Dynasty-Samurai Warriors, le Forum

Tout sur Dynasty Warriors, Samurai Warriors, Warriors Orochi, Kessen...


 

SiteSite  FacebookFacebook  DiscordDiscord  AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Palais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Palais   Mer 19 Aoû - 19:16

Zhen Xi ne manquait pas de donner des réponses surprenantes aux questions, elle essaya de lui faire penser que malgré le fait qu’elle pense si froidement il y avait quand même du bon dans sa façon de faire sans qu’elle se rende vraiment compte de la chose, mais encore faut-il qu’elle le prenne ça pour une bonne chose et qu’elle n’invente pas encore quelque chose pour dire qu’elle s’intéresse pas aux gens.

" Ah… à ce point... Mais vraiment tu comptes que sur toi-même ? J'en suis pas si sûre. Pourtant tu comptes sur tes gardes pour te protéger, sur ton armée pour te suivre dans tes conquêtes, si tu ne comptais que sur toi-même tu te débrouillerais uniquement seule ce qui n'est pas le cas donc comme quoi il y a des places pour certaines personnes sur qui on peut quand même compter même. Il faut faire un peu confiance à ton entourage, sans confiance envers les autres tu auras du mal à réussir m'enfin c’est que mon avis, à chacun sa manière de faire c'est pas mon Royaume et l'avenir des Royaumes j'y accorde pas vraiment d'importance je serai toujours neutre.
Je crois que j'éviterai les questions à l'avenir je sais à quoi m'attendre comme réponses je commence à mieux te connaître. "


Mais voila qu’elle parlait déjà de se dépêcher pour rentrer plus rapidement, mais Xia ne voyait pas les choses comme ça elle aurait bien voulu que Zhen Xi en profite un peu plus, qu’elles prennent leur temps, que voir Da Ji soit secondaire, mais non elle était pressée, la sortie ne l’intéressait pas plus que ça finalement, ça aussi ça devait être « Insignifiant » pour elle. Le mieux était de l’écouter sans rien dire, ça ne servait à rien, elle en avait un peu marre de chercher à comprendre comment l’aider, personne ne le pouvait de toute façon, elle finit par bien le comprendre.

** Ohlalala on est à peine dehors qu'elle pense déjà au moment où elle va rentrer... C’est le drame de sortir, c’est la mort de s’absenter quelques heures, ben oui son palais va forcément s’écrouler quand elle aura le dos tourné j’avais oublié ce détail. Quelle pauvre princesse… vraiment à plaindre hein.
Pff c’est raté pour la sortie détente comme toutes les choses que je proposerai elle n'a envie de rien, n'aime rien, n'a confiance en personne, n'aime personne, veut même finir vieille fille... « Insignifiante » bien sûr ça pouvait pas être autrement. Elle pense qu’à son palais et au pouvoir, hében je peux rien faire pour elle. C’est pas moi qui vait la changer, c’est im-po-ssi-ble. **


Toute tentative était voué à l'échec, elle n'allait pas lui proposer quelque chose ou lui demander quelque chose de si tôt, surtout si c'était pour qu'elle réponde avec une telle froideur, finalement elle accepta sa proposition de monter à cheval pour aller plus vite parce que vu la situation elle n'allait pas supporter sa froideur tout le long Cha-Chan aimait la joie, la bonne humeur, le rire, beaucoup de choses contraire à Zhen Xi, elle aimerait beaucoup qu'elle soit plus joyeuse, mais pour le moment penser cela était trop rêver.

" Oui c'est vrai finalement il vaut mieux qu'on arrive le plus vite possible vers Da Ji... Bon par contre il est pas sûr qu'elle y soit présente, mais elle laisse souvent des messages à des gardes au cas où y'aurait besoin d'elle, on devrait pas avoir de mal à la trouver. "

Elle attrapa la main de Zhen Xi et monta derrière elle sur sa jument, elle se sentait très mal à l'aise mais il fallait faire avec. Zhen Xi étant vraiment très pressé n’attendit pas une seconde de plus, les filles partirent pour une visite surprise à Da Ji.
Revenir en haut Aller en bas
Li Dian
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Jeu 20 Aoû - 12:30

Li Dian attendait le retour du garde pour qu'il puisse passer et entrer dans le palais wei. Le garde revenu quelques minutes après et Dian pouvait enfin passer sans faire de massacre. Il se dirigea vers le palais avec Yue Jin

Sur son chemin il rencontra une jeune femme plutôt énervé qui le provoqua, Li Dian ne dit rien et la regarda d'un sale œil, il l'aurait bien botté les fesses mais pas le temps... il avait déja perdu assez de temps comme sa. Il se retourna juste pour lui dire quelques mots.



"Eh bien, je savais pas que les fous étaient capables de se libérer des prisons mouahah!"


Puis il reprit son chemin, comme si rien ne s'était passé. Le problème est que le garde n'avait pas précisé ou était Zhen Ji... heureusement Dian se rappela comment était le palais, alors il entra dans le grand bâtiment, et se promena dans les couloirs à la recherche de l'impératrice.

En se promenant dans le palais il vit des patrouilles passés, des servantes etc... puis, dans un couloir, non loin des chambres, il vit au bout du couloir un officier, il marcha alors en direction de celui ci pour lui demander ou était Zhen Ji. Arrivé à quelques pas de l'homme, il reconnut l'officier... c'était Cao Ang, un ancien camarade à lui, il ne l'avait pas revu depuis la rébellion contre le seigneur Cao Cao. Il fut ravit de le revoir.



"Cao... Cao Ang ! C'est bien toi, ma parole ! Alors toujours vivant vieille fripouille ! Je t'avais pas revu depuis la rébellion contre le seigneur Cao Cao, tu avais voulu rester pour protéger Cao Cao et après on t'avais jamais revu. Quel plaisir de te revoir alors la forme ?"


Yue Jin qui lui aussi se rappela de Cao Ang, fit ravi de le revoir en un seul morceau. Dian était très content de savoir qu'il allait retrouver un vieux camarade dans l'armée Wei.


"Et ba, tu croiras pas ce que j'ai traversé. J'avais quitté le wei pour partir à la recherche de Cao Cao mais hélas je n'ai rien trouvé... enfin si j'ai trouvé Cao Pi qui était au japon, je l'ai ramené avec moi en chine, lui et moi, nous avions rejoint temporairement la résistance puis nous l'avons quitté. Nous sommes partis pour Luo Yang mais hélas... a l'entrée de la ville, Lu Bu nous barra le passage. Lu Bu est avec l'armée de Shi Pi si tu n'es pas au courant... alors Pi et lui s'affronte pendant que je m'occupai des deux officiers de Lu Bu. Mais Pi se fit battre et Lu Bu le prit comme prisonnier... voyant que je ne pouvais rien faire pour le sauver... je suivis le plan et maintenant j'essaye de trouver l'impératrice Zhen Ji, pour revenir dans l'armée Wei. Tu l'aurais pas vu par hasard ?"


Li Dian était content de revoir son vieux camarade, il lui raconta en résumé ces aventures et maintenant attendait sa réaction par rapport à tout ceci et aussi s'il savait, oui ou non, où était Zhen Ji.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Palais   Jeu 20 Aoû - 22:22

Cao Ang traversa calmement le couloir menant a l’extérieur du Palais.
Qu’était devenue sa famille ? Les autres officiers qu’il avait connus ? Et pourquoi Zhen Ji l’avait t’il toisé d’un air calculateur, méfiant ? Lui cacher t’on quelque chose ?

Il arrêta de divaguer quand un homme s’approcha de lui à grand pas. Cao Ang leva la tête et reconnut avec stupeur Li Dian. Après le choc passé, il se mit à sourire : Li Dian était un très vieil ami de Pi et de lui.

Citation :
"Cao... Cao Ang ! C'est bien toi, ma parole ! Alors toujours vivant vieille fripouille ! Je t'avais pas revu depuis la rébellion contre le seigneur Cao Cao, tu avais voulu rester pour protéger Cao Cao et après on t'avais jamais revu. Quel plaisir de te revoir alors la forme ?"

« Li Dian ! Je suis heureux ! Depuis 2 ans je n’ai pas vu un seul de mes amis ! »

Ang reconnu aussi Yue Jin. En quelques minutes, il venait de retrouver 2 anciens comparses !

Citation :
"Et ba, tu croiras pas ce que j'ai traversé. J'avais quitté le wei pour partir à la recherche de Cao Cao mais hélas je n'ai rien trouvé... enfin si j'ai trouvé Cao Pi qui était au japon, je l'ai ramené avec moi en chine, lui et moi, nous avions rejoint temporairement la résistance puis nous l'avons quitté. Nous sommes partis pour Luo Yang mais hélas... a l'entrée de la ville, Lu Bu nous barra le passage. Lu Bu est avec l'armée de Shi Pi si tu n'es pas au courant... alors Pi et lui s'affronte pendant que je m'occupai des deux officiers de Lu Bu. Mais Pi se fit battre et Lu Bu le prit comme prisonnier... voyant que je ne pouvais rien faire pour le sauver... je suivis le plan et maintenant j'essaye de trouver l'impératrice Zhen Ji, pour revenir dans l'armée Wei. Tu l'aurais pas vu par hasard ?"

Cao Ang resta d’abord sans voix. Son frère…Pi ! Prisonnier de … Lu Bu ?
C’est alors que Cao Ang comprit soudainement que certaines choses lui échappaient. Le nom de Lu Bu lui rappelait vaguement quelques choses, des brides de souvenirs. Un guerrier…très célèbre et très fort…avec un cheval rouge ? Oui, quelques choses comme ca !
Ensuite … Shi Pi ? Mitsuhide avait parler d’un certains Shi Pi, adepte de la boisson lui aussi.

Ce qui était rageant, c’est qu’Ang était sûr de connaitre ses noms, mais il ne se souvenait de presque rien !


«Pi prisonnier?Il faut le sortir de la.... Quelle histoire…La mienne n’est pas mal non plus. Lors de la révolte, mon père s’est enfuie avec mon cheval en compagnie de Dian Wei.Je suis resté devant la porte pour les couvrir, et les rebelles m’ont tiré dessus. La volée de flèche à faillit me couter la vie, et j’ai rampé jusqu'à un buisson. Ensuite pendant 2 ans, un paysan m’a recueillit, et à sa mort, je suis venu ici. J’ai appris que mon père n’était plus sur le trône et que ma famille avait disparut.J'ai appris également qu'un certains Orochi était apparut. Un choc très dur ! Je ne suis ici que depuis hier »

Il reprit son souffle et dit :

« Je ne sais pas ou est Zhen Ji…Je t’accompagne ? On pourra parler de Pi... et du bon vieux temps,bien sûr »

Même sa propre pointe d'humour ne le fit pas sourire.Son frère, Pi, était prisonnier.Peut être qu'avec l'aide de Li Dian, ils pourraient le sauver
Revenir en haut Aller en bas
Li Dian
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Ven 21 Aoû - 10:02

Li Dian lança un sourire à Cao Ang à la fin de l'histoire Il acquiesça pour que Cao Ang, Yue Jin et lui aillent chercher ensemble l'impératrice Zhen Ji. Alors les trois hommes se mirent en route et tout en marchant parlèrent de tout, du temps, de la situation de la chine avec Orochi, de la résistance, du Wei etc... et là Li Dian lança le sujet de Cao Pi, car il faut tout de même allez le délivrer des griffes du grand Lu Bu.


"Au sujet de Pi, il faut allez le sauver mais si on y va sans troupes, ni armes de sièges, ni plan; alors on est déja mort enterrés... car si tu te rappelles Lu Bu est une vrai bête, son armure est redoutable et son arme horrible, il peut tuer 1000 hommes à lui tout seul et encore je suis gentil... mais le seul moyen de le battre c'est de faire une stratégie, Lu Bu est une bête qui ne fais que foncer sur l'ennemi, si on le piège, il ne pourra rien faire..."


Yue Jin interrompu Dian, Dian et Cao Ang regardèrent alors Yue Jin pour savoir pourquoi il l'avait interrompu.


"Hum... Dian si tu veux te créer une armée pour aller attaquer Xia Pi, il te faut un camp, une base... le mieux sa serait un château... mais la plupart appartiennent à la résistance ou à Orochi... Peut etre qu'il y en a un qui est possible à prendre, Cao Ang toi qui est ici depuis quelques temps, tu ne saurais pas si un château appartiendrai à quelqu'un de complétement neutre, c'est à dire qui n'est ni avec Orochi ni avec la résistance, si oui lequel ?"

"Tu as raison Yue Jin, il faut trouver un château pour nous créer une armée et se ravitailler... il y a des tonnes de château mais beaucoup sont déjà pris... Guan Du, Cheng Du.... Hum... il y a Fan, Cao Ang sais tu si ce château appartient à la résistance ou à Orochi ?"


Les trois hommes continuèrent à marcher vers la salle impériale ou devait se trouver normalement l'impératrice Zhen Ji, en attendant la reponsé de leur vieil ami, Cao Ang.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Palais   Sam 22 Aoû - 18:06

Cao Ang, Li Dian et Yue Jin se mirent donc en route dans le palais. Ang venait de retrouver sa bonne humeur, et également 2 anciens amis. Tout en marchant, ils parlèrent de tout et de rien, de la situation du pays. Li Dian revint sur le sujet de Pi en disant :
Citation :

"Au sujet de Pi, il faut allez le sauver mais si on y va sans troupes, ni armes de sièges, ni plan; alors on est déja mort enterrés... car si tu te rappelles Lu Bu est une vrai bête, son armure est redoutable et son arme horrible, il peut tuer 1000 hommes à lui tout seul et encore je suis gentil... mais le seul moyen de le battre c'est de faire une stratégie, Lu Bu est une bête qui ne fais que foncer sur l'ennemi, si on le piège, il ne pourra rien faire..."

Ca y est ! Eclair de Feu, Xia Pi ! Lu bu, évidement ! Tout lui revint en tête en quelques secondes. Un redoutable adversaire, une Légende vivant. Et son frère, Pi était prisonnier à Xia pi ?
Yue Jin interrompit Dian, en lui conseillant de se trouver des terres et une armée. Dian fit l’énumération des châteaux environnant puis demanda à Ang si le château de Fan appartenait a quelqu’un.Les paysans du village ou Cao Ang était convalescent parlait souvent des seigneurs locaux.


« Si j’en croit les paysans de la région, Fan appartient à Huang Zhong .Il s’est « exilé » dans son château et ne prend plus part aux combats »

Ang attendit une réaction de son vieil ami.
Revenir en haut Aller en bas
Li Dian
Sous Officier
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Sam 22 Aoû - 23:17

Li Dian fut très intéressé par cette conversation car à l'époque de règne de Cao Cao, Li Dian allait s'entrainer et allait souvent à Fan, il aimait beaucoup ce château. L'idée de pouvoir le prendre lui plut énormément. Ce Huang Zhaong doit être un petit seigneur pas très puissant. De plus comme il n'est pas avec la résistance, il n'y aura pas de problème de renforts ennemis. Bref, le choix était alors fait, Li Dian, Cao Ang et Yue Jin partiront ensemble à Fan avec leurs troupes, en premier temps ils essayeront de prendre le château pacifiquement et si Huang Zhaong refuse alors ils attaqueront le château et une bataille fera rage à Fan.


"Alors c'est décidé, une fois prêt nous partons pour Fan, Cao Ang viendras tu avec nous ? Car on essayera de prendre le château de Fan sans utiliser les armes mais je ne pense pas que Huang Zhaong laissera tomber son château comme sa... alors il faudra se battre, plus on sera nombreux mieux sa sera... et puis une fois le château prit, nous formerons une armée et nous irons libérer Pi !"


Dian était déterminé à sauver Pi, mais une idée principale lui venu en tete, créer sa propre armée, il restera comme même avec Orochi mais créera sa propre armée avec Cao Ang et Pi. Et à eux trois, ils écraseront la résistance. Mais déja c'ets pas gagné vu que le nombre de troupes de Dian est de : 0 vu que Lu Bu les a tous tués...

[HRP : Tu réponds et après on continue le sujet dans la salle impériale pour voir Zhen Ji]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Palais   Dim 23 Aoû - 20:01

A peine Ang eut’ il finit de dire à qui appartenait Fan, que Li Dian projetait déjà de le prendre. Il se tourna vers Ang et demanda s’il était des leurs.
Sans hésiter, Ang répondit :


« Compte sur moi ! Ca fait 2 ans que je n’ai pas combattu ! »

Il se rappela de la configuration du Château de Fan, et il ajouta :

« On pourra se servir des vannes et d’embuscades pour le prendre. Huang Zhaong est un jeune seigneur, il n’a pas beaucoup d’hommes et son peuple ne l’aime pas trop. Il faudrait d’abord disposer de soldats….Je n’en ai pas un seul. »

Tout en parlant de ceux qu’ils allaient faire, ils se dirigèrent vers la salle impériale pour trouver Zhen Ji.


[Pas grand chose à dire ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Shi Pi
Le Démon de Wu Zhang
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Sam 7 Nov - 14:25

Luo Yang, lieu où se trouvait le Palais Wei. Là où tout avait commencer pour le Roi de Xian, Shi Pi. Il était donc logique pour Linfa de s'y rendre, ici il y aurait surement les informations dont elle avait besoin. Motiver à 1664% l'indienne partit d'un pas sûr vers le QG des alliés du Serpounnet Orochi.

Arrivée devant les portes du palais, Linfa se retrouva confrontée à une petite poignée de garde, comment allait elle faire pour passer? Elle allait surement pas leur demander de la laisser entrer pour qu'elle puisse recueillir des informations sur le Chef de la Résistance, leur ennemi.


*Hum, comment vais-je me débarrasser de cette charmante troupe de mâle en rûte? On va voir si ils sont aussi "impassible" qu'ils veulent faire croire.*

D'une démarche provocante la belle étrangère s'approcha du groupe de garde, elle ne tourna pas longtemps autour du pot. C'était pas son genre, quand Linfa voulait quelque chose, elle ne passait pas par quatre chemin.
Prenant une position assez sensuelle, la jeune dame prit la parole d'une voix douce et enchanteresse.


"Bonjours messieurs!! Que font de si beaux hommes, seuls, à s'ennuyer de la sorte devant un palais indigne de votre classe? C'est du gâchis, quand je pense que vous pourriez être ailleurs, comblant de bonheurs de jolies demoiselles qui n'auraient pas réussies à résister à vos charmes.

-Euh... Bonjours madame. Merci pour les compliments. Mais voyez vous, si on ne reste pas ici pour monter la garde, on se ferait exécuter pour désobéissance.

-Pour sûr!! Bien qu'on ne voit pas trop quoi garder... Comme si quelqu'un allait perdre son temps à vouloir s'introduire en douce pour semer la discorde... Il aurait en plus à faire à l'Impératrice Zhen Ji et au taré de Mitsuhide Akeshi.

-Ouai, on perd notre temps ici alors qu'on pourrait être au côté de femmes dans une putain d'auberge où coulerait du saké à flot.


-Et bien, je vois que vous n'avez aucun plaisir à passer des heures ici, qu'il pleuve, vente, neige ou fasse grand beau. De si beaux guerriers délaissés ainsi, sans qu'on prenne soin d'eux, c'est tout simplement honteux."

Linfa s'approcha de l'un d'eux et lui caressa la joue. Elle zigzaguait d'un homme à l'autre, soit leur posant un baiser sur le front, soit effleurant leurs visages de ses doigts délicats.

Après une trentaine de minutes passées en leur compagnie, la belle indienne réussit à se faire inviter à l'intérieur du palais. Mission accomplit!! Décidément à quoi peuvent résister des hommes drogués aux phéromones du sexe opposé. On se le demande.

Une fois à l'intérieur, Linfa fût émerveillée par la luminosité des lieux. Elle n'en espérait pas moins de l'ancienne demeure de son tendre Démon des Plaines. La jeune femme le voyait mal vivre dans un endroit miteux.
D'un pas joyeux et serein, la belle combattante se promenait dans les couloirs du bâtiment, s'arrêtant par ci par là pour admirer les toiles et autres décorations du coin.
Ce qui l'ennuyait, c'est qu'il n'y avait personne à part de simples larbins s'activant de ci de là, mais aucuns d'eux n'intéressait cette femme fatale qu'était Lilin. Il lui fallait quelqu'un de haut placé, elle décida alors de passer une annonce.


"Est-ce qu'il y aurait quelqu'un d'un grade égalant sa bonté et beauté, qui pourrait me faire l'honneur de sa présence??!! J'aimerai avoir une petite entrevue avec l'une des merveilles du Wei!!"

Évidement, elle ne fit ni dans le discret ni dans la douceur, elle était franche et direct. Elle se moquait de pouvoir déplaire à une haute autorité quel qu'elle soit. Linfa voulait parler à quelqu'un et elle le ferait. Rien ne l'empêchera de retrouver son idole, le Roi de Xian.

_________________

BIM ! Dans ton crâne !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.payetabière.culsec
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Dim 8 Nov - 1:22

La jeune et belle créature s’était introduite sans problème dans le palais en usant de ses charmes, laissant ainsi les gardes décrochés de la réalité pour une fois dans leur vie. Cependant, cela ne signifiait pas qu’on ne la surveillait pas les lieux, en effet, les gardes invisibles de la nuit étaient postés à divers endroit de l’entrée afin de garder une sécurité 24 heures sur 24.

Deux ninjas de la nuit étaient assis le haut d’une statue en ivoire d’un phénix à plus de 10 mètres du sol et observaient les courbes de cette délicieuse beauté. Derrière leur masque, ils en bavaient et s’imaginaient de n’importe quel façon comment apprivoiser cette femme jusqu’à leur lit. Mais leurs rêvasseries s’interrompirent lorsque des claquements de talons contre le sol se firent entendre de loin dans un long écho.

L’Impératrice tenait un petit dossier d’une main contre sa hanche et de l’autre main une pomme déjà croquée. Elle passait par là au même moment que la jolie dame appela les grandes dirigeantes, mais elle ne s’en préoccupa de ses dires pour l’instant. Marchant d’une manière calme, sans presse, Zhen Ji passa tout près d’elle sans même avoir détournée son regard de sa trajectoire. Après avoir dépassé Linfa, elle croqua à nouveau sa pomme rouge vive et, malgré la bouche pleine, elle lui répondit sobrement :

'' Pas d’chanche, on est occoupée, laichez votr’ nom à la che’crétaire pôur un rendez-vous.''


Elle lança derrière elle la demi-pomme restante vers la jeune et jolie Linfa, qui s’explosa au sol silencieusement, salissant ainsi ses souliers et sa toute petite tenue qui ne cachait l’essentiel sur son corps. Avant même d’avaler sa bouchée, elle s’attaqua à sa petite bouteille de saké.

C’était un jour comme les autres qu’elle voyageait d’un bout à l’autre dans le palais pour remplir les dossiers et les autres besognes de l’administration. Il n’était pas facile de converser avec l’Impératrice, surtout lorsqu’elle s’apprêtait à finir une troisième bouteille depuis le levé du soleil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shi Pi
Le Démon de Wu Zhang
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Dim 8 Nov - 2:15

Quelle belle entrée Dame Ji venait de faire!! Cela mit Linfa dans toutes ses émotions, une aussi ravissante femme prendre autant soin de son apparition l'émoustillait totalement... Du moins jusqu'à ce que cette snob salisse ses chaussures, que la jolie indienne eue tant de mal à s'offrir.
De sa voix, toujours aussi douce que d'habitude, elle stoppa net la marche de l'Impératrice.


"Et bien, j'aurai compris le choix de Pi-Sama si vous auriez eu d'aussi bonne manière que vous êtes une magnifique créature. Cela gâche un peu le plaisir que j'ai de vous regarder. Comment Pi-Sama a t-il pût être sous vos ordres."

Linfa prit un air boudeur si craquant que l'un des gardes qui passaient dans le coin ne put s'empêcher de rester la regarder quelques instants. La jeune dame en profita pour lui demander poliment si il pouvait lui tendre un mouchoir pour nettoyer les dégâts que l'Impératrice avait causée. Sans qu'on puisse s'y attendre, ce dernier essuya lui même les souliers de l'étrangère qui le remercia d'un sourire charmeur.

"Et où est donc cette fameuse secrétaire? Si elle m'octroie un rendez vous, aurai-je le droit de passer du temps avec sa sublime Impératrice? Je suis sûr que nous pourrions passer d'agréable moment et devenir bonnes amies"

Elle parlait avec une telle sensualité qu'on pourrait penser que sa voix était une arme redoutable à elle seule, capable de charmer tout les pires êtres de ce monde. Et Pi-Sama sait combien il y en a... (Oui attendez vous à ce que le mot "Dieu" soit remplacé par Pi-Sama. Fanatique jusqu'au bout!!). D'un pas doux et calme elle s'approcha de Sexy Jiji et lui offrit le plus beau sourire qu'elle pouvait donner.

"Je vous promet que je ne suis pas ici pour vous apporter problèmes ou autre choses désagréables pouvant déranger votre sublime beauté. Je vous jure d'agir comme si vous n'aviez pas tâchée ses souliers que ma maigre bourse ait put m'acheter. Je ne suis pas rancunière pour un sous."

_________________

BIM ! Dans ton crâne !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.payetabière.culsec
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Dim 8 Nov - 8:56

La dame arrêta sa marche, puis colla sur le coin de ses lèvres la merveille bouteille de saké et s’interrogea sur ce sujet long à débattre. Oui, comment est-ce que Shi Pi a pu rester dans le royaume ? Rester depuis des années à détruire l’ameublement du palais, envoyer plus de milles soldats confrères à l’infirmerie, a fait démissionner des centaines de servantes, copulé, engrossé avec des centaines d’autres…

Zhen Ji était pris dans un désordre psychologique afin d’établir les autres statistiques de cet être déserteur désormais, ce qui l’empêchait d’agir dans la violence absolue. Son regard, qui s’était pli en mince ligne, et son esprit étaient perdus dans un vide pendant la créature attirait l’attention des gens du Wei. Cet aura si magnétisant qui rendait tout mâle soumis avait finalement fait dévier le regard de la reine suprême de ce royaume vers son confrère qui servait maintenant d’esclave à cette créature divine.

Finalement, la dame du se rendre compte de la splendeur de la personne qui lui demandait et qui au même moment fini par s’approcher d’elle très proche. Ne voulant guère continuer à la scruter, elle déviait encore une fois son regard perçant vers l’initial et avala une gorgée de sa fière boisson alcoolisée qui donne si bien sa réputation imposante.

Il fallait l’avouer, cette jolie demoiselle s’introduisait dans le palais de manière plus respectueuse et galante que les dernières invitées. Zhen Ji face à elle, s’approcha de très près mais lentement, de son visage à côté du sien, presque joue contre joue. Son bras se glissa de l’autre côté de son corps; elle posa sa main blanche sur son épaule teinté. Doucement, elle lui chuchota ses paroles près de son oreille.


''Quelqu’un vénérant Shi Pi comme un grand homme et qui traîne toujours dans les alentours, s’en est très rare et même… insultant… Je pourrais être généreuse et de même, en charmante compagnie, si vous l’êtes autant."

Une fine lame s’extirpait de son gant blanc teinté de bleu, entre son index et son majeur, à couvert sur l’épaule de la beauté. Linfa avait bien vue l’arme qui brillait sous la lumière du palais.

''Vous voyez ce que je veux dire …'' D’un simple mouvement de son index, la lame pointait la femme et lui caressa la joue.

Zhen Ji avertissait Linfa qu’au moindre emmerdement, il y aurait de lourdes conséquences. Finalement elle se détacha d’elle et lui sourit.

''J’ai toujours aimé ces adorateurs de Pi, ce n’sont pas des fiottes. Des milliers auraient couru jusqu’à la sortie après ça.''

L’Impératrice reprit sa marche, et bien sûr Linfa pouvait l’accompagner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shi Pi
Le Démon de Wu Zhang
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Dim 8 Nov - 19:31

Après la mise en garde de Zhen Ji, quand elle fit glisser une lame sur la joue de Linfa, cette dernière était dans tout ses états. Elle regarda alors l'Impératrice avec envie, il fallait qu'elle la touche. L'indienne lâcha alors:

"OoOoh J'adoOre!!!! Je rêverai que vous me fassiez part de votre générosité et de votre douce compagnie. Je me sens toute chose maintenant, c'est pas malin, je vais me mettre à rougir tellement vos charmes me font craquer. Je vous promets d'être la plus agréable compagne que vous n'ayez jamais eu."


Linfa ponctua sa phrase par un petit tirage de langue très très coquin. Alors que la Bomba Ji reprit sa marche, la belle indienne courut et sera la Dame du Wei dans se bras tout en continuant à avancer, elle lui posa une bise sur la joue au passage. La vision de ses deux magnifiques créatures mettaient les gardes dans tout leurs états. Si il ne s'agissait pas de l'Impératrice et de son invitée, ils les violeraient sans tarder.
Après plusieurs mètres parcourus, Linfa demanda:


"Où allons nous ma belle déesse? N'allons pas trop vite, il ne faut pas forcer les choses... Bien que je ne pourrai résister plus longtemps à votre divin corps."


Elle caressa le visage de Ji et se permis de placer son bras autour de la taille de son hôte. Inutile de dire que de l'autre côté, les gardes pissaient du sang par le nez. (Tel les mangas xD)


"On pourrait s'échanger pas mal de secret sur notre beauté. On deviendrait ainsi les plus belles femmes que la terre n'ai jamais connu. Surtout que je pourrai passer une infinité de vie à vos côtés ma chérie. Je me doit de vous complimenter sur la magnificence de vos courbes aussi généreuses que les miennes. Vous donnez envie =P"

Plus elles passaient de temps ensemble, plus Linfa la complimentait.
Puis la jeune étrangère répondit enfin à la remarque finale de la Grande Dame du Wei.


"Vous aussi vous avez remarquez qu'être adorateur de se grand, beau et fort guerrier qu'est Pi-Sama faisait pousser des ailes nous rendant presque aussi invincible que lui. Pour attirer son attention il est mieux, comme vous l'avez si bien dit, ne pas être une chochotte. D'ailleurs quel beau couple feriez vous si je n'avais pas déjà jeter mon dévolu sur vous =D"

_________________

BIM ! Dans ton crâne !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.payetabière.culsec
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Mer 18 Nov - 6:31

Zhen Ji se laissait apprivoiser par la créature divine, tout en gardant une attitude neutre pour l’éthique. Un bisou par ci et une main par là (non pas là mais sur la hanche chéri), l’union de ces deux femmes faisait fondre tout mâle sur leur passage. À une époque, Ji rigolerait de cette situation telle qu’une adolescente surchargée de libido. Mais l’hormone a complètement perdu sa stimulation, dû par les déboires du royaume et surtout par la récente nouvelle de son mari (oui il est cruel ce mari) et c’est maintenant la colère ainsi que le stress qui prend place. L’Impératrice sourit à la demoiselle.

"Où allons nous ma belle déesse? N'allons pas trop vite, il ne faut pas forcer les choses... Bien que je ne pourrai résister plus longtemps à votre divin corps."


''Ah bon? Vous cédez si facilement, ce n’est pas amusant mais en même temps cela évite les complications, quelle idée de génie- peu importe …

Ji ne répondit à la première question, mais ce n’était ni vers son bureau et ni dans une chambre qu’elle se dirigeait. Sous les fontaines humaines auxquelles le sang s’échappait par leur nez, les deux divinités continuaient leur marche qui s’avérait à une errance mais qui sait, au bout du couloir se trouverait peut-être un lit rempli de pétales de rose accompagné de chandelles parfumées et un poteau d’acier en plein milieu. Not.

D'ailleurs quel beau couple feriez vous si je n'avais pas déjà jeter mon dévolu sur vous =D"

''Je suis toujours mariée … Au faite ! Quel est votre nom ? Linfa, joli, très joli. ''

Soudainement, une idée de génie :

''Que faites-vous niveau travail ? J’ai viens d’avoir une excellente idée pour encourager mes soldats, connaissez vous des femmes de votre calibre capable d’offrir leur corps en échange de monnaie ? Ah non ça les épuiserait à la longue, alors disons seulement pour se rincer l’œil. Vous seriez cheffe de cette administration, ou pas s’il vous ne voulez pas, mais il me faut des femmes, de vrais beautés, mais gardons ce projet dans le secret. Vous me dîtes où je les trouve et ça sera tout. Voudriez-vous être payé en argent ? Des services ? Quels genres de services ? L’emplacement de Sh…. ?

Un regard jeté à la droite puis à la gauche, Ji vérifia si on surveillait cette dangereuse conversation.

Marché conclu ! Où sont-elles ?! ''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shi Pi
Le Démon de Wu Zhang
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Lun 18 Jan - 13:25

Linfa marchait toujours en compagnie de l'Impératrice, les soldats, gardes et tout autre être masculin rendaient le sol glissant à force de baver devant de telles merveilles.
Puis une question de Dame Ji interpella la belle et sulfureuse indienne. La prennait elle pour une catin?


"Désolé de vous décevoir mais mon travail est plus du genre à éteindre la flamme qui réside dans les corps plutôt que de la réanimer. Voyez vous, je suis de la même école que Pi-Sama, j'ai eu la chance de grandir en l'ayant pour modèle et idole. Il n'y a en se monde aucune personne ne pouvant égaler son talent... Même vos Xu Zhu et Dian Wei sont des débutants dans le milieux de la garde, toutes les contrats qu'on lui eu donné étaient remplis sans difficulté.
Maiiis!! Pour vous rassurer ma beauté, durant mes nombreuses missions et voyages, j'ai vu des auberges, tavernes et bordels où des demoiselles toutes aussi ravissantes que nous travaillaient. Dans le Nord du pays... C'est là que j'ai vu les plus belles plante. Dans l'ancienne Capitale de se débile de Yuan Shao."


Faisant glissé délicatement et sensuellement son index sur la joue de Ji, l'indienne ajouta:

"En échange, je veux: une chambre pour passer la nuit, un bel étalon pour ne plus à avoir abimer mes chaussures et... de la nourriture, un beau et divertissant festin. Voyez vous, les voyages demandent énormément d'énergie et celui ci m'en a pris beaucoup. Pour Pi-Sama, un de vos charmants gardes m'a gentillement indiqué que sa capitale n'était autre que ma belle Wu Zhang."

Linfa regardait à présent les alentours, il n'y avait donc pas de haut gradé ici? Qu'une simple impératrice? A un tel moment, une attaque de la Résistance et le palais était pris.

"Dites moi donc belle Impératrice. Seule ici, vous n'avez pas peur pour votre sécurité? Je suis consciente que le Royaume qui fait frontière avec vous est celui de Xian, mais si une armée vous attaquaient? Même si Pi-Sama ne désire pas vous attaquer maintenant, une autre troupe de Résistants pourrait venir jusqu'ici en passant par Xian... Pour quelques pièces d'or je pourrais m'assurer de la protection de votre jolie minoi le temps que la sécurité ici soit sûr."

Et oui, comme tout mercenaire, Linfa trouvait un prétexte à n'importe quoi pour quelques pièces... Cupide? Comme tous dans ce bas monde.

_________________

BIM ! Dans ton crâne !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.payetabière.culsec
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Lun 18 Jan - 23:01

" Dépenser des pièces d'or pour Ji ? C'te blague, suffirait qu'une armée la voit piquer une rogne pour qu'ils décampent sur le champ..."

Mitsuhide sortit de l'ombre d'un pillier, les joues rosies par le saké. Il sortait d'un entrainement et était fraichement lavé et dégustait avec plaisir une bouteille qui pendait,à moitié vide, à sa hanche, battant contre la poignée de son katana.


" Pis de toute manière, on laisse la chaire à pâtée faire son taf, et si jamais ça pète on s'y met tous les deux, ça pourrait être marrant, pas vrai belle-soeur ?"


Il remarqua à cette instant qui était la femme avec Zhen Ji et pencha la tête à droite comme un enfant en se grattant le front avant de partir d'un petit rire idiot.

" Ah, Shi Pi ... Même déserteur il continue de s'entourer de bombes sexuelles incroyables, quel enfoiré... Là j'dois avouer qu'il a fait plutôt fort... c'est toujours mieux que Luo Feng, il est chelou ce type."

A cet instant, Mitsuhide examinait la croupe de Linfa avec attention.

* C'est quand même formidable. C'est fait au compas ça, obligé. C'est rond. Rond comme une bulle dans une choppe de bière. Un arc parfait. Putain mais, ça me rappelle ... *

Il s'accroupit à 20 centimètres des deux jeunes femmes en regardant alternativement les fesses de Ji puis de Linfa.

" Par la Sainte Pinte ! Je l'savais ! LE MÊME ! Zhen Ji t'as de la sérieuse concurrence là, ça se fait rare de nos jours !"

Il leva les yeux et ses yeux brillèrent de malice.

"Mh, 90C, au vu du soleil... Pi, enfoirééééé, tu m'avais pas parlé de ça, faux-frère... "

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Mar 19 Jan - 6:24

Les informations dîtes par la jolie demoiselle furent notées sur l’un des dossiers de l’Impératrice. Une expérience sera bientôt exercée sur la motivation des guerriers du royaume : Les courbes des femmes amènent-elles la victoire au combat ? Puis une surprise les interrompra …

*Grand merci seigneur, il arrive pile au bon moment et, par miracle, propre *

'' Et si je vous offre cet esclave ? ''

Alors que son gentil pervers de beau-frère scrutait son joli derrière réputé mondialement, elle lui passa la main dans ses cheveux tel qu’un animal de compagnie, assez pour le décoiffé.

'' Il est doux, amical ! Il vous disposera d’un étalon ‘Jambon-beurre’, d’une grande chambre, il vous servira tous les repas que vous voulez et après quelques bouteilles de saké il devient très divertissant. ''

En chuchotant vers le beau-frère :

'' Tu es rendu à ta combientième bouteille ? Mon beau, c’est le moment de me montrer à quel point tu tiens à ta vie.

Je vous donne ce que vous avez demandé, mais en plus avec ce serviteur, ne me dîtes pas non c’est un cadeau. ''


Puis avec un air plus sérieux, elle lui précisa quelques directives :

S’il ne suit pas vos ordres-ça peut arriver chez les serviteurs quand ils ne sont pas trop d’humeur- pincez lui la fesse droite avec votre hallebarde à double lame, ça marche à tous les coups. ''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Mar 19 Jan - 13:07

Mitsuhide ne saisit pas tout ce que disait Ji, le saké et sa fascination pour les courbes divines devant lui n'aidant en rien, et ne réagit que quand elle lui ébouriffa les cheveux. Il voulut parler mais n'en eut pas le temps, sauf à un moment où Ji finit par s'adresser à lui.

" J'sais pas trop. 9ème je crois. Enfin ça dépend, tu comptes avant ou après la douche ? Parceque si c'est avant je sais plus, mais après, c'est 9 il me semble. Oui, 9 c'est bien ça. Je me disais justement que j'avais bu une poule de saké, j'trouvais ça amusant."

Il finit par se relever en jetant son habituel regard amusé à Zhen Ji puis regarda Linfa dans les yeux.

"Je veux bien prêter Jambon-Beurre. Prêter. Je vendrai père et mère (enfin si ils étaient encore en vie, puisse la Sainte Pinte enivrer leurs âmes jusqu'à la fin des temps) pour ce dada. Je n'ai beau être que le général des armées et le frère de Xiahou De, j'ai quand même certains privilèges. Dont celui de ne pas laisser Jambon-Beurre s'faire piquer. C'est MON Jambon-Beurre, que je veux bien PRÊTER. Na."

Il bût une nouvelle rasade de saké. L'amour qu'il manifestait à son cheval était tout ce qu'il y a de plus sincère. Cependant, il avait prit soin de faire valoir qui il était, au cas où l'inconnue soit idiote au point de le considérer vraiment comme un serviteur.
Il la regarda de nouveau puis, avec une oeillade perverse et un sourire atroce, il lui montra les étages du doigt.


"Par contre pour ce qui est de la chambre et du festin j'peux m'en occuper héhéhé, y'a d'la viande fraîche qui attend de se faire déguster hinhin. Elle est pas mal celle là Ji, nan ? Me regarde pas comme ça putain, tu m'as vu ? Ca va le faire j'te dis, et t'en fais pas que j'aimerais bien que ça marche... Nan mais sans déconner t'as vu c'te bombe ?! "

Il se ressaisit sous le poids du regard de Ji et finit sa bouteille de saké.

"Enfin bon. Moi j'suis partant ! Et elle s'est trompé, c'est la fesse gauche pour moi. Juste là, à cet endroit précis ! Et du saké ! Plein ! =D "

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Shi Pi
Le Démon de Wu Zhang
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Mer 24 Fév - 0:51

Linfa essayait de suivre ce qui se passait mais elle avait du mal, la belle indienne commençait à perdre de l'estime pour cette soit disant Grande Dame de Zhen Ji, elle n'aimait pas du tout comme elle traitait ses vassaux.

"Pi-Sama a vraiment trainé avec vous? Certes je comprends pourquoi il se serait lié d'amitié avec ce charmant et bel homme mais... Vous ma dame, à part vos formes et votre visage de mangeuse d'homme, j'ai du mal à voir ce qui aurait pu combler Pi-Sama, vous deviez même le faire sortir de ses gonds la plus part du temps. Prendre les gens pour des objets, vous me décevez."

La belle femme s'approcha alors de Mitsuhide et lui posa un baiser sur la joue droite tout en lui carressant la nuque.

"Ne vous inquiètez pas mon chou, je vous promet d'être aussi tendre et agréable que vous l'êtes avec votre fidèle destrier Jambon-Beurre. Où avez vous dis que se trouvait les chambres mon bel ami? Je serai ravis de partager un délicieux repas avec votre généralissime Akechi."

Linfa passa alors son bras sous celui de Mitsu et se colla contre lui l'entrainnant dans la direction qu'il avait indiqué. Une fois assez loin de Ji elle lui dit.

"Qu'elle horrible femme, je préfèrerai devenir une immonde grosse vache plutôt qu'être l'égale de cette irrespectueuse. Traiter aussi mal ses officiers surtout quand ces derniers sont aussi adorable que vous mon seigneur et honteux."

_________________

BIM ! Dans ton crâne !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.payetabière.culsec
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Mer 24 Fév - 4:34

* Dans trois… deux… un … *

Linfa était maintenant aux côtés de Mitsuhide, qui allait certainement passer un bon moment à ses côtés. L’Impératrice recula de quelques pas du couple (temporaire), le sourire aux lèvres. Elle ne fut pas choquée par les critiques, il y avait des choses plus importantes à se préoccuper que les paroles d’une dévergondée errante dans les couloirs du palais.

« Oh vous me brisez le cœur Linfa. Sur ce je m’en vais à mon bureau pleurer sur mon sort. Peu importe, vous passerez le bonjour à Shi Pi ! »

Avant de poursuivre sa marche, elle fit un clin d’œil à l’Akechi. Puis elle jeta un coup d’œil sur le document qu’elle trimbalait.

* À quoi je pensais ? … Ah oui … les papiers *

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Lun 1 Mar - 15:46

Il rendit le clin d'oeil à Zhen Ji, il avait clairement plus d'une idée en tête...

* Quell coincidence formidable... Moi qui m'apprêtait justement à appeller Luo Feng, je pense que je vais organiser une petite réunion... En fonction de ce que ça va donner il faudra qu'on soit plus nombreux... Qui ? J'ai pas eu de nouvelles du pays depuis un moment. Il me faudrait un type forgé dans du fer météorique. Une volonté inébranlable, une machine à tuer sans merci, une homme sculpté par et pour la guerre. Mh... Tadakatsu ? Nan, il voudra jamais, c'est un gay. Kiyomasa... non lui aussi c'est un pédé, il aime pas le saké. Mh, sérieux problème d'effect- eeeeh... Si ils sont pas morts dans une bagarre d'ivrogne ou étouffés par leurs foies qui compriment tous ses organes, je crois que j'ai les bons, comment ai-je pu les oublier... Enfin. Voyons d'abord ce que va donner notre petite discussion.*

"Mh, oui, viens par ici, faut passer par les cuisines. On va faire un détour par contre, pour voir le chef, par la porte de derrière."

Il sortit de son dos une nouvelle bouteille de saké, pour la route, en but une longue gorgée salvatrice, et tendit la bouteille à Linfa.

" J'suppose que si tu viens de Wu Zhang et que t'es ami avec l'autre sac à vin, tu dois pas sucer que d'la glace." Il réfléchit une seconde et ajouta en feignant la gêne, "enfin à ne pas sortir du contexte hein. J'parle de l'alcool là, m'voyez ?"

Avec un petit sourire énigmatique, Linfa prit la bouteille et en but une grande gorgée, digne de Zhen Ji les jours les plus alcoolisés.
Une remarquable performance pour une femme, de quoi rendre plus d'un pillier d'auberge jaloux. On sentait dans le geste du poignet et le bruit du saké dans sa gorge qu'il y avait là des années de pratique intensive.


* Eh bin, t'as dû t'amuser mon cochon... *

" Bon à part ça, que penses-tu de Zhen Ji au final ? Tu n'as pas l'air de l'apprécier tant que ça finalement. C'est dommage, c'est une bonne impératrice, généreuse avec le peuple et ouverte aux remarques de ses vassaux."

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Shi Pi
Le Démon de Wu Zhang
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Mar 2 Mar - 13:37

Linfa restait au côté de l'homme et s'amusait de son caractère bon vivant. Si elle avait connu le Shi Pi de maintenant, l'indienne aurait pu le reconnaitre en la personne de Mitsuhide mais voilà, les souvenir qu'elle en avait était ceux d'un homme droit, ne vivant que pour son travail, froid, distant et peu bavard le total contraire de ce qu'il était devenu. Puis Mister Akechi lui tendit une bouteille en sous entendant qu'étant une personne de Wu Zhang l'alcool était aussi habituel et vital que l'eau pour elle. Linfa avait dû l'impressionner vu la façon dont il la regardait, il est vrai que rare sont les femmes qui buvaient ainsi.

"Il est vrai que je partage le penchant alcoolisé qu'on la plus part des hommes des plaines mais je n'en suis pas une native. Je viens de l'Inde, un pays au Sud Ouest de la Chine, mais j'y ai migrée très jeune avec ma mère, c'est là que j'ai rencontrer Pi-Sama. On peut dire qu'il est celui qui a construit ma vie."

Tout en continuant leur croisade vers le lieu sacré nommé Cuisine, Mitsuhide lui demanda son avis sur la patronne de cette bicoque impériale. Linfa souria, elle était partagée... Au début elle pensait que c'était une femme honnorable tout autant qu'elle était magnifique, mais son attitude envers l'homme qui était arrivé en cours de discution l'avait énormément fait baisser dans son estime. Leur maitre, à Shi Pi et elle, dont le démon des plaines ne parlait jamais, leur avait enseigné de ne jamais sous estimer quelqu'un et encore moins le rabaisser, aucun homme n'a le droit de juger un autre, seul les cieux et la personne elle même possède ce droit, c'est donc parce que Zhen Ji allait à l'encontre des préceptes défendus par son maitre qu'elle ne l'appréciait pas plus que ça.

"Je dois avouer qu'au début, elle avait l'air, sans compter sur sa beauté et son physique de bimbo, d'une femme respectable. Elle aime utiliser ses charmes pour jouer avec les autres ou arriver à ses fins... tout comme moi. Seulement, vous êtes arrivé et l'estime que je commençais à avoir pour elle est descendu aussi tôt. On nous a enseigné que nul ne devait juger ni rabaisser un homme, nous en avons pas le droit, le pouvoir. D'ailleurs si votre Seigneur Xiahou De n'avait pas été là, Shi Pi - Sama serait partit depuis longtemps. Mais il a disparu et étant donné qu'il n'avait plus de raison de rester et de supporter votre Impératrice ,et surement sa fille, qui était l'exemple type de la personne qui se donne le droit de juger et diminuer autrui, il est partit. Xiahou De devait être un grand homme pour que Pi-Sama mette de côté les préceptes de notre maitre."

Il est vrai que le Roi de Xian n'avait jamais apprécié le caractère des femelles de la famille impériale Wei mais il n'avait jamais non plus parler de son passé et de ces fameux principes.
Linfa et Mitsu continuaient leur route vers la cuisine et, pensait elle, ne devraient pas tarder à l'atteindre.
[b]

_________________

BIM ! Dans ton crâne !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.payetabière.culsec
Mitsuhide Akechi
Le Père Fouettard
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Mar 2 Mar - 21:50

Mitsuhide s'amusait bien en compagnie de Linfa. Ils buvaient et discutaient comme s'ils se connaissaient depuis un moment déjà. Il s'étonnait de voir Linfa boire autant, elle lui rappelait Zhen Ji, et Kitsune. Au moment où il se faisait cette réflexion, ses pensées divaguèrent. Il se remémora ses anciens compagnons, les 6 Lames de l' Est. Masanori, Kitsune, Tomoe, Hideie et Izumo... Cela faisait tellement longtemps qu'il ne les avait pas revus et maintenant, il éprouvait le besoin impérieux de les retrouver. Il était convaincu que leur présence pourrait changer les choses. Avec leur puissance, ils retrouveraient Xiahou De, son frère, et là, les choses changeraient.
Il se reprit en entendant Linfa évoquer l' Inde.


" Ah, tu viens d' Inde ? J'y suis allé ! A vrai dire, j'ai vu du pays. On s'était fait une grosse beuverie avec Shi Pi, et quand la taverne fermait, j'me suis élancé au galop vers le palais mais j'me suis planté de direction. J'ai passé plusieurs années à vadrouiller dans des coins et d'autres, j'arrivais même pas à me faire comprendre. Je suis allé tout au nord, là où les hommes n'ont pas de chevaux mais se déplacent avec une sorte d'attelage de chiens dans la neige. J'ai vu de nombreux empires, dont le plus puissant se trouve loin à l'ouest, très loin, là où les étoiles nous sont inconnues. Mais Jambon-Beurre m'a ramené à la maison ! J'crois qu'il en avait marre de se nourrir du foin dégueulasse des occidentaux. C'est pour ça que j'suis possessif avec mon cheval, tu comprends ? Sans lui j'serai pas ici, et c'est mon jambon beurre."

Il écouta avec attention la réponse de Linfa vis à vis de Zhen Ji, c'était un point de vue frais, presque novateur, sur l'impératrice.

" A vrai dire, le prend pas mal hein, mais tu las juges justement. Elle a un rôle très important et de nombreuses responsabilité. La manière dont elle me parle ne devrait pas rentrer en compte, c'est un jeu entre elle et moi, en quelques sorte. Enfin... de mon point de vue en tout cas.
Vois-tu, depuis la disparition de mon frère, le Wei est... co-dirigé par Ji et sa fille. C'est un peu le bordel, j'te le cache pas. Mais elle font ce qu'elles peuvent pour sauver le royaume. Ne crois tu pas que juger Ji sur la manière dont elle me parle est un peu trop simple devant l'importance de sa tâche ?"

Sa tirade le surprit un peu, ce n'était pas son genre de parler ainsi de sa peau de vache de belle soeur.

"Enfin, entre nous, elle est cool. Et t'as vu la bombe que c'est ? Vous vous valez, c'est du lourd que vous envoyez !"
Il dit cela sur le ton de la conversation, ou comme s'il complimentait un de ses officiers pour une prouesse sur le champ de bataille.

" Et De... De était un meneur d'homme. Enfin, il EST un meneur d'homme, il n'est pas mort. C'est pour ça, en plus de notre pacte, que je veux le retrouver. Avec lui, Pi reviendrait, les hommes les suivront, eux deux. Les choses bougeront à son retour et - Ah attend, nous voilà aux cuisines."

Il reprit une grosse gorgée et ouvrit la porte.

" UNE DINDE ROTIE, 4 LITRES DE SAKE - NON, 5 !- DU RIZ POUR 2 PERS- NON, 3 PERSONNES A FAIRE LIVRER DANS LA CHAMBRE DE MITSUHIDE AKECHI ! ALLEZ HOP, ON A UNE HÔTE DE MARQUE, JEAN-RENE !"

Sur ce il referma la porte et but une autre gorgée.

" Il va se surpasser. Ouais, j'disais qu'avec De, les choses changeront. Et j'ai besoin de toi et d'un autre ami de Shi Pi, je suppose que tu l'as déjà rencontré, Luo Feng. J'aimerais que vous me rendiez un service vous deux. Un énorme service. Mais viens, allons dans ma chambre parler de ça, ici c'est pas top moumoute."

Il lui tendit la jarre de saké, rota avec puissance et soupira d'aise avant de commencer à monter les escaliers vers les chambres, Linfa à sa gauche.

_________________
Allez Mes Frères, Tirez Sur Les Rames !
Nous Allons Brûler Leurs Terres, Violer Leurs Femmes !
Revenir en haut Aller en bas
Shi Pi
Le Démon de Wu Zhang
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Mer 3 Mar - 15:18

Linfa écoutait attentivement les paroles de Mitsuhide, il n'était pas faux que d'un point de vu externe, ses observations sur la dame du Wei sonnaient comme un jugement mais elle ne sentit pas le besoin de répondre la dessus. Elle n'était pas du genre à vouloir à tout prix le fin mot de l'histoire quand il n'y avait pas de raison, deux avis divergeant c'est tout. L'homme décrivait à la va vite Xiahou De, dans les grandes lignes surtout, la belle indienne ne put retenir un sourire d'apparaitre.

"Metteriez vous votre main à couper sur le fait que Shi Pi-Sama revienne dans les rangs Wei après le retour de votre Seigneur? Peut de ses hommes portent encore votre royaume dans leur coeur, n'oubliez pas que le peuple de Wu Zhang a été sous la dictature d'Orochi fut un temps, pactiser avec le Wei serait impensable en sachant qu'ils étaient l'allié de leur ennemi... Sans parler du fait qu'ils vous tous une haine insaciable envers la Princesse. Le facteur "Lu Bu" vient en suite. Maitre Pi perdrait un grand atout, c'est Xiahou De le responsable de la mort de cette légende. Pour finir, et le plus important de tous, Shi Ren. Je pense qu'il n'y a pas grand chose a ajouter, le nom suffit pour tout dire. Sans lui, le Roi de Xian aurait peut être eu l'idée de revenir, mais il est bel et bien là, en chair et en os. Je ne sais pas si vous connaissez l'histoire de cet homme, si non, je vous éclairerez."

Une fois sont discours fini, le repas commandé, il en vint à parler d'un certain Luo Feng mais ils firent cap vers la chambre de Mitsuhide pour éviter que les informations sur cette personne se perde dans l'oreille de quelqu'un.
Une fois la pièce atteinte, ce fut Linfa qui pris la parole en premier, car ce coup ci, c'est elle qui avait besoin d'être éclairée.


"Je ne suis pas certaine que le Luo Feng dont vous parler et celui de mes souvenirs. Quand on le nomme, j'ai plutôt tendance à pensé à l'assassin qui a ôté plus de mille vies, et c'est le nombre connu, il est soupsonné d'en avoir commis bien plus. Sa tête était celle qui vallait le plus de pièce d'or du pays. Shi Pi avait pris sa chasse personnellement, mais personne ne sait si il l'a menné à bien ou non. Le connaissant, Luo Feng doit reposer vingt pieds sous terre."

Si seulement tu savais ma pauvre... Ce qu'ignorait ces deux là, c'est que le Luo Feng de Mitsu et de Linfa était tout simplement le même. C'est ainsi que Mitsuhide fut, après Shi Pi, le premier à apprendre l'identité du Bras Droit du démon des plaines.

"Bien, passons, en quoi puis-je vous être utile mon chère?"

_________________

BIM ! Dans ton crâne !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.payetabière.culsec
Xiahou De
Wei's Overlord
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Sam 10 Avr - 20:15

La traversée de la ville fut finalement grandement facilitée par l’intervention du groupe de guerrières qu’elles avaient rencontré à l’entrée de la ville. Elles leur ouvrirent la marche tout en les dissimulant, on aurait pu croire que c’est elles qui les forçait à aller dans cette direction, mais la jument ne semblait pas contredire ce chemin, c’était donc le bon. Elles finirent par arrivées devant l'entrée du grand bâtiment qu’était le palais Wei.

* C’est donc ça un palais ? C’est une vraiment une grosse maison… *

Maintenant qu’elle était arrivée à destination, Kami descendit du cheval en retenant Xi, puis elle l’a pris sur ces bras (Princess carry style…).

* Bon est maintenant qu’on est là, je fais quoi ? Ha mais j’y pense, ces filles, elles sont 10 et elle là, ressemble un peu à la description de sa garde… *

Elle fixa un peu Xin Li puis lui dit :

« Tu serais pas… Chin Chin… non Xin… Xin Li ? J’ai ramené Zhen Xi chez elle donc je… euh… »

* …sais pas quoi dire en fait… Si elle serait réveillée la situation serait moins compliquée à gérer pour moi… *

Kami se sentait un peu comme en territoire ennemis actuellement, comme si elle tenait Zhen Xi en otage aux yeux des autres personnes. Pour le moment, sa tête était cachée sous une capuche, sa vraie nature n’avait donc pas encore été dévoilée, mais ce n’était plus qu’une question de temps avant que ça n’arrive. La situation commençait à devenir stressante pour Kami, elle qui a vécue seule pendant si longtemps se retrouvait le centre d’attention au milieu d’un lieu rempli d’humain, elle ne pouvait s’empêcher d’imaginer que sa tourne mal alors qu’elle était ici pacifiquement…

_________________
Hardcore Otaku-Gamer


Personne ne changera mes ambitions !
Revenir en haut Aller en bas
http://prinny74.canalblog.com/
Zhen Ji*:.
Impératrice du Wei
avatar


MessageSujet: Re: Le Palais   Sam 10 Avr - 22:16

Une petite brise accompagnée de pétales de fleur attira l’attention des gardes et de Kami vers les grandes portes du Palais. L’Impératrice se tenait seule, devant l’entrée tout en haut des escaliers. Elle avait une posture droite, une belle allure et comme toujours, devant les inconnus, un visage glacial. Tout en observait sa fille dans les bras de l’inconnue, Ji sentit une présence étrange. Cela venait d’elle, certainement.

Elle descendit tranquillement les marches et s’avança vers Kami. Sans se présenter et sans dire un simple mot, elle tendit ses bras vers elle. Kami lui rendit la Princesse endormie et doucement Zhen Ji fit quelques pas de recul avant de l’asseoir sur le sol. À genoux et collée à la Princesse, Ji lui retira sa capuche et effleura ses lèvres séchées du bout de ses doigts. La Princesse était malade et cela effrayait Ji. Elle serra sa fille dans ses bras, la berça un peu tout en lui murmurant quelques mots doux.

Finalement, Ji se ressaisit : « Qu’on appelle l’unité de soins » ordonna-telle.


« Tu as ramené ma fille et je t’en remercie. Reste ici, je t’accueille dans mon Palais. Je te sens nerveuse …

Elle leva son regard vers l’inconnue…

Je préfère te de le dire d’avance : je sens quelque chose de différent en toi. Une chose étrange, je ne sais pas, mais cela ne gêne ni moi, ni personne d’autre ... n’est-ce pas Li ?
Allez, détends-toi. je te dois beaucoup pour ton geste. Au faite, quel est ton nom ?»

Au même moment, l'unité de soins arriva pour s'occuper de la Princesse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Palais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Palais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un rêve accompli : Le Palais Des Lacs
» [Résolu] X2 Palais du Grand Magicien
» Le palais aquatique
» Récupération du Palais Shu
» Expo Game Story au grand Palais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dynasty-Samurai Warriors, le Forum :: Territoires de Chine :: Luo Yang :: Le Palais Wei-
Sauter vers: