas la classe comme entrée ! »

Maintenant qu’il était sur qu’elle l’a remarqué il sauta sur le balcon.

« Hop-là »

La tête et le visage de l’homme était bien évidement cacher par une capuche, il regarda à l’intérieur de la pièce.

* Bon alors, à qui avons-nous à faire ? *

Il remarqua donc Zhen Ji… enfin une parfaite inconnue à ces yeux… (skin DW4->DW6)

* Hein qui est-ce ? Pas assez jeune pour être Xi, mais plus jeune que Ji… La femme à Mitsu ? Nan… *

Alors qu’il était le parfait inconnu qui venait de s’infiltrer au cœur d’un palais, il ne trouva rien d’autre à dire que :

« Mais… qui êtes vous ?! Que faites-vous ici ?! »

_________________
Hardcore Otaku-Gamer


Personne ne changera mes ambitions !
Revenir en haut Aller en bas
http://prinny74.canalblog.com/
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mer 3 Mar - 21:21

Xin Li avait quitté la pièce, Zhen Ji pouvait enfin passer un moment seule comme le faisait sa fille. La nuit était tombée ce qui signifiait un repos bien mérité. Avant de quitter la pièce, de ranger la paperasse et, bien sûr, pour savourer la fraîcheur de la nuit, l’Impératrice sortit une petite bouteille de Saké bien chaud et en versa dans un petit verre.

Au moment où elle colla le bout de ses lèvres rouges de son verre, elle s’arrêta et ressentit une présence maléfique. Quelque chose lui transperçait non seulement le cœur mais tout son corps. Quelqu’un s’approchait, elle le savait, et elle le sentait.

Puis le vent fit claquer ses fenêtres. Le coup de vent était si puissant que les vitres se fissurèrent et le verre de Saké s’envola dans les airs avant d’exploser sur le sol. Bien sûr des parchemins importants flottaient dans les airs mais l’important dans ce paragraphe descriptif c’est le verre de saké qui n’était plus dans la main de Ji.

Dans cette salle noire, Ji distingua la silhouette de l’intrus qui s’approchait de la salle. Elle prit sa Lune Noire posée sur le bureau qui les séparait. Il eut un moment de silence suite à la question la plus idiote jamais posée dans le royaume. Les soldats de l’ombre ne tardèrent pas à venir et apparurent derrière l’Impératrice.


« Non, je m’en occupe … » elle ordonna de quitter la pièce, ce qu’ils firent sur le champ.

Elle posa ses lèvres sur le bec de sa flûte. Après quelques notes, à son tour elle créa un tourbillon puissant qui poussa l’intrus dehors de la salle Impériale.


« Hihi … Œil pour œil ! »

Au moment où elle poursuivit ses moqueries, l’homme réapparut d’un coup, debout sur son bureau. Elle se tut, leva son regard et lui sourit.

« … Oké … Qu'est c'que tu veux ?»

Elle prit la bouteille de Saké et but une grande gorgée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Xiahou De
Wei's Overlord
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mer 3 Mar - 23:05

Malgré sa venue pacifique, il était évident qu’un inconnu n’allait pas avoir un accueil chaleureux, m’enfin ce n’était pas non plus une raison pour ne pas répondre à sa question. Juste après des ninjas apparurent, mais la femme leur dit qu’elle gérait la situation…

* Des ninjas maintenant ? Je me suis pourtant pas tromper d’adresse… *

Mais elle utilisa une flûte pour créer une tornade et chasser l’intrus. Il en fallait plus que ça pour réussir et suite à une triple esquive façon Matrix, il se retrouva débout sur le bureau derrière elle. Elle se retourna et lui accorda la parole.

* Cette flûte ? Ji ? *

« Hum je suis venu parler avec Zhen Ji… »

Il s’assit sur le bureau de façon nonchalante comme la princesse le fait souvent.

« Je vais aller droit au but. Qu’est il arrivé à Zhen Xi ? »

Un courant d’air souffla après cette question venant accentuer l’effet de surprise et rajouter une coucher au mystère entourant cette personne...

_________________
Hardcore Otaku-Gamer


Personne ne changera mes ambitions !
Revenir en haut Aller en bas
http://prinny74.canalblog.com/
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: La Salle impériale   Mer 3 Mar - 23:51

« Hum je suis venu parler avec Zhen Ji…

-La magnifique, sublime et divine …

-Je vais aller droit au but. Qu’est il arrivé à Zhen Xi ?

-Tu poses beaucoup trop de questions que je n’ai pas envie d’y répondre. Si tu me disais premièrement pourquoi tu es ici… et retire ta capuche …»

Ji voulut elle-même la lui retirer mais il lui prit violemment le poignet. Elle comprit qu’il voulait garder l’anonymat. Était-il un espion ? Travaillait-il pour l’ennemi ? L’Impératrice ne comprenait pas sa venue et pourquoi cette question était si précise. La dame fronça les sourcils, elle avait toujours cette mauvaise humeur devant les intrus dans le palais.

« Qui es-tu ? … Tu débarques ici, tu me questionnes sur ma fille, comme si tous les droits t’appartenaient. »

Ses derniers mots semblaient résonner dans sa tête au moment où elle réalisa à qui elle faisait face. Celui qu’Hideyoshi lui avait désigné, l’homme à la capuche noir.

Malgré l’emprise sur sa main, la situation était parfaite pour maitriser l’homme. Par plusieurs gestes de clés de bras exercés et défaits par l’intrus, elle finit par se libérer et recula de quelques pas.


Un détail qu’il ne fallait pas oublié : la plume. La dame la saisit de sa poche et la jeta vers l’homme à la capuche.

« Ah … Dégage … dégage ! Pars sinon je t’écrase de mes propres mains … Tu n'es qu'un imposteur ... »

Son visage montrait sa rage et sa douloureuse peine. Qui osait se prendre pour Xiahou De et se montrer devant elle, exposer encore une fois sans défense l’immense tristesse sur la disparition ? Ses yeux avaient une lueur orangée, si on ne calmait pas de si tôt la rage en elle, elle risquait de l'extérioriser et de tout détruire sur son passage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Salle impériale   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Salle impériale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Salle impériale
» La Garde Impériale
» Ma petite vendetta de la garde impériale!
» La garde impériale au soleil
» La Marine Impériale !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dynasty-Samurai Warriors, le Forum :: Territoires de Chine :: Luo Yang :: Le Palais Wei-
Sauter vers: